Mariage à la campagne, Carolina et Nicolas

Ce que je trouve merveilleux avec les mariages, c’est qu’avec une base commune (deux personnes se marient et invitent leurs proche à passer la journée avec eux) on peut faire des choses très différentes, dans un esprit totalement différent. Mariage chic au château pare qu’on a envie de quelque chose de grandiose, mariage au restaurant parce qu’on a envie de bien manger avant tout, mariage buffet campagnard à la bonne franquette, tout est possible et vous me le prouvez tous les jours.

De même, un mariage se prépare parfois en 18 mois voire deux ans, pour avoir le temps de peaufiner tous les détails, du faire-part à l’ouverture de bal et parfois en quelques mois, parce qu’une fois la décision prise on n’a pas envie d’attendre, parce que l’envie de célébrer son amour est plus forte que l’envie d’avoir un mariage pensé dans 1001 détails.

C’est le cas de Carolina et Nicolas, qui se sont mariés 6 mois après l’avoir décidé. Une belle fête à la campagne, avec beaucoup (beaucoup !) de fait maison, et surtout, surtout, énormément de convivialité !  On pourra sans doute m’accuser de totale partialité, tant ce mariage peut rappeler le nôtre (le gîte à la campagne, la fête en extérieur et sous une tente, l’esprit « week end détente »…) … et on aura raison ! :)

Vous qui pensez qu’il faut obligatoirement au moins un an pour préparer son mariage voici la preuve du contraire avec Carolina et Nicolas !

 

« Quand on se penche sur le thème du mariage  on tombe immédiatement sur les blogs avec des mariages plus jolis les uns que les autres, et on perd un peu la tête, même beaucoup!
Je suis tombée sous le charme des mariages à la campagne, dans des granges, en plein air, etc.,
De plus on prévoyait qu’il y ait beaucoup d’enfants au mariage et on voulait qu’ils soient libres et qu’ils aient de l’espace!

Nous avons d’abord choisi la date, puis les invités…
‘Le Lieu’ est venu ensuite, et a entrainé naturellement  le thème du mariage.

Il faut dire que six mois avant le mariage on avait seulement l’envie de se marier! Pas de lieu, pas photographe,  pas de traiteur,  ni même la robe! Comme quoi il ne faut pas forcement s’affoler 2 ans avant, on peut tout boucler dans un temps assez restreint !

02-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4119 07-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4256 10-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4440 Ces chaussures, mamma mia, ces chaussures !

15-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4641 11-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4407 13-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4557
Les choses se sont mises en place presque toutes seules, on a trouvé le moulin Piongo, un lieu ou on se sent très vite chez soi, où les invités pouvaient tous dormir sur place, avec beaucoup d’espace, des champs, un ruisseau, des animaux et énormément de charme.
J’ai décidé de m’occuper moi même du cocktail  et des desserts. Pour ce qui est du repas on a décidé de faire un barbecue en plein air, avec une équipe de professionnels qui se sont occupé de tout le jour j.

Le fait de tout organiser moi-même – la déco, la nourriture ! – a représenté beaucoup d’efforts mais au final ça en valait vraiment la peine !

16-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4675V   24-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4705V 27-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4734 28-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4755 30-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4914 35-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5195 36-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5219 37-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5178 38-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5426V 41-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5462   45-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5579 46-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5455V 49-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5595 52-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4791 53-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4806 54-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5561 54-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5613   57-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4809 63-alexheportages-photographe-mariage-lyon-6126 64-alexheportages-photographe-mariage-lyon-6020V Côté photographe tout au début on a considéré que c’était une dépense inutile. Et puis, on a commencé a se dire « pourquoi pas ? »
Quand on a finalement  décidé de prendre un photographe, il ne restait que 2 mois avant le mariage, ce qui paraissait une mission impossible! Un peu par chance, Alex (Alex H Reportages) était encore libre alors qu’il s’agissait d’une date en plein été.
Nous nous sommes rencontrés autour d’un café, et le courant est tellement bien passé  que on a resté 2 heures a papoter!
Coté photos, nos invités ont été merveilleusement capturés,  je regarde et je re-regarde les photos et je me trouve belle, et notre mariage a vraiment été magique ! »

Alex a aussi  beaucoup aimé le mariage de Carolina et Nicolas !

« Caro et Nico ont organisé un mariage simple, beau et centré sur leurs invités (ce qui pour moi est la clé d’un mariage réussi!).
Une cinquantaine de personnes invités à rester le temps qu’ils voulaient au Moulin, loué une semaine pour l’occasion (les invités venaient du monde entier).
Un barbecue (Caro est chilienne!) dans l’après midi (à l’anglaise) , Mojitos et Piscos, des cupcakes maison à la tapenade (super bons!!), plein de desserts et de bonbecs (avec une vrai machine  barbapapa…) et une ambiance très guinguette dans la nature, au milieu des animaux de la ferme (des ânes!).
L’ambiance était très libre et décontractée: jeux et baignade pour les enfants, pétanque et ping pong pour les adultes pour finir l’après midi tranquillement avant la soirée.
Caro avait tout pris en charge: la déco, la nourriture, un travail de titan dont elle s’est tiré brillamment, sans même avoir l’air stressée!
C’était une journée vraiment détendue, un mariage différent, très agréable pour moi; j’aime beaucoup ces photos! »

intertitre prestataires
Lieu : Moulin Piongo
Bouquet Vert Tige 
Chaussure mariée Irregular Choice
Photographe Alex H
Desserts Tendance cake

Claire & Mathieu, mariage champêtre en Seine et Marne

Direction la Seine et marne pour le mariage de Claire et Mathieu qui s’est déroulé le 7 juillet 2012. Un « petit » mariage à leur image, qu’ils ont vécu entourés de leurs proches dans la campagne francilienne. Une journée pluvieuse mais heureuse. Une déco fraîche peaufinée pendant des mois par Claire,  un bouquet à tomber, des invités chouchoutés, c’est un bien joli jour que Claire et Mathieu partagent avec nous, grâce aux photos de Charles Murphy Photography.

 [Lorsqu’elles ne comportent pas le filigrane de Charles Murphy Photography, les photos sont de Claire. Elles ne sont donc pas libres de droit, merci de ne pas les copier sans autorisation préalable.]

Nous sommes rencontrés il y a 12 ans. J’avais tout juste 17 ans et Mathieu 20 ans lors de notre rencontre. Nous ne pensions pas spécialement à nous marier mais après presque 10 ans, nous avons commencé à en parler et petit à petit l’idée a fait son chemin. Mathieu m’a finalement fait sa demande lors d’un séjour à Prague le soir de nos 10 ans.

A notre retour de vacances, nous avons décidé de fixer une date pour l’été 2012. Nous avions donc 2 ans pour les préparatifs et pour économiser car nous avions décidé de financer entièrement notre mariage. Etant une maniaque de l’organisation, j’ai pris en main les préparatifs. Mathieu ne s’est pas vraiment impliqué au début : je proposais mes idées (300 à la minute) et il validait ou non; me remettant dans le droit chemin quand je partais trop loin !! Après de nombreuses heures passées sur le net, j’ai découvert grâce au blogs un monde plus proche de mes envies. Les blogs m’ont confortée dans mon envie d’un mariage un peu différent sortant des carcans des traditions. Nous sommes plutôt discret et n’aimons pas vraiment être le centre de l’attention. Nous ne voulions pas être les stars mais les hôtes de la journée; se faire plaisir mais aussi faire plaisirs à nos invités. Dès le début nous étions d’accord sur ce nous voulions : un « petit » mariage (60 personnes) sur deux jours, à la campagne, entourés de nos familles et des amis les plus proches.

A quelques jours du mariage, nous avons dû nous faire une raison quant à la météo et dire adieu à nos envies de cocktail en extérieur sur un fond de jazz manouche. Heureusement notre salle offrait une solution de repli et j’avais acheté une tente pour couvrir la terrasse (j’y reviendrai plus tard). Le matin a été une source de stress intense : ma maquilleuse/coiffeuse a mis plus de temps que prévu pour me préparer. Il ne me restait plus que 5 minutes pour m’habiller avant d’aller à la mairie.

A l’entrée dans la mairie, mes copines étaient chargées de distribuer le « Petit pense-bête de l’invité » qui reprenait le programme de la journée ainsi que les numéros et adresses utiles. La cérémonie avait lieu à la mairie à 14h00 et nous avions ensuite 1h15 de route pour rejoindre la salle.

Pour accueillir les invités pendant que nous faisions nos photos de couple, j’avais prévu un bar à limonade (limonade, Ice tea et citronnade home-made). La pluie a commencé à tomber juste au début du cocktail que nous avons dû transférer à l’intérieur.

Lors des mariages, il est souvent difficile de faire danser les invités après qu’ils aient passé 3 heures à tables et l’ambiance peine à démarrer. Nous avons donc décidé de faire des pauses entre les plats pour alterner la danse et les animations. Tout s’est enchaîné très vite et nous n’avons pas vu la soirée passer !


Je n’avais pas de thème pour la déco juste une envie de gris et de touches de rose et de vert anis. Le reste s’est imposé naturellement quand nous avons trouvé notre salle : des pivoines, de la dentelle, du lierre, des cages en fer forgé… une ambiance champêtre en adéquation avec le lieu : des granges aménagées au milieu des champs. Ensuite la toile de Jouy est venue s’ajouter à la déco.

J’ai réalisé toute ma déco moi-même (hormis les housses de chaise cousues par la mère et la grand-mère de Mathieu); je voulais que la découverte du lieu soit une surprise pour tout le monde. Mes DIY : des pinwheels, des pompons en papier de soie, des photophores entourés de lacetape, les accessoires et le décor du photobooth, des boutonnières pour les invités (cœurs en feutrine), des guirlandes de fanions, notre arbre à empreintes, une partie de la papeterie (marque-place, plan d’accès, pense-bête de l’invité), notre cake-topper… Le reste de la déco a été chiné ou achetée sur internet (voir adresses en fin d’article) ou chez l’ami suédois.

 Si c’était à refaire…

A garder : tout … enfin presque !

A changer : – Prévoir trop de chose à faire le matin, ne pas avoir le temps de se détendre et profiter du calme avant la tempête – Ne pas prévoir de vase pour son joli bouquet, le mettre dans l’évier, l’oublier, s’en rendre compte en arrivant à la mairie et faire demi-tour ! Je suis arrivée la dernière alors que tous les invités étaient déjà installés dans la salle des mariages !!!! – Acheter un barnum sur e-bay à 100 euros en pensant faire des économies. La tente était de très mauvaise qualité et nous devions la tenir pendant les averses pour ne pas qu’elle se casse et s’envole! – S’arracher un ongle (le faux ET le vrai) en nettoyant la salle le dimanche et finir aux urgences avec son amoureux

Mes conseils aux futurs mariés :

– Faire un mariage à son image et ne pas se focaliser sur les petits défauts (personne ne se rendra compte que ce n’est pas exactement ce que vous aviez imaginé). Ne surtout pas comparer son mariage à ceux que l’on peut voir sur les blogs et déprimer pendant les semaines qui suivent votre mariage. Chacun fait avec ses envies et surtout avec son budget !

– Prolonger jusqu’au dimanche. Il est rare d’avoir tous les gens qu’on aime réunis, autant en profiter le plus possible. – Pensez à occuper les enfants. Nous n’avions pas assez d’enfant pour prendre une baby-sitter (3 entre 4 et 9 ans). J’avais donc prévu un petit sac pour chacun avec plein de petits jouets, des ballons, des coloriages…. Ils ont passé la soirée à découvrir ces petites surprises et les parents ont pu également profiter de la soirée.

– Déléguer le maximum (à condition d’avoir confiance et que ça ne devienne pas une source de stress supplémentaire). J’avais distribué des fiches à mes copines, ma sœur et ma mère avec les responsabilités de chacune. Heureusement que mon côté « control freak » n’étonne plus personne !

 Tenue de la mariée : Robe : Pronuptia, coll. bohème – Chaussures : Dessine-moi un soulier – Head-band : DIY Bouquet : Reflets – Nogent-sur-marne (94) –

Tenue du marié :
Costume, chemise et cravate : KENZO Chaussure : Paul & Joe

Alliances : Ponce
Lieu : Les Granges à la Ferté Gauche
Photographe : Charles Murphy Photography
Groupe : DUST
Traiteur : L’Allée des sens
Cadeau d’invité : Chez Bogato
Location du polaroid pour le photobooth : Des clics photos
Faire-part : Véronique DESHAYES
Déco : Sous le lampion; Monkey Choo (jouets enfants); Bopapier; Lovelytape; Scrapmalin; Etsy; M2C Emballage (bonbonnes)…

Un grand merci à Claire d’avoir partagé son mariage avec nous et à Charles Murphy Photography pour ses photos !
 
Si vous souhaitez vous aussi voir votre reportage publié sur The bride next door, n’hésitez pas à m’envoyer un mail : thebridenextdoor{a}gmail.com

Vrai mariage Harriet & Matt {forêt et barbecue inside}

Depuis le début de l’ouverture de ce blog, je me tue à le dire, la clé de tout, c’est la personnalisation. Pourquoi se forcer à se marier dans un château ou une salle des fêtes dans une robe dans lequelle on respire à peine ou un costume dont la cravate vous étrangle si vous êtes adeptes de nature, de simplicité avant tout ? Pourquoi payer un traiteur pour manger des choses très compliquées si rien n’est meilleur pour vous qu’un bon barbecue ?

C’est ce qu’on parfaitement compris Harriet et Matt. Ceux qui me connaissent ou qui suivent ce blog depuis longtemps ne seront pas surpris du tout que je craque sur ce mariage ! Au fond des bois (mon péché mignon), un barbecue géant, une déco naturelle, des mariés sans doute complètement eux même et visiblement une ambiance formidable. Un mariage tout sauf traditionnel mais qui « fait mariage » quand même (on en reparlera demain !)

Merci infiniement à Tim Coulson pour l’autorisation de diffuser ces images !

Pour voir l’inégralité du reportage et des superbes images de Tim, rendez vous sur son blog.