Les essayages de Marine

Après les essayages d’Eloïse, retour à la boutique Graine de coton  avec  Caroline Akdemir,  Coralie Photography et Marine, notre deuxième fiancée.

graine de coton sept 2013 - Coralie photography (1) « Un essayage entre copines »… ces mots de Marine m’ont fait bien plaisir car c’est ce que j’ai ressenti à chacun de ces essayages et c’est pour cela que j’aime autant ces séances esseyage. Chacune apporte sa propre expérience :  Caroline Akdemir, conseillère en image a bien sûr la connaissance parfaite des morphologies et de la façon de les mettre en valeur, Alexandra, de la boutique Graine de coton voit passer dans sa boutique des dizaines de mariées différentes, Coralie Photography a photographié des dizaines de mariées  dans des dizaine de robes,résultat, chacune apporte quelque chose à nos futures mariées.
graine de coton sept 2013 - Coralie photography (25)

Notre deuxième future mariée n’avait elle non plus jamais essayé de robes.  Ce qu’elle attendait de cette expérience ? « un avis objectif sur ce qui me va ou pas car oui les robes sont magnifiques, oui c’est super de me voir dans une robe de mariée mais comme dit Caroline « On peut faire mieux » . Sans vouloir en faire des tonnes : c’est THE robe dans laquelle on doit être au top, c’est le budget qu’on ne remettra jamais. Alors si on peut mieux on fait mieux encore !

Des robes il y en a de toutes les formes, de toutes les matières alors pour s’y retrouver si on ne veut pas faire 50 magasins il faut de l’aide !
C’était la première fois que je rentrais dans un magasin de robe de mariée et surtout la première fois que j’enfilais une robe de princesse ! Au début c’est intimidant de sortir en robe devant des personnes qu’on connait depuis quelques minutes et on se sent un peu perdue… Mais Caroline a tout de suite vu les plus et les moins ! Il faut montrer le mieux et on peu tricher sur ce qui nous embête ! J’ai vite eu l’impression d’un essayage entre copines avec des conseils des unes et des autres sur ce qu’elle ont choisi pour elles, ce qu’elles ont vu. 
L’avis de Caroline sur la morphologie de Marine : sa silhouette est en A (ligne d’épaule plus étroite que le bassin); ses points forts silhouette: Marine est grande, a un joli port de tête, de belles épaules, des bras harmonieux, une taille marquée, et un ventre plat. Ses petits moins : elle a les hanches légèrement plus marquées que la carrure, et une poitrine menue.
Pou réharmoniser une telle silhouette, il faut  étoffer les épaules  par des encolures en V qui valorise aussi bien les épaules que le  décolleté (pour celles qui souhaitent un volume plus conséquent au niveau de la poitrine prévoir des coques), privilégier  les  coupes fluide sur le jupon pour affiner les hanches et choisir de préférence une taille haute (ex taille empire)
Premier essai : une robe bustier avec un jupon de tulle évasé.
graine de coton sept 2013 - Coralie photography (12) graine de coton sept 2013 - Coralie photography (8) graine de coton sept 2013 - Coralie photography (10) graine de coton sept 2013 - Coralie photography (11) Verdict : si le jupon de la première robe marque bien la taille et fait une jolie cambrure, les robes bustiers ne permettent pas du tout de gommer un peu le tombant des épaules et ne mettent pas la poitrine en valeur.
Troisième et quatrième essais, des robes à bretelles, l’une à décolleté droit et l’autre en V.
graine de coton sept 2013 - Coralie photography (21) graine de coton sept 2013 - Coralie photography (18) graine de coton sept 2013 - Coralie photography (23) Les bretelles habillent les épaules et cassent le côté tombant.
graine de coton sept 2013 - Coralie photography (15) Le décolleté en V structure la poitrine et ouvre vers le haut. Pour créer du volume avec ce type de décolleté,  on peut mettre des coques en silicone ( ça ressemble à ça)
graine de coton sept 2013 - Coralie photography (14) graine de coton sept 2013 - Coralie photography (13) Ce que retient Marine : « la robe bustier j’oublie ! Je vais de toute façon pas réussir à me tenir parfaitement droite toute la journée, je privilégie un grand décolleté pour mettre en avant ma poitrine et les bretelles ça peut être très classe ! 
Les accessoires : Pas grand chose, on évite l’effet « Sapin de Noel » et juste une petit paire de boucles d’oreilles ou un bracelet manchette sera amplement suffisant. A trop en mettre on ne sait plus où regarder.
Une autre chose que je garderais mais ce conseil me vient de The bride next door: oublier la traîne pour éviter de me trimbaler un drap noire et plein de trace de pied toute la soirée ! « 
(NTBND : oups, je crois en effet que j’ai un peu traumatisé Marine avec mon évocation de la traine de la robe de mariée vers 23h… la mienne, malgré un système de remonte traine, avait effectivement  la marque d’un bout de semelle et elle était noire de crasse. Mais j’avais prévu le coup et choisi une robe courte pour danser le soir ce que je n’ai pas regretté une seconde).
Un immense merci à nouveau à  Caro Imag’In, conseillère en image, Alexandra,  de la boutique Graine de coton,  Coralie Photography pour ses belles photos, et bien sûr Marine qui s’est prêtée au jeu !

Robe de mariée 2013 : collection Max Mara

Je vous avais déjà parlé l’année dernière de la collection de robe de mariée Max Mara 2012, j’avais aimé le style des robes et aussi leur prix, plutôt raisonnable pour des robes de mariées. la marque réitère pour 2013 avec une collection qui mêle originalité, sobriété et élégance, toujours dans une gamme de prix allant de 700 à 2500€ (la majorité des modèles se situent entre 1000 et 1500€).

Il y a quelques semaines, la marque a invité des futures mariées à une soirée essayage très sympa, avec champagne et petits fours, en présence d’une styliste conseil et d’une coiffeuse. ne pouvant être présente à la matinée presse je me suis glissée dans cette soirée futures mariée, telle une petite souris observatrice. J’y a vu de bien jolis modèles, élégants et originaux, avec des accessoires (ceintures et accessoires cheveux) à mixer.

 

robe mariée max mara bridal IRONIA robe mariée max mara 2013 italico max mara robe mariée robe de mariée maxmara 2013 robe mariée Max Mara 2013 Intenso

robe mariée max mara bridal INVERNO

 

La marque propose aussi une gamme de robes de couleurs, souvent choisies pour les remariages, ou encore pour les demoiselles d’honneur. robe de mariée couleur Pour les essayer, prenez RDV (01.42.61.75.67) dans l’unique boutique française de la marque où il est possible de le faire : 408-410 rue Saint Honoré, Paris 1er. Exceptionnellement la marque peut faire venir un modèle dans l’une de ses boutiques en province pour un essayage, si vous ne pouvez pas vous déplacer. Toute la collection est visible sur le site de la marque Max Mara Bridal

blog mariage

Et vous ? que pensez vous de cette collection ? Elle vous a plu ? Vous avez résisté à l’envie de faire des guili et/ou de prendre dans vos bras la demoiselle qui porte les robes ? (La raison qui pousse les directeurs de shooting de robes de mariée à demander de faire la gueule aux mannequins sensées donner envie de vivre le plus beau jour de sa vie dans ce qu’elles portent m’échappe totalement)

Robe de mariée : la collection Lorafolk

Les histoires de robe de mariée commencent souvent de la même façon pour les créatrices : elles créent des vêtements pour tous les jours ou presque, une première amie leur  demande de créer leur robe de mariée puis une deuxième puis les amies d’amies et pour finir elles  attrapent le virus du mariage.

Laura en est à l’étape d’avant, elle n’a pas encore complètement été gagnée par la maladie mais elle est en très bonne voie ! On l’espère en tous cas car sa première collection capsule est prometteuse !

Je vous laisse découvrir Lorafolk, grâce à ses réponses à mes quelques questions, et sa mini collection en photos.

Que faisiez vous avant de créer des robes de mariée ?

J’ai étudié aux ateliers chardon Savard puis à la st martins School. Je suis passée dans de jolies maisons telles que Chanel, Lanvin et Balmain avant de me lancer pour créer la ligne de prêt à porter haut de gamme en août 2011

Comment en êtes vous arrivée à créer des robes de mariée ?
Après de nombreuses sollicitations j’ai commencé a crée quelques modèles sur mesures pour mes amies. Le succès a été immédiat, j’ai donc lancé une capsule pour répondre aux nouvelles demandes.


Cette collection capsule signifie-telle que vous ne ferez plus de robes de mariée ensuite ?

Non pas du tout, nous l’envisageons d’avantage comme un test :)

Quelles sont vos inspirations, votre style ?

J’ai été très inspirées par l’image d’une mariée décomplexée  anti-conventionnelle, libre et indépendante. J’avais vraiment envie d’apporter un peu de légèreté à cette tenue que je perçois trop souvent comme un uniforme rigide et anti sexy.

Quelles matières utilisez vous ?

Crêpe de soie, mousseline souple, perlages mains de sequins et cristaux, dentelles de Calais… de la souplesse, de la douceur, de la fluidité.
J’aime beaucoup mélanger les matières, jouer des transparences des opacités, des brillances..

Quelle est la fourchette de prix de vos robes ?

Entre 2500 et 3300 euros.

Vous avez une boutique en ligne mais pour les robes de mariée, comment procéderez vous ? 

Nous prenons RDV pour essayage et conseil personnalisé du mardi au vendredi de 10h à 19h pour des essayages et confection des robes sur mesure dans notre boutique atelier ( 10 rue Beauregard – 75002 paris).

 

Boutique – Atelier Lorafolk

10 rue Beauregard
75002 Paris
09.50.23.81.94

Laura

Laura@lorafolk.com

 

 Laura, Rendez-vous est pris l’année prochaine !

Robes de mariée 2013 : la collection Stéphanie Wolff

Amoureuses des belles matières ?  envie d’une inspiration rétro ? pas envie d’être déguisée le jour J ? Envie d’être glamour et à l’aise dans votre robe ? Alors je vous conseille de venir faire un tour dans la petite caverne d’Alibaba de Stéphanie Wolff, perchée sous les toits, dans son petit cocon de dentelles et de soie.

Vous avez aperçu ses robes dans l’article d’hier, puisque j’ai eu la chance d’en porter deux, une robe bustier et tulle, un peu ballerine que j’ai adoré porter même si hum j’ai eu du mal à faire rentrer mon buste dedans (Stéphanie, ce serait sympa de tailler plus grands tes modèles d’essai car non, ce n’est pas moi qui suis trop enveloppée !), voici aujourd’hui sa collection complète, petite merveille de jolies coupes, de belles matières et d’esprit rétro, inspirée souvent des années 20 et 30.

[Sauf mention contraire les photos sont de Jane Da SILva.]

Crédit photo Laurence Jecko

et la seconde, petite merveille rétro à manche trois quart (j’adooooooore les manches trois quart), plutôt rare sur une robe de mariée, avec une jupe coupée au genou sur le devant mais prolongée par de la dentelle.

Pour ne rien gâter, en plus de dessiner et créer des jolies robes, Stéphanie est une authentique adorable personne qui gagne à être connue et qui vous recevra avec toute l’attention et la gentillesse que mérite une future mariée en quête de la robe de sa vie.

J’ai lui ai posé quelques questions et je vous laisse admirer sa collection.

Quel est ton parcours ?

J’ai fait l’école Esmod il y a 12 ans, comme je l’ai fait a Lyon j’ai eu la chance de faire un stage chez Max Chaoul, et j’ai adoré l’univers de la robe de mariée. Tout le travail en atelier des essayage sur les clientes m’a beaucoup plus.
Et ensuite j’ai réalisé toutes les robes de mariée de mes amies. Jusqu’au jour ou j’ai decidé de lancer ma société, il y a maintenant 4 ans.

Où puises-tu ton inspiration ?

Mes inspirations me viennent de la couture et de la musique. J’ai toujours beaucoup écouter de musique en créant je suis également guitariste et c’est ma deuxième passion. Et la nouvelle collection rend hommage a toutes les chanteuses que j’aime et qui m’inspire par leur création et leur personnalités.
J’ai donc nommé chaque robe avec le prénom d’une chanteuse de rock folk ou jazz…

Crédit photo Laurence Jecko

Que proposes-tu à tes clientes ? Quelle est la fourchette de prix de tes créations ?

Les clientes qui viennent me voir recherche une robes qui les mettent en valeur et surtout qui soit agréable a porter et réaliser dans de belles matières.
Je propose une collection de robes, plus queqlues pieces a mixer, qui sont toutes modulables, dont on peut changer des détails ou des matières. Et biensur je réalise tout en sur mesure en commençant par une toile, pour corriger le modéle suivant chaque morphologie.

J’utilise  principalement de la soie et de belles dentelles tissées en France.
Je réalise aussi quelques robes entièrement personnalisées pour quelques clientes, sachant que tout ce fais sur devis et pour une robe entièrement personnalisées le prix démarre a 2500 euros.
Pour la collection les prix pour une robe longue vont de 1500 a 3500 euros et pour une robe courte c’est a partir de 800 euros.

 [Sauf mention contraire les photos sont de Jane Da SILva]

Retrouvez plus de modèles de la collection sur le site de Stéphanie

Et vous, vous aimez ? Les filles qui ont craqué sur ses robes le soir de la soirée dont je parlais hier, avez vous pris rendez vous ? J’veux savoiiiiiiir !

blog mariage

J’en profite pour vous inviter à visiter une autre caverne d’Ali Baba, celle de la jolie Mademoiselle Malice, mannequin d’un jour (ou deux) mais surtout créatrice d’objets pour la maison aussi jolis que poétiques et originaux. Pour découvrir son univers, c’est sur son site que ça se passe.

Rime Arodaky, collection 2013

Ah, l’automne  ! Jolie saison pour les blogueuses mariage ! La saison s’achève doucement, les photographes se mettent à nous régaler avec les reportages qu’ils n’avaient plus le temps de poster en été, les bride et les groom to be de l’année suivante se réveillent d’un seul coup comme s’ils avaient attendu avec impatience attendre que leurs aînés cèdent la place, la saison suivante se dessine déjà… C’est une période de transition, nos têtes sont pleines des belles images de l’année et les regards se tournent déjà vers la suivante.

Mais savez vous ce qui est encore mieux que tout ça ? Et bien c’est que l’automne est LA saison des nouvelles collections de robes ! ce sont elles qui ouvrent le bal,  ce sont les premier éléments qu’on peut admirer en rêvant à la saison suivante !

Vendredi dernier, c’est Rime Arodaky qui a ouvert les festivités 2013 en présentant sa nouvelle collection. Parmi toutes les jolies découvertes de ces deux dernières années, Rime, c’est un peu la styliste rock’n roll de la bande. Elle réussit à rendre les mariées à la fois romantiques, rock’n roll, un peu rebelles mais tellement mariées à la fois ! Un regard résolument moderne sur la mode mariage, avec des tissus magnifiques, des dentelles ultra fines et des coupes très « mode » dans le sens pointues et recherchées. Sa collection 2013 était un plaisir à admirer, j’espère que vous aimerez autant que moi !

Chez Rime le dos de la mariée est au moins aussi important que le devant !

Perfecto, cuir et dentelle, magnifique !

Et pour finir,petit patchwork de la soirée

La jolie Rime et ses non moins jolies mannequins

Question budget, comptez à partir de 1300 pour les robes courtes et à partir de 2300 pour les robes longues.

Rime Arodaky
Paris 16è
Sur Rendez vous
01 . 75 . 42 . 99 . 95