Jeanne et Benoît, mariage en Provence

Comment diable vais-je bien pouvoir vous parler du mariage de Jeanne et Benoît… Disons sobrement que… je n’ai jamais vu un mariage aussi fou !
Une tonne et demi de détails qui tuent, un style des mariés… totalement incroyable, une ambiance de folie, le tout sur plusieurs jours, bal du 14 juillet inclu… J’ai été plus que séduite par ce qu’on fait Jeanne et Benoît de leur mariage : une fête délirante et joyeuse, totalement faites main et donc à leur image.

Grâce aux photos pleines de vie et de couleurs de leur photographe Caroline Vidal et son second shooter Cathy Dudzinski, j’ai le plaisir de pouvoir vous faire partager ce petit confetti pétillant (oui, un confetti peut pétiller, parfaitement).

Comme bien sûr un tel mariage était impossible à traiter en un seul article, on commence aujourd’hui par le récit de la journée et les conseils des mariés et demain on découvre la déco !

01MAIRIE-150-20130711

blog mariage Jeanne raconte…

Une rencontre organisée par des recruteurs de talent puisque nous étions collègues de travail avant de devenir amoureux… Pendant les premiers mois de collaboration, rien ne laissait envisager un rapprochement, puis un jour il s’est coupé les cheveux, a laissé tomber le look queue de cheval et a (re)commencé à sourire : j’ai craqué, c’était en 2008.

Tout s’est précipité, nous avons pris un appartement ensemble au bout de 2 mois et avons fait les présentations des familles. Seuls nos collègues sont restés à l’écart de notre bonheur, et même si certains se doutaient de quelque chose, nous avons gardé le secret pendant 1 an et demi !!

Les projets de mariage ont commencé à jaillir dès le premier jour (véridique !!), mais il a fallu un peu de temps pour que l’amoureux se décide à faire la demande. Et c’est le jour de mon anniversaire, en 2011 qu’il s’est décidé, face à l’océan pacifique, dans la jolie ville de Victoria, sur l’île de Vancouver. Nous étions alors en road trip camping dans l’Ouest canadien.

intertitre préparatifs
Dans ma (grande) famille il y a beaucoup de mariages… de grands et beaux mariages… Dans sa (petite) famille, il n’y a jamais eu de mariage…
Donc les idées sont naturellement venues de mon côté mais toujours discutées à deux pour se les approprier.
Notre philosophie : prendre le temps de faire des choses qui nous font plaisir, lui est très bricoleur, moi pleine d’idées, donc on voulait tout faire nous-mêmes. 
On a très vite pensé au thème des couleurs, même si le mot thème n’était pas dans notre vocabulaire. L’amoureux adore les couleurs vives, donc on est partis là-dessus. Ensuite, j’ai commencé à visiter les blogs de mariage et les idées nous sont venues petit à petit, toujours dans l’optique de se faire plaisir en créant.

 Le point de départ ultime de l’organisation : le lieu. Nous voulions nous marier dans le village où j’ai grandi au cœur de la Provence. Dans ce village on a le choix entre une salle des fêtes (bof) et une ancienne abbaye du XIème siècle (Hiiihiiiii !!!) banco ! Nos idées déco prendront vie en fonction de ce cadre charmant… 04COCKTAIL-1de_co 01 04COCKTAIL-1de_co 03 intertitre jour j * Le mariage civil * 

Le jeudi, après la mairie nous avons fait une séance photo avec les témoins et la famille proche dans un champ de lavandes… un beau moment où on a pris le temps de poser, sachant bien que le lendemain serait moins tranquille.

01MAIRIE-001-20130711 01MAIRIE-059-20130711 01MAIRIE-101-20130711 01MAIRIE-144-20130711 01MAIRIE-150-20130711

01MAIRIE-174-20130711 01MAIRIE-175-20130711

* Le mariage religieux*  02PREP-3accessoires 01 02PREP-5lemarie_ 04 02PREP-5lemarie_ 02 03EGLISE-2ce_re_monie 02 02PREP-3accessoires 04 02PREP-0coiffures 08 coiffure mariée   Coiffure 2 C’est pas complètement dingue une coiffure pareille ! Rendez-vous demain pour en savoir plus ! 

Le vendredi, beaucoup de moments inoubliables à l’église : mon entrée au bras de mon père et de mon beau-père, j’avais les yeux rivés sur mon amoureux et je n’ai pas pu regarder ailleurs, même si j’apercevais les amis et la famille sur les côtés. 03EGLISE-2ce_re_monie 06 03EGLISE-2ce_re_monie 07    Ensuite, après le sacrement de mariage, une amie très chère a chanté « Ah ! Je veux vivre » de Gounod, une pièce classique très envolée que nous avions choisie. L’émotion était à son paroxysme quand elle nous regardait dans les yeux en chantant merveilleusement bien.  Il y a eu bien d’autres moments magiques pendant la cérémonie : mes cousines qui ont joué le canon de Pachelbel aux cordes, le témoin de l’amoureux qui a chanté « On va s’aimer encore » accompagné à la guitare, une chanson québécoise qui émeut par la beauté des paroles… 03EGLISE-2ce_re_monie 10 03EGLISE-2ce_re_monie 11 03EGLISE-2ce_re_monie 14 03EGLISE-2ce_re_monie 18 03EGLISE-2ce_re_monie 21 Puis pendant l’apéritif tous nos amis se sont lancés dans une choré endiablée sur « I’m so excited », ma cousine a chanté « Ma fille » de Serge Regiani, un moment plein d’émotions… Beaucoup d’autres moments forts, difficile de choisir. Il y a aussi ma tante qui m’a offert un bracelet de ma grand-mère qui n’est plus là, bref beaucoup de joie et d’émotions !

04COCKTAIL-2atmosphe_re 18 04COCKTAIL-2atmosphe_re 20 04COCKTAIL-2atmosphe_re 14 04COCKTAIL-1de_co 06 Pour le lancer du bouquet, j’ai voulu changer un peu de la tradition du véritable lancer. D’abord parce que perso, je n’ai jamais réussi à l’attraper donc je voulais que toutes les filles aient leur chance, et parce qu’avec les rubans je trouvais ça plus joli. Donc j’ai pris l’option de découper les rubans et ça a beaucoup plu car les invités ne connaissaient pas ! 04COCKTAIL-2atmosphe_re 10 04COCKTAIL-2atmosphe_re 12 L’entrée dans la salle de repas sous les applaudissements résonne encore dans la tête de l’amoureux, il a adoré ce moment alors qu’il est plutôt réservé en public…  Entre_e marie_s - de_but repas 05SOIREE-056-20130712 05SOIREE-109-20130712

 Enfin, un des aspects les plus importants pour nous : les photos ! Nous en avons pas mal discuté avec notre photographe Caroline Vidal qui nous a fait le plaisir de venir accompagnée de Cathy Dudzinski.
Nous nous sommes donc arrêtés sur :
–       une séance de groupe après la mairie avec des photos rigolotes
–       une politique « mariage débranché » pendant la cérémonie, nous avons fait passer le message auprès de nos invités via notre site web et sur les livrets de cérémonie, ils ont tous joué le jeu, c’était super !
–       une séance photo de groupe dans les jardins de l’abbaye organisée à grand renfort de badges personnalisés pour orienter les invités vers leur groupe : ils ont bien aimé repartir avec leur badge aux couleurs du mariage et la séance a été très rapide !
Nous avions donné pour consigne au traiteur de ne pas lancer le cocktail avant la fin de la séance pour que les invités ne soient pas trop éparpillés avec coupe de champagne à la main
–       un polaroïd à dispo pendant le vin d’honneur pour que les invités collent un souvenir d’eux dans le livre d’or
–       un photobooth géré par la photographe pendant le repas, pour créer des souvenirs décalés avec accessoires et mises en scène déjantés   

04COCKTAIL-2atmosphe_re 03 04COCKTAIL-2atmosphe_re 01

04COCKTAIL-1de_co 48 Ensuite un autre point important pour nous : profiter de nos invités au maximum, donc une liste restreinte et un mariage organisé sur plusieurs jours.
La mairie le jeudi après-midi en petit comité, l’église le vendredi avec tout le monde, le buffet/pique-nique samedi midi et soir pour les amis venus de loin, puis le dimanche pour prendre le petit-dej ensemble, ranger, faire la valise, dire au revoir et rentrer chez nous.
Nous avons donc loué un gîte dans le village où la majorité des proches étaient logés. L’ambiance était géniale, entre piscine, petit-dej à rallonge et préparatifs dans le jardin, nous avons vraiment profité les uns des autres…
Et par chance, le lendemain du mariage tombait le 14 juillet, donc nous avons continué la fête au bal populaire du village : une soirée mémorable où on se laisse complètement transporter par une vague de bien-être, le mariage est passé, tout le monde est ravi, on se laisse aller le sourire aux lèvres…

intertitre conseils On garde !

– discuter beaucoup entre nous des idées qui nous viennent au fur et à mesure pour être toujours sur la même longueur d’ondes

– se faire plaisir en créant, notre philosophie c’était de faire les choses uniquement si ça nous faisait plaisir. Donc si on en avait eu marre des fanions, des pancartes ou des pompons on aurait laissé tomber. Car toute cette déco représente un très gros investissement en termes de temps et si ça ne se fait pas avec le sourire, ce n’est pas la peine…

– beaucoup beaucoup beauuuucoup organiser la séance photo de groupe si elle nous tient à cœur : c’est la clé pour qu’elle se passe bien et qu’elle soit rapide. J’ai fait un tableau avec toutes les configurations nécessaires pour que tout le monde y soit, je l’ai donné à ma belle-sœur et le jour J elle a tout géré à merveille. En plus on avait distribué des badges aux invités pour qu’ils sachent à quel groupe ils appartenaient, donc on pouvait appeler « les bleus ! », « les verts ! » etc. belle réussite !

– faire des fiches récapitulatives pour les invités qui ont un rôle à jouer (aller chercher les sandwichs, bien se placer dans le cortège…) ça facilite tout !

– oser demander aux proches qui ont un talent (musical par exemple) d’intervenir lors de la cérémonie : c’est magique de vivre de tels moments

– personnaliser au maximum la cérémonie : par exemple nous avons demandé aux femmes de notre entourage proche d’écrire les intentions de la prière universelle. Nous l’avons découverte le jour J et avons été très heureux et émus par ces belles intentions. Notre entourage est assez peu croyant donc quand j’ai demandé ça aux femmes, j’ai tourné les choses du côté de l’universalité et de l’œcuménisme et elles ont adhéré à fond !

–  engager des coordinatrices pour mettre en place les derniers détails de déco le jour J et s’assurer que tout le monde est en place pour le cortège etc. => beaucoup moins de stress quand on sait qu’on peut déléguer les points délicats à des pros

On change

–  choisir un horaire de cérémonie auquel le prêtre n’est pas habitué (15h30), parce qu’il a oublié et il est arrivé à l’horaire « normal » (16h00) donc on a commencé à prendre du retard sur la journée, et la cérémonie était plus longue que prévue, je ne sais même pas à quelle heure on est arrivés à l’abbaye pour le cocktail mais on était tellement heureux que ça n’a pas vraiment compté

 Les conseils

–  Confirmer l’horaire avec le prêtre :-)
–  Marcher lentement lors de l’entrée dans l’église pour savourer au maximum
–  Ne pas trop regarder la météo (gros orage pour nous la veille, mais temps radieux le jour J) mais prévoir un plan B sérieux et faire confiance à ses presta pour ne pas stresser
– Globalement, choisir des presta de choc, car ils sauront rendre ce jour merveilleux
– Si on le peut, organiser le mariage sur plusieurs jours, d’abord en petit comité, puis avec la famille élargie, pour avoir la chance de profiter de chacun. Dormir tous dans le même gîte permet aussi de créer des moments privilégiés avec les proches
–  Essayer d’anticiper au max les réalisations de déco. Pour nous presque tout était fini un mois avant le mariage et on était très détendus…
–  Prendre une baby-sitter : tout le monde nous remercie !
–  J’ai beaucoup hésité à me faire maquiller le jour J car je ne voyais pas vraiment l’intérêt, mais finalement j’ai joué la sécurité et je ne le regrette pas. D’abord parce que le jour J on peut rater quelque chose qu’on réussit tous les jours, ensuite parce qu’on n’est jamais à l’abri d’un bouton qu’on ne saura pas camoufler et enfin parce que ça crée un moment de détente qui peut être appréciable selon l’état de stress de la future mariée…
– Globalement, nous avons choisi des idées de déco qui ne génèrent pas trop de déchets ou de surplus à la maison. Par exemple ne pas acheter 30 vases identiques ou 100 bougeoirs à écouler ensuite sur des sites de vente en ligne. Il vaut mieux les louer auprès du traiteur ou du fleuriste et réutiliser des objets que l’on possède déjà, même s’ils ne sont pas identiques.
– Si la réponse au faire-part vous tient à cœur, c’est sympa de demander une réponse sur carte postale car ça incite les invités à répondre. Nous avons eu de très belles surprises !

 

intertitre prestataires Photographe : Caroline Vidal / Second shooter : Cathy Dudzinski

Robe : Nicea Mariage, beaucoup de choix, très bons conseils, service excellent et raffiné (Nice)

Création artistique / coiffure : Christophe Pavia

Costume : saint Sulpice (Paris)

Traiteur : Olivier Marseille, excellent, magique, magnifique ! On adore !!! (Vaucluse)

Salle : Abbaye Saint-Eusèbe (Saignon 84)

Fleurs : L’instant décoration (Carpentras 84)

Maquillage : Vanessa make-up artist 

Coordination de la journée : les Cocottes

Badges : Choucailloubijoux une très belle expérience, Lorraine est une professionnelle de qualité qui ne recule devant pas grand chose pour satisfaire ses clients, tout ça avec efficacité et bonne humeur

blog mariage

C’est « tout » pour aujourd’hui ! Rendez vous demain pour environ un million de détails et de bonnes idées !
Jeanne et Benoît sont actuellement en voyage de noces mais je pense qu’ils vont me lire  alors je leur souhaite un merveilleux voyage !

 

 

Related posts:

30 réflexions au sujet de « Jeanne et Benoît, mariage en Provence »

  1. Alors bravo ! Je me serais éclatée à ce mariage !!!
    J’ai a-do-ré l’idée des rubans sur le bouquet, si j’avais lu ça avant mon mariage, pour sûr que je l’aurai fait au lieu d’un simple lancer de bouquet !
    J’ai a-do-ré l’idée de réponse au faire-part par une carte postale, pour sûr qu’on reçoit plein de jolies choses qui donnent encore plus envie d’être au jour J !
    J’ai a-do-ré les couleurs vives et les photos délirantes !
    Vive les mariééééééééééééés !

  2. J’adoooore et j’ai hâte de voir la suite !!
    Le lieu est dingue et je suis jalouse du temps radieux qu’on voit sur les photos !!!

  3. Waou, c’est une mariage qui respire le bonheur ! Merci pour ce beau reportage et je suis curieuse de voir la suite.

    PS: je suis abonnée à la newsletter mais je me rends compte que malheureusement je ne reçois pas toutes les nouveautés du blog. :-( Est-ce un « bug » ? Ai-je fait une mauvaise manipulation lors de l’inscription ?

    • Le mariage est génial ! Vraiment bien pensé !

      En effet, moi non plus, je ne reçois plus rien sur ma boîte mail. Bug ?

      • ah, la newsletter… celle à laquelle vous êtes abonnées est en fin de vie et « saute » régulièrement.
        Vous pouvez vous abonner à nouveau, le système est différent maintenant mais je n’ai pas fait la pub car je suis bien embêtée : dans les mails il y a le texte de l’article en entier et du coup plus personne ne va venir ici :(

        je n’ai pas trouvé de solutions encore

  4. Vraiment top pour le moment.
    J’aimerais également faire l’idée des rubans pour le bouquet plutôt que le lancé mais je me demande comment ca se passe au niveau logistique.
    Vous aviez deja préparé les rubans a l’avance ou vous les avez mit juste avant ? Et vous avez demandez juste avant le nombre de personne souhaitant participé ou bien vous aviez prédéfinie un nombre ?
    Les rubans vous les avez noué autour de la base ?
    Et sinon c’est juste chaque participante prend un ruban se place en cercle autour de la mariée et tourne, pendant que la mariée coupe les rubans au fur et a mesure ?
    Merci d’avance et encore félicitation pour ce mariage, vivement demain et la déco

    Chloé

    • J’avais choisi les rubans comme alternative au lancer, que je trouvais « dangereux » (il y en a qui le veulent tellement qu’elles sont prêtes à tout…)
      C’est mon mari qui à fait mon bouquet pour notre mariage le matin même. Le mien était un bouquet de gerbera et gypsophiles. Il a donc fait un deuxième bouquet, un peu plus petit avec les mêmes fleurs mais plus de gypsophiles et a noué des rubans sur chaque tige. J’avais compté avant le nombre de célibataires à marier (mais il y a eu des changements de dernière minute). Nous avions 19 rubans noués (on ne pouvait pas plus) et finalement, il y a eu une invité avec 2 rubans (elle a gagné) et j’avais appelé quelques adolescentes (oui j’ai fait un appel aux célibataires et j’ai fini par appelé par leurs noms celles qui ne venaient pas pour avoir tout le monde).
      Elles prennent chacune un ruban et tire un peu pour que le bouquet reste en hauteur. Quand tout le monde est en place, elles se mettent à tourner dans un sens, moi, sous le bouquet, dans l’autre sens et plus doucement, et avec de bons ciseaux, j’ai coupé les rubans au fur à mesure, jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un seul.
      C’est assez clair ?
      Personne ne connaissait et tout le monde a adoré. Et les photos sont assez sympas !
      N’hésite pas si tu as d’autres questions.

        • Pour les rubans, nous avons fait un peu différemment de Mlle Panda.

          Pas de deuxième bouquet.

          En amont, j’ai compté le nombre de « filles à marier » parmi nos invitées et j’ai acheté le nombre de rubans plus 2 ou 3 au cas où une intrus se glisse dans le lot et j’ai bien fait parce que certaines ado sont venues.

          Une personne a distribué les rubans aux filles, chacune à leur tour m’a tendu une extrémité du ruban et j’ai fait quelques tours autour des tiges sans faire de noeud.

          Au bout d’un moment les tours de rubans se superposent donc ça tient bien… et ensuite c’est pareil que Mlle Panda, les filles se mettent à tourner.

          Un point qui facilite les choses: j’ai expliqué le fonctionnement à quelques filles clés (témoins, soeurs…), comme ça les plus perdues par la nouveauté suivent le mouvement, et la mariée ne se transforme pas en organisatrice (encore!) de l’animation.

          Voilà!

  5. Waaa ! ça fait trop plaisir de voir d’autres photos ! c’est vraiment superbe !
    J’adore les photos de Caroline Vidal !
    Et merci pour le commentaire sur les badges Jeanne, ça fait chaud au cœur ! On recommence quand vous voulez hein ! (mais je vous l’ai déjà dit je crois !) 😉

  6. Magnifique mariage, super sympa avec les lunettes et tout que même les oncles et tantes portent !mdr
    Sinon j’adore la petite en bas à gauche sur la photo de sortie d’église, le contraste entre sa tête à la « j’m’en fous » et le panneau « Vive les mariés » j’étais pliée!

  7. Ping : Jeanne + Benoit | Reportage Mariage Provence » Caroline Vidal Photographe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *