Quelques gestes « verts » pour votre mariage

A la suite de l’article d’hier, voyons aujourd’hui comment, sans être 100% écolo, on peut faire des efforts pour réduire la facture.

On commence par une petite revue de ce qu’on peut éviter et des alternatives pour remplacer le « tout polluant » et on rencontre ensuite l’agence Lyloo et Maloé, basée à Lyon, qui propose une prestation « mariage vert » pour ceux qui sont sensibles au sujet mais pas forcément 100% écolos pour autant.

Les alliances

Pas top : les alliances en or (dont l’extraction pollue)et pierres précieuses non certifiés « Processus de Kimberley », c’est à dire provenant de pays en conflit à cause de ces pierres.

Mieux : les alliance en argent éthique, en platine ou en or recyclé. Pour l’argent et l’or recyclés, adressez vous à Paulette à Bicyclette (du moins vers octobre, quand elle sera revenue de son congé maternité)

Robe / Costume :

Pas top : acheter une robe made in China en polyester (à base de pétrole, donc), acheter un costume exprès pour le mariage, d’une couleur importable comme le blanc par exemple

Mieux: achetez votre robe d’occasion, faites-la faire par une couturière avec des tissus chinés, louez-la chez Graine de coton. Pour le costume : achetez un costume que vous pourrez remettre, utilisez un costume que vous possédez déjà, que vous embellirez d’une chemise plus belle que d’habitude (avec des boutons de manchette par exemple), un gilet, une belle cravate, une boutonnière. Et si vous voulez une redingote, louez-la.

Traiteur :

Pas top : choisir des plats à base d’ingrédients qui ne sont pas de saison, prévoir des amuse-gueules présentés dans des cuiller ou verines en plastique qui seront jetées ensuite

Mieux: choisir des plats de saison, demande au traiteur de trier les déchets et d’utiliser de la vaiselle recyclable si elle doit vraiment être jetable.

 

Cadeau d’invités :

Pas top : utiliser des contenants en plastiques (éprouvettes, boules, etc) ou offrir des objets inutiles qui finiront à la poubelle. Acheter 100 paires de lunettes de soleil ou de tongs bon marché.

Mieux : offrir des cadeaux qui se mangent ou qui se plantent dans des contenants qui se recyclent (sac en papier, verre) ou se réutilisent (sachet en tissu)

Déco :

Pas top : acheter de la déco bon marché en plastique, des housses de chaises jetables (de toutes façon ce sera moche dès la seconde où les gens vont s’asseoir dessus,elles vont se déchirer, tomber, faire des plis)

Mieux : récup’ récup’ récup ! Que ce soit des boites de conserve ou de la « vraie déco » trouvée chez Annonces Dentelle. Pour les housses de chaises, si vraiment vous trouvez ça indispensable, louez-en en coton. Mais ça va vous coûter un bras, sachez-le.

Organisation :

Pas top : prévoir une cérémonie à plusieurs dizaine de km de la réception et un déplacement de chaque invité en voiture

Mieux : organise le covoiturage et grouper au maximum les festivités.

Le lendemain :

Pas top : acheter de la vaisselle jetable en plastique

Mieux : achetez de la vaisselle jetable écolo !

Fleurs :

Pas top : choisir des fleurs qui ne poussent pas en France à l’époque de votre mariage. C’est anti écolo et ça va vous coûter très cher !

Mieux : choisir son bouquet en fonction de la saison. Planter des fleurs (honnêtement c’est risqué, j’ai essayé et j’ai obtenu 4 fleurs et demi riquiqui). Cueillir des fleurs sur un lieu de cueillette (voir le site des Chapeaux de paille), vous renseigner sur les producteurs locaux.

Je ne vous fais pas la leçon, nous n’avons pas nous même respecté tous ces « mieux », j’avoue. J’ai essayé de faire attention, surtout pour la déco, je ne voulais pas jeter des tonnes de trucs dès le lendemain. Je ne suis pas exemplaire mais je voulais vous donner des idées de quelques points sur lesquels on peut faire un effort, à défaut d’un mariage d’avoir complètement écolo.

Si vous avez vous aussi des idées de « mieux, n’hésitez pas à partager avec nous !

blog mariage

Renontre maintenant avec Lyloo et Maloé, une agence de wedding planner basée sur Lyon et spécialisée dans l’organisation de mariages.

Nous proposons des prestations sur mesure adaptées au besoin de chaque couple : que les mariés souhaitent un mariage vintage, moderne, classique en grand ou en petit comité, nous leur proposons de les accompagner et de les conseiller en les aidant à sélectionner les prestataires qui feront de leur mariage un moment unique et inoubliable.

Notre objectif : organiser un mariage qui leur ressemble et qui reflète vraiment leur personnalité !

Pourquoi avoir créé cette option « mariage vert » ? En quoi ça consiste ?

 Pas besoin d’être passionné d’écologie pour connaître les effets néfastes de la surconsommation sur notre planète et savoir que celle-ci a besoin d’un coup de pouce…Les « mariages verts » d’adressent à  tous ceux qui souhaitent faire un mariage magique mais responsable ! 

Et même si seulement 20 % du mariage est bio, cela fait une différence sur l’environnement : mieux vaut un mariage un petit peu bio (par exemple en réalisant toute la papeterie sur du papier recyclé) que pas bio du tout !

Nous privilégions pour chacun des mariages que nous organisons des prestataires « verts «  afin que tous les mariages aient une petite touche « bio » !

   Un mariage vert c’est avant tout un mariage « responsable » où les mariés se font plaisir tout en respectant l’environnement.

  Et tout comme dans votre quotidien, ce sont certains gestes simples qui peuvent créer la différence et faire baisser le bilan carbone d’un mariage.

 En choisissant par exemple des fleurs de saison (ou mieux en évitant les fleurs coupées, mais peu de mariées sont prêtes à faire ce « sacrifice !), en privilégiant les prestataires locaux, en imprimant sa papeterie sur du papier recyclé, en choisissant un traiteur bio ou au moins utilisant des produits de saison et pratiquant le tri sélectif…

Un mariage vert, c’est forcément plus cher qu’un mariage classique ?

Non ce n’est pas forcément plus cher, bien au contraire ! Pour la décoration, les futurs mariés peuvent « recycler » des vases et autres verreries qui appartiennent à leur famille, et de nombreux créateurs de robes et de bijoux proposent des tarifs très abordables ! Il est donc faux de croire que mariage vert = mariage plus cher. Le budget des mariés sera aussi bien respecté !

 

Merci Lyloo et Maloé pour ces réponses !

Voilà, j’espère qu’avec ces deux articles vous avoir  sensibilsés, s’il en était besoin,au fait que dans un mariage si on n’y prête pas attention on fait très vite grimper l’impact écologique et qu’en ayant ça à l’esprit on peut tous faire un effort pour le diminuer. Alors à vos tableaux excel de covoiturage et à vos fourneaux pour les cadeaux d’invités qui se mangent ! Et n’hésitez pas à partager avec nous vos astuces « vertes » !

Des idées écolos pour votre mariage

Ca fait des mois, honte à moi, que j’ai dans mes cartons des brouillons d’articles sur le « mariage vert ». Parce que je voulais peaufiner, vous trouver des liens, des adresses,  le temps a passé, je les ai un peu mis de côté sans jamais complètement les oublier. Cette fois c’est la bonne !

Tendance de fond ou lubie d’écologistes, le mariage écolo a été annoncé comme une mode mais ne me semble pas encore très répandu. Nous sommes portant nombreux à nous intéresser au sujet et à ne pas vouloir transformer notre mariage en grosse usine à CO2 et à dechets.

Sur ce sujet, je me suis tournée vers l’un de mes modèles en la matière, j’ai nommé Le Petit Poison, dont j’ai suivi les préparatifs de mariage car il a eu lieu un mois et demi avant le nôtre. Ecologiste convaincue, elle a tout fait pour que son mariage soit le plus écologique possible, ne lâchant sur pratiquement rien.

Elle a bien voulu répondre à quelques questions. Et en fin d’article, j’ai recensé quelques adresses !

Quel est l’impact d’un mariage sur l’environnement ?

Vaste question ! Pour faire simple, je dirais que tout, dans un mariage, peut avoir un impact sur l’environnement. Ca va des faire-parts, suivant le(s) matériaux utilisé(s) et le lieu de production, aux tenues, à ce qui se trouvera sur les tables (autant du point de vue de la décoration que des aliments et boissons), à la liste de mariage…

Je veux un mariage le plus écolo possible, par quoi est-ce que je dois commencer ?

A mon avis, le meilleur début possible, c’est de vous demander ce à quoi vous tenez vraiment. Cela peut vous éviter des achats inutiles! Un mariage écolo n’est pas forcément un mariage simple, mais en vous posant la question, à deux, vous vous rendrez sûrement compte que tout ce que l’on dit indispensable (Robe, costume, pièce montée, voiture de location … ) ne vous tente peut-être pas…

Une fois que vous avez identifié ce qui vous tient vraiment à coeur, à vous ensuite de voir s’il existe une version « écolo ». On trouve désormais presque tout en vert, de très jolies robes bio et/ou éthiques, des faire-parts labellisés, des prestataires spécialisés…

Une fois que l’idée globale du mariage prend forme, si vous pouvez, il n’est pas inutile d’essayer de prévoir le lieu des festivités au plyus près de la majorité des invités, afin de diminuer les transports. Ou d’organiser un covoiturage !  De même, si vous n’en éprouvez pas l’envie, il me semble qu’il est tout à fait possible de vous passer de la présence de vos cousins du 4e degré, que vous n’avez vus qu’au dernier mariage, en 1992 … Moins il y a d’invités, moins l’impact sur l’environnement est elevé. Ca ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire un grand mariage si c’est votre souhait … Mais cela peut être une piste. Quitte ensuite à organiser plusieurs fêtes décentralisées !

Le second « gros poste de dépenses environnementales », c’est, bien entendu, le repas. Je ne saurais trop vous conseiller de voir avec la personne qui se chargera du repas s’il est possible de préparer un repas à partir de produits de saison,d’utiliser des produits locaux, et pourquoi pas bio ? Pour le repas comme pour tout le reste, je crois que le mieux, c’est de parler franchement avec les prestataires que vous rencontrez. Ils ont souvent de bonnes idées ! Quand nous avons organisé notre mariage, par exemple, nous avons abordé notre voeu d’essayer d’organiser un mariage respectueux de l’environnement avec la fleuriste. Quelques semaines après, elle avait dressé la liste de toutes les fleurs qu’elle pouvait se procurer dans le département au mois de juillet. Non seulement elle nous a permis d’avoir des fleurs éthiques, ce qui n’était pas évident, mais ça a même été un vrai plus pour la déco !

As tu de bonnes adresses et/ou des conseils à nous donner pour : les robes / les alliances / la déco / les faire part ?

Pour les robes, il y a des créateurs de talent qui font des robes naturelles et/ou éthiques. Je ne vous donnerai aps les noms car ils sont faciles à trouver … Cependant, de par mon expérience personnelle, et de par les discussions que j’ai eues avec des mariées – en devenir ou fêtant déjà leurs premiers anniversaires de mariage) , le must reste de trouver une couturière-modéliste près de chez vous. Ensuite, vous pourrez choisir ensemble les tissus, la forme, les acessoires… En plus de porter une robe unique, je peux vous promettre que vous vivrez une superbe expérience. Et niveau budget, le prix est tout à fait comparable à une robe d’une grande chaîne… Surtout si, grâce à ses talents, des tissus peu précieux peuvent ête transformés en une robe merveilleuse. Et, qui sait, peut-être une robe transformable, pour avoir le plaisir de la remettre, différemment …

Si vous ne souhaitez en revanche jamais remettre votre robe, et/ou que vous ne pensez pas vous y attacher, il est également possible d’acheter une robe d’occasion  ou d’en louer une. On trouve de merveilleuses choses chez Graine de Coton, dont j’ai entendu énormément de bien !

En ce qui concerne les faire-parts, à vous de voir si vous souhaitez vraiment faire un envoi « papier ». Une vidéo amusante ou romantique, un site internet, un beau mail peuvent aussi annoncer la bonne nouvelle ! Si vous optez pour des faire-parts, il est possible d’en trouver qui sont imprimés sur du papier sans chlore, et avec des encres labellisées. Personnellement, je voterai pour le faire part « tout papier », sans ruban, sans petite décoration en plastique. Mais c’est une affaire de choix ! Mon site chouchou : Kardamone qui, en plus d’être original, écolo et éthique, est fier de célébrer tous les couples !

Pour la déco, je conseillerai d’utiliser au maximum les produtis naturels (fleurs, fruits, plantes, pourquoi pas légumes ! ), le papier, la récup, de chiner dans les brocants ou chez Emmaüs, quitte à tout ramener après ! En ce qui concerne les végétaux, et les fleurs en particulier, il est cependant nécessaire de vérifier la provenance. Savez-vous par exemple que nombre de roses proviennent du Kenya ? Alors que nous pouvons les produire en France…

J’ai gardé le sujet des alliances pour la fin, car c’est beaucoup moins anecdotique. En effet, une grande partie de l’or et des métaux précieux vient encore de pays en guerre ou particulièrement pauvres, ce qui fait que l’on ne peut guère être sûr de l’éthique de l’entreprise qui emploie (quand ce n’est pas pire encore) les mineurs. Il est toujours possible que l’or de votre alliance ait été ramassé par des enfants, ou purifié au mercure … De même, les diamants sont souvent échangés contre des armes, dans des pays où la violence règne en maître. Cela fait réfléchir…

Pour ne pas que le bijou le plus symbolique de votre vie ne soit terni, vous pouvez le faire fabriquer à partir de vos propres métaux (certains bijoutiers le peuvent, d’autres n’ont en revanche pas de four assez puissant, votre or sera donc mélangé à l’or de récupération d’autres personnes. A vous de voir si cela vous ennuie)

Sinon, de plus en plus de joailliers proposent de l’or éthique et / ou recyclé. J’avoue ne pas connaître suffisamment bien le milieu de la joaillerie pour savoir quelles marques sont contrôlées, comment et par qu, puisque nous avions choisi une autre option (tiens, j’ai failli oublier ! ) : nous avons utilisé des bijoux de famille, deux joncs tout simples, juste remis à nos tailles. Une grosse économie, et un beau symbole ! Pour vos recherches, je vous conseille de vous armer de patience, et d’utiliser l’expression « or éthique ». Ce sera peut-être un peu plsu long, mais le résutlat en vaut la peine, à mon avis…

T’es tu aidée de certains site sur les mariages écolo ? peux tu nous en conseiller certains ?

Effectivement, nous (n’oublions pas mon chéri ! ) nous sommes aidés ce certains sites spécialisés. Pas tellement pour la déco et les tenues, mais pour l’oganisation de notre cérémonie laïque, pour chercher des textes, des idées… Bien qu’il ne recoive plus de nouvelles notes, le blog d’Envie de Mai reste pour moi LA référence absolue. Il faut dire qu’à l’époque, nous étions peu dans la blogo à avoir cette idée fixe … Depuis, on a assité à la naissance de nombreux blogs de mariages pas tout à fait comme les autres. Mes préférés ? Un simple rêve – Pour un mariage simple mais pas simplet, Les aventuriers de la Vie. Pour la déco, nous avons fait feu de tout bois (en particulier la Mariée aux Pieds Nus, Tendancs Fourmis, Wed and The City) et on a adapté. Une dernière adresse pour voir des cérémonies différentes, et se persuader une bonne fois pour toutes que ce qui compte, c’est d’assumer ? Offbeat Bride, sans aucun doute !

Avant de vous quitter , une dernière idée ! Contraiement à ce que nous aurions cru, nos invités ont très bien pris le fait que nous n’ayons pas vraiment de liste, car nous vivions déjà ensemble. Mais il est tout à fait possible de faire une liste de mariage « verte », ou de faire don d’une partie ou du tout à une oeuvre. Et si, comme nous, vous optez pour un grand voyage, pensez à compenser !

blog mariage

Quelques adresses dénichées ici ou là, j’aurais voulu en mettre plus mais cet article aurait dû attendre encore un bon moment…

Un site anglais à explorer même si la plupart des adresses sont basées en Angleterre : The natural wedding company

Une agence photo écolo : Eco foto event

Des robes de mariées dont j’ai déjà parlé ici: Marianne Béguin et des robes made in Lubéron (font également monsieur et le cortège). Et pour la location ou l’achat d’occasion : Graine de coton à Paris.

Mon site chouchou pour la vaisselle jetable, les petits contenants pour cadeaux d’invité et même un peu de déco maintenant : ecolomique.com (y’a même des pailles rayées écolo en papier pour 10 fois moins cher que sur les sites déco).

Des bijoux éthiques chez April Paris et des alliances recyclées chez Paulette à bicyclette

Une salle de réception en région parisienne qui propose des mariages éco responsables et la compensation carbone : le domaine de Quincampoix (superbe, ce qui ne gâche rien !)

Squizzez la case fleurs du bout du monde; un site pour trouver la cueillette de fleur la plus proche de chez vous : Chapeau de paille

Lyloo et Maloé, wedding planners sur Lyon et Paris, qui proposent une prestation « mariage vert », ont aussi quelques adresses :

Pour le traiteur, nous conseillons par exemple Instant Culinaire (en IDF). Pour les robes de mariées, Elsa Gary propose des robes atypiques à des prix très abordables et Maudetoiles réalise des créations sublimes et originales ! [TBND : en papier !! allez voir, c’est étonnant!]

Les blogs de références : Le petit Poison, Envie de mai.

Le mariage participatif, local et responsable publié sur ce blog : celui de Claire et Pierre.

Merci au Petit Poison et à Lyloo et Maloé pour leur participation à cet article !

blog mariage

Si vous êtes un prestataire « vert » ou sensible à l’écologie, faites vous connaître ! et vous, lecteurs de ce blogs, n’hésitez pas à parler de vos prestataires écolo dans les commentaires !)

Et vous ? allez vous faire attention à l’impact écologique de votre mariage ? Qu’avez vous prévu dans ce sens ? vous avez des idées à partager ?

 

Les astuces déco de Claire, la bride next door du jour

Vous avez aimé leur mariage participatif, découvrez aujourd’hui tous ces petits détails qui ont fait du mariage de Claire et Pierre un moment unique et pas juste une soirée sympa. Parce qu’attention, qui dit mariage simple ne veut pas dire facile ou avec peu d’investissement, bien au contraire  ! Parce qu’attention, un mariage comme ça, ça demande une tonne de travail !

mais qui dit mariage participatif dit déco participative ! C’est donc bien en amont du mariage que Claire a fait mettre la main à la pâte à ses invités volontaires. Mais Claire et Pierre ont aussi énormément travaillé pour réaliser une déco simple, naturelle, en phase avec l’esprit de leur mariage mais pour autant pleine de petits détails et regorgeant de petites attentions pour leur invités. Main à la pâte et petite attentions… « Participatif « , ça commence comme « partage » !

On a la chance d’avoir pu réserver un lieu magnifique décoré avec beaucoup de goût par les propriétaires, je n’avais donc plus qu’à apporter mes petites touches pour faire de ce lieu notre lieu. Comme je l’ai dit nous n’avions pas de thème mais plutôt des mots clefs et pour les couleurs j’ai opté pour pas mal de kraft et …plein de couleurs ! Une gamme un peu arc en ciel que j’ai déclinée: rouge, jaune, orange, turquoise, fuchsia, violet, vert.

Côté déco aussi il y a eu du participatif :

La mission pompons ! J’ai mis mes copines instits sur le coup, objectif : réaliser un maximum de pompons en laine, enjeu : décerner le titre de miss pompons (qui est repartie avec un pompon géant de 8 pelotes!), elles ont donc reçu un kit pompons avec le mode d’emploi, le gabarit et des pelotes. Bon en réalité c’est un peu moi la miss pompons (122!) mais elles ont toutes été super efficaces. Et surtout ça rendait super bien, 80 m de guirlande de pompons ça en jette ! Et puis le lundi au moment de décrocher la méga guirlande tout ceux qui le souhaitaient on pu repartir avec un bout de guirlande pompons.

La mission serviette ! Et oui j’ai des copines en or ! Nos 80 serviettes ont été faites par une de mes meilleures amies, elle a acheté du tissu genre serviettes (assez épais quoi) elle a découpé 80 carrés (oui c’est une très bonne amie!!) et passé des soirées sur sa machine à coudre! Tissu + fil+tissu couleur pour les ronds. Tout ceux qui le voulaient ont pu repartir avec une jolie serviette et au final il m’en reste une trentaine ! Elles sont uniques et j’y tiens beaucoup !

 

Le Fotopad ! Une de nos meilleures idées je crois ! Mon rêve c’était d’avoir un photomaton sauf que la location d’un photomaton…euh disons que ça ne rentrait pas dans le budget… Sauf qu’on voulait vraiment un photomaton alors on en a fabriqué un ! J’ai dessiné un plan et on a cogité sur les possibilités techniques. Au final le frère de l’amoureux a créé une application photobooth Ipad avec 4 flash pour 4 photos, le tout enregistré en version couleur et noir et blanc.  Pour la cabine on a passé un week-end bricolage avec le papa de l’amoureux. Ensuite j’ai fait un rideau et on a décoré le tout avec de la peinture et du papier peint. Le Fotopad et ses accessoires étaient à disposition du jeudi au lundi et a remporté un grand succès ! Résultat tout le monde est passé se faire tirer le portrait et nous on a beaucoup ri en regardant tout ça!

[si vous êtes courageux, Claire a fourni le plan de sa cabine photo]

Le moulin de Nartaud est vraiment un lieu très souple qui permet l’agencement de plusieurs espaces. A coté du terrain de pétanque j’avais installé un coin « salon » : un tapis rouge dans l’herbe, une méridienne, des chaises longues retapées pour l’occasion par la maman de l’amoureux et une petite table sur laquelle j’avais posée nos petites enveloppes à thé. Là encore nos invités ont joué le jeu, j’avais préparé une centaine de petites enveloppes avec un sachet de thé et une petite carte à l’intérieur. L’idée c’était qu’ils nous glissent un petit mot, un voeu, un souhait pour notre couple. La centaine a été utilisé et nous avons pris l’habitude d’en ouvrir chacun une le dimanche matin ! Cela nous permet de prolonger ces jolis jours.

 

Dans une des pièces deux grandes pièces du moulin j’ai installé notre table d’or. Un secrétaire que je tiens de ma grand mère et sur lequel était posée une vieille machine à écrire, différents papiers de couleurs mais aussi  un texte à trous et des feutres de couleurs. J’ai pris beaucoup de plaisir à mettre en place cette table d’or, des petites grues en joli papier, des petits cœur en crochet sur des petits bâtons en bois, des pots en verre décorés de rubans pour les pots à crayons et pour mes fleurs-pompons-verts pris chez le fleuriste. J’avais aussi disposé une petite phrase en fil de fer « il était une fois » et un chevalet de scrabble pour poser la phrase « un petit mot ». Et puis il y a eu des surprises, un cadeau de mon papa : nos deux prénoms en bretons en lettre de bois, un cadeau de ma maman : des pétales de rose séchées du jardin de mes parents dans un magnifique pot en verre avec le couvercle entouré d’un lien et d’une fleur en crochet, et un cadeau d’une de mes témouines et de son amoureux : une toile avec un haiku. Tout ça a pris place sur le secrétaire, et chacun a pris le temps de venir écrire un petit mot, nous avons été gâtés ! A coté il y avait aussi notre bouquet de ballons-empreintes qui maintenant à trouver sa place dans notre salon.

 

Pour le goûter (qui devait se dérouler dehors mais qui pour cause de canicule s’est déroulé à l’intérieur du moulin), j’ai acheté 2 grosses bombonnes à robinet (chez MCM emballages) pour le thé glacé et la limonade à la myrtille, des grosses sucettes, des bocaux remplis de bonbons (chamallows, fraise tagada, banane et soucoupe) et ma grand-mère a ramené des bonnes brioches vendéennes qu’on a servi avec du coulis de framboise et des confitures maisons qu’on nous a offert pour le mariage. Il n’y a pas à dire, les mariages participatifs ça donne envie aux gens de participer ! On a également sorti nos 5 sortes de jus de pommes avec leurs étiquettes colorées. Pour la déco j’avais rempli des bouteilles en verres de grues colorées et j’ai disposé des chevalets de scrabble pour écrire « l’heure du goûter ».


Pour mes décos de table tout était prévu aussi…mais tout ne s’est pas passé comme prévu ! L’important c’est de savoir improviser quand c’est nécessaire ! Pour les repas on a opté pour une auberge espagnole et un petit buffet entre amis le tout sans plan de table. L’important c’était que tout le monde se trouve une petite place à une des grandes tablées. J’avais prévu 2 décos de tables une pour le vendredi soir et une pour le samedi soir. Les deux à base de bandes de jute acheté ici en rouleau de 20m sur 20 cm qui m’ont servi de chemin de table.

Le vendredi, on a disposé des bougeoirs sur pieds avec de grandes bougies blanches, quelques oeillets rouges dans des petites bouteilles en verre acheté chez cœur d’artichaud et mes petites plantations ! Et oui les deniers mois avant le mariage j’ai fait pousser des trèfles à quatre feuilles et des pâquerettes (qui n’ont pas fleuri a temps, mais c’était mignon quand même!), en tout une trentaine de minis pots en terre. Nos trois grandes tablées étaient bien belles !

 

Pour le samedi, le même chemin de table en jute mais avec des rubans rouges et jaunes posés dessus (trois rubans différents pour chaque table, rubans dentelés, rubans croquets, rubans satins, rubans pompons…) et pour chaque 4 tables de 4m voilà ce que j’avais prévu:

– 28 pots en verre- bougeoirs (pot de confiture, de haricots verts, de compote…), avec des bougies de différentes couleurs)
– 24 petites bouteilles en verres-vases (bouteille de smoothie fraise-banane !) avec des pompons,
– 16 mini vases rétro (achetés chez Coeur d’artichaut) avec des pompons.

 

Oui mais voilà tous les pompons ont été mis sur la méga guirlande…et ça je m’en rends compte le samedi après-midi…Bon bon bon il faut faire le deuil de ma déco pompons… Heureusement il me reste les fleurs achetés chez le fleuriste et qui devait former un mur de vases suspendus pour le goûter sous la grange ! Merci la canicule et le goûter improvisé à l’intérieur, les fleurs sont toujours dans leur seau ! Dans les vases il y aura donc des gerbera rouges et des pompons verts (pas en laine!).

Pour le buffet de dessert j’ai fabriqué des supports à gâteaux en collant des verres sous des assiettes. On a opté pour des gâteaux de 8 parts et un de 10 avec un mini de 4 posé dessus sur lequel était installé de petit personnages en bois faits par mon papa.

J’avais également préparé une quarantaine de guirlandes de grues en kraft à suspendre, mes petites fées les ont disposées un peu partout sous la grange et je les ai distribuées à ceux qui voulaient le lundi.

 

Un des gros morceaux du « fait-maison » a été la réalisation de nos kits invités. On tenait beaucoup à ce que nos invités repartent avec des petits souvenirs. J’ai commencé à les faire environ 6 mois avant le mariage.  J’ai commencé par coudre des ronds de feutrines sur des sachets en kraft  (un peu galère mais faisable!) pour y accrocher des petites étiquettes « made with love » avec du fil dmc.

Il y avait des kits couples, des kit filles et des kits garçons. A l’intérieur il y avait :

– Une petite broche cœur en feutrine, bon à l’approche de la 80ième j’en avait un peu marre mais je suis contente du résultat et surtout c’était beau de voir tout nos invités arborant fièrement leur petit broche.

[TBND : vous trouverez un tuto de ces broches ici]

– Un éventail pour les filles avec un petit lien et un mini pompons rouges (très bonne idée au vu de la température!)

– Des petits beurres « clara y pedro » dans des jolis sachets en kraft .

– Le pense-bête de l’invité : une petite fiche pour leur rappeler toutes les petites choses à faire ( embrasser les mariés, remplir les petites enveloppes à thé, passer au Fotopad, passer à la table d’or…)

En plus du kit il y avait un tablier « ClarayPedro’s » Brigade pour chaque cuistot. Pour les bout de chou il y avait un poster à colorier et un ourson à bulle, le tout acheté ici.

J’adore le résultat et franchement j’adorerais être invitée à un mariage comme celui-là ! Bravo, bravo à nos deux amoureux pour cette magnifique aventure et ce très beau mariage !

On retrouvera Claire très prochainement pour un article sur la cérémonie laïque ! avec plein de jolies photos !

Vrai mariage participatif : Claire & Pierre

Ah, le mariage de Claire et Pierre ! J’ai entendu parler de ce mariage par une amie il y a de très nombreux mois. D’abord elle m’a parlé du faire part, en kraft, avec plein de petits détails faits mains. Mon oreille droite s’est dressée. Ensuite elle m’a dit que ce serait un mariage « participatif », ce qui a fait dresser mon oreille gauche.   Bien plus tard,  mon amie m’a raconté ce mariage, gai, plein de sens, tellement différent et pourtant tellement évident quand on connaît les mariés.  A ce stade, oreilles dressées, bouche ouverte et langue pendante je répétais  en boucle : « tu diras à ton amie Claire qu’elle est la bienvenue pour venir témoigner sur le blog ! ». Elle a fini par m’achever en me donnant un exemplaire du  kit d’invités préparé par Claire et Pierre, que j’ai religieusement admiré et conservé.

J’ai patienté, patienté, et j’avais renoncé quand un beau jour Claire m’a fait le grand plaisir de me contacter et de m’envoyer un document où elle racontait le mariage et les quelques jours qui ont précédé et suivi. J’ai tout dévoré et j’ai pris un immense plaisir à rejoindre virtuellement la « tribu du 20 Août ». J’ai souri, j’ai été émue et j’ai même eu les yeux mouillés en lisant le récit de leur cérémonie d’engagement à la nuit tombée.

Je suis particulièrement heureuse de pouvoir vous présenter ce mariage parce qu’il est pour moi le symbole même du type de mariage que j’ai envie de « défendre » sur ce blog ». Un mariage qui ne s’embarrasse pas des conventions et que les mariés inventent à leur image. Le vôtre ne sera peut être pas participatif mais je pense que chacun peut apprendre de ce mariage, à commencer par rester fidèle à soi même, quelle que soit la forme que cela peut prendre.

Asseyez vous confortablement, et commencez par regarder les photos de la journée. Ensuite Claire vous explique ce qu’est un mariage participatif, avec plein d’astuces et d’infos pratiques et surtout plein plein plein de bonnes idées. Et demain, elle vous parle de sa déco. Et encore après, parce que je suis une esclavagiste, elle vous parlera de la cérémonie d’engagement. mais ça, c’est quand elle se sera un peu reposée la pauvre.

La journée en images

[Les photos ont été prises, comme nous l’explique Claire un peu plus loin, par des invités du mariage. Elle ne sont pas pour autant libres de droit, merci de ne pas les utiliser sans en avoir demandé l’autorisation à Claire : liliprendlaplume (a) gmail.com]

(d’autres photos de la cérémonie bientôt, aces le récit de Claire !)

Un mariage par-ti-ci-pa-tif !

On s’est dit oui il y a un peu plus de 4 mois et comme beaucoup de futurs mariés on a voulu construire un mariage à notre image, qui nous ressemble… Pour nous ça a donc été donc un mariage participatif, le plus simple et le plus écologique possible. Pas de thème mais plutôt des fils conducteurs qui nous ont guidés dans nos préparatifs et nos choix: simplicité, convivialité, gaieté, fait maison, local, bio, etc…

On voulait que les préparatifs soient à l’image de notre mariage et vice versa. Donner du sens et s’amuser, se faire plaisir et faire plaisir et surtout ne pas perdre de vue nos valeurs de vie. Et même si je suis plutôt d’un naturel angoissé pour le coup cette année de préparation et nos jolis jours ont été incroyablement zen ! Même si bien sûr il y a eu des coups de speed et des coups de flip ! Très vite l’amoureux et moi on s’est dit : « ok relativisons tout de suite, en fait ce n’est pas notre mariage mais plutôt le premier jour de notre mariage! » Ça n’enlève rien au fait que c’est pour nous un moment important, une étape dans l’écriture de notre histoire à deux, mais ça enlève un peu la pression qui est livrée gratuitement avec !

Notre mariage, on voulait que se soit un moment à part , une grande fête qui réunit, peut-être pour l’unique fois de nos vies, tous les gens qu’on aime (ou presque tous). Des gens qui ne se connaissaient pas forcement. Oui mais voilà nous on savait que des liens allaient se tisser et qu’ils allaient rencontrer plein de gens biens ! Une parenthèse rien que pour nous où l’on peut montrer et dire à ceux qui nous sont proches: « Voilà c’est l’homme (la femme) que j’ai choisi(e), voilà qui il (elle) est, voilà pourquoi je l’aime ! ».

Comme tout événement « rituel » on se rend vite compte que la liste des « il faut », des « on doit », des « on a pas le choix » peut devenir un fardeau un peu lourd pour nos petites épaules. En même temps ce n’est pas un jour comme les autres, ce n’est pas non plus une fête comme les autres et c’est pour ça qu’il y a certaines traditions que l’on met avec plaisir dans notre baluchon. La préparation de notre mariage a donc été une belle occasion de réfléchir ensemble sur ce qui est important pour nous et faire que ce jour nous ressemble en ne perdant pas le fil de nos valeurs.

On a donc mitonné notre propre recette ! Une bonne dose de simplicité et de convivialité, même quantité de « fait maison » et participation à volonté. L’objectif étant de vivre des moments de bonheur simple, sans figures imposées, sans protocoles subis ou dépenses insensées (enfin le moins possible…).Et comme nous sommes convaincus que ce sont les petits gestes qui construisent les grandes choses et que c’est le collectif, le partage qui donne du sens et bien on a voulu un mariage participatif !

Quand on ne s’oriente pas vers  un mariage traditionnel, on ressent vite le besoin d’expliquer, de  partager sa démarche. On savait que nos invités ne seraient pas totalement surpris puisque l’idée c’était de faire un mariage qui nous ressemble et qu’ils nous connaissent bien ! Mais quand même tout ça nécessite un poil d’organisation et d’explication. On a donc créé un site internet avec deux grandes rubriques. Une rubrique pour parler de l’idée que l’on se fait de notre mariage, de l’état d’esprit qui guide son organisation et de l’avancée de cette jolie aventure. Et une rubrique « suivez le guide » où on entre dans le vif du sujet : « comment participer ? » et oui car un mariage participatif sans participation ça n’a pas vraiment de sens…C’est dans cette rubrique qu’on a fait appel aux multiples talents officiels ou cachés de nos invités et qu’on a évoqué les petites et grandes « missions ».

Alors concrètement pour nous un mariage le plus « simple-écolo-participatif » possible ça ressemble à quoi?

