Mariage à la campagne, Carolina et Nicolas

Ce que je trouve merveilleux avec les mariages, c’est qu’avec une base commune (deux personnes se marient et invitent leurs proche à passer la journée avec eux) on peut faire des choses très différentes, dans un esprit totalement différent. Mariage chic au château pare qu’on a envie de quelque chose de grandiose, mariage au restaurant parce qu’on a envie de bien manger avant tout, mariage buffet campagnard à la bonne franquette, tout est possible et vous me le prouvez tous les jours.

De même, un mariage se prépare parfois en 18 mois voire deux ans, pour avoir le temps de peaufiner tous les détails, du faire-part à l’ouverture de bal et parfois en quelques mois, parce qu’une fois la décision prise on n’a pas envie d’attendre, parce que l’envie de célébrer son amour est plus forte que l’envie d’avoir un mariage pensé dans 1001 détails.

C’est le cas de Carolina et Nicolas, qui se sont mariés 6 mois après l’avoir décidé. Une belle fête à la campagne, avec beaucoup (beaucoup !) de fait maison, et surtout, surtout, énormément de convivialité !  On pourra sans doute m’accuser de totale partialité, tant ce mariage peut rappeler le nôtre (le gîte à la campagne, la fête en extérieur et sous une tente, l’esprit « week end détente »…) … et on aura raison ! :)

Vous qui pensez qu’il faut obligatoirement au moins un an pour préparer son mariage voici la preuve du contraire avec Carolina et Nicolas !

 

« Quand on se penche sur le thème du mariage  on tombe immédiatement sur les blogs avec des mariages plus jolis les uns que les autres, et on perd un peu la tête, même beaucoup!
Je suis tombée sous le charme des mariages à la campagne, dans des granges, en plein air, etc.,
De plus on prévoyait qu’il y ait beaucoup d’enfants au mariage et on voulait qu’ils soient libres et qu’ils aient de l’espace!

Nous avons d’abord choisi la date, puis les invités…
‘Le Lieu’ est venu ensuite, et a entrainé naturellement  le thème du mariage.

Il faut dire que six mois avant le mariage on avait seulement l’envie de se marier! Pas de lieu, pas photographe,  pas de traiteur,  ni même la robe! Comme quoi il ne faut pas forcement s’affoler 2 ans avant, on peut tout boucler dans un temps assez restreint !

02-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4119 07-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4256 10-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4440 Ces chaussures, mamma mia, ces chaussures !

15-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4641 11-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4407 13-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4557
Les choses se sont mises en place presque toutes seules, on a trouvé le moulin Piongo, un lieu ou on se sent très vite chez soi, où les invités pouvaient tous dormir sur place, avec beaucoup d’espace, des champs, un ruisseau, des animaux et énormément de charme.
J’ai décidé de m’occuper moi même du cocktail  et des desserts. Pour ce qui est du repas on a décidé de faire un barbecue en plein air, avec une équipe de professionnels qui se sont occupé de tout le jour j.

Le fait de tout organiser moi-même – la déco, la nourriture ! – a représenté beaucoup d’efforts mais au final ça en valait vraiment la peine !

16-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4675V   24-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4705V 27-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4734 28-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4755 30-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4914 35-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5195 36-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5219 37-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5178 38-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5426V 41-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5462   45-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5579 46-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5455V 49-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5595 52-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4791 53-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4806 54-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5561 54-alexheportages-photographe-mariage-lyon-5613   57-alexheportages-photographe-mariage-lyon-4809 63-alexheportages-photographe-mariage-lyon-6126 64-alexheportages-photographe-mariage-lyon-6020V Côté photographe tout au début on a considéré que c’était une dépense inutile. Et puis, on a commencé a se dire « pourquoi pas ? »
Quand on a finalement  décidé de prendre un photographe, il ne restait que 2 mois avant le mariage, ce qui paraissait une mission impossible! Un peu par chance, Alex (Alex H Reportages) était encore libre alors qu’il s’agissait d’une date en plein été.
Nous nous sommes rencontrés autour d’un café, et le courant est tellement bien passé  que on a resté 2 heures a papoter!
Coté photos, nos invités ont été merveilleusement capturés,  je regarde et je re-regarde les photos et je me trouve belle, et notre mariage a vraiment été magique ! »

Alex a aussi  beaucoup aimé le mariage de Carolina et Nicolas !

« Caro et Nico ont organisé un mariage simple, beau et centré sur leurs invités (ce qui pour moi est la clé d’un mariage réussi!).
Une cinquantaine de personnes invités à rester le temps qu’ils voulaient au Moulin, loué une semaine pour l’occasion (les invités venaient du monde entier).
Un barbecue (Caro est chilienne!) dans l’après midi (à l’anglaise) , Mojitos et Piscos, des cupcakes maison à la tapenade (super bons!!), plein de desserts et de bonbecs (avec une vrai machine  barbapapa…) et une ambiance très guinguette dans la nature, au milieu des animaux de la ferme (des ânes!).
L’ambiance était très libre et décontractée: jeux et baignade pour les enfants, pétanque et ping pong pour les adultes pour finir l’après midi tranquillement avant la soirée.
Caro avait tout pris en charge: la déco, la nourriture, un travail de titan dont elle s’est tiré brillamment, sans même avoir l’air stressée!
C’était une journée vraiment détendue, un mariage différent, très agréable pour moi; j’aime beaucoup ces photos! »

intertitre prestataires
Lieu : Moulin Piongo
Bouquet Vert Tige 
Chaussure mariée Irregular Choice
Photographe Alex H
Desserts Tendance cake

Clémence & Benjamin, mariage en Isère

Quand le bon goût rencontre la sobriété, quand le sens du détail rencontre l’envie de remonter ses manches, quand les bonnes idées rencontrent le lieu parfait, quand une jolie mariée rencontre une robe Rime Arodaky,  quand Clémence épouse Benjamin, ça donne un mariage incroyablement réussi, et quand ces mariés là rencontrent Cécile Creiche… que dire… que derrière mon écran je me suis dit « naaaan ! dites-moi que ce mariage n’est pas déjà passé ! moi aussi je veux venir ! je veux être invitée ! ».

J’ai dû me faire une raison, c’était trop tard pour être invitée mais pas pour vous faire partager les belles photos de Cécile, dont le style colle parfaitement à ce type de mariage « à la maison ». C’est le premier mariage de Cécile que je vous montre et j’en suis ravie parce que j’aime beaucoup ce qu’elle fait. Elle photographie des gens, des vrais gens, avec son coeur autant qu’avec son appareil photo et ses clichés ont un petit côté rock’n roll que j’aime beaucoup.

Ce mariage a été réalisé entièrement par les mariés et leurs proches et pourtant on le dirait sorti tout droit de la créativité et du talent d’un wedding designer. Comme quoi, on peut y arriver seul, à condition d’avoir de la passion, du temps, de l’énergie et d’être bien entouré. Je vous laisse avec les superbes photos de Cécile et le récit de Clémence.

Benjamin et moi, on se connait depuis le Lycée. A cette époque, même s’il faisait baver une bonne partie des midinettes, il était trop bien élevé pour que je le regarde.

On se croisait de temps en temps entre Lyon et Paris, moi la néo bobo parisienne, lui, le Lyonnais pure souche. Puis un jour, il a pris son courage à 2 mains, s’est payé un aller-retour pour Paris et n’est plus jamais reparti !

*THE demande *

Je dis « THE » parce que même si nous n’étions pas au fin fond du Mozambique, c’était la plus jolie et simple demande du monde. Un soir en rentrant du boulot, quelques jours avant les 30 ans de mon  cher et tendre, je lui ai demandé pour la 650ème fois ce qu’il aimerait par-dessus tout pour son anniv’. Sa réponse : que je devienne sa femme pour les 50 prochaines années. Là, il a sorti de je ne sais où : une bague de « demande », du champ et un diner aux chandelles de ouf’…qu’est ce que j’ai pleuré !

