Les astuces déco « naturel chic » de Charlotte, la bride next door du jour

Ceux qui suivent depuis quelques temps connaissent l’Insatiable Charlotte dont je vous ai maintes fois parlé.

Charlotte a épousé Maxime, son amoureux, le 29 octobre dernier lors d’un week end mariage où tout avait été pensé pour faire plaisir aux invités. Les jeunes mariés préfèrent conserver le caractère familial et amical de leur union et ne souhaitent pas en faire le récit complet sur la toile.

En revanche, Charlotte est toute prête à partager avec vous toutes ses trouvailles déco, et il y en a eu !

C’était assez impressionnant de voir enfin mises en places toutes ces idées que nous avons discutées, partagées, argumentées pour certaines, pendant des mois. Je vous laisse avec Charlotte et les photos de son talentueux frère, MatMi.

Une fois la demande faite,  après avoir crié au monde entier que l’on se mariait, nous avons vite trouvé le lieu de notre mariage. Il avait un avantage énorme dès le départ: pouvoir accueillir quasiment 100 personnes pour la nuit (et pas en formule dortoir)… Et pour couronner le tout, la salle de réception était exactement ce que l’on voulait : grande, voûtée mais sobre… BANCO !

A partir de ce moment là, la recherche frénétique sur Internet a pu commencer : wedding blogs, sites de décoration et j’en passe…  J’avais du mal à définir ce que je voulais exactement…

Et je suis rapidement tombée sur le Site Les Petits Cadeaux et là on a trouvé nos cadeaux invités : un petit olivier en pochon pour les filles et les célibataires et un arrosoir rempli de graines de myosotis pour les hommes… Et finalement je crois que ce choix qui n’a jamais été soumis au doute a conditionné la suite.

Le petit plus des PETITS CADEAUX : vous pouvez faire des étiquettes personnalisées. Vous partez de leur matrice et après vous avez un large choix de couleur et de police. Ils sont très attentifs à nos demandes, à nos envies… Ils ont été jusqu’à personnaliser notre petit ruban sur les pochons d’oliviers !!!

Une chose s’imposait : il n’y aurait pas de thème à notre mariage… Du coup, on a cherché un code couleur et là je me suis rendue compte que ce qui me plaisait vraiment était les ambiances assez neutres : blanc, gris, naturel, simple… Après un long débat avec Madame Next Door, nous avons convenu que nous ne voulions pas de rustique chic mais du « naturel chic » ! La nuance ? point de bottes de paille, de fleurs des prés, de vases dépareillées, de choses chinées… On ne jouerait pas sur les couleurs mais plutôt sur les matières : ardoise, lin, galets…

 

Ainsi, après des essais table occupant mes dimanches après midi, nous sommes partis sur des nappes blanches, avec au centre un carré de lin brodé de nos initiales par ma maman, un carré d’ardoise au centre (CASA).

Pour les marques-places, nous les voulions sur des galets… Que c’est difficile de trouver des galets ! Nous ne voulions pas dépouiller les plages… du coup nous avons trouvé notre bonheur sur Ma décoration de table.com . Les galets seraient blancs et posés sur un petit carré d’ardoise trouvés chez grigno tek (lui-même déposé sur les serviettes.. pas d’assiette sur les tables au moment de l’entrée des invités).

Pour  le placement, on a opté pour des numéros de table en carton , achetés dans un magasin de loisirs créatifs, auxquels on a ajouté un socle et peints par mes petites mains. Pour rester dans l’harmonie, nous avons acheté des petits cadres chez IKEA peints de la même couleur que le numéro pour accueillir le menu.

Le plan de table a été réalisé par Au fil de vos rêves sous la forme de cartes nominatives glissées dans des pochettes. Photo  Au fil de vos rêves 

Il restait deux choses à définir, deux choses qui ont causé des angoisses à la mariée, à sa mère et à Madame Next Door : les centres de tables et le plafond…

Je n’aime pas les fleurs coupées, les préparations de mariage basses à même la table… J’avais trouvé une jolie boutique de fleurs qui proposait de jolies choses mais la fleuriste était sourde à mes envies…

J’ai fouillé encore et encore  pour trouver l’idée… Je savais que mon bouquet serait 100% gypsophile… Du coup, ma maman me glisse : « et du 100% gypsophile pour toute la décoration, ce n’est pas possible ? » Et là après des heures d’errance sur Internet, j’ai trouvé exactement ce que je voulais : un arbre en gypsophile !  C’est alors que ma sauveuse est arrivée : une amie fleuriste qui m’a dit que c’était tout à fait réalisable, qu’elle pouvait le faire et se charger de tout l’aspect floral… Et elle a excellé : nos arbres gypso, les bouquets, les boutonnières, des grandes préparations pour les rebords de fenêtres accompagnés de lanternes Ikéa, des bouquets tout simples mais très jolis pour le vin d’honneur et l’église et un rideau de gypsophile.  Parfait !

Le plafond quant à lui a vu son sort scellé par des boules japonaises, de différentes tailles blanches et grises (« c’est joli, on dirait plein de petites planètes », dixit ma filleule !). J’ai trouvé mon bonheur sur les ptits thèmes qui offre un large choix de couleurs.

Pour l’éclairage, on le voulait tamisé mais permettant de voir son assiette quand même, du coup, quelques bougies sur les tables (blanches craquelées) trouvées chez Delamaison, des leds dans les boules japonaises (chez Ptits thèmes ou chez Mariage Discount) et un éclairage le long des murs par le DJ.

Des petits accessoires sont venus se greffer dans cette décoration : des grandes lettres en carton peintes en gris, des lettres en zinc LOVE, des bougies confectionnées par mon incroyable belle sœur (à la base des lampes Ikéa transformées en bougies avec des inscriptions dessus, des badges de Choucailloubijoux dans des contenants cœur en fil de fer et lin Maison du Mondes, des petits moulins trouvés sur Etsy, des jolies pailles et pochettes pour bonbons de La jolie boutique d’Emilie, un arbre à empreintes dessinés par mon talentueux tonton, un livre d’or confectionné par ma chère et tendre Linda ( qui a eu une idée géniale : livre d’or classique + des marques pages avec des photos derrière lesquels les gens notaient une citation et qui m’accompagnent dans mes lectures)…

Photo Lorraine de Choucailloubijoux

Merci Charlotte, pour ce partage !