Des invitations réduites (enfin pour être vraiment écolo il aurait fallu réduire encore, mais on a bien dit le plus écologique possible…)

Uniquement des amis chers et la famille très proche. Au final 72 invités plus 7 bambins. On est très content d’avoir été au bout de notre démarche, pas d’invitation pour « faire plaisir » ou « parce qu’il faut ». Alors oui parfois c’est un peu délicat et on se dit « oui c’est sûr untel ça me ferait plaisir de le revoir… » Oui mais pour nous ce n’est ni une fête d’anciens du lycée ni une fête de famille…

Un mariage où les mariés (nous!) ont le temps de profiter de tout le monde.

Pour ça le choix du lieu était essentiel : pas trop loin de Toulouse, avec du terrain pour que nos invités plantent la tente, quelques chambres pour nous et les tout jeunes parents, des chambres d’hôtes à moins de 15 min, une grande cuisine bien équipée pour qu’on puissent jouer au traiteur, et surtout un lieu où on se sente bien, avec une âme… Et dans lequel on pouvait rester du jeudi au lundi ! Mission impossible? Mais non rien n’est impossible! Voilà notre petit coin de paradis: Le moulin de Nartaud. On a réservé l’endroit pour 5 jours, le jeudi on était une vingtaine, le vendredi une cinquantaine et une trentaine sont restés jusqu’au lundi. On a vraiment eu la sensation de pouvoir profiter de tout le monde, de pouvoir prendre le temps. Et là encore je suis persuadée que ça a permis de créer une véritable alchimie et que ça évite le stress du jour J.

Pas ou peu de prestataires extérieurs

Voilà le cœur de notre mariage participatif : que tout ceux qui le souhaitent puissent mettre la main à la pâte !on ne s’est pas ennuyé! Qui met les tables? Qui installe le buffet? Qui fait la vaisselle? Qui vient éplucher les carottes? Qui vient jouer à la pétanque ?

Le blog d’Envie de mai a été très précieux car il a été le déclic grâce auquel on s’est jeté dans le bain du mariage sans traiteur et en limitant les prestataires extérieurs. Le blog n’est plus mis à jour mais il reste une mine d’informations ! 

Un mariage sans traiteur, mais une auberge espagnole  pour le vendredi soir et le samedi midi. Le principe: chaque invité ou couple d’invités ramène un plat salé et un plat sucré, le tout réparti sur deux repas.

Et comme mariage ne rime pas avec traiteur et que nos mimines peuvent faire de belles et bonnes choses, on a décidé, pour le repas du samedi soir, de miser encore une fois sur le collectif! Pas de verrines et autres cuillères 3 étoiles mais plutôt un buffet très simple à base de salades composés, de cakes, de tartinades… Le repas du samedi soir a été élaboré en grande partie le vendredi. Avec un peu d’organisation, on a réussi à faire un excellent repas, tout en s’amusant et en se défiant à la pétanque !

C’est certainement une des choses dont on est le plus fiers ! Faire le repas ensemble nous a permis de faire des économies, de faire appel à des petits producteurs qui nous ont gâtés avec des produits de grande qualité et surtout de former une vrai tribu !

Coté organisation, pour chaque plat il y avait une fiche avec la liste d’ingrédients nécessaires, la recette et le nombre de fois à répéter pour arriver à la quantité voulue, une fois les fiches imprimées elles ont été accrochées dans la cuisine. On avait aussi customisé des tabliers pour chaque cuistots avec le logo « ClarayPedro’s brigade ». C’était magnifique de voir cette ruche s’activer ! Les gens ont adoré ce moment et le bonus c’est que tout a été plus rapide que prévu ! La cerise sur le gâteau : on était super fier du résultat c’était beau et bon !!

Au menu : tapenade, houmous et caviar d’aubergine, gaspacho et soupe melon-framboise-menthe, taboulé libanais, salade grecque, salade italienne,  tsatsiki. Une grande partie des légumes venaient d’un petit producteur (les jardins de la capelle) et le reste de la Biocoop. Côté viande des poulets fermiers et un jambon Pata negra à tomber par terre ! (pour les Toulousains courrez chez Garcia au marché Victor hugo). Par contre pour les desserts on a fait appel à un pâtissier toulousain (le poussin bleu) et bien sûr des fruits de saison gorgés de soleil !

Pour les boissons on avait prévu des futs de bière locale (brasserie Oc’ale), du vin (rouge et rosé) acheté au caviste « Les Canons de la Garonne » à Verfeil qui a été de très bon conseil, un délicieux cidre de production artisanale biologique (François Séhédic), du champagne Lacroix-Triauliare & fils (producteur-récoltant), du Pacherenc, de la limonade locale et 6 jus de pommes issus d’une culture en conversion vers l’agriculture biologique, le verger de Jangopom (mention spéciale pour la cuvée Juliet, mais ils sont tous excellent et très différents!)

J’ai oublié de préciser que notre liste d’ingrédients pour faire ce bon repas était notre « liste de mariage ». Une fois le menu fait, les fournisseurs contactés, les quantités estimées (certainement le plus compliqué!), nous avons mis en ligne (sur notre site) un certain nombre de paniers (30, 40 ou 50 euros) nécessaires à l’élaboration de notre « petit buffet entre amis » du samedi soir. Nos invités n’avaient plus qu’à choisir entre le panier de concombres et le panier de parmesan !

C’était aussi un mariage sans plan de table (encore du stress en moins!) mais avec une tablée géante et des bancs pour caser tout le monde.

Mais qui dit sans traiteur dit également gérer soi même la vaisselle !

 C’est un des dilemme du sans traiteur, nous on a pu compter sur la vaisselle du moulin, on a aussi acheter 80 flutes à champagne sur le bon coin et à emmaus, des petites assiettes à dessert chez casa en soldes, on a fait un super tableau excel pour recenser tout nos besoins (cafetière, bouilloire, couvert à salade, planche à découper, pelle à gâteaux, des mugs, des économes, des couverts…) et puis on a demander aux gens les plus proches de combler ces besoins!
Pour les verres (eau, apéro) et les tasses à café on a fait appel à elemen’terre, une association créée en 2008 qui prête gratuitement aux festivals et aux particuliers des gobelets réutilisables de différentes tailles. Le système: adhésion à l’association (10 euros/an), caution de 1 euro par verre, et c’est tout! C’est génial comme système! 

Un mariage sans DJ mais avec une playlist ouverte à toutes les propositions.Là encore le site a été d’une aide précieuse. On a mis en ligne un jukebox avec deux « compil » une pour le samedi soir et une pour la bande son du week-end. Nos invités on pu proposer leurs airs préférés et nous on a synthétisé tout ça sur Deezer. Bon le seul hic c’est qu’on a eu un soucis de connexion internet…. Donc un conseil : avoir tout les morceaux sur un disque dur externe…au cas où !

 

Un mariage sans photographe ,enfin si avec plein de photographes mais qu’on connaît! Tout à fait possible mais en désignant des photographes « officiels » et en précisant bien les photos « indispensables ». Nous avions 4 photographes « officiels » et l’énorme avantage c’est d’avoir 4 regards différents ! Sans oublier notre photomaton !!

Un mariage avec beaucoup de fait maison et le talents de jeunes créateurs

Bidouillé avec mes mimines c’est un peu ma marotte ! Pour moi les préparatifs de notre mariage a été l’occasion de prendre le temps d’imaginer de jolies choses et de les bidouiller ! Nous avons réalisé un save the date vidéo en stop motion puis j’ai imaginé notre faire-part : du papier kraft épais (230 gr), du baker twine, une petite grue, et plein de petites choses dedans ! Bon alors je vais pas vous mentir à la fin on saturait un peu mais on a adoré faire tout ça nous même ! Des soirées de cogitations et de pliages, des fou rires et des bons souvenirs. Et puis il y a eu tout les petits détails décos… Que du bonheur ! [TBND : tous les détails et les photos demain !]


Faire appel à des artisans, des créateurs pour nos alliances et nos tenues était essentiel pour nous, c’est aussi ça pour nous un mariage participatif, faire participer des gens qu’on a envie de soutenir. Nous avons eu la chance de tomber sur des gens talentueux et amoureux de leur métier.

Pour nos alliances nous avons fait faire, par Lydia Chatry de l‘atelier de création Telkel, deux anneaux en or recyclé ( nous avons acheté une vieille pièce). A l’écoute et de très bon conseil elle a créé pour nous des alliances sur mesure et a modifié ma bague de fiançailles pour créer un ensemble harmonieux. Au début nous souhaitions des bagues en argent que nous pensions plus écologique mais tout n’est pas si simple et faire avec de l’or recyclé a été pour nous un bon compromis surtout que Lydia fait attention à tout les produits qu’elle utilise.

Pour nos chaussures nous avons fait appel à Julie Pillet et Laurent Bourquin un couple de créateur installé à Nantes et qui nous a fait de biens beaux petons !! Quel bonheur de choisir la forme et les cuirs de nos chaussures de prince et de princesse ! Un régal de faire travailler des gens aussi doués et sympathiques !

Pour nos tenues nous sommes des mariés labellisés Cha’ann [ TBND : dont je vous parlais ici,  la robe de Claire est celle qui se raccourcit pour le soir] et là ça a vraiment été une rencontre magique. C’est une fille adorable qui a des doigts de fées ! C’est donc la créatrice de ma robe et du gilet de l’amoureux ! C’est tellement chouette de voir sa robe se créer petit à petit, de pouvoir demander l’impossible et de voir qu’en fait bah c’est faisable !

(vous vous souvenez de cette robe que j’avais tant aimée ? ben celle de Claire c’est la même, en mieux !)

Ma coiffeuse, mérite elle aussi un peu de pub car elle est super efficace et bosse super bien, son nom: Beatrice  de Comme dans un cocoon à Aucamville.
Question budget
Pour le budget en gros on avait une enveloppe de 9000 euros pour nos jolis jours (du jeudi au lundi) , Avec comme plus gros postes: 2500 pour le lieu, 1600 pour nos jolis habits et nos chaussures, 1800 de boissons (on a pu donner quelques bouteilles et il nous reste encore un peu de cidre et de champagne), 1500 d’alimentation (pains, gateaux, p’tits dej, bonbons, repas jeudi, vendredi, dimanche, lundi) et tout le reste (notaire, déco, coiffeuse…)

Voilà en gros notre idée du mariage le plus « simple-écolo-participatif » ! Alors bien sûr tout ça nécessite d’avoir une bonne organisation en amont (beaucoup de feuilles de calcul et autres googledocs !), une tribu en or prête à participer, sans oublier de prendre le temps de chercher les perles rares pour tout ce que vous ne pouvez pas faire vous même. Mais je peux vous assurer qu’il n’y rien de plus beau que d’arriver à faire vraiment ce que l’on veut pour son mariage ! Si j’avais un conseil à donner aux futurs mariés : faites ce qui vous tient à cœur !! Ne transigez pas sur les choses vraiment essentielles pour vous ! Et puis faites confiance aux gens qui vous aiment, ils sont capables de faire des miracles ! Si certaines d’entre vous se lancent dans l’aventure du sans traiteur et qu’elles ont une fichue liste de questions techniques sans réponses, n’hésitez pas à envoyer un mail, si je peux aider ça sera avec plaisir !  -> liliprendlaplume (a) gmail . com


Lieu de réception : Le moulin de Nartaud

Robe et gilet marié : Cha’ann

Chaussures : Julie Pillet et Laurent Bourquin

Coiffure : Béatrice de Comme dans un cocoon à Aucamville

Jus de pomme : le verger de Jangopom

Prêt verres réutilisables : elemen’terre

Alliances : atelier de création Telkel

De l’amour, de la simplicité, de la joie d’être ensemble, des rires, du partage, est-ce que ce ne sont pas les les seuls ingrédients indispensables d’un mariage ?

Demain, Claire vous livre toutes ses idées déco et vous le verrez, ce mariage n’a pas encore livré toutes ses surprises !