Se marier à l’étranger : que faut-il savoir ? 

Se marier à l’étranger que faut-il savoir  

Une plage paradisiaque, un magnifique coucher de soleil, la présence de quelques proches… Et debout, face à la mer, 2 futur(e)s marié(e)s se regardent amoureusement avant de se dire oui pour la vie. 

Tout le monde a déjà vu ces photos de mariage sur fond de paysage idyllique, ou dans un décor hors du commun dans une ville lointaine. 

Chaque année, de nombreux couples font le choix de se marier à l’étranger. Par goût des voyages, par envie d’exotisme, d’originalité… Mais aussi en tant qu’expatrié(e)s ou couple mixte ! Quelle que soit la raison pour laquelle vous souhaitez vous unir dans un pays étranger, et selon votre situation, il vous faudra suivre quelques démarches pour que votre mariage puisse être célébré. 

Vous avez peur que tout soit plus compliqué en vous mariant hors de France ? Vous craignez que la machine administrative ne vienne gâcher votre union ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour vous marier à l’étranger, et faire de votre jour J un souvenir hors du commun ! 

Dans quel pays se marier ? 

se marier à l’étranger

Où vous voulez… ou presque ! 

Dans l’absolu, vous pouvez vous marier là où vous en avez envie. Sur les terres de vos ancêtres, dans la ville pour laquelle vous avez eu un coup de cœur ou encore sur la plage de vos rêves… Tout est une question d’organisation !

Bien entendu, certains territoires sont plus ouverts que d’autres pour célébrer le mariage d’un(e) ou 2 ressortissant(e)s français(es). C’est pourquoi il est indispensable de vous renseigner au préalable sur les lois régissant le mariage dans le pays choisi. En effet, certains gouvernements refusent l’union entre 2 personnes d’une autre nationalité, ou 2 personnes du même sexe.

Les destinations en vogue

se marier à l’étranger

Sans surprise, les États-Unis restent dans le top des pays favoris pour un tel événement. À New-York ou à Las Vegas, nombreux sont les couples qui succombent au charme des mariages à l’américaine. 

Pour les plus romantiques, Venise et Rome sont en bonne place dans le cœur des futur(e)s époux(ses). Le sable blanc et l’eau translucide ont également toujours autant d’adeptes, et certains amoureux se retrouvent sur les plages des Maldives, des Seychelles, de la Polynésie française

Mais depuis quelques années, l’Asie a rejoint le haut du classement des destinations de mariage. Dépaysement total, cérémonies mêlant tradition et originalité… Ses nombreux atouts séduisent de plus en plus de couples. 

Devant quelle autorité ? 

Se marier devant une autorité française

À l’étranger, la France peut être représentée par un ambassadeur ou un consul. Ce représentant de l’autorité diplomatique française doit être habilité à célébrer les mariages. D’où l’importance de vous renseigner avant de partir ! 

Pour la partie administrative, vous serez soumis(es) aux mêmes conditions qu’en France. Les formalités sont identiques, comme par exemple la publication des bans. 

Se marier devant l’autorité étrangère

Selon votre situation, certains pays n’accepteront pas de vous unir. En effet, chaque territoire ayant sa propre législation, vous risquez de vous voir opposer un refus si vous êtes tou(te)s les 2 de nationalité française, et/ou de même sexe !

Mais si votre cas le permet, vous devrez alors prendre contact avec le représentant local de l’état civil. Autrement dit : avec la personne ayant autorité pour enregistrer les mariages dans le pays. 

Les étapes indispensables

Votre dossier de mariage

Il s’agit d’un ensemble de pièces à fournir pour entamer la procédure administrative incontournable pour tout mariage

Ce dossier comprend, pour chacun des futur(e)s marié(e)s : une fiche de renseignement, fournie par l’autorité compétente, un acte de naissance, un justificatif de nationalité, une pièce d’identité et un justificatif de domicile ou de résidence. 

Si votre  situation est particulière, vous pourrez être amené(e)s à fournir des justificatifs complémentaires. 

L’audition

se marier à l’étranger

L’une des formalités, pour pouvoir vous marier à l’étranger, est votre audition devant un représentant de l’autorité

Si votre résidence est en France, c’est l’officier d’état civil de votre lieu d’habitation qui vous recevra. Si vous êtes expatrié(e)s, et donc résidant à l’étranger, c’est l’autorité diplomatique présente sur place qui s’en chargera. 

Cet entretien peut se dérouler avant la publication des bans, ou lors de votre demande de transcription de votre acte de mariage. 

Le certificat de capacité à mariage

Lorsque toutes les conditions sont réunies pour pouvoir vous unir en dehors de la France, ce certificat est un document officiel indispensable pour chacun(e) des époux(ses). 

Il doit être demandé auprès de l’ambassade ou du consulat, qui vous donne alors un autre dossier à remplir. 

Délivré par l’une de ces autorités après la publication des bans, ce certificat atteste que vous remplissez toutes les conditions exigées par la loi pour vous marier. 

Comment faire reconnaître votre mariage ? 

Une fois marié(e)s, encore faut-il que votre union soit reconnue en France ! Si votre mariage est célébré par un consul ou un ambassadeur, il est alors automatiquement enregistré

Si vous vous unissez devant une autorité étrangère, il vous faudra constituer un dossier spécifique complet, à remettre à l’ambassade ou au consulat. Ainsi, votre mariage sera transcrit dans les registres de l’état-civil du consulat de France. Attention, les pièces réclamées sont différentes selon les territoires ! 

Une fois le nécessaire fait, vous recevrez votre acte de mariage et votre livret de famille. 

Certains pays ont mis en place un autre processus. Ainsi le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, le Liechtenstein, la Suisse, le Luxembourg, la Pologne et Monaco possèdent un service d’administration dédié auquel il faut écrire pour obtenir votre document. 

Et le régime matrimonial, dans tout ça ? 

Quand un mariage est célébré par une autorité étrangère, il est recommandé de se renseigner avant le jour J sur les lois qui régissent cette union. En effet, si chaque État possède sa propre législation, les règles de droit international privé peuvent également différer de celles appliquées en droit français. 

Afin d’éviter toute contrainte ou toute mauvaise surprise, prenez le temps de vérifier quel régime matrimonial est appliqué, et les éventuelles possibilités d’en changer si celui-ci ne vous convient pas ! 

En résumé

  • Vous l’avez compris, les démarches administratives sont une étape incontournable quand on décide de se marier. Que ce soit à l’étranger ou en France, il vous faut constituer un dossier et respecter les formalités. 
  • Il est vrai qu’à l’étranger, la procédure est un peu alourdie. Pour simplifier vos préparatifs et éviter le stress, prenez soin de contacter l’autorité diplomatique et les autorités locales afin de vous unir dans le respect des 2 législations. 
  • Sans faux-pas ni retournement de situation de dernière minute, vous n’aurez plus qu’à profiter de cet instant magique. Soyez prêt à avoir des photos de mariage qui font rêver ! Vous avez peut-être même déjà choisi votre destination ?