Adeline & Florent, vrai mariage… costumé !

Décidément cette semaine est une bonne semaine ! Après un super concours lundi, le lancement d’une nouvelle rubrique spéciale « Grooms » hier, voici un mariage pas comme les autres, un mariage déguisé costumé !

J’avais découvert une ou deux images de ce mariage en visitant le site de Pauline Franque que je vous avais présentée dans cet article sur son travail. Forcément c’est le genre de chose qui m’a interpellée, moi la grande adepte des mariages qui se moquent des conventions.

Pour autant, même si je prône la totale liberté en matière de mariage, j’avoue que mon « moi conventionnel » reprend parfois le dessus et il est une limite que j’aurais du mal à franchir : celle du mariage déguisé. C’est un des rares trucs qui me fait dire « ça fait pas mariage » (argh, Nicole, sort de mon corps !) Jusqu’ici je trouvais que se marier en short, si on en avait envie c’était très bien, mais déguisé, non.

Adeline et Florent m’ont réconciliée avec l’idée du mariage non pas déguisé (se marier en Maya l’abeille ou en Casimir, ce n’est toujours pas mon truc) mais costumé. Adeline le résume très bien, elle voulait un mariage « décalé, déluré et très festif » en évitant « l’effet carnaval de Dunkerque ». Voilà, je crois que c’est exactement ça ma limite à moi aussi « l’effet carnaval de Dunkerque » !

Cela dit je n’ai rien contre le carnaval de Dunkerque en soi, entendons nous bien !

Un mariage pas comme les autres, à l’image des mariés, préparé intelligemment pour que tout le monde soit à l’aise et au final, un effet inattendu du costume, que je vous laisse découvrir dans le témoignage d’Adeline.

Il y a encore peu de temps, nous ne voulions pas nous marier. On trouvait ça ringard. En participant aux mariages d’amis, on s’est dit qu’après tout, ce pourrait être une belle fête. Mais nous voulions tout sauf un mariage traditionnel. Le thème choisi fut « Regressons ». Nous avons demandé aux invités de se parer d’un costume historique en les laissant choisir une période entre la préhistoire aux années 1950. L’idée était de faire un mariage décalé, déluré et très festif. Ce thème permettait aux plus extravertis de s’éclater et aux plus réticents de choisir un costume sobre.
Ce thème comportait des risques. Nous voulions éviter l »effet « Carnaval de Dunkerque » ou à l’inverse, un côté aristocratique pédant. Le plus difficile était donc de faire passer l’esprit baroque/décalé que nous recherchions. Pour cela, nous avons fabriqué un faire part « flip book » (petit livret à feuilleter avec le pouce qui donne l’effet d’un film grâce à une succession de photos). Dans ce « faire-book », on s’était amusé à animer nos têtes sur des dessins de costumes loufoques. Sur les 30 pages verso du livret, nous avons pu détaillé les infos pratiques pour rassurer les invités.

 

Quand nous avons lancé le thème aux proches, nous avons senti quelques réticences « Pfff… un mariage déguisé, n’importe quoi ! ». Mais comme ils nous connaissent, ça ne les a pas tant étonné. La famille nous a suivi. Certains ont un peu galéré à trouver leur costume. Mais au final, ça a bien fait rire tout le monde. Les invités m’ont dit que ça a permis de mettre moins de distance entre eux. Beaucoup de personnes ne se connaissaient pas, mais l’anonymat du costume facilite les échanges.

Pour contraster avec le côté historique, nous avons choisi une déco noire et vert fluo. Nappes noires, chandeliers et sets de table verts fluos. Aux murs étaient accrochées des photos et tapisseries représentants des mariés du début du siècle ou des images d’épinal détournées.


* La pluie ininterrompue ! Nous n’avons pas eu de chance de ce côté là, c’était l’horreur. Nous ne nous imaginons pas un tel déluge, surtout pour le vin d’honneur. Heureusement que nous avions misé beaucoup sur l’animation, sinon, tout le monde n’aurait retenu que ça.

Il y a eu le cortège jusqu’à la mairie dans une chaise à porteur et un pousse-pousse, la cérémonie paienne décalée en chanson, un bar à huître et à ambiance, la super animation de mon beau-père, le méga concert d’un groupe de bal de reprises en « yaourt polonais ».Et puis il y a eu le lendemain, avec un rayon de soleil, une ultra carbonnade frite préparée par les copains, et on a chanté toute la journée…

mariage rétro

Personnellement, j’ai eu du mal à réaliser ce qui se passait sur le moment alors je m’aide des photos pour reconstituer.

Je me rappelle d’un moment sympa où on s’était isolé avec mon mari pour changer de tenue (nous avons porté 3 costumes qui régressaient dans les âges au fur et à mesure du mariage). Nous étions donc de l’autre côté de la salle, ma belle soeur nous bichonnait en nous apportant des boissons et des cigarettes, et j’ai entendu de loin l’ambiance qui régnait dans la salle. Tout le monde se mettait à table, il y avait un brouhaha de rires, de discussions et de verres qui claquent. Ca nous a fait chaud au coeur, on a senti qu’il y avait vraiment une bonne ambiance.


Il faut n’en faire qu’à sa tête! Je crois que les invités aiment quand ils voient que les mariés s’éclatent. Ca ne sert à rien d’essayer de plaire à tout le monde, ce n’est pas possible. Alors tant pis si Mamie Ginette trouve que ce n’est pas assez traditionnel. L’important, c’est que le mariage ressemble aux mariés.

   

Un immense merci à Adeline et Florent, plutôt discrets, qui ont accepté de partager avec nous quelques photos de leur mariage. J’ai bien compris que la démarche n’était pas très évidente pour eux, je les remercie d’autant plus d’avoir accepté. Un merci particulier à Adeline pour son témoignage. Beaucoup de bonheur à vous deux !

Merci également à Pauline Franque pour ses clichés !

Related posts:

2 réflexions au sujet de « Adeline & Florent, vrai mariage… costumé ! »

  1. Les photos sont magnifiques, les costumes ajoutent vraiment une touche élégante et une espèce de charisme… Les mariés sont canons!
    C’est chouette que les gens aient joué le jeu. Un week-end magnifique apparemment!

  2. J’adore ! 😀
    Y aurait-il moyen de savoir d’où viennent les costumes des mariés ? (En particulier celui du marié…)

    Pour moi, le mariage costumé, même pas peur ! Et pour cause, le nôtre était médiéval-fantasy. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *