Clémence et Grégory, mariage dans le Nord

Je crois que je vous l’ai déjà dit mais au cas où ça vous aurait échappé, on se marie beaucoup dans le Nord. Oui, oui, c’est la région fait partie du trio de tête avec la région parisienne et la région PACA. C’est donc un mariage dans le nord que nous allons suivre, aujourd’hui, celui de Clémence et Grégory.

Alors Clémence et Grégory, j’ai eu beau chercher la faille, je n’ai pas trouvé. Ils sont jeunes ils sont tout mignons, ils sont entourés de gens doués qui les aiment et qui ont été ravis de les aider à préparer leur mariage qui s’est super bien passé, ils ont même gagné un cours de danse avant leur mariage pour faire les malins sur la piste, bref, tout bon. Même pas un vieux prêtre qui se trompe de prénom, une averse à la sortie de l’église, une belle mère qui fait la tronche, rien, on vous dit, je suis même sûre que leur Dj n’a fait aucune annonce foireuse et que tous leurs invités avaient répondu à la date limite indiquée sur le faire-part.

Quand on croise ces couples énervants à qui tout réussit on se console en se disant qu’ils ne sont pas sympas. Et bien perdu; Clémence et Grégory sont adorables, dixit leur prof de danse Ludivine les Salons (oui, j’ai mes sources)

Puisqu’on ne peut même pas les détester tranquillement alors tanpis, aimons -les et profitons de leur mariage !

[crédits photos : Rozenn Amevet pour les photos rectangulaires,droits réservés pour les photo format carré, merci de ne pas les utiliser sans autorisation à demander via ce blog]

Nous nous sommes rencontrés sur les bancs de notre école de commerce Rouennaise, il y a un peu plus de 8 ans maintenant. Nous avons franchi toutes les petites étapes un peu à la fois (présentation aux amis, à la famille, éloignement, vie commune, achat d’appart’, Pacs…), jusqu’à celle du mariage après 7 ans d’amour. Clémence espérait patiemment que Greg se décide, et Greg repoussait, repoussait n’osant trop franchir le pas et  la fameuse demande est arrivée quand elle ne s’y attendait pas, par un joli dimanche matin, au saut du lit, dans notre tout nouveau petit nid, avec LA bague de fiançailles… c’était tout simplement parfait !

Nous voulions profiter de notre mariage pour rassembler le plus de monde possible et nos parents aussi visiblement ! Nous voulions un mariage chic mais tout en simplicité, spontané mais avec beaucoup de jolis détails qu’on allait avoir plaisir à penser, préparer, fabriquer, imprimer, rectifier ou même importer des Etats-Unis… Nos proches et témoins l’ont bien senti et ont été disponibles quand nous les avons sollicités. Les parents de Clémence ont vraiment joué le jeu et ont organisé un vin d’honneur parfait dans leur jardin : ambiance en rose et gris un peu champêtre autour de « douceurs sucrées au jardin », vieilles bouteilles et bombonnes en verre chinées, pyramides de macarons et buissons de fruits, roses à gogo….

La découverte a été un moment très fort: Greg n’avait pas du tout idée de la robe de « princesse » choisie par Clémence qui l’avait même envoyé subtilement sur de nombreuses fausses pistes et lui-même était absolument superbe dans son habit et avec ses accessoires (lavallière faite sur mesure aux couleurs de notre mariage, chaussettes et lacets roses… on pensait que ça ferait too much mais c’était pile ce qu’il fallait ! et a eu un succès fou ! ) La séance photos à 2 puis avec nos super témoins et nos 7 enfants d’honneur (de 1 à 2 ans et demi : un joyeux bazar !!) nous a permis de ne pas nous stresser avant l’église et nous a donné de chouettes souvenirs et quelques photos mémorables ! Nous avions beaucoup préparé notre célébration à l’église au cours de laquelle nous voulions et avons pas mal participé ainsi que nos témoins, nous avions une chorale exceptionnelle qui a su rendre vivante notre célébration mais aussi un prêtre qui a su parler à tous. C’était un moment très intense et émouvant. La soirée a été très réussie et nous avons été énormément touchés et émus par tout ce qu’avaient préparé dans le plus grand secret nos familles, témoins et amis et quelques fois les 3 en même temps… 2 mois après, on a encore du mal à s’en remettre… Nous avons surpris nos proches en ouvrant le bal sur une jolie valse. Greg avait gagné un cours de valse et nous nous étions beaucoup entrainé dans notre salon en poussant table et chaises un maximum; là encore pas le temps de stresser, on nous annonce, c’est à nous, c’est parti ;-). Et mise à part quelques semelles au mauvais endroit au mauvais moment, le rendu faisait apparemment illusion J Nous nous sommes rapidement orientés sur une palette de couleur : rose bonbon et gris, qui a été le fil conducteur de toute notre déco, faire-parts compris. On a usé pas mal d’huile de coude mais à aucun moment, cela ne nous a paru long ou rébarbatif. Nous avons passés quelques longues soirées à choisir des polices, la sœur de Greg nous a fabriqué de grandes lettres en bois à nos initiales qui ont eu beaucoup de succès au vin d’honneur et qui nous ont permis de faire de jolies photo. Une de nos amies nous a cousu 40 m de guirlande de fanions à nos couleurs, nous avons réalisé nous même notre plan de table à partir d’escort cards achetées sur Etsy (nous nous sommes aussi inspirés d’idées vues sur la wedosphère – beaucoup d’invités sont d’ailleurs repartis avec J), une amie a personnalisé des ramequins en porcelaine pour décorer nos tables, quelques cadres sympas chinés chez Emmaüs, une de nos grand-mères a découpé et cousu nos nappes et chemins de table mais aussi le coussin d’alliances… et Greg et son père ont fini par un « Just Married » home made sur la voiture ! Bref tout le monde a mis la main à la pâte mais tout était très personnalisé ; et cela a beaucoup plu !

