Dans la vraie vie, un mariage se prépare à deux. Si si.

La première fois qu’on a parlé mariage, le Groom et moi, c’était un peu pour plaisanter, et pas pour se dire qu’on voulait se marier mais pour se dire « si on se marie un jour, on aimerait que ce soit comme ça ».  Nous étions tombés, complètement par hasard, un week end prolongé dans le bordelais, sur toute petite fête au milieu des champs, sur un terrain avec des arbres, en pleine cambrousse, avec de la paille par terre, une roulotte, des comédiens, une buvette, des jeux en bois et quelques stand d’artisanat, des tables et des bancs en bois pour s’asseoir. Le soleil, l’ambiance, le décor, nous sommes tombés sous le charme.

(il y a environ 1 chance sur 3598426130 que ça se produise mais si tu es le maire du patelin girondin qui  a organisé cette sublime fête dans les champs en mai 2009, sache que je t’aime).

Alors quand on a décidé de se marier – ou plutôt quand le Groom a posé son genou sur la place St Marc de Venise pour me demander de l’épouser (non, non, je ne blague pas, il a vraiment fait ça, j’ai épousé le garçon le plus romantique du monde), je lui ai d’abord dit oui et puis je lui ai demandé s’il préférait le fushia ou le framboise., on a évidemment repensé à cette fête et on s’est dit qu’on tenait notre fil conducteur : la « fête de village » : une après midi entière au soleil, de la nature, des jeux en bois et des invités qui s’amusent. Cool, on est trop sur la même longueur d’onde, ah ah ah préparer un mariage trop facile.

C’te bonne blague.

Figurez-vous que « fête de village » peut recouvrir des choses trèèès différentes selon que vous êtes le Groom ou moi-même.

Les mots « fête de village » évoquaient pour moi quelque chose à la campagne, de joli, avec des bassines en zinc pour garder les bouteilles au frais, des fleurs des champs, du gris ardoise, du lin, pourquoi pas de la dentelle, des verres vintage dépareillés, des ballots de paille pour s’asseoir, des vieux draps brodés, dans un style romantico-brocanto – rustico-chic bref,  je pense que vous voyez parfaitement ce que je veux dire.

Et bien aussi incroyable que ça puisse paraître, les mots « fête de village  » ne faisait germer aucune idée en zinc, en lin ou en fleur des champs dans l’esprit du Groom. Pas la moindre bassine à l’horizon, pas un drap brodé, nada. A la place, il voyait des serviettes à carreau, des assiettes en bois, de la paille, oui, mais par terre, zéro déco, dans un style rustico-moyenâgo-banquet d’Asterix.

Voilà où nous en étions à environ 7 mois de notre mariage tout ça à cause d’une fête de village.

(il y a environ 1 chance sur 3598426130 que ça se produise mais si tu es le maire du patelin girondin qui  a organisé cette stupide  fête dans les champs en mai 2009, franchement, je ne te remercie pas).

Malheureusement pour moi, je n’ai pas hérité du modèle classique du groom qui s’en tamponne de la déco, des plans de table, de la salle et du traiteur et qui délègue à sa future moitié absolument tout ce qui sépare « veux tu m’épouser » de « oui, je le veux ».

Non, non, moi j’ai le modèle du groom qui veut TOUT décider, qui a un avis sur TOUT. C’est simple, je n’ai eu le droit de faire ce que je voulais que sur deux choses : ma tenue (encore heureux !) dont il ne voulait absolument rien savoir et la table des enfants que j’avais le droit de décorer comme je voulais. Tout le reste est passé par le bureau de validation groomesque.

En vrai c’est évidemment fort appréciable et je suis plus qu’heureuse d’avoir partagé les préparatifs avec lui et que notre mariage soit le fruit de nos goûts à tous les deux mais croyez moi, ce n’est pas le modèle le plus reposant.

Autant vous dire que nous avons appris durant la préparation de ce mariage le sens du mot « compromis ». J’ai renoncé à mes rêves de garden party stylemeprettienne, il a renoncé au banquet d’Astérix, j’ai eu mes fanions et mes bassines en zinc, il a eu ses couverts en bois et surtout, surtout, il a eu ce qui lui tenait le plus à coeur…demain, tadam ! je vous présente son bébé, sa bataille de 8 mois envers et contre tout et tous, la BUVETTE du Groom !

Related posts:

21 réflexions au sujet de « Dans la vraie vie, un mariage se prépare à deux. Si si. »

    • Celle qui sera en photo demain sur le blog je l’ai trouvée une dans une brocante pour 4 euros. Mais attention, un particulier te vend ça pour 4€, un professionnel pour 20. Les vide greniers vont fleurir, c’est là qu’il faut chercher ! En province, bien sûr, pas à Paris, je ne sais pas où tu habites.
      Mes parents en avaient plein leur garage, mais plus hautes et moins évasées (forme seau), c’est le genre de choses qui dort dans les remises des vieilles maisons de campagne !

  1. J’adore j’adore j’adore te lire, tu me fais rire ! (et aujourd’hui, c’est pas gagné.) J’ai gagné le groom intermédiaire au tirage, celui qui a envie de me faire plaisir, mais que ça lui plaise, et qui fait arbitrer le tout par sa banquière (à savoir Mlle BtB du moment, ici présente.)

    J’ai hâte de (re)voir les photos !

  2. Bonjour et merci pour ce blog ! Prendre un peu de distance avec humour, ça fait du bien !
    En le parcourant ce soir (au lieu de revoir le budget), j’ai remarqué que tu (c’est le web, c’est formidable, tout le monde se tutoie !) t’intéressais aussi aux petits problèmes de tes lectrices. J’ose donc te soumettre le mien : j’ai les cheveux courts, très, un petit visage, et je ne sais que mettre dans mes cheveux pour mon mariage. Un serre-tête ? Un mini bibi ?
    (Ma robe est courte, bustier, ivoire et pas très « chargée ». Les bo : petites et discrètes aussi.)
    Je trouve des tas de choses-sur-cheveux sur les blogs mais sur cheveux longs, hélas…

  3. Héhéhé, moi aussi j’ai eu droit au genou à terre place St Marc à Venise, à minuit face au canal après avoir innocemment dit « rhoooo c’est dommage ces bâches bleues sur les gondoles quand il pleut, c’est beaucoup moins romantique… »
    Quand j’ai demandé « pourquoi Venise ? » à mon groom à moi, il m’a dit « j’ai longtemps réfléchi et je n’ai rien trouvé de mieux que cette belle ville… tu aurais préféré un McDo à Paris ? » (« euh, non mon ange… Venise c’était parfait… »)

    Je profite de ce petit commentaire pour dire à quel point j’aime ce blog, qui me fait mourir de rire (bon ok, un peu honte aussi lorsque je me reconnais bien trop dans les lubies de future mariée) et que je linke régulièrement à mes témoins !

    Des bizoos !

    Akhesa

    • Je suis bien d’accord : les bâches bleues sur les gondoles, c’est moche (mais ça passe mieux en noir et blanc sur les photos;) ) et je suis bien d’accord aussi avec ton chéri, Venise est une ville merveilleuse et tellement singulière qu’elle est pour moi « hors du monde ». Alors même si le genou de mon Groom et du tien étaientt le 123358925è et le 123358962è à se poser là, ils ne pouvaient effectivement pas trouver mieux !

      Et merci beaucoup pour les compliments, qui me vont droit au coeur !

      • Alors, à ce propos, si je peux me permettre de glisser un conseil à ceux qui seraient arrivés sur ce blog en cherchant « déclaration+genoux+Venise » dans leur moteur de recherche, entraînez-vous ! Répétez !

        C’est tellement idiot de ne pas arriver à sortir du premier coup la boîte de la bague parce qu’elle est cubique et que vot’ poche a une ouverture trop p’tite…

  4. Merci, merci, merci pour ces gros éclats de rire. Je tente le très osé combo : mariage + fin de doctorat dans la même année, et les deux arrivant bientôt à échéance, je suis une publicité vivante pour anxiolytiques. J’errais hier soir sur les blogs de mariage, et je suis tombé sur ton article. Je me suis tellement reconnue, j’ai piqué un vrai fou rire. Ça fait un bien fou !

    • Merci à toi, Manue pour ta visite et pour ton très gentil commentaire ! Le grand chelem que tu tentes est en effet osé mais je suis sûre que tu vas t’en sortir sans tuer personne ! enfin, j’espère, quoi. Et j’espère aussi que tu as prévu un looong voyage de noce pour te reposer après tout ça !
      Bon courage !

  5. Haaaaa mais je pensais etre la seule a avoir hérité du modele de Groom investi-dans-tout-sauf-la-robe-bien-sur ! Chez nous, la Haute Autorité de validation Pandesque a regard sur tout. C’est comme ca que j’ai été contrainte de renoncer au liberty par exemple (retrospectivement, je le remercie: trop vu, trop fait). Mais a coté de ca, quel kif de pouvoir débattre avec lui sur des sujets aussi cruciaux que « de quelle forme seront les ardoises du photobooth » !
    Je crois qu’on a les memes gouts en matiere de mariage… notre fil directeur est la « fete foraine champetre » 😉

    • Et bien non, nous sommes au moins deux ! Moi aussi, je suis ravie d’avoir épousé ce genre de Groom investi (épuisant mais investi). Ils ont des idées, des opinions, nous empêchent de nous laisser trop influencer par les images du net. Au final ça donne deux fois plus de bonnes idées et un mariage qui ressemble au couple et pas seulement à la mariée !

  6. OMG je vais épouser ton mari 😮 ! Non je plaisante mais j’ai commencé par lire ton article du jour, puis je tombe sur celui ci et je me dis « mais mais elle parle de mon mec là » 😉 Bon pas de demande à Venise mais à NY (notre conception à nous de la ville romantique: cosmopolitisme,buildings, parc, embouteillage 24h sur 24, animation constante) mais pour le reste c’est pareil, à part ma robe et la déco de la table des petits, tout a été décidé à deux (et ça n’a pas toujours été facile) mais à J-17 j’ai hâte d’y être parce que ce mariage ce sera vraiment NOTRE mariage et notre conception de la fête! Je suis heureuse qu’il se soit impliqué autant même si j’aurais aimé pouvoir imposer un morceau de U2 quelque part et que j’ai pas pu car c’était son véto 😀

    • J-17 ? hey ! c’est que c’est tout près, ça !!
      New york est également une très très chouette ville suffisamment extraordinaire pour mériter une demande en mariage 😉

      Bon, pour U2, je peux le comprendre mais bon, ce DJ que vous avez recruté il n’est pas très fiable, si ? il pourrait avoir compris de travers que vous vouliez ABSOLUMENT U2, non ? 😉

  7. Excellent!! 😀

    Moi j’ai eu le groom « j’en ai rien à faire, fait ce que tu veux »….du moment que ça ne nous coûte pas une fortune!!

  8. Ping : Nos escort cards «

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *