Choisir ses prestataires

Peut être êtes vous en pleine recherche des prestataires de votre mariage, lieu, traiteur, photographe, DJ, fleuriste, tous ceux qui « feront » votre mariage et à qui vous devrez  faire confiance pour faire de votre d-Day un jour parfait.

Voici quelques conseils pour bien les choisir.

D’abord quelques conseils généraux, qui valent quel que soit le prestataire :

– ils doivent vous inspirer confiance. Le photographe pas clair sur ses prestations, le traiteur qui ne veut pas vous faire goûter, la coiffeuse qui ne vous écoute pas, le DJ qui ne veut pas dire comment il se procure les morceaux, c’est NIET ! le jour J, vous devez pouvoir avoir l’esprit tranquille et être sûr de pouvoir compter sur eux.

– ils doivent vous écouter et suivre vos demandes. Si votre Dj sait mieux que vous ce que vos invités aiment comme musique, si votre coiffeuse vous enfonce les épingles dans le crâne sans vous demander si elle vous fait mal, la fleuriste qui commence toutes ses phrases par « ah mais ça ne va pas être possible parce que.. » FUYEZ ! Sans demander la lune et sans être odieuse, vous avez le droit d’exiger qu’on vous traite correctement et qu’on respecte vos choix.

– les deux points ci dessus sont le minimum. Si en plus, vous sympathisez carrément c’est encore mieux ! pourquoi ? parce que vous serez en confiance, n’aurez pas peur de vous exprimer, vous vous livrerez plus facilement et ce sera plus facile pour eux de comprendre quel genre de mariage vous souhaitez.

– ils doivent vous faire signer un contrat avant la prestation

– vous pouvez vérifier leur santé financière sur infogreffe (souvenez vous des mésaventures de Dorothée et Benjamin)

– privilégiez le bouche à oreille, cherchez des renseignements sur les forums (pour les mariés des régions Centre et Pays de Loire, je rappelle l’existence du forum Mariage Centre Loire crée avec l‘Insatiable Charlotte)

– si vous partez de zéro, vous pouvez consulter des annuaires professionnels. Sur les conseils d’une amie, nous étions passés par le site Le mémo, qui permet de demander des devis et de contacter des prestataires sélectionnés par région.

– on n’oublie pas d’être poli et de donner une réponse, même négative aux prestataires qui se sont donné la peine de vous faire une proposition.

Voilà pour les conseils de base. Si vous en avez d’autres n’hésitez pas à commenter.

Maintenant voyons point par point les points de vigilance avec chaque prestataire. On commence aujourd’hui par le lieu de réception et le traiteur, et on poursuivra avec les autres prestataires dans quelques jours.

Le lieu de réception.

Sorti des questions évidentes de distance par rapport au lieu de la cérémonie, de prix et de capacité, voici quelques éléments qui pourraient vous aider dans votre choix :

– le lieu possède-t-il des possibilités de couchage et si oui des possibilités de prendre le petit déjeuner le lendemain ? y a-t-il des hôtels ou chambres d’hôte à proximité ?

– jusqu’à quelle heure est-il possible de faire la fête ?

– pour les mariages hors saison (et hum, parfois même les mariages fin Août, nous en savons quelque chose) un mode de chauffage est il prévu et si oui, est-il en supplément ?

– à quelle heure pourrez vous prendre possession des lieux (l’idéal étant au moins la veille) ? aurez vous la possibilité d’entreposer de la décoration avant ? (très pratique !)

– à quelle heure devrez vous rendre la salle ? le ménage est-il compris dans le prix ?

– y a-t-il un vestiaire ?  un parking ? est il surveillé ?

– si vous souhaitez faire le vin d’honneur dehors, y a-t-il une solution de repli en cas de mauvais temps ?

– le prix comprend-il la location des tables et des chaises ?

– ce lieu a-t-il l’habitude de recevoir des mariages  ? (nous avions décidé d’installer des barnums sur les terrains d’un gîte. Nous en avons visité plusieurs et l’un d’entre eux nous a dit « ah, maintenant que j’y pense, on veut bien que vous vous mariiez ici mais il ne faudra pas mettre de musique à cause des voisins »)

– y a-t-il des restrictions ? en général on vous les donnera sans que vous ne demandiez rien (cf cette salle qui interdit les confettis et les barbecues. Dommage pour notre cochon à la broche !)

– y a-t-il un traiteur affilié à cette salle (le cas dans bon nombre de salles parisiennes notamment) ? ou une liste de traiteurs avec qui cette salle a l’habitude de travailler ? C’est assez appréciable lorsque c’est le cas car cela fluidifie les relations, ils se débrouillent entre eux  et cela vous soulage de pas mal de questions.

Le traiteur

LE poste de dépense en général le plus important. Il ne faut donc pas se louper, vos invités passant une bonne partie de la soirée à manger. Voici quelques questions à se / lui poser en plus des propositions de menus et ses tarifs :

– depuis combien de temps est il traiteur de mariage ? a-t-il l’habitude de ce type de repas ?

– travaille-t-il toujours avec les même serveur(se)s ? combien en prévoit-il ? 1 pour 25 convives semble raisonnable

– peut il vous montrer des photos de ses prestations (assiette, buffets etc) ?

– utilise-t-il des produits congelés ou uniquement du frais ?

– que comprend son tarif ? nappes ? serviettes ? pain ? café ? transport ?

– jusqu’à quelle heure le service est-il compris ? peut on demander des heures supplémentaires ? à quel tarif ?

– dresse-t-il la table avec votre déco ?

– combien de temps prévoit -il pour le repas ?  Est-il ok pour interrompre le service pendant les animations ?

– pratique-t-il le « droit de bouchon » c’est à dire que vous payez une petite somme par bouteille même si vous apportez vous même le vin ? sachez que cette pratique tend à disparaître, ce n’est plus si courant, ne vous laissez pas faire !

– vous propose-t-il de payer les serveur(se)s au noir ? je vous déconseille fortement cette pratique qui pourrait vous attirer des ennuis en cas de contrôle ou d’accident du travail. Pour moi, ce genre de proposition est clairement un motif pour ne pas faire confiance. S’il arnaque l’Ursaff, pourquoi ne vous arnaquerait-il pas vous ?

Voilà pour les deux premiers prestataires, à très vite pour la suite : photographe, DJ, fleuriste, coiffeur !

Related posts:

11 réflexions au sujet de « Choisir ses prestataires »

  1. Bonjour à tous,

    C’est un vrai casse tête le choix des prestataires…Je le sais, je suis passée par là lors de l’organisation de mon mariage en 2010.

    Vu que l’on m’a autorisé à le faire, pour les lectrices du Sud (Languedoc Roussillon, Midi Pyrénées et PACA), il existe un site :

    http://www.midi-mariage.fr/forum.html

    C’est une mine d’information avec des avis sur les lieux, les traiteurs et autres utiles lorsque l’on se transforme en Bri…la 😉

  2. Bonjour,
    Alors j’attends avec impatience l’article sur « comment choisir son DJ » !!!
    Parce que je n’ai jamais entendu personne me dire : « ah vraiment, notre DJ était génial, compréhensif, à l’écoute et rassurant. »
    Et pour en avoir aussi reçus avant de nous décider à ne pas en prendre du tout, je constate que le choix d’un DJ reste un épineux problème.
    Mon sentiment est que même si on leur explique que l’on a recours à eux que pour passer de la musique, ils se sentent investis d’une mission d’animateur et de maître de la cérémonie. Et ça les vexe qu’on ne veuille pas de leur jeux éculés. Souvent, là je parle en tant qu’invitée, on n’a l’impression de ne plus être vraiment au coeur du mariage ou de la fête, mais d’être spectateur des prouesses d’un type qui se prend pour un pseudo artiste.
    Et c’est difficile de faire autrement, car les DJ ont l’air très forts pour vous convaincre que même si vous êtes les patrons,eux, ils savent ce qui va marcher. Et ils finissent par vous convaincre.
    Ce qu’il faudrait, c’est une école de DJ. Ou alors, peut-être une liste de DJ, animateurs pour invités aimant les jeux potaches, une autre avec DJ classe ne passant que de la musique et sachant introduire sobrement ce qu’on lui aura demandé d’introduire, et rien d’autre…
    Complexe à faire …

    • je pense que c’est LE prestataire le plus difficile à trouver. tout se fait au bouche à oreille et les meilleurs sont pris un an à l’avance. Et effectivement, je connais assez peu de personnes qui ont été super contentes de leur DJ.

  3. Ping : Liens : t’as voté pour la campagne d’Act Up que tu préfères ? | Mademoiselle Dentelle

  4. Pour le traiteur, à la question « surgelé ou frais », en fait… Ca ne compte pas tant que ça. Parce qu’il y a des surgelés excellents et des produits frais dont il faudrait mieux se passer (et inversement, évidement !). La qualité des surgelés professionnels est devenue vraiment bluffante ces dernières années. On ne voit plus la différence, vraiment…
    Il y a aussi les traiteurs qui surgèlent eux-même leurs produits frais afin de bénéficier des promos de saisons et vous proposer ainsi leur recettes favorites toute l’année.

    Par contre, goutez la production. C’est impératif. Même si ce n’est pas le repas du soir et que vous ne savez pas si « le velouté de homard » va vous plaire, il faut savoir si la manière de faire des cuisiniers vous plaît. Goutez, soyez exigeants, et fuyez à toute jambe ceux qui refusent de vous faire gouter leur plat du jour et leur spécialité…

    S’il y a des truffes dans votre menu, demander à sentir la truffe, ou demandez au moins son origine. Parce que la truffe chinoise, c’est pas cher (enfin, pour le traiteur…), ça fait des petits points noirs dans la sauce, mais ça sent pas la truffe. Et c’est très courant, hélas, dans les cuisines dites « chics ». Quitte à payer de la truffe, hein…

    • Merci Alyanne pour ce commentaire très professionnel !
      Personnellement , je n’ai jamais mangé quoi que ce soit à la truffe qui m’ait fait dire autre chose que « ben en fait, la truffe ça sent rien ». Donc je n’ai dû manger que de la chinoise et du coup, je ne sais même pas ce que ça devrait sentir je crois !

      • La vraie truffe, ça sent hoooriblement fort… Et personnellement, j’aime pas. Trop « bizarre ». Mais ça fait partie de ces trucs « ho la truffe, c’est tellement chic/classe/les gens en disent tellement de bien, ça va faire tellement genre on est des gens à la pointe de l’élégance et du bon goût »… Du coup, en fait, peut-être que la truffe chinoise a aussi l’intérêt de ne pas confronter les gens à leurs fantasmes ?
        Pour moi, le vraie luxe, c’est d’avoir des trucs qu’on aime vraiment avec des produits vraiment bons. Au final, une bonne tartiflette vaut tous les veloutés de truffes… ^^

  5. Ping : Des articles incontournables | Instant2bonheur

  6. Ping : Choisir ses prestataires, suite : le DJ «

  7. Ping : Choisir ses prestataires : le wedding planner |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *