Un mariage en hiver, shooting d’inspiration

A vous qui cherchez de l’inspiration pour votre mariage d’hiver, que vous souhaitez féérique et glacé, je vous propose aujourd’hui le shooting parfait, celui qui fait rimer romantisme et glace (ah bon ça rime pas ?), glace et élégance. Vous n’avez pu la rater l’hiver dernier, la reine des glaces est parmi nous !

J’ai aimé les couleurs à la fois glacées et douces de la décoration, la cohérence de la papeterie avec le thème, les magnifiques fleurs et toutes les idées que vous pourrez piocher si vous rêvez d’un mariage au coeur de l’hiver.

C’est la photographe Malvina Photo qui est à l’origine de ce projet, vous retrouverez la liste des prestataires participants en fin d’article (amis de la région Montpelliéraine, ouvrez l’œil !)

 Pour ce shoot nous avons fait appel à des artistes locaux passionnés par leur métier. Nous vous proposons cette playlist pour en accompagner les images: Ice queen

Il faisait plus de 30° quand nous avons commencé à préparer ce shoot, et nous nous sommes donc surement laissé guider par notre besoin de fraîcheur dans l’élaboration du thème… Rapidement nous avons choisi une liste de mots-clés et fixé une palette de couleurs: glacé, givré, bleu, blanc et argent. On a du fait très attention dans le choix des couleurs et accessoires qui conviennent pour ne pas tomber dans une ambiance de fête de Noël ou alors dans des teintes de bleu plus tropicales qu’hivernales. malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-28

 La rareté de la neige dans le sud de la France créait tout de même une difficulté pour ce projet, qui nous a poussés à choisir un lieu doté de la meilleure ambiance d’hiver. Nous avons donc contacté Ute, la propriétaire du Château de Roquelune, dont l’élégante orangerie avec ses grandes fenêtres tire parfaitement profit de la froide lumière d’hiver. Et bien sûr quoi de mieux qu’un château pour mettre en scène un mariage royal!

malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-22 Charlotte venait d’ouvrir sa boutique de robes de mariée « Olympe » quand nous l’avons approchée pour ce projet. Elle a choisi pour nous trois robes de la créatrice Sarah Seven, après quoi nous avons confectionné une couronne royale aux reflets d’argent, comme faite de glace.

malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-47 malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-56

 Notre fleuriste Cyril a joué un rôle essentiel dans la création de la scène du trône. Amandine, elle, a créé les menus, faire-part et d’autres accessoires tels que les boules de neige et les étoiles sur les verres. Ils ont choisi ensemble un thème bleu et blanc somptueux, avec une profusion de fleurs et de plantes, et un style à la fois moderne et festif pour la papeterie. Quand on choisit la couleur blanche comme thème, il est important de jouer sur les textures: ainsi nous avons disposé sur la table une variété d’objets tantôt mats, tantôt réfléchissants, scintillants, veloutés, doux ou encore translucides, pour éviter toute impression de monotonie.      

malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-23 malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-43 malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-34 Pour la coiffure et le maquillage, nous avons fait appel à deux styles distincts, un pour le jour et un pour la nuit, afin d’offrir un choix à la mariée mais aussi pour montrer qu’il possible d’avoir plus d’un style pour son mariage! Pour le jour, nous avons choisi des styles romantiques avec des tresses et des accessoires peu extravagants: notre coiffeuse Cyrielle a fait un travail remarquable avec ses chignons à la fois sophistiqués et naturels. Et pour la soirée, quelque chose d’un peu plus avant-garde et orienté mode pour faire la fête. Pour finir, notre maquilleuse Caroline a créé des styles à la fois pour les mariées qui souhaitent juste mettre en valeur leur beauté naturelle mais aussi pour celles qui recherchent au contraire, qui recherchent quelque chose de plus prononcé et avec plus de couleurs.

malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-69 malvinaphoto_styled_shoot_reine_neiges-40

Robes adulte : Sarah Seven par Olympe, Montpellier
Robes enfant: Pauline de Les Petits Inclassables
Alliances: Alliances Antipodes, Montpellier
MaquillageCaroline
Coiffure: Cyrielle de Kali Style
PhotographeMalvina Photo
Video: Eternisez
Fleurs: Cyrille from Nature des sens, Montpellier
Lieu: Château de Roquelune, Pézenas
Papeterie:  Amandine de Be Lovely
Modèles: Jade, Sonia, Sabine et Margaux (et son lapin)

 

Mariage d’Hiver, shooting d’inspiration

Non, non, non et re non, un mariage ne DOIT pas être blanc + une couleur, 2 maxi.   Et un mariage d’hiver ne doit pas plus être gris, bleu pâle ou argenté !
D’ailleurs un mariage ne DOIT rien être du tout en revanche il PEUT être tout ce que vous voulez !

La preuve en image, avec dentelle et Barbapapa qui m’a proposé ce shooting d’inspiration en technicolor. Alors si le blanc,  le pastel vous sortent par les yeux, calez vous dans votre fauteuil et ouvrez bien les yeux !

Si vous vous mariez dans le nord de la France et je sais que vous êtes nombreux, sortez votre carnet spécial prestataires !

Cécile, de l’agence Dentelles et Barbe à papa nous parle de ce shooting.

Nous avions depuis un moment en tête de réaliser ce shooting hivernal. Une bonne occasion pour retrouver nos complices du shooting shabby chic du printemps dernier mais aussi de découvrir d’autres prestataires et de partager nos inspirations.

La laine, qui colle parfaitement à la saison, nous a servi de fil rouge pour ce shooting. Nous l’avons travaillée de différentes manières : clous, pompons, vases, pelotes, etc. Pauline de ByPo nous a confectionné un joli headband bordeaux en grosses mailles. Nous avons aussi eu la chance de collaborer avec la talentueuse Orlane Herbin qui nous a gentiment prêté l’une de ses créations. Elle nous a proposé d’accessoiriser cette magnifique robe de mariée avec un châle pour rester dans le thème. Nous profitons de cet article pour la remercier chaleureusement pour son accueil, sa disponibilité et son écoute.

2014-03-02_0005 2014-03-02_0007Le faire part à été créé par Inès de Mon petit faire part à l’américaine qui a repris les couleurs du thème : bordeaux, orange, jaune, marron et prune. En s’inspirant des mêmes tons, Angélique d’empreintes végétales a conçu de très jolis bouquets et la décoration du buffet.

  2014-03-02_0006Les photos ont été prises dans une usine. Drôle de lieu pour un shooting inspiration mariage, n’est-ce-pas ? Et bien pas tant que ça puisque dans les années 50, l’industrie textile était l’un des piliers de notre région, le Nord. Ce choix était un clin d’œil à notre fil conducteur, la laine. Mais il n’y avait que très peu de mobilier sur place, cette usine étant encore en fonctionnement et n’ayant pas vocation à accueillir ce genre d’événement. Par chance, Quentin et Jean-Philippe de l’atelier Plux ont mis à notre disposition tous les meubles et accessoires que nous souhaitions. Leur réserve est une véritable caverne d’Ali baba ! Si vous cherchez de la décoration pour votre mariage, mettre en place un coin cosy, un photobooth, etc., nous vous conseillons de les contacter.

2014-03-02_0008

Dans cette ambiance hivernale, nous avons eu l’idée d’installer un bar à fromage. Pour l’agrémenter, Amandine l’illustratrice des pinceaux de Marceau nous a dessiné un petit cerf qui a aussi été décliné en tatoo éphémère. Il trônait fièrement au dos d’Amandine, notre modèle du jour et future mariée qui a été coiffée par l’adorable Marjolaine des Chignons d’Anna. Nous avons aussi mis en place un petit coin cosy décoré grâce aux photos de la mini photo cab’, une borne photo transportable. Nous l’avons toutes testé (et approuvé !).

2014-03-02_0004

2014-03-02_0001Enfin, la photographe de mariage Coralie Lescieux (Coralie Photography) était une nouvelle fois de la partie pour immortaliser cette frisquette mais joyeuse matinée.

 

Photographe : Coralie Photography 
Coiffure : les chignons d’Anna 
Faire part : Mon petit faire part à l’américaine
Accessoires : ByPo
Animation : La photo cab’
Illustrations / tatoo : Aux pinceaux de Marceau
Décorateur florale : Empreinte végétale
Robe : Orlane Herbin
Mobilier : Atelier Plux 
Mise en scène / organisation : Dentelles & Barbe à papa

Mariage d’hiver dans le Nord, Valérie et Sébastien – Coralie Lescieux

Les jolis mariages d’hiver se suivent et ne se ressemblent pas… C’est aujourd’hui dans le Nord, à Arras, que nous rejoignons Valérie, Sébastien et Coralie Photography, la photographe de ce jour ensoleillé où la bonne humeur et la convivialité ont réchauffé la noce. Nous atteignons enfin l’été mais mes petits lecteurs de l’hiver prochain ont besoin ‘dnspiration, eux ! Beaucoup de DIY et de jolies idées pour ce mariage entièrement home made. Bravo les amoureux (et leurs proches), mention spéciale à la superbe cabine photo, construite et équipée à l’occasion du mariage (et désormais à louer si vous n’êtes pas aussi doué/patient/bricoleur  ! coordonnées en fin d’article)
{Crédits photo de cet article : Coralie Photography}
Seb et moi, on s’est rencontré à Göteborg, en Suède, lors de notre année en Erasmus, en 2007. Seb venait de Nancy et était de la même école que mes collocs, on étudiait sur le même campus, on allait aux mêmes soirées… On s’est donc rencontré très vite, mais c’est le 8 décembre 2007 que notre belle histoire a commencé.
3 ans plus tard, un magnifique cadeau de Noël: un voyage surprise à Göteborg, parce qu’on rêvait d’y retourner! Je n’ai rien vu venir, mais c’est tout en haut de la grande roue, avec vue sur la ville toute illuminée, que Seb m’a fait sa demande… Magique et inoubliable! On a savouré cette belle semaine tous les deux, avec notre petit secret et des étoiles plein les yeux!
 
J’avais une petite idée derrière la tête concernant la date! Une des premières choses que j’ai faite après la demande, c’est regarder le calendrier, pour vérifier si par hasard, il n’y aurait pas un samedi 8 décembre dans les années à venir! Et banco! Un mariage le jour de nos 5 ans! On était hyper enthousiaste… mais ça faisait tout de même 2 ans à attendre!
Seb est originaire de Lorraine, moi du Nord. Il m’a rejoint à Lille quelques mois après notre retour en France, donc on s’est un peu posé la question du lieu… Mais je tenais vraiment à me marier dans l’église où se sont mariés mes grand-parents et mes parents, dans le Pas-de-Calais. Donc, pour patienter pendant ces deux ans de préparatifs, on a organisé une jolie soirée de fiançailles (cochon grillé à la ferme!) en septembre 2011, en Lorraine. C’était chouette de voir nos familles se rencontrer et s’amuser ensemble! Ca promettait pour le mariage!
Pour le mariage justement, les choses se sont ensuite mises en place assez rapidement, en fonction de nos besoins et nos envies:
Un mariage d’hiver, qui a un peu surpris mais qui a finalement plu à tout le monde.
On a hésité à faire le mariage en deux temps (civil puis religieux) mais comme toute la famille et amis de Seb viennent de Lorraine, on a choisi de tout faire la même journée! Mariage civil le matin en petit comité, puis le religieux en début d’après-midi.
On a essayé de penser pratique pour les salles: la salle des fêtes pour le vin d’honneur, juste en face de l’église, très grande, vaisselle, tables et chaises sur place. On avait aussi peur d’une grosse tempête de neige donc cette proximité était parfaite!
La salle du repas, c’est en fait un hôtel restaurant: tous les invités pouvaient dormir sur place! En décembre et avec un bon tiers des invités venant de loin, c’était une évidence!
Pour l’ambiance générale, on voulait quelque chose de convivial, chaleureux, avec plein de petits détails et clins d’œil à notre histoire et à nos familles…

 
Le jour J, le temps a été magnifique. On a eu énormément de chance car il avait neigé le jeudi et le vendredi, mais le samedi, grand soleil sur un fin tapis de neige! Vraiment parfait… On a vécu cette journée pleinement, en profitant de chaque instant!
Le matin, réveil vers 6h30, petit déjeuner avec mon frère et mes parents dans la maison familiale (Seb et moi n’avons pas dormi ensemble la dernière nuit), puis rendez-vous au salon de coiffure pour un super moment entre filles avec ma maman et ma témoin. Coralie notre photographe nous y a rejoint. Ce moment, c’était vraiment la mise en route de la journée, un départ en douceur, avec la joie de voir le soleil se lever sur la campagne, tout en papotant de la belle journée à venir.mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (5) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (6)
Nous sommes ensuite rentrées à la maison, j’ai enfilé ma petite robe de mairie, et la jolie fourrure de ma maman!
Seb est arrivé à ce moment là, avec ma belle famille. Je l’ai découvert dans son costume, avec son beau chapeau et son regard qui disait « ça y est, c’est maintenant! ». A ce moment là, on était juste super impatients! mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (8) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (9) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (10) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (11) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (12) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (14) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (15) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (13)
La cérémonie civile a eu lieu à 11h dans le village de mes parents, avec nos familles et amis très proches. Tout s’est passé si vite! J’étais vraiment dans ma bulle, on était surtout super contents d’être entourés de nos familles, on a beaucoup rigolé lors de cette cérémonie! En quelques minutes, nous étions mariés! Quand on s’est retourné et que tout le monde s’est mis à applaudir, c’est là que j’ai réalisé qu’il n’y avaitplus aucun détail qui comptait: juste nous deux, et tout l’amour et la joie de nos proches!
Après quelques photos devant la mairie, on est tous rentré chez mes parents, boire une petite coupe de champagne et grignoter les sandwichs commandés pour l’occasion! Un moment tout simple, très convivial qui nous a permis de « rentrer » doucement dans cette belle journée!
On a même improvisé une belle séance photos dans la neige avec Coralie, dans le champs voisin! Nos parents hallucinaient complètement, on marchait dans la neige avec nos belles chaussures, on s’asseyait par terre dans la neige (Seb avait son costume, mais on avait prévu un petit drap pour s’asseoir sans nous salir!)… Je pense que c’est un des seuls moments où on a profité d’un moment tous les deux, notre premier tête à tête de mariés!
Ensuite, tout s’est accéléré! L’enfilage de la robe avec ma maman et la mamie de Seb, dans ma chambre… Aucun mot pour décrire ce moment tellement il était parfait et hors du temps…  Je n’ai plus mes grand-mères, et ce moment était un des plus important à mes yeux, un moment précieux de tendresse pour toutes les trois.
Puis mon papa est venu enfin me découvrir! Il faisait son malin et son dur, mais quand j’ai vu des petites larmes dans ses yeux, whaou!

L’arrivée en bas des marches de l’église au bras de mon papa était extraordinaire, tout le monde était entré (en décembre, l’avantage c’est que vraiment personne ne traine dehors!). Nous n’étions que tous les deux, en attendant que Seb, sa maman, puis ma maman et mon beau-père remontent l’allée. Puis ça a été notre tour (sur « Somewhere only we know » de Keane au piano joué par Camille ma belle-sœur) : c’était magique, l’église était remplie de visages tellement souriants!!! Quel beau cadeau que leur présence!
On a vécu une belle cérémonie, avec la lecture des textes choisis par nous, et mis en musique par Camille au piano et Clémence, la sœur de ma témoin, au chant. Sa version de « Love song » de Lilly Wood and the Pricks était réellement magnifique, j’en ai encore la chair de poule!
On a aussi beaucoup rigolé, le diacre nous a posé des questions piège, la petite fille d’honneur a dû remonter l’allée deux fois car elle avait été trop vite la première! Bref, c’était une cérémonie imparfaite mais vivante! A l’image de notre chouette sortie, sous des milliers de confettis!!
mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (51) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (55) Notre vin d’honneur était plutôt un goûter d’honneur, on s’est fait plaisir en proposant plein de petites douceurs d’hiver! Des crêpes, gaufres, macarons, donuts, bonbons, popcorn, du chocolat chaud, des barbapapas, des smoothies, fontaine de chocolat et fruits frais…. Les enfants (et tous les adultes aussi en fait!) ont adoré! Comme il n’y avait pas possibilité de passer l’après midi dehors, on a vraiment misé sur des petits ateliers dans toute la salle, les invités ont adoré vadrouiller entre les tables et découvrir notre buffet!
C’est passé vraiment très vite! On a essayé de parler à tout le monde (on n’a pas réussi bien entendu… il y avait un peu moins de 300 personnes…)
Le reste s’est passé comme sur un nuage, on a rejoint la salle du repas vers 20h, on a eu plein plein de chouettes animations (des vidéos géniales de nos amis, des discours vraiment superbes de nos témoins, un jeu rigolo mélange du « elle et lui » et du jeu des douze mois, un lâcher de lanternes sur le golf, tous bien emmitouflés! …). Je n’ai pas de mot tellement on a été gâté et surpris pas toutes ces belles attentions! La soirée a duré jusqu’à 7h30, tous nos amis sur la piste de danse jusqu’au petit matin, à chanter et inventer des chorégraphies….

la déco

Pour la déco et la papèterie, on est s’est inspiré de notre histoire et de nos envies: clin d’œil à la suède, à l’hiver mais aussi à l’esprit « fête foraine » que nous voulions pour le goûter d’honneur.

J’ai créé le faire part, dans des teintes de jaune-orangé, de bleu-vert et de gris. Quelques fanions dans les coins pour donner le ton, un petit élan qui se ballade, et nous avions nos mascottes!
Toute la papèterie a ensuite découlé du faire-part: notre « feuillet » de cérémonie (un A4 coupé en deux dans la hauteur recto/verso, avec uniquement la trame de la cérémonie et le texte qui nous parlait le plus: super simple et rapide à réaliser!), puis les boîtes de pop-corn, les indications du livre d’or, notre plan de table, les petits badges servant de marque-places…


On a aussi réalisé une cinquantaine de pompons en papier de soie jaune et blanc pour décorer l’église. Mes deux supers cousines ont passé l’après-midi du vendredi à les déplier et à les mettre en place! (encore merci les filles!)
Pour le vin d’honneur, on a donc misé sur l’aspect festif et coloré: on a emprunté des dizaines de mètres de fanions à la soeur d’un ami qui les avait confectionné pour son mariage, petites guirlandes de papiers colorées, moulins à vent, petits drapeaux en papiers piqués dans les mises en bouches, bougeoirs pailletés, petites tables rondes colorées…

En plus du buffet qui servait aussi d’animation, on a fabriqué une cabine photo (au vu des prix de location, et des talents de Seb dans tout ce qui touche à l’informatique, on s’est lancé!). Mon cousin à fabriqué la cabine, Seb a conçu le programme! Et hop, nos invités pouvaient se prendre en photo, et la coller directement dans notre livre d’or! Tout le monde a adoré! (et nous, on n’a même pas eu le temps d’y faire un tour!!!)
mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (75) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (76)mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (77) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (70) mariage hiver - Nord -  Coralie Photography (572 sur 585) (71)On a essayé de faire un maximum de choses nous-même (parce que j’adore ça); mais on a aussi fait appel au talent de chacun: mon beau père nous a créé notre silhouette d’élan géante, en bois.
Pour le repas, on a plus joué sur l’esprit « hiver, chaleureux » avec des matières comme le bois (mon papa a fabriqué les tronçons de bois et les porte-numéros de table), les pommes de pins (ramassées aussi par mon papa!), des bougies blanches, des branches de sapin…. On est resté assez simple pour les tables en somme!

Pour les cadeaux d’invités, l’idée était de mettre en valeur les produits de la Lorraine: confiture et alcool de mirabelle. La maman et la grand-mère de Seb ont fait les petits pots de confiture en août, c’est un beau cadeau de leur part que d’avoir passé autant de temps à dénoyauter, cuire, mettre en pot… Pour la goutte, on a utilisé celle du grand-père de Seb! Les cadeaux d’invités étaient vraiment produits « fait-maison », clin d’œil à la famille de Seb.
 

conseils


On garde:
(Tout! Parce que c’était parfaitement imparfait!)
– Faire faire ma robe par Orlane Herbin… Un super rencontre, des moments inoubliables avec ma maman à imaginer les détails et à se raconter nos petites histoires!
– Se marier en hiver: (je ne suis pas objective car on a eu énormément de chance pour le temps) parce que ça nous correspondait tout à fait!
– Se marier le matin civilement en petit comité: pour une journée tout en crescendo
– Choisir Coralie notre photographe, parce qu’elle est vraiment géniale, disponible, pleine de bons conseils et bourrée de talent! Certes, faire appel à une professionnelle à un prix, mais vraiment on ne regrette absolument pas! Et pas que pour nous, nos parents et familles ont eu l’esprit tranquille toute la journée, on savait qu’elle était là! Et le résultat… Quand on a découvert le slideshow la semaine d’après (après une session day after), on était juste sans voix!
– Le goûter au vin d’honneur: entendre mon petit cousin dire: « c’est le plus beau jour de ma vie! » devant les barbapapas, c’était génial!
– Prendre des cours de valse (et porter d’avance mes chaussures par la même occas!), on a beaucoup aimé ce moment des préparatifs, on a aussi beaucoup rigolé (et un peu disputé aussi!) à s’entraîner chez nous en poussant les meubles! Et on a adoré danser tous les deux le jour J, c’était notre parenthèse, on a oublié les 120 personnes qui nous regardaient!
– Faire dormir tous les invités sur place… pas de problème de fatigue ni d’alcool, c’était vraiment bien de ne pas s’inquiéter pour nos invités!
– Le buffet campagnard du lendemain! Le temps de papoter avec ceux qu’on n’a pas eu le temps  de voir et de laisser le week end se terminer tranquillement!
On change:
– Reprendre le boulot le mercredi d’après…. Aïe aïe aïe! Ca fait très mal (mais on est parti au Québec deux semaines plus tard!)
– Ne pas faire appel à François (RecordYou), le mari de Coralie, pour la vidéo… On a voulu rester raisonnables, mais j’aimerais tellement voir notre journée sous un autre angle et réentendre nos vœux, les sons…. Bref, j’évite de penser à cette boulette!
– Oublier de faire le tour des tables lors du repas! Gros regret! (penser à faire une petite check-list à refiler aux témoins!)
– Et oublier la tradition flamande qui était pour moi « LE truc QUI FAIT MARIAGE!!! ;) : le Vivat (les hommes de la famille étendent un drap / serviette de table au-dessus des mariés, en faisant couler un peu de champagne sur eux tout en chantant! C’est sensé porter bonheur!
 
*Conseils*

1 – Suivre vos envies, et fonctionner par priorités!

2 – Faire appel à tous les talents autour de vous et faire participer les personnes qui le souhaitent.

3 – Terminer toute la déco / derniers détails le week end d’avant (et tant pis si il manque des choses, on s’arrête!), et profiter de la dernière semaine! On était en congés le mardi soir, et on a passé 4 jours avec mes parents, mon frère, les parents et les grand-parents de Seb, on a joué aux cartes, passé des heures à table à partager des histoires de famille…. Rien de mieux pour se recentrer sur l’essentiel!
 
prestataires
Photographe: Coralie Lescieux


Bouquet/boutonnière/Centre de table: Primavera à Sains en Gohelle
Traiteur Vin d’honneur: Poëles et Saveurs
Dîner, Soirée et Brunch le dimanche: Hotel du golf d’Arras:
Badges invités: Camaloon
Cabine photo: http://laphotocab.fr

Mariage d’hiver dans le canton du Valais (Suisse), Anne et Sigismond

Tandis que les mariés du printemps, de l’été et de l’automne croisent les doigts pour avoir un peu de soleil, les mariés d’hiver, eux, prient plutôt pour avoir de la neige.
Et quoi de mieux pour en avoir qu’un mariage en Suisse ?
Un joli mariage d’hiver, sous le neige, c’est celui qu’ont organisé Anne et Sigismond, au milieu des montagnes. Un chalet en bois pour une ambiance chaleureuse, des dizaines de bougies, une ambiance d’hiver féérique, un photographe au top, André Wygledacz de Doubleyouphoto, et des mariés qui rayonnent de bonheur.

Chaussez les moon boots, les mariés racontent !

{Crédits photo de cet article : André Wygledacz}

Nous nous connaissons depuis le collège (équivalent du lycée en France), mais Sigismond n’a jamais su montrer justement son intérêt pour moi… Il était plutôt du genre à me rentrer dedans à chaque occasion, ce qui me poussait plutôt à l’éviter… Il a fallu attendre nos dernières années d’université et une soirée estudiantine assez festive pour que l’alchimie opère. La demande se fit simplement, dans notre appartement, à l’occasion de mon anniversaire. En voyant la petite boîte provenant d’une bijouterie que j’apprécie beaucoup, j’étais persuadée qu’elle contenait les boucles d’oreilles dont j’avais envie depuis longtemps… La surprise fut totale en découvrant la bague dont je n’aurais osé rêver, même si le mariage était une évidence pour nous et que nous en avions déjà parlé.

préparatifs

Malgré ma grande frilosité, nous avons très rapidement opté pour un mariage hivernal ! Notre mariage s’est déroulé en deux temps : un mariage civil en tout petit comité en décembre, une année jour pour jour après la demande, et un mariage religieux en février, le jour de la Chandeleur, fête de la lumière (et des crêpes ! ) lors duquel a eu lieu la grande fête !

De la neige, du blanc, des bougies, pour une ambiance chaleureuse, détendue mais quand même élégante, voilà l’idée générale que nous avions pour notre mariage. Mais surtout, nous voulions que ce soit l’occasion de faire la fête avec un grand F avec toutes les personnes qui nous sont chères !

Nous avons démarré les préparatifs une année avant le jour J, afin notamment d’être sûrs de pouvoir trouver les lieux qui conviendraient le mieux et aussi pour m’éviter trop de stress sachant qu’il fallait aussi finir ma thèse… Un vieux chalet proche de l’Église pour un apéritif du terroir, le tout dans mon village d’enfance, et une ancienne salle de cinéma restaurée et attenante à un hôtel-restaurant pour manger, boire, faire la fête et dormir sur place, située elle dans la commune d’origine de Sigismond. Nous avons trouvé ces lieux et pu les réserver assez rapidement, ce qui a été un grand soulagement pour nous !

Le visuel nous tenait à cœur, mais ni l’un ni l’autre ne sommes très créatifs et imaginer une décoration de mariage nous paraissait une tâche bien compliquée… C’était sans compter une amie ‘organisatrice-décoratrice’ dans l’âme qui nous a proposé son aide, une proposition tombée du ciel ! Grâce à elle, ainsi que ma témoin, ma sœur et mes parents, les préparatifs se sont déroulés pour le mieux.

jour j

Après une journée entière à mettre en place la décoration dans les différents lieux, nous avons chacun dormi chez nos parents. Malgré un coup de stress en me réveillant à 4 heures du matin et en entendant la pluie tomber en trombes, la nuit a été plutôt reposante. De toute façon, en se mariant en février, on n’avait pas tout misé sur le soleil !

Pour ma part, réveil à 7 heures, douche, petit-déjeuner avec mes parents et départ chez l’esthéticienne avec ma témoin et ma maman. La pluie s’est arrêtée de tomber au moment où nous sommes partis chez l’esthéticienne (ce qui m’a quand même soulagée, parce que les photos de couples sous la neige ok, mais sous des cordes de pluie, c’est quand même pas l’idéal…) et s’est transformée en neige peu après. De quoi me donner le sourire ! Nous aurions droit à un vrai mariage d’hiver !

