Ouvrez le bal !

Ah, la première danse ! Bref moment de tête à tête bienvenu pour les uns, éternité de regards braqués sur soi pour les autres, elle ne laisse personne indifférent. La tradition de l’ouverture de bal perdure mais tend à se moderniser depuis quelques années.

Photo Steep Street 

Comment faire quand on ne sait pas danser ? quel morceau choisir ? quelles sont les tendances actuelles ? Vous vous posez toutes ces questions ?

Tata Next Door les a posées pour vous à Ludivine les Salons, prof de danse qui propose des cours collectifs et particuliers spécial mariage pour vous apprendre à danser et profiter de ce moment sans stress. Je vous présente Ludivine en deuxième partie d’article et  pour ceux que la première danse traumatise, rendez vous dimanche prochain pour une idée du dimanche spéciale première danse !

Ludivine, quelles sont les tendances en matière de première danse ?

 Ces dernières années, on a vu arriver la grande mode des chorégraphies originales, venues direct des Etats Unis, et même si il y en a de plus en plus, la valse reste une des grandes préférées. C’est la danse traditionnelle d’ouverture de bal. Chaque petite fille a rêvé de tourner avec une robe de princesse et la valse est un peu la réalisation de ce rêve. C’est la danse du romantisme, de l’amour.  Depuis 2 ou 3 ans, j’ai l’impression que certains couples veulent garder cette tradition de la valse, de la danse en couple fermée mais dépoussiérer un peu les vieux clichés qu’elle véhicule (à tort)  sans pour autant passer par les chorégraphies à « l’américaine ». On essaie donc de trouver un juste milieu…C’est comme ça que j’ai pu préparer des chorégraphies d’ouverture en tango, paso, rock ou Grease, New York, New York et évidemment Dirty Dancing… la tendance étant également aux « mariages guinguette », on peut ouvrir le bal sur une valse musette.

J’ai entendu parler d’ouverture sur du « Lindy hop » de la  « West coast swing »,  qu’est ce que c’est exactement ? 

En fait, rock, swing, lindy, boogie, west coast, c’est la même famille, le même pas. Les modifications ne sont pas au niveau du pas mais de l’interprétation musicale et du jeu de jambes. En west coast, on retrouvera des musiques très lentes type R’n’B qui permettent ce jeu. En swing, du jazz avec des mouvements très glissés…bref…tout est pareil et tout est différent. Mais pour les mariés, l’idéal est qu’ils apprennent le rock puis on leur rajoute le style. Sur des rock assez lents type L.OV.E de Nat King Cole, cela donne des ouvertures très jolies, très douces, qui en même temps changent un peu de la valse.

[TBND : vous pouvez voir un exemple de rock swing sur cette vidéo. Aller directement au delà de la 50è seconde]

 

Photo Maison Pestea

Quand on part de zéro, en combien de leçons peut on arriver à quelque chose de correct ?

Ma vision des choses est qu’on ne part jamais de zéro. Quand les futurs mariés viennent me voir, ils ont des envies, rarement complètement « folles », souvent réalisables. Je pars de ces envies, de ces désirs et de leur façon de voir la danse pour construire quelque chose d’élégant et qui leur fasse vraiment plaisir. Quand on me dit: « on part de zéro », je préfère entendre: « on a un peu peur mais si tu nous rassures ça va aller tout seul » parce que c’est très souvent ce qui se passe. Et globalement en 2 à 3h, on peut déjà faire quelque chose de très correct.

Si on n’est vraiment pas doué(e), quelle est la danse la plus facile à faire ?

 Pour moi cette question rejoint la précédente…la plupart des gens qui me disent ne pas être doués n’ont en général jamais dansé ! Ne pas avoir appris quelque chose ne veut pas dire qu’on est mauvais, ça veut juste dire qu’on a pas appris, et en danse c’est pareil.

Mon travail n’est pas de dire aux futurs mariés que telle ou telle danse est difficile, mais c’est de les écouter et d’adapter la danse qui leur plaît à leurs possibilités, à leurs désirs, à leurs envies. Ils viennent réaliser une partie de leur rêve, à moi de mettre tous les moyens pour que ce rêve soit à leur portée ! L’essentiel étant pour moi  que cet apprentissage ne devienne pas une contrainte mais reste un moment de plaisir dans une année en général chargée en organisation.

Avez vous des musiques un peu originales à proposer aux futurs mariés ?

Pour rester dans les valses : Sang viennois ou Légende de la forêt Viennoise (Strauss), des valses plus récentes What the world needs now de Jackie de Shannon (Le mariage de mon meilleur ami). La valse de « Coppélia » la musique de Delibes du ballet du même nom. « You and me » de Lifehouse. Et bien entendu « Waltz for Peppy » de Ludovic Bource, valse qui a mon avis sera bientôt très demandée puisque c’est la valse du film « The artist ». On en trouve dans le cinéma, l’opéra, les dessins animés, chantées, au piano etc. Je dis toujours aux mariés de ne pas hésiter à en écouter beaucoup et faire ce que j’appelle un effet entonnoir. Cela dit, le côté romantique faisant son effet, on revient très souvent aux mêmes…

 J’en mets régulièrement sur la page facebook de « Ludivine les Salons », c’est le moment d’aller cliquer sur « j’aime » !!

 

Quelle est votre expérience ? comment en êtes vous arrivées à vous spécialiser dans la première danse ?

Après des années d’apprentissage de la danse (classique, jazz, danses de société, rock, tango, swing…), quelques années de compétitions puis d’enseignement, j’ai réalisé qu’il me manquait un petit quelque chose…petit à petit, le plaisir de danser avait un peu disparu et pourtant c’était pour ce plaisir là que tout avait commencé. Mon plus grand désir a donc été d’abord de le retrouver puis de le faire partager. J’ai créé l’école de danse, avec certaines valeurs auxquelles je tiens notamment des cours avec peu de monde, la personnalisation de mon travail vis à vis des gens qui viennent me voir et dans toutes les disciplines que j’enseigne.

Pour la première danse, c’est peut-être un peu nostalgique. J’ai la possibilité par mon métier de poursuivre toute éveillée le rêve du mariage et c’est magique. Chaque saison je vois de nouvelles idées, de nouveaux rêves, de nouvelles robes aussi, je suis un maillon de l’organisation et je me dis que c’est un peu grâce à moi si ce jour là ils arrivent à danser comme ils l’ont toujours rêvé. J’avais vraiment envie d’apporter à chacun de ces couples le plaisir de danser. Dans une organisation longue et parfois un peu compliquée qu’est l’organisation d’un mariage, j’ai envie de leur offrir ce moment de plaisir. Sortir des contraintes du quotidien et leur demander de vivre ce moment d’apprentissage comme un moment d’intimité, de plaisir, de partage pour ressentir cette émotion de la danse à deux, cette conversation sans mot.  Et puis il  y a un petit peu de moi dans chacun de ces mariages …c’est fabuleux de réaliser que lorsque le mariage est terminé, le lendemain ou des mois plus tard, il y a une magie qui opère toujours c’est celle du souvenir d’une part et celle de la danse d’autre part…ils peuvent danser la valse ou le tango ou le rock tout le temps, ils sauront danser à tout jamais !! Peut-être que c’est un peu ne pas vouloir disparaître 😉

Photo Studio Cabrelli

Que proposez vous comme formules ?

Il y a essentiellement deux formules, les cours particuliers ou les stages.

Durant les stages, j’aborde tous les pas de base de la valse,  je donne les conseils pour l’entrée et la sortie sur la piste de danse, pour le changement entre le papa et le mari. Je donne également les conseils concernant la robe, la traîne, les talons, les déplacements…comme ces stages sont limités à 8 couples maximum, je peux me permettre un vrai travail de personnalisation. Je corrige individuellement tout le monde, et prend tout le temps nécessaire pour que chacun maîtrise.