*THE Dress* 

Quand je suis allée rencontrer Rime Arodaky dans son magnifique showroom, c’est ma tante et ma mère qui sont tombées sous le charme! Et quand Rime m’a fait mon croquis, c’est moi qui suis tombée amoureuse.

Je voulais une robe en apparence très simple, un peu retro mais avec plein de détails :
– un dos à tomber avec une dentelle Made in France
–  sous le jupon de mousseline, un jupon de dentelle qui ne pouvait se voir qu’en transparence à la lumière du soleil.
–  des petits boutons de tissus
–  un voile de soie et dentelle (toujours)….

et pour casser mon coté « blanco puro »…des twelves rouges/corails  de chez Guiseppe Zanotti.


Ce que je nous voulions : un mariage dans la maison de famille (on aime les challenges).

Pendant des mois, ça a été la course aux détails (merci The Bride Next Door pour tes précieux conseils !), pas un site ne nous a échappé : Véronique Deshayes pour ses faire part, ETSY et Sous les Lampions pour le photobooth, BHLDN pour les éventails dans l’église, Skylantern, Ikéa et j’en passe.

Faut quand même que je précise que j’étais extrêmement bien aidée :
– ma tante est une décoratrice hors paire, elle a imaginé la déco dans les moindres détails (A elle l’idée d’une forêt éclairée sous le chapiteau bambou, la montagne de chamallow sur mon bar à bonbon, les boules suspendues dans les arbres…)
 mon cher et tendre est aussi fada que moi, quand on a décidé qu’on voulait un bar à mojito, pas question une seconde que les mojitos soit servis sur une table de traiteur lambda….Benjamin a donc fait un vrai bar de plage avec canisses, parasol and co.


Je vais dire la même chose que 99.99% des mariées…ça passe tellement vite qu’il faut profiter de chaque seconde et surtout savourer.

C’est quand même une journée extraordinaire, la seule dans une vie où 300 personnes se déplacent du monde entier juste pour vous.

DON’T : on a passé tellement de temps à penser à la déco pendant des journées entières qu’on avait oublié de faire un plan de table pour le traiteur… on a fini de poser le nom des tables et la déco avec nos amis au moment du cocktail… du coup même pas eu le temps de gouter aux hamburgers et aux mojitos L

DO :

Je ne changerais aucun détails : la préparation avec ma famille et mes copines de toujours (ah mes copines, capables de se lever à 7h du matin pour faire les wedding planeuses et encore là à 8h le lendemain matin à danser sur la piste !!!), la cérémonie, le cocktail et notre sourire figé, la soirée sous les bambous, les lanternes thaïlandaise (même si elles m’ont couté à 23h45 une tache de vin rouge sur ma robe), les déguisements from Mexico (une tradition dans notre famille) et la danse jusqu’au petit matin grâce à des pantoufles d’hôtel distribuées à toutes nos invitées après les premières danses !

Et faire confiance surtout à ses prestataires : Cécile Creiche + Alexandra Manai + Romain B+ Elodie Matcha (vidéo) + DJ Lotfi = le wedding de nos rêves…en mieux !

Pour voir le reportage encore plus complet, rendez vous chez Cécile.

La photo va à Cécile beaucoup beaucoup mieux que la finance dans laquelle elle travaillait avant. Cécile aime les mariés, Cécile a besoin de sa dose d’amoûûr tous les samedis après midi,  Cécile est tatouée, Cécile est enjouée, Cécile sait mettre les voiles aux mariées et leur dénicher leur coiffeur. Mais surtout, Cécile prend des photos avec des vrais gens dessus, et elle sait les rendre vivants, même en photo.

 Son siteSon blogSa page Facebook

 

Merci à Clémence, pour son récit, à Clémence et Benjamin, pour avoir partagé avec nous leur merveilleux mariage, longue vie à vous deux ! et merci à Cécile pour ses magnifiques photos !