Déjà que je ne suis pas très bavarde le matin, là il ne fallait pas trop me titiller ! Mais finalement je me suis assez rapidement détendue, notamment une fois que les préparatifs ont réellement démarré. Enfin, détendue, tout est relatif… Mon esthéticienne s’est super bien occupée de moi, et le maquillage était parfait, souligné mais quand même naturel. Exactement ce que je voulais ! Une fois maquillée, départ pour la coiffure. C’est une amie coiffeuse qui s’en est chargé, et j’ai vraiment été épatée par le résultat, parce qu’avec mes cheveux, c’était pas gagné ! J’ai beaucoup aimé partager ces moments girly avec ma maman et ma témoin, des moments privilégiés, et je suis aussi très contente que notre photographe ait couvert ces préparatifs, ce qu’il a fait avec une grande discrétion.

wygledacz-mariage-SetA-019 wygledacz-mariage-SetA-003 wygledacz-mariage-SetA-008 wygledacz-mariage-SetA-012 wygledacz-mariage-SetA-013b Une fois toutes trois coiffées et maquillées, nous voilà avec une heure d’avance sur le planning ! Si si si, ça peut arriver ! Ceci nous a permis de nous poser un moment, de manger tranquillement une bonne soupe de légumes, mais ça m’a aussi laissé le temps de sentir le stress monter ! Mais heureusement je n’avais à m’occuper de rien d’autre que moi : ma marraine et mon parrain s’occupaient du vin chaud et du thé, mon papa, l’ami de ma témoin et les parents de Sigismond géraient l’apéro, notre décoratrice en chef réglait les derniers détails de décorations, et notre major de table briefait les personnes recrutées pour le service !

Pendant ce temps, Sigismond, lui aussi en avance, faisait des tours en voiture (une voiture de luxe possédant bien plus de chevaux que nécessaires, prêtée pour l’occasion par une amie d’un ami d’un ami…Vive les réseaux valaisans !) avec son témoin avant de me rejoindre pour m’apporter mon bouquet et aller faire les photos de couples…

Voilà venu le moment d’enfiler ma robe. Ma maman et ma témoin s’occupent de tout, m’aide à enfiler la robe, à me badigeonner de crème à paillettes, à mettre mes bijoux et même à me parfumer ! Une vraie assistée !

wygledacz-mariage-SetA-021 wygledacz-mariage-SetA-020 wygledacz-mariage-SetA-027 wygledacz-mariage-SetA-029.jpg wygledacz-mariage-SetA-030

Et voilà le premier grand moment d’émotion : Sigismond va me découvrir dans ma robe et m’apporter mon bouquet. Il s’approche de moi et je le découvre tout ému, les larmes aux yeux, c’est très touchant ! Lui est magnifique dans son costume bleu foncé ! Je dois dire que je nous trouve très beaux ! Mises en place de boutonnière, pochettes et changement de chaussures avant de partir pour la séance de photos de couple dans la neige !

wygledacz-mariage-SetA-034 wygledacz-mariage-SetA-036

 Sur le lieu que nous avions repéré, il a neigé toute la nuit et c’est encore plus beau comme ça ! La séance se déroule très bien. Pas très à l’aise devant l’objectif en général, Sigismond et moi avions envie de cette séance tout en la redoutant. Mais finalement, André a su nous mettre à l’aise et nous sommes plus que ravis du résultat ! Pour rassurer les gens qui regarderont les photos, il ne faisait pas moins 20 °C, ma témoin me recouvrait d’un pashmina entre chaque prise de vue et la séance a duré 30 minutes tout au plus ! Je n’ai même pas attrapé de rhume et je crois que c’est mon bouquet qui a le plus souffert !

wygledacz-mariage-SetA-040 wygledacz-mariage-SetA-047 wygledacz-mariage-SetA-050

Là à nouveau nous nous sommes retrouvés avec un peu d’avance, tout s’étant déroulé sans le moindre contretemps jusque-là. Je retourne donc chez mes parents pendant que Sigismond se rendait à l’Église afin d’accueillir les invités. Pendant que je tentais de rester zen, au chaud avec mes parents et ma témoin en buvant du thé, Sigismond essayait désespérément de faire rentrer toutes les personnes invitées qui, très heureuses d’être présentes, voulaient à tout prix discuter avec lui !

wygledacz-mariage-SetA-063 wygledacz-mariage-SetA-056

Le stress monte au fur et à mesure que l’heure de mon entrée dans l’Église approche : ni mon papa ni moi ne sommes très à l’aise quand nous nous retrouvons au centre de l’attention, alors remonter l’allée jusqu’à l’autel avec les yeux de tous les invités braqués sur nous est plutôt angoissant… Au moins nous serons tous les deux ! Dernier détail avant le départ, la mise en place de mon voile, pas si facile…Puis le témoin de Sigismond arrive, c’est lui qui va nous servir de chauffeur. Après quelques difficultés pour m’installer dans la voiture avec mon voile de 2 mètres, c’est parti ! Nous trouvons un endroit où nous parquer à l’écart tout en pouvant observer l’entrée de l’Église pour savoir à quel moment nous pouvons approcher. Au moment d’y aller, petit souci… Impossible de démarrer ! Personne ne connaît cette voiture et il nous faut quelques instants avant de comprendre comment repartir ! Mais finalement on atteint l’Église sans encombre.

Sortie de la voiture, au bras de mon père, je m’approche de l’entrée de l’église. Sigismond, au bras de sa mère n’a pas encore remonté l’allée centrale et a le temps de m’apercevoir voilée, ce qu’il n’avait pas encore vu. Au son de l’orgue, mon père et moi nous avançons à notre tour, mais un peu trop prestement semble-t-il…

La célébration de la messe fut très belle et touchante, mais détendue… Des applaudissements à ‘l’italienne’ après les consentements, des neveux qui nous chuchotent quelques mots depuis le premier banc et un micro récalcitrant firent de cette messe un moment joyeux et convivial. Moi qui pensais pleurer comme une madeleine toute la journée, j’ai finalement beaucoup ri ! Le chœur qui animait la cérémonie, rompu à un tel exercice, a charmé tous les invités, même les plus iconoclastes, notamment avec deux œuvres qui furent particulièrement prenantes : l’Ave verum corpus de Mozart qui me mit la larme à l’œil (enfin !) ainsi que le Je vous salue Marie d’un compositeur suisse, chantés accompagnés de l’orgue.

wygledacz-mariage-SetA-069 wygledacz-mariage-SetA-070 wygledacz-mariage-SetA-078 wygledacz-mariage-SetA-080 wygledacz-mariage-SetA-083 wygledacz-mariage-SetA-081 wygledacz-mariage-SetA-087

À la sortie de la messe, les invités ont pu profiter du vin chaud ou du thé pour se réchauffer, pendant que nous faisions les traditionnelles photos de groupe. Préférant les photos plus spontanées et sachant que les gens ne prennent pas forcément plaisir à cet exercice, nous les avons limitées au minimum ce qui nous permit de nous rendre assez vite, et à pied, au lieu de l’apéritif. Là tout le monde était très gai, savourant le vin de mon beau-père, expressément vinifié pour l’occasion. Nous avons pu profiter de dire bonjour à tous nos invités et de passer un moment avec beaucoup d’entre eux, ce que nous espérions. Nous avons aussi découvert quelques surprises préparées par ma témoin et notre amie décoratrice : un livre d’or sous forme de recettes de cuisine transmises par les invités avant le jour j et un lâché de lanternes thaï dont je rêvais mais auquel j’avais dû renoncer pour diverses raisons.

wygledacz-mariage-SetA-091 - Copie wygledacz-mariage-SetA-096 - Copie   wygledacz-mariage-SetA-124 - Copie

Les invités quittent peu à peu le lieu de l’apéritif et nous pouvons souffler le temps du voyage jusqu’au lieu du repas. Arrivés sur place, un petit cortège était prévu avec des lampions tenus par tous nos neveux et nièces, afin d’amener un peu de chaleur à la nuit qui devenait de plus en plus fraîche. wygledacz-mariage-SetA-108 - Copie À notre arrivée au restaurant, les patrons nous tiennent à l’écart avec un verre de champagne tandis que notre major de table accueille les invités dans la salle. Ils découvrent alors des petits pots confectionnés par nos soins : bougies parfumées pour ces dames, miel pour ces messieurs, chaque pot affichant le prénom d’un invité, lui servant ainsi de marque place.

Nous pouvons enfin entrer dans la salle et la découvrir illuminée par les seules bougies. Magique ! Il n’y a eu que la lumière des bougies presque toute la soirée, ce qui a créé une atmosphère particulière, mieux que ce qu’on avait imaginé. Et il semblerait que tout le monde a apprécié ce côté chaleureux dégagé par la décoration des tables.

wygledacz-mariage-SetA-106

À peine installés, la première animation démarre : frères, sœurs, belles-sœurs, beau-frère, neveux et nièces entrent à la manière de rugbymen néozélandais. Sigismond pratiquant ce sport de brute, sa famille a décidé de démarrer la soirée par un haka remanié pour l’occasion… Cela nous a fait rire aux larmes, surtout Sigismond qui avait plus de larmes que de rire ; un rugbyman est plus émotif qu’il n’y paraît !

wygledacz-mariage-SetA-111

Suite à ce moment mémorable, nous avons pu remarquer que tout le monde s’était mis en quatre pour animer la soirée : chansons, révélations, discours et questionnaires… Bref, de très bons moments, qui nous firent passer des rires aux larmes ! Ajoutons à cela le photomaton, réalisé avec  beaucoup de soin par mon cher papa, qui a drainé les foules tout au long de la soirée dans une ambiance carnavalesque ! Après le repas et la fameuse ouverture du bal, les danses se sont enchaînées jusqu’au petit matin… Ce fut une vraie fête et c’est exactement ce que nous recherchions !

wygledacz-mariage-SetA-115a - Copie wygledacz-mariage-SetA-136 - Copie wygledacz-mariage-SetA-137 wygledacz-mariage-SetA-141 - Copie

Suite à une longue nuit et un court sommeil, tous les invités qui avaient dormi sur place nous retrouvèrent pour le brunch. Nous avions envie de quitter nos invités sur une touche briochée, une manière de faire durer encore un peu ce merveilleux moment et de ne pas les quitter de manière trop abrupte !

Nous profitons d’adresser ici une dédicace spéciale à nos amis les plus proches et nos familles dévouées qui ont grandement contribué à faciliter les préparatifs et limiter le stress engendré par un tel événement !

la déco

La mariée avait très envie de bougies en quantité, ce fut le point de départ. Ensuite, des branches de coton pour la douceur et quelques couleurs, du blanc principalement, rehaussé de brun et de fuchsia pour dynamiser le tout.

La couleur fuchsia constituait un peu le fil conducteur que l’on retrouve notamment dans nos tenues (chaussures fuchsia pour la mariée, chaussettes, boutonnières et gilet fuchsia pour le marié), dans le bouquet de la mariée (une anémone fuchsia au milieu d’autres blanches et de coton). Nous avions d’ailleurs demandé aux invités d’arborer une touche de fuchsia pour l’occasion !

L’Église se suffisant à elle-même à nos yeux, Nous l’avons très peu décorée : quelques nœuds confectionnés par nos soins accrochés aux bancs et des bougies posées sur le sol au pied des bancs.

Pour l’apéritif, nous avons opté pour des nappes blanches, des assiettes fuchsia et des serviettes brunes. Nous avons accroché au plafond quelques boules japonaises aux couleurs de notre thème que nous avons achetées ici : http://www.lanternes.fr/

wygledacz-mariage-SetA-104 wygledacz-anneetsigismond-010 wygledacz-anneetsigismond-004 wygledacz-anneetsigismond-007   wygledacz-anneetsigismond-001

Nous nous sommes surtout attelés à la décoration des tables de la salle du repas. Nous avons imaginé un centre de table constitué d’une dizaine de bougies de couleur brune, blanche et fuchsia, de différentes formes et hauteurs, certaines étant dans des vases en verre transparent et d’autres posées à même la table, le tout accompagné de quelques branches de coton. Nous avons trouvé les bougies et les vases/photophores dans différents magasins de décoration (Maxi bazar, Casa, Micasa, Ikea…). Nous avons réalisé nous-mêmes les porte-serviettes, les photophores ornés de sarments de vigne (fournis par le papa de Sigismond, viticulteur) et de laine, ainsi que les décorations ajoutées à certaines bougies. Pour ces dernières, nous avons notamment utilisé des rubans trouvés sur Etsy. C’est aussi sur ce site que nous avons déniché les étiquettes personnalisables pour les petits pots des invités.

Concernant le visuel, le design a été imaginé par ma talentueuse petite sœur. Elle nous a imaginé des faire-parts avec nos initiales entrelacées et des flocons stylisés. Ce thème a ensuite été repris pour le site internet (encore un ami doué pour nous aider), les livrets de messe et les menus.

conseils des mariés

Nous avons trouvé très bien de faire les photos de couple avant la cérémonie. Cela nous a permis de nous découvrir avant, avec toute l’émotion que ça sous-entend, et de profiter à fond de ce moment à deux. Avec le recul, il nous paraît impossible de nous éclipser durant le vin d’honneur pour réaliser ces photos.

Pour la soirée, nous voulions un lieu pouvant accueillir les gens pour la nuit, surtout si tout le monde n’est pas de la région ! C’est beaucoup plus prudent, tout le monde est plus détendu et nous avons aussi pu voir nos invités le lendemain pour le brunch, ce qui est aussi une bonne idée.

Pour le repas, nous avons beaucoup réfléchi à ce qui était le mieux : buffet ou plats servis sur assiette… La mariée n’étant pas très motivée à l’idée de se lever pour aller se servir à chaque plat, nous avons opté pour le service sur assiette, sauf pour le dessert. Nous avons eu droit à un magnifique buffet et tout le monde a pu choisir ce qui lui ferait le plus plaisir pour terminer le repas… Ce compromis s’est avéré être la bonne solution et personne ne s’en est plaint !

Si vous en avez l’occasion et la possibilité (merci papa !), c’est peut-être l’occasion rêvée de se faire faire une tenue unique, sur mesure. Une véritable création que l’on conservera précieusement pour les générations futures…

Nous conseillons aussi très fortement aux futurs mariés de s’accorder un moment de détente en amoureux un ou deux jours avant le mariage : bains thermaux, massages… Une vraie bulle d’oxygène !

À refaire et à conseiller vivement : le photomaton qui nous a permis d’avoir des souvenirs inoubliables d’invités qui se lâchent face à l’objectif ! Tout le monde nous en reparle encore.

Développer un site internet : cela évite de devoir trop charger le faire-part (que personne ne lit jusqu’au bout de toute façon !)

Prendre le temps de discuter les envies de chacun afin d’imaginer un mariage qui corresponde au couple. Il faut que les choix soient des choix de couple, non pas d’une seule personne : c’est le meilleur moyen pour que la journée soit magique pour l’un, comme pour l’autre !! Être prêt aussi à faire des compromis, sauf peut-être si quelque chose nous tient vraiment à cœur, et dans ce cas le faire comprendre à l’autre. Face à la multitude de blogs et magasines spécialisés sur le mariage, ne pas perdre de vue ses propres désirs, ses goûts, ses idées, même si ce n’est pas la « tendance » ! Il faut s’approprier son mariage !

Si possible s’y prendre longtemps à l’avance. Nous avons commencé la visite des salles et des restaurants une année à l’avance, et c’est ce qu’il est judicieux de faire. De même pour les faire-parts, conçus par ma sœur, qui ont été touchés et retouchés jusqu’au dernier moment, ce qui prend du temps…

Dénicher le major de table idéal : discret, efficace et en qui vous avez toute confiance !

prestataires

Sans nul doute nous recommandons André Wygledacz, notre photographe ! Il a fait des photos splendides et qui correspondent exactement à ce que nous voulions, à savoir des photos naturelles, qui ont parfaitement capté l’ambiance et l’expression des convives (et des mariés !). Disponible, professionnel, discret, efficace, sympathique, que demander de plus !

Comme nous voulions faire découvrir les produits de notre région à nos invités, nous avons fait appel à La Cavagne, une société coopérative qui promeut la vente directe de produits du terroir tels que charcuteries et fromages de nos montagnes. Un régal !

Le restaurant  auquel nous avons fait appel pour le repas de noces, l’Hotel de Fully  a été tout à fait à la hauteur de nos espérances ! Le buffet de dessert était un vrai régal, pour les papilles comme pour les yeux, et a comblé nos invités ! Notons que nous avons pu danser avec musique et light show dignes d’une discothèque sans une heure limite !

Un super fleuriste passionné par son travail ! Nous avions été ravis du bouquet et de la boutonnière confectionnés pour le mariage civil, et nous n’avons pas été déçus pour le mariage religieux ! Au Monde en Fleurs, Lausanne (VD, CH)

La maison de couture Gueule d’Ange à Neuchâtel en Suisse qui a confectionné ma robe. Un bout de rêve…

merci Merci à Anne et Sigismond d’avoir partagé leurs souvenirs et photos avec nous, tous nos voeux de bonheur à vous deux ! et bien sûr merci à André de Doubleyouphoto pour ses beaux clichés !

Un mariage en hiver, Carole et Simon

Aujourd’hui je suis ravie d’accueillir Carole,  wedding planner  à  l’Agence Smack, dont je vous avais présenté le travail et qui vous avait confié ses conseils malins de wedding planneuse.

Carole s’est mariée cet hiver avec son amoureux Simon, avec qui elle vit à Londres. C’est important de le savoir pour comprendre tous les petits clins d’yeux (un clin d’oeil des clins d’yeux, non ?) anglais que vous verrez ci-dessous.
Carole n’a pas rédigé son récit selon la trame habituelle, elle a choisit de mettre en avant certains éléments de déco ou d’ambiance, photos à l’appui. Ça donne un article bourré de bonnes idées et de bons conseils, à lire absolument et à copier d’urgence si vous préparez votre mariage, en hiver ou non !

Crédits photos de cet article :Chloé Vollmer-Lo

Entre une poignée de mariages à organiser pour les autres, j’ai préparé le mien !
Un an auparavant, nous nous étions mariés civilement. Une toute petite réception à 25 organisée dans le jardin des parents.
Ce mariage était plus traditionnel : famille et amis en grande pompe + cérémonie à l’Eglise.
En revanche la particularité a été de se marier en hiver : en décembre plus précisément car c’est un mois cher à notre coeur.
La seconde particularité a aussi été d’apprendre, deux mois avant la date du mariage, que j’attendais un bébé. Le jour J, les gens ne savaient plus pour quoi nous féliciter !
Par chance, cette nouvelle n’a pas trop bousculé les préparatifs.
mariage lyon  (1)David Purves a réalisé ma robe. A partit du modèle Ruby, nous avons ajouté un cardigan en tulle plumetis et en dentelle de Calais. J’étais convaincue par le fait de faire réaliser ma robe par un créateur, et surtout à mes mesures. Je redoutais le bourrelet qui dépasse du bustier. Cette robe était magique grâce à un corset qui me faisait perdre au moins 2 tailles (illusion bien entendu). Mais ce corset magique a aussi causé ma perte lorsque j’ai réalisé être enceinte de 2 mois au jour du mariage. Je l’ai porté avec plaisir, mais j’avoue avoir manqué de quelques centimètres au niveau de la poitrine (les traces de lacération ont maintenant disparu!).
Pour la soirée dansante, je me suis accordée à la déco en retirant le cardigan et en ajoutant une ceinture fluo, clin d’oeil à David Purves qui a réalisé il y a une poignée d’années une robe dotée d’un jupon en tulle fluo.

mariage lyon  (6)Bouquet : réalisé par moi-même à partir d’anémones, de roses, de baies et de pompons de laine.

mariage lyon  (2)Le Oui religieux : Un moment important pour nous car nous étions déjà mariés civilement depuis 1 an. C’était un tout petit mariage. Le mariage religieux était du coup, l’occasion de réunir tous les amis et la famille que nous avons rarement l’occasion de voir. Nos amis les plus proches qui étaient également nos témoins ont été mis en lumière ce jour-ci : un moyen de les remercier aussi pour leur amitié.

mariage lyon  décoration église mariage(7)Cérémonie : Pas facile de décliner une décoration d’Eglise. Comme le lieu était très blanc, j’ai gardé ce fil conducteur. Comme on est en hiver, j’ai beaucoup joué sur la lumière. Ikea a été mon fournisseur officiel de bougies. Basiquement je me serais contentée de cela simplement. Mais c’est sans compter sur les talents d’un tante éloignée, également ancienne fleuriste de renom, qui m’a fait la surprise de nous concocter cette étoile filante. Je ne sais pas combien d’heures de travail cela représente mais la cérémonie était sublime grâce à cet imposant élément de décoration.

  mariage lyon  (3) Sortie de l’église : un lancé de confettis au canon. Pas cher & efficace.

mariage lyon  (10)