Pour les cours particulier, on travaille d’avantage les chorégraphies ou l’appropriation de la musique choisie pour la valse. Mettre en place l’entrée, la sortie, travailler le rythme etc…

Le plaisir, la patience, l’écoute, le dynamisme, la capacité de rassurer et le sourire sont mes leitmotiv !!

Avez vous une anecdote, un souvenir à nous raconter ?

Je pourrais faire des encyclopédies !!

– Récemment, une future mariée m’a contactée par mail pour une chorégraphie avec du paso ou du tango, elle n’était pas trop décidée et en me précisant, presque gênée que son futur ne dansait pas du tout, qu’il n’aimait pas ça etc…

Je les reçois pour savoir précisément ce dont ils ont envie et rassurer le futur époux et on fixe les rendez-vous pour commencer. La future mariée, toujours super inquiète à cause de son futur qui ne sait pas et n’aime pas et n’ai pas doué…Il s’est avéré être un excellent danseur, ni elle ni lui n’en revenaient !

– Dans un autre registre, il y a deux ans de cela, je recevais une jeune fille pour sa préparation d’ouverture. Elle venait en cours particulier toutes les semaines avec son papa. Aucun des deux ne savaient danser et ils voulaient épater la famille. Ils n’ont rien dit à personne et chaque semaine pendant des mois ils sont venus prendre leur cours de danse. Ils ont préparé un tango et une valse. C’était très émouvant de les voir tous les deux dans cette confidence, un peu comme s’ils cachaient un énorme secret…secret qui leur permettait aussi de se retrouver tous les deux avant le mariage, le passage du papa à l’époux…J’ai vu quelques temps après la vidéo et effectivement non seulement ils ont très bien dansé mais en plus ils ont impressionné tout le monde, puisque personne ne s’y attendait. J’ai reçu quelques semaines après un message de remerciement, parce qu’elle a adoré se retrouver comme ça une fois par semaine avec son papa….et je sais que depuis, ils valsent dès qu’ils le peuvent.

Merci Ludivine, pour toutes ces informations !

Ludivine donne ses cours dans le 8è arrondissement à Paris. Si vous souhaitez la contacter vous pouvez le faire par mail à  ludivine@ludivinelessalons-danses.com  ou par téléphone : 06.68.74.15.13

Et vous ? vous allez ouvrir le bal ? sur quel genre de danse ? ça vous amuse ? vous effraie ?

Related posts:

18 réflexions au sujet de « Ouvrez le bal ! »

  1. Génial tata, on arrive justement pas à se décider pour la valse ! Mon papa n’en a pas grand chose à faire apparemment mais pour moi c’est important… Merci à toutes les deux pour ces nouvelles idées !

  2. Intéréssant tout ça !
    Nous aussi on aimerai faire une valse, mais je ne sait pas danser. Non, faut pas dire ça ! 😀 J’ai jamais appris ! :p Nous aussi on voudrais épater tout le monde ! 😀

    Mais bon, dans le coin (Angers et 49), y’en a pas bcp de cours ! :(

  3. Super idée des cours de danse pr l’ouverture du bal du mariage, dommage que ce soit encore à Paris!!! Si tu as une adresse similère à Lyon je suis preuneuse!!!

  4. Wonderful !
    J’ai déjà passé des heures à chercher des titres de valses, et là, comme par magie de nouveaux titres fabuleux, des conseils qui rassurent… merci !

  5. Ping : Ouverture de bal - mariageThe bride next door

  6. Ping : Ouverture de bal originale : pourquoi pas du lindy hop ? | The bride next doorThe bride next door

  7. Sur ANGERS, il y a un professeur/chorégraphe qui prépare à l’ouverture du bal en vous créant des chorégraphies personnalisées. Les cours sont dispensés sur rendez-vous.
    N’hésitez pas ! La Danse d’ouverture du bal d’un mariage se prépare, tout comme le choix du gâteau, de la salle, de la robe, du costume…. vous pouvez aussi choisir un style de danse qui vous convient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *