Ce moment dont je me souviendrai toute ma vie : l’ouverture du bal de mon mariage

Johanna partage avec nous un beau moment, plein de tendresse, celui de l’ouverture du bal de son mariage. C’est en général un des dernier moment émouvant de la fête, avant que tout le monde finisse la soirée en se déchainant sur la piste. Se retrouver à deux… du moins au début…

 Crédit photo David Latour Photographies

Johanna ouverture de bal Notre mariage a été une splendide journée, une succession de beaux moments, plein d’amour, de tendresse et de sincérité.

 Notre cérémonie laïque a vraiment marqué nos esprits et nos cœurs, et c’est sûr que nous nous en souviendront toute notre vie.

 Mais le moment que je retiens tout particulièrement, c’est notre ouverture de bal.

Au début des préparatifs, nous avions dans l’idée de faire quelque chose d’original, avec une chorégraphie façon flashmob sur une musique de zumba que ma témoin et moi aimons particulièrement. Nous avons appris la choré à nos hommes (ce qui était un sacré bon moment) et nous l’avons aussi montrée à mes amies pendant mon EVJF.

Je devais nous filmer pour l’envoyer au reste des participants et puis, plus le Jour J approchait, moins je trouvais le temps de le faire. J’ai finalement laissé tombé l’idée, il y avait plus important à penser 😉 J’ai demandé à notre DJ de passer la chanson dans la soirée pour qu’on puisse quand même danser dessus et toutes mes amies m’ont suivi sur la piste de danse, c’était très bien comme ça !

 Donc, au final, comme ouverture de bal, nous avions choisi une chanson que nous aimons beaucoup et qu’on écoute très souvent depuis nos débuts : My December de Linkin Park.

Entendre les 1ères notes de la musique résonner dans la salle m’a énormément émue. Danser contre mon mari tout neuf, qui me serrait fort dans ses bras, j’ai cru que c’était un peu le summum de cette si belle journée.

Mais que neni !!

Notre DJ a demandé à tous nos invités de rejoindre la piste de danse et de nous éclairer de leur bâton d’étincelles. Au fur et à mesure de la musique, les voir tous se lever, nous entourer et rayonner (dans tous les sens du terme), c’était vraiment WAHOU !!

J’ai percuté à cet instant précis à quel point j’étais immensément heureuse. Que nous étions mariés et que tous nos proches (à quelques exceptions près) étaient autour de nous. J’ai ressenti dans leurs yeux tellement de bienveillance et d’amour … que je m’en souviendrai toute ma vie  ! Johanna_ouverture de bal cierges magiques Merci Johanna !

 

Pour vous régaler avec l’intégralité du mariage, courrez voir le beau reportage de David Latour Photographies sur son blog et retrouvez le témoignage de Johanna chez Queen for a day.

Si vous aussi vous souhaitez partager le moment dont vous vous souviendrez toute votre vie (en rapport avec le mariage, pas forcément pendant, ça peut être pendant les préparatifs, le voyage de noces, le lendemain…), écrivez moi à the bride next door @ gmail.com !

Et bien, dansez maintenant ! #1 la valse

On a beau porter des chaussures roses, faire des cérémonies laïque sous les arbres et  avoir jeté les pièces montées de choux aux orties (ce qui selon moi est une hérésie totale mais passons), certaines traditions sont immuables. Il en est ainsi de l’ouverture de bal de mariage.
Certes les pères n’ouvrent plus forcément le bal avec leur fille, et souvent ce sont les jeunes mariés qui inaugurent ensemble la piste de danse, mais à ce détail près le reste ne change pas : on jette toujours deux pauvres créatures  au milieu de la piste, avec des robes trop longues et des chaussures qui font mal aux pieds, le tout observés par environ 450.000 yeux.

Comme je sais que vous êtes très nombreux à avoir envie de suivre cette tradition mais beaucoup moins à vouloir être ridicules en dansant n’importe comment sur n’importe quoi, j’ai demandé à ma complice Ludivine les Salons, professeure de danse à Paris de vous concocter des petites fiches pour vous parler des danses possibles pour votre mariage.
Car non, la valse n’est pas une fatalité. Mais elle n’est pas forcément ringarde non plus ! C’est pourquoi on va entamer cette série dansante par cette reine, que dis-je cette impératrice de l’ouverture de bal.

Moi quand on me disait « valse, » je pensais Beau Danube bleu, je pensais Sissi, je pensais robe énorme qui  empêcher d’aller dignement aux toilettes, pas vous ?

Et bien j’avais tort, la preuve avec Ludivine.

valse

crédit photo Ludivine les salons

 Styles
Musette – lente – Viennoise  – Argentine

 De Strauss à Edith Piaf en passant par Lifehouse, très classique ou extra moderne il y en a pour tous les goûts !

 Que vous ayez des velléités de Sissi et de son prince Franz ou que vous lui préfériez Julianne…au mariage de son meilleur ami, vous trouverez forcément la valse que vous allez a-do-rer !

Elégante, envolée, enivrante, on peut même lui rajouter quelques mouvements pour impressionner l’assistance sans prévoir une préparation de sportif de haut niveau !

 Difficulté d’apprentissage 

 Aucune difficulté si vous souhaitez faire « illusion », en une heure de temps, vous commencerez à tourner sur vous même…mais c’est pour faire illusion.

Si le « grand carré » vous fait rêver depuis votre plus tendre enfance et que vous vous imaginez tournoyer autour de la piste, il faudra prévoir un peu plus de temps.

Comptez 4 à 5h pour être tout à fait à l’aise en répétant un peu de votre côté.

 Contraintes 

 Plus votre robe sera imposante, plus il faudra faire attention…mais c’est valable pour la journée entière ;-).

La traîne peut parfois vous gêner, mais c’est tellement plus joli qu’elle virevolte avec vous ! Si vraiment vous avez peur de vous prendre les pieds dedans, demandez à votre Mireille qu’elle puisse être remontée (la traîne pas Mireille).

Evitez toutefois les chaussures à plate-forme ou à talons compensées parce qu’on a besoin de plier le pied et ce genre de chaussures en valse donne un petit côté « playmobil ».

Pour qui ?

 Si votre mariage a lieu dans un château, éclairage à la chandelle et queue de pie pour ces messieurs, bien entendu les valses classiques seront les plus adaptées à cette ambiance romanesque !

Vous avez envie de grandes envolées, de tourbillons incessants, de grands rideaux de velours rouge, pensez à « La valse brillante », « La donna é mobile ».

Si vous préférez quelque chose de plus calme, de plus doux musicalement, et pourquoi pas d’un peu plus lent, optez plutôt pour « Coppélia » ou « Barcarolle ».

 Mariage au grand air, guirlande de lumières dans un mas de Provence, mariage guinguette, champêtre, avec un petit air de « on va au bal ce soir », vous valserez joue contre joue sur « c’était bien », « padam, padam » ou « la javanaise ».

 Mais n’oubliez pas qu’il n’y a pas de règle, l’essentiel c’est de vous faire plaisir ! Un mariage au château sur la « java bleue » et un mariage à la campagne sur « Le beau danube bleu », pourquoi pas si ça vous met du baume au cœur !

 Playlist 

 –          Coppélia (du ballet éponyme)
–          Barcarolle (Les contes d’Hoffman, Offenbach)
–          Le beau danube bleu (Strauss)
–          La valse des patineurs (Waldteufel)
–          Valse n°2 en si mineur op.69 (Chopin)
–          La valse brillante (Nino Rota, Le Guépard)
–          La donna é mobile (Verdi, Rigoletto)
–          La valse des fleurs (Casse-Noisette)

–           Le festin (Camille)
–           You and me (Lifehouse)
–           What the world (jackie de Shannon)
–           La Javanaise (Serge Gainsbourg)
–           Les bancs publics (George Brassens)
–           Padam, padam (Edith Piaf)
–           La foule (Edith Piaf)
–           C’était bien (le p’tit bal perdu) (Bourvil)
–           La valse chinoise (Sanseverino)

Et en vrai ça donne quoi ?

Avec des vrais futurs mariés chez Ludivine ça donne ça : 


et avec de tous jeune mariés qui ouvrent leur bal ça donne ça :

Et pour voir une vraie princesse, vous pouvez regarder l’ouverture du bal de Victoria et Daniel de Suède (qui auraient peut être dû prévoir une piste de danse un poil plus grande…)

Un grand merci à Ludivine les Salons qu’on retrouve très bientôt pour d’autres danses !

ludivine les salons

blog mariage Et vous ?  allez- vous ouvrir le bal ? sur quel type de danse ? vous êtes autodidacte ou bien vous avez pris des cours ?

 

 

Ouverture de bal originale : pourquoi pas du lindy hop ?

le Lindy Hop, vous ne connaissez pas encore ? Quant à prendre des cours de lindy hop vous ne saviez même pas que ça existait ? Et bien c’est le moment de découvrir cette danse qui pourrait bien devenir celle de votre ouverture de bal. Si si, regardez !

C’est chouette hein ?

L’école de danse Ludivine les Salons, qui nous avait déjà donné ses conseils sur l’ouverture de bal propose désormais des cours de Lindy Hop ! je lui ai posé quelques questions supplémentaires.

 

On voit encore beaucoup d’ouvertures de bal sur de la valse, est-ce parce que c’est le plus facile à apprendre ?

Ce n’est pas forcément la plus facile à apprendre mais c’est la plus facile pour faire illusion 😉 ! Et puis elle reste une danse traditionnelle pour l’ouverture du bal on danse la valse avec son papa, puis avec son mari. Elle a aussi l’avantage musical de se retrouver dans tous les styles (classique, moderne, cinéma, dessins animés) un large choix !

Quelles autres danses peut on envisager quand trois mois avant son mariage on ne sais rien danser ?

On peut tout danser ! en revanche on ne peut tout savoir danser 😉 On peut envisager le rock, la valse, le cha cha, le tango, la rumba, le lindy hop par exemple. On apprend une petite chorégraphie assez simple à restituer avec quelques figures qui « impressionnent » en tenant compte de la forme de la robe et des envies des futurs mariés

Qu’est ce que le lindy hop exactement ?

Le lindy hop est une danse des années 20, c’est le grand père du rock ! C’est une danse joyeuse, très vivante à la fois glissée et sautillante.

 Combien de temps faut il pour apprendre à le danser ? en combien de cours peut on « faire illusion » le temps d’une première danse ?

Pour apprendre à le danser « pour de vrai » il faut plusieurs mois comme toute danse, mais pour faire illusion, quelques heures peuvent suffire 😉

Allez, on en regarde encore des exemples ?

blog mariage

Pour fêter le démarrage des cours de Lindy Hop dans son école à partir de septembre, Ludivine vous offre 3h de cours particuliers (valeur 310€) à prendre avant la fin de l’année 2013 * !

De quoi largement épater vos invités !
Ca se passe à Paris, j’en suis navrée pour celles et ceux qui ne peuvent pas y venir.

* Attention, entre le fin du concours et fin septembre, les cours ne pourront être pris que de 10h à 18h du lundi au samedi. Entre octobre en novembre, les horaires seront libres, du lundi au samedi en fonction du planning de Ludivine. 

Pour participer, laissez un commentaire à cet article avant dimanche 7 juillet 18h
Et ce n’est pas obligatoire mais ce serait gentil de liker la page facebook de Ludivine, vous y trouverez figures et idées de musique !

  ludivine les salons

A compter de septembre, l’école Ludivine les Salons proposera des cours de Lyndy Hop :

Cours particuliers tous les jours de 10h à 21h
Cours collectifs à partir du mercredi 11 septembre de 19h30 à 20h30 en débutant. Cours cadeau la première semaine de septembre (portes ouvertes)
Prix: 69€ session de 4 cours (débutants) puis 150€ carte de 10 cours
Si vous vous inscrivez, dites-lui que vous venez de ma part !

blog mariage

Après tirage au sort grâce au logiciel-chapeau, c’est le commentaire n°21 qui gagne 3h de cours particulier pour son ouverture de bal sur du lindy hop chez Ludivine les Salons !

Lindy hop

Le , Gwena_elle a dit :

Oh j’ai les yeux grands ouverts comme une gamine devant les vidéos. Je VEUX danser comme ça avec mon amoureux <3
J’aime la page de Ludivine sur FB (Gwénaëlle G.).
Et j’attends avec impatience le mois de septembre pour en découvrir un peu plus pendant les portes ouvertes.
Merci pour ce concours. Je croise les doigts.

 

Gwenaëlle si tu me lis, envoie moi un mail !

L’ouverture de bal de votre mariage

Il y a ceux qui vivent ce moment comme une douce parenthèse à deux dans une journée folle et ceux qui paniquent rien qu’à l’idée que tous ces regards braqués sur eux. Il y a ceux pour qui ouverture de bal rime avec valse et ceux qui ont envie de bousculer les traditions. Quel que soit leur profil, peu de mariés  s’en dispensent car si les couples d’aujourd’hui maîtrisent moins les danses à deux  que leurs parents,  la tradition de l’ouverture de bal  reste tout de même bien ancrée.

Depuis quelques années, cependant, cette tradition évolue et désormais le bal s’ouvre également sur d’autres danses. Rock, salsa, tango, cha cha cha , West coast swing ou chorégraphie d’ un film comme Dirty dancing ou Grease, vous trouverez forcément quelque chose qui vous correspond ! Pour Catherine Motol, professeure de danse qui initie les futurs mariés aux secret de l’ouverture de bal , l’essentiel est de partir de ce que l’on aime, ce moment qui initie la soirée doit être magique et donner envie de danser ! Dans la magie d’une danse transparaît la magie d’un couple.. .Car non, la valse n’est pas obligatoire et peut même se révéler plus difficile à apprendre que d’autres danses. «  La valse n’a beau avoir que trois temps, les mariés peuvent être sujets au tournis et le marié peut éprouver des difficultés à initier la rotation, explique Catherine Motol. Alors qu’un tango, par exemple, avec son pas proche de la marche et son enlacement proche de celui des amoureux peut finalement se révéler plus facile ».

Crédit photo Ela and the Poppies Photohgraphy

Mais la valse garde tout de même sa place en tête du hit parade des danses d’ouverture de bal. Elle reste une des grandes préférées, nous explique Ludivine les Salons , professeure de danse de couple. Chaque petite fille a rêvé de tourner avec une robe de princesse et la valse est un peu la réalisation de ce rêve. C’est la danse du romantisme, de l’amour. Mais même en choisissant une valse,  on peut quand  être original, le Beau danube bleu n’est pas une fatalité ! Il y a des très jolis morceaux beaucoup plus récents qui sont des valses,  Ludivine les Salons nous souffle quelques idées : What the world needs now de Jackie de Shannon (Le mariage de mon meilleur ami),  « You and me » de Lifehouse. « Waltz for Peppy » de Ludovic Bource, la jolie mélodie du film « The Artist », sans oublier la valse musette, idéale pour un mariage « guinguette ».

Crédit photo Ela and the Poppies Photohgraphy

Toujours en quête d’originalité, les mariés d’outre-Atlantique ont lancé il y a quelques années la mode de la « danse surprise » où les mariés entament une danse lente à deux et s’interrompent suite à un faux problème technique puis  poursuivent avec une chorégraphie endiablée sur un rythme soutenu. Avec toutes les vidéos qui ont circulé sur internet, l’effet « surprise n’est plus garanti, on préfèrera donc entrer directement dans le vif du sujet ou aller encore plus loin en réalisant un vrai show avec des amis qui rejoignent le couple, si la chorégraphie est bien maîtrisée, l’effet est garanti !

Si vous ne savez pas danser et ne souhaitez pas prendre de cours, optez pour un slow. S’il n’est pas spectaculaire pour vos invités, il en restera tout de même pour vous un joli moment à deux et votre première danse en tant qu’époux. En revanche, si vous avez envie de prendre des cours, sachez qu’il existe des cours collectifs pour apprendre la valse en quelques heures et des cours individuels pour vous perfectionner ou apprendre une chorégraphie particulière. Avec un professeur, tout est envisageable, du plus délirant au plus simple ! Catherine Motol, par exemple, crée des chorégraphie en fonction des  goûts, des rêves ou même des films cultes qui font l’histoire du couple. Dès qu’il y a cristallisation autour d’une envie ou d’un compositeur communs, tout est possible, à commencer par bâtir une chorégraphie ou apprendre quelques visuels clés de la danse. De fait certains mariés, une fois la danse déterminée, souhaitent privilégier un naturel improvisé,  pour autant soigneusement orchestré.

Mais que faire lorsque l’un des deux mariés voit l’ouverture du bal comme une véritable épreuve ? Si les regards de ses invités le paralyse ? Il existe quelques astuces pour les mariés timides :

–          Demander à des complices de vous rejoindre sur la piste après quelques mesures, sans attendre la fin des trois interminables minutes que dure la chanson que vous avez choisie

–          Certains mariés dansent sous une ombrelle, que les invités recouvrent peu à peu de serpentins. Tout occupés à les lancer, ils ne feront pas attention à vos pas !

–          Et enfin, la jolie solution d’Alice, jeune mariée très intimidée à l’idée de danser devant ses invités : « nous avions tendu un drap blanc entre la piste de danse et nos invités. Avec le bon éclairage nous apparaissions à leurs yeux en ombres chinoises. Ils ont donc pu suivre la danse de façon très poétique et nous, nous retrouver comme seuls au monde ».

Vous n’avez plus aucune bonne raison de ne pas ouvrir le bal de votre mariage. Let’s dance !

Catherine Motol et Ludivine les Salons proposent toutes les deux des cours individuels et collectifs consacrés à l’ouverture de bal à Paris. Catherine nous a appris la valse, au Groom et à moi même pour notre mariage, je peux donc vous la recommander en connaissance de cause. !Quant à Ludivine, je n’ai pas assisté à ses cours mais je l’ai rencontrée et elle est très sympa et ses élèves ont l’air très contents !

Catherine Motol /06 63 95 14 93  Ludivine les salons/06.68.74.15.13 

Retrouvez plus d’infos dans l’interview complète de Ludivine, dans cet article.

blog mariage

Article écrit pour Mariée magazine, numéro de février 2012, d’où le ton plus sérieux et « papier » que d’habitude ! Merci à Ela and the Poppies Photohgraphy pour ses photos, également publiées dans le magazine.

L’idée du dimanche #30

Une idée du dimanche spéciale première danse et surtout spéciale mariés timides.

C’est l’idée d’Alice, jeune mariée de septembre qui étaient très intimidée à l’idée de danser devant tous ses invités.

Un amie a eu alors cette idée parfaite : tendre un drap blanc entre la piste de danse et les invités et faire apparaître ces derniers en ombre chinoise.

Résultat : des mariés sereins dans leur bulle, des invités qui peuvent quand même profiter du spectacle et un moment de poésie.

(Les photos sont d’un invité du mariage, vous pardonnerez la qualité compte tenu de l’éclairage disponible)

Merci Alice de partager cette bonne idée avec nous !