La voiture : un taxi anglais forcément ! Chloé a réussi à jouer avec la lumière de manière fantastique.

mariage lyon  (9)

Tea-time & photos de groupe : qui dit mariage d’hiver, dit luminosité pourrie. Chloé la photographe a donc réalisé un exploit en réalisant ces clichés. Bien entendu les images ont été retouchées afin que l’ambiance soit lumineuse, mais pour de vrai, les sapins éclairés rendaient vraiment l’atmosphère intangible. Cette séance photo près des sapins est une exigence de ma mère, qui a même réussi à me conditionner pour choisir la date du mariage en fonction de l’illumination des sapins sur cette petite place (le 8 décembre, également fête des Lumières à Lyon…on ne pouvais pas mieux faire).
Par habitude, je sais que les photos de groupe prennent beaucoup de temps quand cela est mal géré. Je sais aussi que les proches aiment avoir ce petit moment avec les mariés (la famille, les témoins…). Je suis plutôt contente car nous avons les clichés « obligatoires », posés devant le sapin et le reste des prises de vues a été fait à la façon d’un reportage. Compromis idéal !

mariage lyon  (8)

Tea-time – Le but de ce tea-time était double : Faire patienter nos invités en attendant le début du cocktail et réaliser les photos de groupe. Comme nous avions décliné notre faire part suivant le modèle Sachet de Thé de Véronique Deshayes, nous avons continué dans l’idée avec un véritable tea-time anglais. C’était aussi l’occasion de faire un clin d’oeil à notre ville d’adoption depuis 2 ans. Au menu : café, thé et chocolat chaud accompagnés de biscuits anglais (shortbread, cookies, ring biscuits, crispy bites…).

mariage lyon  (4)

Flash mob : Donc juste après la cérémonie, pendant le tea-time et alors que nous faisons les photos de groupe devant le gros sapin (je re-situe les choses), tout le monde s’est regroupé pour nous offrir un moment épique, un flash mob sur une version de « Can’t take my eyes of you ». Pour info, cela s’est déroulé en plein milieu d’une place publique dans un petit quartier de la ville de Dinard (désert en hiver), mais ma mère a quand même fait une déclaration à la gendarmerie pour que cela soit réalisable (plus de 50 personnes = manifestation !).

mariage lyon  (13) sushi bar mariage Cocktail : Les stand culinaires sont souvent les mêmes. Ces demi-coques de macaron fourrées ont fait un tabac.Ce n’était pas à la carte du traiteur mais il a accepté le challenge. Idem pour le bar à sushi. Comme il était difficile de trouver un maître sushi disponible au fin fond de la Bretagne un samedi soir, je me suis rabattue sur la livraison d’une centaine de pièces par le traiteur japonais du coin ! J’avais personnalisé en amont quelques baguettes et décoré la table avec des contenants colorés.

mariage lyon  (12) Dress-code des serveurs : Nous avons réalisé des tabliers personnalisés sur internet. Le principe était toujours le même : se démarquer par des petits détails pas chers mais personnalisés. Le tablier en anglais représentait un petit clin d’oeil à Londres et nos mamans furent ravies de garder en souvenir cet accessoire de cuisine oh combien utile !

mariage lyon  (14)Centres de table : une boule de fleurs piquée dans un vase rempli de mousse (et de cailloux pour le poids). Pour nommer les tables nous avons découper un numéro dans de vieux livres. Idée piochée sur internet : les numéros correspondaient à une anecdote de notre vie (la ligne de bus pour venir chez nous, l’année de notre rencontre…). J’ai aussi ajouté quelques photophores pour l’esprit chaleureux et c’est tout. Les tables sont souvent chargée avec la verrerie, les bouteilles, le pain (qui n’est pas très photogénique)

mariage lyon  (15) Escort cards : je suis fan des mini enveloppes ! Je les ai donc déclinées en escord-cards qui faisaient également office de menu (oui, une enveloppe sans rien dedans ça n’a pas de sens!).
La variété de couleurs offerte par les enveloppes nous a aussi permis de donner du peps à notre décoration car il n’y avait pas une seule couleur dominante mais une multitude !

mariage lyon macaron personalisé  (5)Cadeau aux invités : la question ne se posait même pas. Lorsque j’ai découvert qu’on pouvait personnaliser les macarons, j’ai trouvé l’idée tellement originale que je savait que je l’exploiterais d’une manière ou d’une autre. Le macaron est chic, original et fait l’unanimité des estomacs ! Nous avons gardé comme fil conducteur le logo de nos faire parts réalisé par Véronique Deshayes, à partir de son modèle « sachet de thé ».

mariage lyon  (17)

Soirée dansante : Le lieu où nous avons organisé la soirée se partageait en étages. Nous avons profité de la présence de caves (typiques aux Malouinières bretonnes) pour faire danser les invités. Comme l’espace était découpé en plusieurs petits salons (ou cachots!) nous les avons réparti de manière suivante : piste de danse, buffet de dessert, bar et atelier light painting.

mariage lyon  light painting(1)

Dress code des invités : loin de nous l’idée d’imposer un type de tenue que ce soit aux témoins et encore moins aux invités. Il n’y avait pas non plus de couleur dominante pour le mariage et nous savions très bien qu’en hiver, les invités sortent de l’armoire le costume ou les collants noir. En revanche, aux personnes qui me posaient la question, je leurs disais que bien qu’ils choisissent du noir, une petite touche de couleur serait la bienvenue. C’est ce que ces deux copains ont fait avec goût !

mariage lyon  (16)

conseils
– checker la santé financière des prestataires choisis – principalement le traiteur. Le 1er que j’ai choisi a déposé le bilan 3 mois avant mon mariage. Cela s’est reproduit avec un autre traiteur dernièrement sur un mariage que je prépare…c’est la crise.

– Faire un essai coiffure. Autant le maquillage peut être rattrapable mais la coiffure c’est plus compliqué si c’est raté. J’avais choisi de garder les cheveux sur le dos avec un head-band. Seulement le head-band était tellement large qu’il nécessitait des pinces de sécurité….visibles sur le photos. Si j’avais su, j’aurais apporté le head-band lors de l’essai.

– la majorité des mariages ont lieu aux beaux jours et les lieux de réception sont prévu pour. Un mariage en hiver demande une puissance électrique supérieure à un  mariage d’été. Le propriétaire du lieu où nous nous sommes mariés a mal estimé la puissance : lumière/musique/étuves traiteur et chauffage ! Résultat : on a pas pu allumer toutes les lumières extérieures pendant le cocktail car les étuves et le chauffage pompaient trop d’électricité.

prestataires

Photo : Chloé Vollmer Lo
Traiteur : Matto 
Réception : Hôtel d’Asfeld à St Malo
Déco : Agence SMACK
Taxi anglais : Faustine Meg à Bains de Bretagne
Macarons personnalisés : Chocodic
Robe : Davis Purves et grosse écharpe tricotée par mamie
Costume : Sandro

merci Un grand merci à Carole d’avoir partagé avec nous ses découvertes et bonnes idées  ! Merci à Chloé Vollmer-Lo pour ses photos !