Just married

  Si c’était à refaire… vous gardez quoi ? Vous changez quoi ? On garde TOUT ! On a adoré passer du temps à peaufiner tous ces jolis détails, mais aussi à bien préparer « le fond » de notre mariage qui était vraiment à notre image ! On a un seul (tout petit) regret : on n’a pas pu faire LA photo de groupe et tout le monde n’a pas pu passer à notre Photobooth… mais la journée est passée tellement vite… ! Vos conseils aux futurs mariés ? Personnalisez un maximum votre big day, n’hésitez pas à solliciter vos proches et témoins qui se feront une joie de vous aider. Pas pour tout bien sûr, ils ont leur vie mais par touche, ils adorent et chacun se découvre des talents ! La forme est certes hyper importante mais on a aussi adoré « creuser » en couple et travailler sur le fond de notre mariage. C’est aussi une période où on a pu aborder à deux et en vérité de nombreux sujets qui construiront notre vie ensemble. Génial ! On a ainsi vécu une sublime célébration qui restera gravée dans nos mémoires et dont certains invités nous parlent encore… Autre conseil peut-être pragmatique mais sincère, ne pas trop profiter du bar lors de votre grand jour. Le laisser à vos invités car cela permet de se souvenir de chaque instant et de chaque émotion d’une si belle journée.

  • Photoroz, Rozenn Amevet, une photographe attentive et pro mais surtout tellement douée ! 
  • Faire-parts : Imprimerie Liénart à Roubaix : une imprimerie efficace, qui a su nous conseiller et imprimer vite aussi J
  • Robe « de princesse » Mariée Couture, une charmante boutique lilloise et son personnel très professionnel et attentif, les essayages de Clémence dans leur sous-sol vouté avec sa maman et sa sœur sont un merveilleux souvenir… 
  • Le Belvédère à Mouscron : notre salle à la frontière Belge très pro et qui a su s’adapter. 
  •  :Pétula : l’adorable couturière des tenues de nos petits enfants d’honneur, de la lavallière du marié et nœuds pap’ assortis des papas. Un grand sourire et les conseils précieux d’une pro. 
  • Cours de danse : Ludivine les Salons 
un grand merci à Clémence et Gréogory d’aoir partagé leur mariage avec nous ! Beaucoup de bonheur à tous les deux !
Merci à Rozenn Amevet pour ses clichés !
Si vous aussi vous souhaitez partager votre mariage avec nous, écrivez-moi  thebridenextdoor {a} gmail.com

Vrai mariage : Nora et Frédéric, photos Tony Kunz

Je suis très heureuse de pouvoir vous faire partager aujourd’hui le mariage d’une personne que j’affectionne sans pourtant jamais l’avoir rencontrée : Nora, qui a épousé son amoureux Frédéric le 6 août devant l’objectif de Tony Kunz .
Nora, pour ceux qui sont là depuis longtemps, vous en avez déjà entendu parler, c’est ma très chère « douzième fan Facebook« , celle qui cherchait des accessoires pour son photobooth.

Nora  est une jeune femme jolie et adorable qui possède un humour ravageur, environ 6 bras et de l’énergie à revendre. En plus, elle a le bon goût (comme moi, quoi) d’aimer le rose fuschia et d’avoir des chaussures de mariée qui déchirent. Leur mariage, préparé pendant des mois, a été à la hauteur de leurs espérances et même au-delà : de la joie, beaucoup beaucoup de fun, des petits détails à foison et à tomber par terre, un lieu idyllique, tout était réuni pour un jour inoubliable et à leur image, comme ils en avaient rêvé. Aujourd’hui Nora nous raconte leur histoire et celle de leur mariage, et on la retrouve demain pour tous ses détails déco.

Notre première rencontre le 5 avril 2006 fut virtuelle, je travaillais alors à Budapest, lui à Toulouse. Nous nous sommes vus la première fois sur le tarmac de l’aéroport de Toulouse et il s’en est suivi une relation à distance de près de 2 ans, étant entre temps partie travailler à Zurich. Frédéric m’a demandée en mariage 4 ans après notre mythique rencontre, lors d’un de nos voyages. Pour mettre un peu plus de pep’s dans les préparatifs, nous avons décidé d’avoir un invité supplémentaire au mariage, notre fils, né en mars dernier.

Le lieu nous est apparu comme une évidence: le mariage aura lieu en Suisse romande, dans notre beau pays d’adoption et à mi-chemin entre nos deux familles. Nous avons trouvé nos prestataires par de longues recherches sur internet. 

J’ai souhaité que Tony Kuntz (le photographe) nous suive toute la journée, des préparatifs jusqu’à l’ouverture de bal. Nous avons craqué pour une magnifique maison d’hôtes au Locle (canton de Neuchâtel) que j’ai réservée des mois à l’avance, et comble de la chance, nous avons pu nous marier civilement dans la même ville (la seule mairie qui acceptait de marier des non-résidents ce samedi-là !). Nous gardons de très bons souvenirs et de belles photos de nos préparatifs avec notre fils.

Lire la suite