Sandrine et Olivier, mariez vous comme vous voulez

Pour faire écho à ma lettre d’hier et mon plaidoyer pour la libération des mariés de tout le poids des traditions si celles ci leurs pèsent, petite démonstration aujourd’hui avec Sandrine et Olivier. Une trentaine d’invités, des préparatifs entre amis, pas d’alliances, une robe achetée un peu par hasard (mais trois paires de chaussures), un jour J organisé en quatre mois, et un peu d’improvisation, un mariage pas comme les autres que j’avais très envie de vous présenter, histoire de vous montrer des gens très heureux et très mariés qui ont organisé le mariage de leur souhaits, sans s’encombrer de trop de « pour un mariage il faut »…

Jean-Louis Brun  était le témoin privilégié de cette journée pas comme les autres. Je vous ai déjà parlé de Jean Louis ici et pour cette fois, je laisse la parole à Sandrine, la mariée du jour : (…) je trouve que le travail de Jean Louis Brun mérite d’être publié, il sait exactement retranscrire notre état d’esprit à travers ses photos. C’est dit !

Comment avez vous pris la décision de vous marier ?

Sandrine et Olivier : « On a jamais eu envie de se marier, nous avons tout pour être heureux mais nous avons des enfants et il faut penser à les protéger.
Cela faisait 1 an que nous pensions plutôt au pacs. Finalement au mois d’avril nous avons discuté: le pacs il faut faire un testament ( c’est un peu glauque…) et puis j’ai pensé à maman qui est malade et je me suis dit « elle serait peut être heureuse de voir sa fille se marier avant de partir? ». En fait nos 2 familles ont sauté de joie et nous avons réalisé que c’était important pour eux. En plus je ne connais pas mon père mais je porte son nom…je préférais porter celui de mon mari et de mes enfants ».

Quelle conception du mariage avez vous suivie dans l’organisation, que vouliez vous, que ne vouliez vous pas ?

S&O : « Nous ne sommes pas extravagants ni originaux. La simplicité c’était notre thème! peu de monde mais que les plus proches. certains n’ont pas lésiné sur les Km pour être avec nous. nous ne voulions pas de traditionnel (même s’il est difficile de déroger à certaines choses…) par ex nous ne voulions pas d’alliances mais un tatouage.

Nous voulions absolument 3 choses: le photographe et ce fut rapide par le bouche à oreille en plus ils ont des sites qui permettent de voir leur travail. Ce fut une évidence. Après le restaurant, on avait des idées (en tant qu’épicuriens et surtout avec des amis fins gourmets) mais c’est ma 1ere témoin qui m’a soufflé notre choix final. Un vrai coup de coeur, elle me connait bien : un charme fou, de la verdure, un potager et surtout un menu gastronomique parfait.
Je tenais également à faire un cadeau très symbolique à nos invités (j’ai choisi un petit olivier) et surtout pas de dragées nous avons opté pour des M&M’s personnalisés.

Le reste à suivi (avec quelques recherches sur internet, merci aux blogs de mariage!) et même si c’était accessoire je me demandais à chaque fois comment ça allait rendre sur la photo ou si nos invités allaient aimer. On voulait surtout leur faire plaisir.
Je n’ai pas fait les boutiques de mariées, au départ j’ai achété une robe très simple rose. L’anecdote veut que j’avais repéré une robe sur un site internet mais que je n’e l’ai jamais essayée (pourtant à 2 pas de mon lieu de travail). 1 mois avant le mariage j’allume la télé tardivement et je tombe dessus portée par Elodie Gossuin (rien que ça). Le lendemain je l’achetais, vive l’imprévu!! Par contre pour les chaussures j’en ai acheté 3 paires (c’est mon côté vrai fille fashion victime) … »

En quoi votre mariage a-t-il différé d’un mariage classique ?

S&O : « Nous n’avons pas préparé le mariage 1 an à l’avance (ouf), nous avons eu 4 mois de préparation et c’est suffisant. Olivier a acheté son costume 1 semaine avant et sa chemise la veille…l’imprévu avait ça place avant la marie, après la mairie (nous avons mis 10mn avant de trouver le lieu ou était installé le premier apéritif ) et le soir ou nous n’avions rien organiser à l’avance.

Comment ont réagi vos proches ? est-ce que ça a été compliqué de leur faire comprendre votre vision des choses ?

S&O : « Ils étaient dubitatifs (pas de dragées, des cadeaux pour les invités, pas d’alliances, pas de robe de mariée, pas d’église et pas de pièce montée…) Bon nous avons dû respecter quelques requetes comme le plan de table. C’est après le mariage que nous avons eu beaucoup de remerciements de la part de nos proches avec des phrases comme « ça valait le coup ».
par contre en ce qui concerne l’absence d’alliances nous n’avons pas eu de franches critiques, nos familles sont pourtant très classiques ».

Comment avez vous préparé ce mariage ?

Sandrine : « heu… seule ! Olivier ne voulait pas s’ occuper des préparatifs ce n’est pas son truc, il me donnait son accord ou pas avant de booker quelque chose. Moi j’adore organiser mais heureusement une de mes témoins s’est montrée très disponible quand j’avais des doutes. »

Quels ont été les moments forts de la journée ?

S&O : « les préparatifs, on voulait nos amis avec nous. Donc petit déj à la maison avec Jean Louis qui nous photographiait. S’en est suivie la mise beauté de tout ce petit monde. Ce fut mon anti-stress!!! le déjeuner était également parfait. Après nous avions laissé carte blanche à nos amis pour décider de se qu’ils voulaient faire le soir: ce fut un diner sur plage (un peu bousculé par de très fortes intempéris. Nous sommes d’ailleurs rentrés à pieds jusque chez nous la route était barré par un olivier qui était tombé!!. L’imprévu à son charme…et les symboles sont forts) »

Est ce que tout s’est déroulé comme vous l’imaginiez ?

S&O : Mieux encore..et tous nos amis nous ont beaucoup aidé le jour J pour les détails. Je pense que l’absence d’organisation à la minute comme dans un mariage classique a donné tout son charme à cette journée.

Si c’était à refaire vous, que feriez vous exactement pareil ? que feriez vous différemment ?
Différement : rien. Nous avons fait un mariage qui nous ressemble. Prise de tête minimum. Notre seule difficulté : prendre le parti de n’inviter que le minimum. Après un bref décompte nous avions dépassé les 200 personnes…..on savait que nous ne voulions pas ça!

Est-ce que c’était un mariage « petit budget » finalement ? combien a-t-il coûté ?

Sandrine : Je n’ai pas notion du budget type d’un mariage, le notre nous a couté moins de 7000 euros,  il ne faut pas négliger le fait que nous étions que 30 mais nous avons fait aucun choix par soucis d’économie, au contraire.

Merci à Sandrine et Olivier, pour leur témoignage, beaucoup de bonheur pour vous deux et à Jean Louis Brun pour ses photos !

Related posts:

8 réflexions au sujet de « Sandrine et Olivier, mariez vous comme vous voulez »

  1. Eh voilà ! Un très joli mariage à l’image des mariés, de l’émotion et pourtant pas de voile ni d’église ni d’alliance. L’essentiel est là, l’amour des mariés et leur entourage :)

  2. Où comment démontrer que : 1 homme + 1 femme + beaucoup d’amour + 1 mairie = 1 mariage ♥
    ( et peu importe si il ya ou pas des alliances, un plan de table, beaucoup d’invités ou des dragées !)
    Ces images débordent de bonheur et bonne humeur :)
    Merci de nous rappeler encore et toujours, envers et contre tous, où se trouve l’essentiel !

  3. Bonjour,
    Je suis Conseillère Evénementielle dans les Pyrénées Atlantiques, et je suis à 100 % pour un mariage qui ressemble aux mariés !
    Il est loin le temps des traditions même si certaines peuvent être sauvegardées…mais aux mariés de choisir !!!
    L’heure est à l’originalité, même si au départ cela étonne voire choque, le résultat est toujours ultra positif, car on se rappellera de VOTRE mariage, et n’est-ce pas le but recherché ?
    Avec beaucoup de « mes mariés », nous avons toujours réussi à faire changer d’opinion les plus intransigeants, le secret : les regards échangés et les sourires des mariés qui montrent à tous que c’est ainsi qu’ils se voient et qu’ils s’aiment, personne ne peut résister à ça !!
    Bravo à tous ceux qui ont réussi et qui partage ces instants.
    Un grand merci, tous mes voeux les accompagnent, ainsi qu’à ceux qui sont prêts à sauter le pas.
    Cordialement,
    Paola, Myevent 64

  4. Le tatouage à l’annulaire gauche, tiens, tiens! C’est « l’alliance » de mon mari avec la date de notre mariage sur le poignet. Et tout le monde trouve cela génial, comme quoi les traditions quand on ose les bousculer, cela n’est pas si mal accueilli!
    Elodie

  5. je voulais remercier toutes les personnes qui ont laissé ces gentils commentaires pour témoigner qu’ils ont été sensibles à notre mariage!
    la mariée 😉

  6. Je viens de me replonger dans ton mariage Sandrine…avec la sourire jusqu’aux oreilles 😉
    J’ai quand même un regret, avoir manqué le retour rock’n’roll chez vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *