Courrier des lecteurs : je suis déçue par le comportement de mon entourage

Chère Tata Next Door,

Nous avons entamé nos préparatifs il y a quelque temps et je me rends compte que depuis le début  les avis et conseils de chacun me gonflent considérablement !!

Je m’explique : je n’ai jamais rêvé d’un mariage de princesse et je ne suis pas adepte de l’événement hyper organisé avec les couleurs qui s’accordent, un thème à respecter du début à la fin, une organisation millimétrée au moindre détail me donne de l’urticaire, etc…
Et ce n’est pas pour autant que mon futur mari et moi-même ne seront pas élégants et beaux ce jour-là et notre mariage sera une belle fête j’en suis sûre !
Mais voilà, on me reproche mon indécision dans le choix du thème (est-on obligé d’en avoir un ??! franchement !), mon retard dans tous les préparatifs (6 mois à l’avance pour choisir une robe me semble pourtant suffisant !!), le fait qu’on ne se prenne pas trop la tête non plus et qu’on ait envie de quelque chose de simple et de convivial provoque des regards étonnés également…
Ca m’agace au plus au point et ça m’incite encore plus à ne pas tomber dans le conformisme !! Le gros problème c’est que ça me démotive aussi complètement car j’ai l’impression de ne pas être comprise et entendue et je me sens obligée de rentrer dans ce carcan des conventions pour ne pas faire jaser autour de nous.
Est-ce que c’est nos envies pour notre mariage (que je ne trouve pourtant pas si farfelues !!) qui nous isolent un peu ou c’est classique pour un mariage de se faire autant enquiquiner ??

Carine, un peu sur les nerfs.

0008320061S-849x565

Chère Carine,

Bienvenue à toi dans le monde merveilleux des préparatifs de mariage, où tout le monde sait mieux que toi comment l’organiser, où Tatie Jeanette sait parfaitement ce qui « fait mariage » ou « ne fait pas mariage » et tient à te le faire savoir, où tout le monde pense que si tu n’a pas ceci ou ne fait pas cela ton mariage sera soit raté soit ne serai pas un vrai mariage ; ce pays dans lequel si tu ne te prends pas assez la tête tu es inconsciente et si tu te la prend un peu tu « en fais trop ».

Bref Carine, je commence par te rassurer : non, tu n’es pas la seule ! A part ceux qui prévoient robe blanche, voile, bouquet rond, église, livret de messe, riz, belle voiture décorée, vin d »honneur,dragées, repas assis, soirée dansante, tous les autres obtiennent au mieux des yeux ronds (= mais qu’est ce que c’est que cette idée ?) au pire des conseils / remontrances de leurs proches.

En matière de mariage, il faut avoir deux choses à l’esprit :

– non, le mariage n’est pas une affaire de couple, loin de là ! je t’invite à lire l’interview de la psychanalyste Sophie Cadalen sur le mariage et la psychologie. Même si on y parle plutôt de l’investissement ou non des proches tu y trouveras des éléments qui te feront comprendre qu’au delà des mariés, beaucoup de choses se jouent au niveau de la famille et même des amis parfois.

– même dans les familles plutôt « progressistes », le mariage reste un des derniers bastions de préservation de traditions parfois séculaires. La robe blanche sensées symboliser la virginité, le papa qui conduit sa fille de 35 ans qui a déjà trois enfants et vit avec son concubin depuis 10 ans, voire parfois le futur genre qui demande la main de sa compagne à son père même s’ils vivent ensemble depuis plusieurs années, etc… ce sont des traditions qui n’ont plus guère de sens et pourtant nous sommes très nombreux à les respecter. Il faut croire qu’a travers la célébration du mariage il est important pour nos proches de perpétuer des traditions.

Mariage = Famille + traditions, difficile dans ce cas de passer totalement au travers de ce que vous vivez actuellement, même si selon les familles les degrés sont divers !

Une fois que tu as compris qu’il sera difficile d’y échapper, tu as deux options : soit tu décrète que l’organisation de votre mariage est votre affaire et vous vous en occupez tous les deux sans quasiment en parler à quiconque, soit vous composez avec votre entourage.
Si vous choisissez cette dernière option (ce que personnellement je conseillerais pour éviter que les relations se tendent), essayez de réfléchir à ce qui est primordial pour vous et ce sur quoi vous pouvez vous laisser influencer sans y perdre votre âme.

Par exemple : Renoncer à l’ambiance décontractée que vous souhaitez n’est pas négociable, vous refuserez donc  de céder sur votre idée de cocktail dinatoire plutôt que de repas assis. En revanche, peut être pouvez vous accepter de prendre une demi heure sur le temps du vin d’honneur pour faire les photos de groupe auxquelles vos parents tiennent tant, même si vous ne l’aviez pas envisagé et que ça vous ennuie de poser.

Je voulais déjà poser ça, qui concerne plutôt les proches parents, dont il faut, à mon avis, tenir compte au moins un peu. Maintenant je vais te donner une autre réponse, qui, elle, concerne tous les empêcheurs de se marier en rond que tu vas croiser sur ta route : oncles, tantes, cousin, fleuriste, vendeuse de robe, collègue, vagues copines, bref, tous ceux qui veulent t’imposer leur vision des choses et ne manqueront pas de te dire à quel point ton mariage « ne fera pas mariage » si tu ne fais pas comme ils te disent.  J’ai déjà parlé de ces gens là ici et je t’invite à lire de précédent articles sur le sujet où je me suis un tout petit peu énervée : contre les gens qui te disent comment tu DOIS organiser ton mariage et sur le fameux « ça fait pas mariage« , que tu peux faire lire à tonton et tata.

Ceci étant posé, je te le dis car je ne sais pas où vous en êtes précisément dans votre organisation donc je te le dis sans aucun jugement : un mariage c’est quand même une sacré organisation et il faut faire attention à ne pas veiller à confondre décontraction et insouciance. Tu dis que tu détestes l’idée que tout doit être organisé au millimètre près, je pense, moi, que plus tu organises en amont plus tu as de chances de profiter et d’être décontracté le jour J, sinon tu passes ton temps à gérer ce que tu n’as pas anticipé. Tu es sans doute dans une phase où ta famille t’a bien énervée donc tu jettes en bloc ce qu’ils te disent mais tout n’est peut être pas à jeter quand même dans ce qu’ils te disent, il faut tenter de rester objectif !

blog mariage

Et vous ? je suis certaine que vous aussi vous faites face à des réactions auxquelles vous ne vous attendiez pas ! Lesquelles ? Comment avez vous réagi ?

Avez vous des conseils à donner à Carine ?

 

 

Related posts:

22 réflexions au sujet de « Courrier des lecteurs : je suis déçue par le comportement de mon entourage »

  1. Un conseil Carine : COURAGE!!

    Une technique qui fonctionne plutôt pas mal : dire « oui oui » à tout le monde, mais rester fidèle à tes envies.

    Et se souvenir que tous ces gens qui te donnent leur avis le font parce qu’ils t’aiment 😉

  2. Chère Carine,
    Je te rejoins sur de nombreux points. Et nous avons opté, chouchou et moi, pour l’option « on en dit le moins possible ». On distille de l’info quand on nous pose des questions. L’ideal, des réponses très courtes qui coupent court à toute relance 😉 « et, il y a une cérémonie à l’eglise?  » -Non. « et, il y aura des dragées ? » – Non. Mais, ne t’inquiete pas, ça sera bien quand même.
    Bref, tu vois ce que je veux dire.
    Pour la préparation de la cérémonie laïque, nous n’avons informé que les personnes qui auraient à intervenir pour préparer et/ou lire un texte.
    Nous avons refusé les invités inconnus genre « amis des parents » (j’ai même eu droit à l’amie du cousin de ma mère -si, si elle connaît bien la famille !!!! Ah bon, non, mais je rêve !) pour la raison que la journée passe vite et que nous préférons passer plus de temps avec les personnes présentes que nous connaissons vraiment, elles. Mais nous avons proposé à mes parents de faire venir leurs extras le lendemain pour le brunch.
    Pour l’orga, on est 2 psychopathes ! Surtout pour la raison évoquée par Tata Next Door. Tout planifier en amont te donnera de la liberté le jour J.
    Et nous n’avons gardé que ce que nous aimons dans les « tradition » : un repas assis car nous aimons bien manger, une pièce montée car je vendrais père et mère pour de la nougatine (miam miam), et la robe blanche (mais elle est courte et toute simple, et attention : achetée sur internet !! OMG).
    Donc fait comme tu le sens et selon ton envie. Mais pense aussi que la préparation sera la clé d’une bonne journée pleine de bonheur et de sérénité.
    Bon courage pour les préparatifs. Moi j’y retourné, c’est quand même le 30 mai 😉

    • Je suis tout à fait d’accord avec tes conseils mais dans la pratique, ça peut être difficile… Comment as tu réussi à dire calmement à ta mère que l’amie de son cousin, ce n’était pas possible ?

      Quand j’ai dit à mon père que je ne voulais pas ses potes de sortie moto (que je n’ai JAMAIS vu…), s’en ai suivi une grosse engueulade où j’ai même eu le droit d’entendre un « si vous n’êtes pas capable de faire des compromis pour votre mariage, votre couple ne tiendra jamais… » ou encore le, j’imagine régulier, « de toutes façons c’est moi qui paye donc je fais ce que je veux »…
      (résultat, obligée de sortir tout mon PEE pour payer tout moi-même… Ambiance).

      Bref, tout ça pour dire que je ne m’attendais pas à ce que mon mariage fasse ressortir le pire chez mes proches.
      J’ai adopté la stratégie de l’autruche mais on va devoir envoyer les faire-part dans quelques semaines donc le pire est à venir…

  3. De notre coté, nous n’en sommes qu’au début des préparatifs, il nous reste encore un an.
    Notre entourage nous laisse relativement tranquille (mais ce n’est que le début…).
    Par contre, je me rend compte que une fois passé la période « bisounours » où on annonce le mariage et où on le rêve sans se soucier de la réalité, le concret des préparatifs est trèèèès différent et l’influence des traditions est partout… et je trouve ça difficile de tenir le cap et de faire quelque chose qui nous ressemble car tout est prévu pour nous mettre dans le moule du mariage traditionnel.

  4. A Carine,
    On connaît toutes des jeunes mariés qui ont fait des fêtes superbes en seulement 3 mois entre la demande et le Jour J.

    Ce n’est pas parce que tu t’y prends « tard » que ça ne sera pas super. Et quand les âmes bien pensantes t’agacent tu peux leur sortir avec un grand sourire : « t’inquiète Tâta Gertrude : JE GÈRE !  » si elle en rajoute une couche, ou veux en savoir plus : « nan, je ne te dirais rien, je ne veux pas te gâcher la surprise ! » Et hop, tu bottes en touche et te voilà débarrassée… 😉

    Pour ce qui est de l’organisation, en bonne phobique des imprévus j’ai plutôt tendance a être de celles qui achètent les alliances 12 mois avant et qui préparent les faire part dans la foulée de la demande… Mais tout le monde est différend et j’ai de très bonnes amies qui ne fonctionnent que sous la pression, genre 1 semaine avant le jour J, donc POURQUOI PAS !?

    Bon courage en tout cas !

  5. Bonjour Carine,

    je suis assez d’accord avec Héloïse.
    Dire oui-oui d’un air un peu (mais pas trop) sérieux, et au final ne garder que ce qui te semble essentiel et surtout faire ce dont tu as envie, c’est une bonne idée…

    Mais Tata Next Door à aussi raison quand elle dit que tu dois aussi tenir un peu compte (mais pas trop) des conseils de ton entourage. Il faut bien car si tu les invites à ton mariage c’est qu’ils comptent pour toi et ton chéri, et tu les aimes comme ils sont, dans leur intégrité avec leurs bons cotés et leur moins bons (tient j’ai déjà entendu ça quelque part…).
    Sinon autant se marier dans l’intimité sans inviter personne !
    De toute façon le mariage c’est plutôt une grosse organisation et même si tu souhaites que l’ambiance soit décontractée il faut que ce « décontracté » soit bien calé. Il y a suffisamment d’émotion le jour J pour ne pas se laisser encombrer par des détails qui peuvent être réglé avant.

    Personnellement, avec ma chérie, on a parlé de mariage presque dès notre rencontre, pas du notre bien sûr (on en était pas là) mais d’en avoir parlé autant ça nous a permis de savoir ce que nous voulions et surtout ce que ne voulions pas ! Alors quand on s’y est mis pour de vrai et qu’on l’a annoncé, on avait déjà tracé notre trame et malgré tout les commentaires des proches n’ont pas cessé de pleuvoir ! Alors il y a eu une crise ou deux avec mes parents mais au final on a fait quelques compromis sans sacrifier ce que nous voulions vraiment.
    Hep ! Pas trop non plus, c’est NOTRE mariage quand-même !

    Voili-Voilou, ces quelques mots pour te rassurer, ce que vous vivez est compréhensible, (si vos proches s’impliquent , c’est qu’il vous aiment un peu, ce qui seraient grave est qu’ils restent indifférents non ?

    Aller, courage à vous et tenez bon la barre, votre jour J sera votre journée et restera inoubliable…

    … Pour le meilleur …

    Nicolas

  6. Bonjour Carine!

    La réponse de Tata reflète totalement ma façon de penser : savoir dire « je fais ce que je veux c’est mon mariage », mais aussi savoir écouter quelques conseils, juste pour que le déroulement de la journée se fasse sans accrocs. Après, le choix d’un thème ou non, de multiples détails de déco ou de quelque chose de simple, ça vous regarde, il faut que ça vous ressemble. Tout va bien se passer, détendez-vous, explique ta façon de voir les choses à ton entourage, de façon simple, ça passera….
    Tu vois pour nous, c’est l’inverse. On rêverait que notre entourage nous pose un peu plus de questions. On fait nos préparatifs de notre côté, on est déjà hyper organisées (parce que très angoissées du détail, il faut donc compenser), mais les gens ont l’air de débarquer quand on leur rappelle qu’on va bientôt se marier. Il faut dire que nous sommes deux femmes, et que même si notre couple, notre famille, ne pose aucun problème à nos proches, famille et amis confondus, notre mariage n’est je pense pas tout à fait un « vrai mariage » à leurs yeux. J’ai par exemple entendu « tiens je t’ai gardé du rafia pour ta soirée campagne! (comme si j’organisais une soirée avec des potes). Ou encore « vous n’allez pas faire de faire-part, si? ».

    A croire donc qu’on n’a jamais ce qu’on veut!

    Mais peu importe, ma vision du mariage, c’est la célébration de MON couple, NOTRE amour et NOTRE mariage NOUS ressemblera. Je pense qu’il devrait en être ainsi pour tout le monde.
    Courage Carine, fais ce qui te plait, selon tes envies. Ne te laisse juste pas non plus avoir par le minimum d’organisation obligatoire à avoir pour que la journée dont tu rêves soit la plus réussie possible.

  7. Bonjour,
    Moi aussi en plein préparatifs d un mariage pas complètement classique (cocktail dinatoire dans un jardin, pas de pièce montée, pas d ouverture de bal…) je suis aussi confrontée comme toi aux avis de mon entourage. Déjà, j avais prévu le coup, pour éviter les invités non désirés et imposés par les parents, j ai prévenu immédiatement que j organisais et finançais moi mon mariage. Au moins, il n y a pas ce chantage sous entendu….

    J ai aussi souhaité impliquer mes proches par une petite mission chacun, soit pendant l organisation, soit le jour J. Ça marche pas mal je trouve, car ils prennent leur rôle à coeur et se concentrent moins sur le reste.

    Et surtout, le plus grand soutien reste Chouchou qui a les mêmes idées et envies, donc ça conforte dans l organisation du mariage et la vision des choses.

    Profite quand même parce que ce temps des préparatifs reste un beau moment de partage avec son chéri.
    Bon courage pour la suite !

  8. Merci pour vos encouragements !

    J’étais bien naïve avant les préparatifs, je ne m’attendais tellement pas à ce que le mariage soit si conventionnel que je suis un peu surprise par les réactions… Naïve et inexpérimentée car autour de nous, peu d’amis se sont mariés et dans la famille idem…

    Évidemment, je préfère encore ces réactions agaçantes à l’indifférence et je me rends compte que si ça me touche autant c’est aussi parce-que j’ai envie de faire plaisir à mes invités… Mais pas au détriment de nos envies, je ne veux pas brader mon mariage idéal à un truc qui nous déplait !

    Merci aussi pour vos conseils, je sais qu’il faut quand même un minimum d’organisation et d’ailleurs plus ça approche et plus on est à fond dans notre mariage. Je crois que je supporte pas qu’on me mette la pression en fait… Une de vos remarques est tout à fait juste : si on avait été très préoccupé par les détails un an avant à tout vouloir régler et si on avait pris la tête à tout notre entourage on aurait eu également des réflexions désagréables.

    Marie : j’espère que ta famille s’intéressera plus à vos préparatifs, et l’important c’est que le Jour J les gens que vous aimez soient là pour vous. Je te souhaite un très beau mariage.

    Nicolas : c’est vrai que la décontraction dépendra de la bonne organisation, j’en ai conscience maintenant…merci de me le rappeler.

    Melle Lullaby : merci pour les encouragements, effectivement j’avance bien sous pression mais là c’est un peu la pression cycliquement pendant presque 1 an donc c’est chaud.

    Lisa : félicitations et courage, c’est vrai qu’on est pas au bout de nos surprises quand on se lance dans l’aventure. Le jeu en vaut la chandelle !

    Isa : merci pour les conseils, tu as raison il vaut mieux en dire le moins possible, beau mariage à toi !

    Héloïse : merci de me rappeler tout ça, l’énervement fait oublier ces choses-là.

  9. Bonjour Carine,
    Je pense que pour la première fois j’écris un commentaire sur ce site parce que je suis touchée par ta lettre. Mon mari et moi avons toujours décidé de faire un petit mariage avec un thème original. Je me suis mariée en violet foncé dans une robe type victorien, rien qu’à cette annonce ça a fait jaser plus d’une personne dans la famille… On a fait un buffet maison aussi ce qui ne plaisait pas à tout le monde. Et surtout nous avons décidé d’inviter seulement la famille proche; frères et soeurs de mon amoureux qui a une famille nombreuse, parents et grand parents. Mon mari et moi avons fait front, non nous n’inviterons pas la tante machin, non la copine de mon père ne peux pas inviter 3 personnes inconnus, non les parents n’inviteront pas de collègues. On ne voulait QUE des proches que nous connaissions parfaitement. Nous étions 50. Après le mariage j’ai envoyé des photos à tous nos oncles et tantes, cousins et cousine, avec un faire part et une lettre personnelle pour chacun. J’ai reçu trois réponses…. Alors certes une partie de ma famille tire la gueule mais au final ça m’est égal. Notre mariage était parfait, tout le monde s’est amusé, a joué le jeu à fond et s’est costumé, a ri, nous a complimenté. J’aurais détesté que notre mariage soit différent. Des personnes de la famille sont mécontentes mais si des gens sont assez stupides pour nous reprocher la façon d’avoir organisé notre mariage ils ne valent pas le coup. Je sais que je donne un avis un peu extrême mais je pense que faire des concessions sur des choses qui te tiennent à coeur ça serait vous trahir. C’est votre mariage. Donne clairement ton opinion autour de toi en expliquant pourquoi leurs réactions te peine et restez fidèles à vous-même

  10. Carine,
    Tu sais, quand je lis ce genre de prises de têtes vis à vis de la famille, ça me fait toujours penser à l’éducation d’en enfant. Je ne sais pas si ton fiancé et toi en avez déjà, mais c’est aussi une situation où tout le monde va te donner ses « bons » conseils et où il y a énormément de conventions.
    Au final, même si c’est deux choses complètement différente, ça oblige le couple à prendre des décisions « d’adultes » (non pas que vous ne soyez pas adultes et responsables, hein!) en s’affranchissant de l’avis des autres, ce qui est souvent dur et qui peu être mal vécu par la certains proches. Mais bon, c’est ça aussi mûrir!
    Mauvais exemple (selon mon opinion, qui n’est pas universelle) : mon beau-frère et sa femme se sont complètement fait bouffer par la famille lors de leur mariage (lieu et traiteur imposés entre autre). Eh bien, maintenant, ils se font aussi bouffer pour l’éducation des enfants et, même s’ils nous disent que ça les soûle, ils ne réagissent pas!
    Alors, faire des concessions, pourquoi pas (bien sûr) mais il faut je pense deux règles :
    1. que ça vous plaise. Les autres peuvent avoir des bonnes idées et ne sont pas forcément machiavéliques :)
    2. ne jamais dire toujours « oui » à une personne sinon elle va commencer à prendre le melon et risque de vous prendre le chou ensuite 😮

  11. Philyra,
    tellement d’accord avec toi !! Nous avions ressenti la même chose à la naissance de notre enfant, surtout concernant l’allaitement… chacun y allait de ses petits commentaires, même les copines de ma mère !!
    Mon fils pleurait et là c’était inévitable : « tu vois bien qu’il n’a pas assez mangé ».
    Heureusement nos parents et frères et soeurs ne se mêlent pas de l’éducation de notre enfant. Bizarrement c’était plus les connaissances, tata Gertrude et compagnie qui se permettait de la ramener.
    Mais je crois qu’avec le mariage c’est pire !! Car en fait, ce sont pas nos parents qui se permettent ces remarques, c’est plus tata Gertrude justement et tous les bien pensants qui savent mieux que toi ce qu’il faut faire… et ils osent moins pour l’éducation.
    Je te rejoins en tout cas sur ce point !

    • Pour avoir allaité looongtemps (et avoir en plus utilisé des couches lavables), je comprends parfaitement de quoi tu parles :).
      Au final, le seul conseil que je pourrais te donner et de te mettre d’accord avec ton chéri. Il y aura des gens qui vont critiquer, tout simplement parce que certaines personnes adorent critiquer et cherchent forcément la petite bête. Après, il y a aussi beaucoup de gens dont on croit qu’ils sont butés et qui, en fait, sont très contents de ce que l’on fait. Quand on a fait le baptême civil de ma fille, on pensait avoir des réactions négatives vu que ce n’est pas religieux. En fait, tout le monde a été très emballé et a adoré (sauf l’oncle qui critique tout… mais ça s’était prévisible :D)

  12. Ha ha. Pareil pour moi Carine.
    Je me marie cet été et autant dire que je ne suis pas conformiste. Ma mère est scandalisée par tout :
    – la date, le 16 Août « mais tout le monde sera en vacances »
    – les idées de menu « les gens ne se déplacent pas pour manger une salade de boulgour » ou « la panacotta ou la mousse au chocolat ne sont pas des desserts d’été, il faut que tu fasses une salade de fruits »
    – les activités « les gens veulent danser, pensent à tes invités »
    – la salle (on a loué un corps de ferme pour une semaine pour bien s’organiser parce qu’on fait tout nous même, oui, oui, 0 prestataires) « tu as visité au moins? Tu as vérifié que les frigos marchaient, que le jardin était beau, que le petit lac était sécurisé… »
    – la robe (qui m’indiffère beaucoup -tout ce que je veux c’est me trouver belle et que mon mari me trouve belle-) « tu ne vas pas l’acheter sur internet, c’est une connerie, elle sera moche, elle t’ira pas… »
    – le faire-part « oui ça va il est jolie mais le RSVP c’est n’importe quoi, les gens ne peuvent pas te répondre 6 mois à l’avance » (sauf que pour moi acheter 80 chaises ou 150 ce n’est PAS DU TOUT le même budget)

    Bref ! Autant dire qu’à chaque fois ça me blesse beaucoup. Du coup je ne partage plus rien de mes préparations.
    Ça sera un mariage à notre image, j’aurais fait toute la déco toute seule, on aura tout cuisiner entre copains. Je pense que les invités seront touchés par notre investissement. Et ceux qui veulent être là pour nous, serons là pour nous, peu importe la date.

  13. Pau,
    Waaaa dure la remarque de Papounet !

    Nous avons choisis un lieu pour le soir dont la capacité est de 60 personnes. Ça aide beaucoup a dire : « bah non mon papa-chéri tes amis motard ne passerons pas ou alors ton frère ta sœur et tout leurs enfants doivent rester chez eux…. »
    Mais nous payons notre mariage donc c’est plus facile.

    Mais tu peux lui proposer : de les invités au VDH (ils comprendront), ou de faire un after sur un weekend après, le point positi tu remets ta robe et vous faites un barbecue dans le jardin de papounet !

    Mais pour tes faire part tient fermé sur tes positions en rappelant a tes parents que c’est grâce à leur éducation que tu es une fille intègre qui respecte ce en quoi elle croit !
    Tu peux enfin leur dire que c’est un mariage intime dont tu RÊVES jute les amis proches et ta famille.

    BREF, Bon courage

  14. Nous payons notre mariage de A à Z donc c’est nous qui décidons ! On a trouvé la salle de nos rêves où il ne peut y avoir que 60 personnes, bah on fait du tri ! Adieu les cousins qu’on ne voit qu’une fois par an, les connaissances dont on a pas eu de nouvelles depuis 3 ans…
    Nos parents n’ont aucun mot à dire. Les miens sont plutôt relax et ce sont eux même rebellés il y a 35 ans pour leur propre mariage pour ne pas inviter les amis de leurs parents ou parce-qu’ils ne voulaient pas de champagne (plutôt inhabituel pour l’époque). Mes beaux-parents essaient de pousser un peu plus, mais il faut savoir rester ferme !
    Bon courage pour les préparatifs !

  15. « ca n’est qu’un mariage a la mairie … », « comment ca des bonbons et pas des drages ? », « le bouquet doit etre comme ca comme si » , « du violet avec du bordeau ? oh misere … », « la robe blanche c’est surfait », « quoi des chaussures colorees ? » … mais ca c’etait avant :)
    maintenant c’est « c’etait un beau mariage, l’adjointe a fait un beau discours », « super bons les bonbons des vosges achetez dans les vosges et accordes a vos couleurs », « ha finalement le violet ca va bien avec le bordeau », « tu etais belle dans ta robe elle t’allait tres bien », « super sympa tes chaussures et le rappel de couleur sur ta robe » …
    Et au final ce dont je me souviens c’est d’une magnifique journee, a notre image avec tout ceux et tout ce que l’on aime :)

    Faites a votre guise et les autres n’ont qu’a organiser leur mariage avec leurs idees 😉
    Si vous passez un bon moment ils passeront un bon moment et cela ne se fera que si votre mariage vous ressemble :)

    CQFD 😉

    une mariee 2013

  16. Je compatie complètement ! De mon côté toute ma famille (qui a un peu la fibre creative il faut l’avouer) à adorer tous les concepts qui ne font pas mariage que l’on avait choisi ! Du côté de ma belle famille, nous avons du céder sur certaines choses à causes des menaces et autres commentaires desobligeant. Au final sur toutes ces choses sur lesquelles on à du céder il y a eu des réflexions et des choses se sont mal passée !! Et je vous raconte pas l’après mariage le bilan n’était que négatif de la part de mes beaux parents car ça ne faisait pas mariage nous avons bafouer les traditions etc etc etc alors que les 130 autres invites ont adoré le changement !!! Et ça n’est pas terminé puisque nous ne leurs parlons presque plus, donc concessions ou pas le jours J le résultat était le même ! Bref faites comme vous avez envie de le faire, écouter les idées autour de vous il y en a quelques fois qui sont très bonnes et ignorer les autres de toute façon que vous fassiez comme on vous le dis ou comme vous le souhaiter vous aurez des réflexions dans tous les cas !!

    • Je suis désolée de ce bilan, Perrine ! :(
      J’espère que le temps passera en vous laissant seulement de beaux souvenirs et que les choses se détendront avec tes beaux parents…

  17. Oui pas évident à gérer les réactions de la belle famille, l’implication des uns et des autres, les remarques… J’espère que tout s’arrangera bientôt c’est tellement dommage…
    Et en même temps c’est normal on fonde sa propre famille, on se singularise lors du mariage et si les proches sont pas là pour nous soutenir et nous accompagner, c’est pas normal !

  18. Merci pour cet article.
    Nous nous marions dans 15 mois, nous avons trouvé salle et photographe et sans doute traiteur.
    Nous avons les grandes lignes directrices : non pas de dragées (mais un candy bar pour les irréductibles des douceurs), non pas d’église (mais une cérémonie laïque), oui repas assis (on adore aller au restau, c’est un indispensable pour nous), non pas de DJ (mais musiciens live), oui robe blanche (mais simple et achetée sur internet), oui un (super) photographe pro.
    Nous savons le style que nous voulons aussi et avons démarré la déco.
    Mais… nous ne l’avons pas encore annoncé à nos familles…
    C’est un peu le stress en fait, ils sont plutôt tranquilles en temps normal, mais j’ai un peu peur de l’effet mariage… le plus gros stress vient de l’angoisse de l’invité inconnu, nous ne voulons vraiment pas ça et nous voulons nous limiter à un nombre limité d’invités, pour pouvoir profiter de tout le monde (au moins un peu…). Nous pensons faire participer ceux qui voudraient mais en leur faisant faire ce qui nous plait, pour qu’ils puissent s’investir quand même… et puis s’il faut absolument des dragées, on en mettra dans le candy bar, voilà tout….

    • Vous avez super bien fait de prendre le temps de reflechir à ce que vous vouliez avant d’en parler. Maintenant que tout est clair dans votre esprit vous allez pouvoir dès le depart expliquer votre vision des choses et limiter les « emballements » familiaux !
      Bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *