Toutes les bonnes choses…

… vous connaissez la suite….

En février 2011, je me jetais à l’eau avec pas mal d’appréhension derrière mon excitation. Après des mois de lecture des blogs des autres (assez peu nombreux à l’époque), j’avais envie moi aussi d’apporter ma petite pierre à l’édifice du mariage.  Clémentine alias Madame C, notre doyenne à toutes, m’avait gentiment conseillée : « le secret c’est de rester soi même sur son blog ». Alors malgré ma trouille j’ai suivi ce bon conseil, moi qui aurais peut être eu peur de ne pas faire comme les autres et je me suis lancée avec ma patte à moi : de l’humour, du second degré et de l’auto-dérision, la volonté de présenter des choses pour tous les budgets, l’envie de proposer du concret au delà de la simple inspiration, de défendre la simplicité, la modernité, et  l’idée qu’un mariage doit avant tout ressembler aux mariés et que personne ne doit rentrer dans de petites cases.

Mon parcours a été ponctué de grands moments : celui où j’ai osé publier l’envers du décor de mon mariage, c’était le tout début du blog et j’étais morte de trouille d’oser montrer que mon mariage n’était pas « digne des blogs »,  l’époque des articles « dans la vraie vie » qui vous faisaient rire, la publication du mariage de Claire et Pierre, ce mariage si différent qui en a inspiré plus d’un, l’affaire « Nicole »,  moi en robe de mariée… et de belles rencontres : Nora, Charlotte, LudivineMaria, Coralie, Lorraine, Caroline, Julien, Stéphanie, Amandine, Pierre, Benjamin… certains sont devenus des amis, d’autres ont croisé ma route pour mon plus grand plaisir.

Ce blog m’a permis également de rencontrer mes formidables collègues blogueuses qui sont des filles admirables par leur énergie, leur engagement, leur créativité et leur envie de toujours faire des choses nouvelles, en particulier Anne Dentelle, Alice Weddingland, Madame Panda, , Hélène Fi(ll)ancée, Madame Like That, Madame Cultural Wedding chic, Madame Trendy wedding, Madame Oui, Madame en colère (tous les liens sont dans la rubrique « wedosphère » et pardon à celles que j’oublierais).

Et puis malgré toutes ces belles rencontres et toute la joie que m’a procuré ce blog, après tout de même 895 articles, l’inspiration s’en est allée petit à petit :  plus rien à dire sur mon propre mariage pour vous faire rire, l’impression d’avoir largement fait le tour de la question et de ne plus avoir rien à apporter.

J’ai lutté, j’ai essayé de m’accrocher parce que j’ai adoré faire ce blog, échanger avec vous, mais la flamme n’y est plus.

Alors voilà, après presque quatre ans de loyaux – et j’espère bons – services, Tata ferme doucement la porte de son blog.

Je remercie infiniment  les mariés qui m’ont fait assez confiance pour venir témoigner ici, les prestataires avec qui j’ai partagé des projets, des reportages. Vraiment, merci à tous, sans vous ce blog n’aurait jamais pu vivre.

Je ne peux évidemment pas terminer ce dernier article sans remercier les acteurs principaux, vous, lecteurs de ce blog, qui avez été la raison d’être de ce blog pendant tout ce temps. Avec vos visites, vos commentaires près de 20.500 tout de même !!), vos mails, vous m’avez encouragée, portée, soutenue, bref vous m’avez fait vivre une aventure incroyable et pour tout ça…

intertitre 650 (4) Ce blog s’arrête (mais il reste en ligne) cependant la page facebook The bride next door continue d’exister. J’essaierai d’y relayer les informations, inspirations et idées que je verrai passer et qui pourraient vous intéresser.

Si d’aventure vous souhaitiez m’écrire, n’hésitez pas, ça me fera plaisir, mais faites-le sur l’adresse : cheretatanextdoor @ gmail.com

bye bye tata - Crédit Pierre Mérat Crédit photo Pierre Mérat

Et surtout n’oubliez pas : mariez vous comme vous voulez !

Sophie et Romain, une bulle de douceur en région parisienne

Du rose pastel, beaucoup de douceur, un brin de rétro, quelques souvenirs d’enfance, Sophie et Romain voulaient emporter leurs invités dans une bulle de douceur. Pour cela ils ont pensé à tous les détails, qu’ils vous livrent pour vous inspirer.
Pour souligner la douceur d’un tel jour, le choix de Pauline F. photography était judicieux !
* Le jour J *
Le leitmotiv de cette journée était « la vie en rose », autant au niveau de la décoration, du dresscode, que de notre humeur ce jour là. « Luxe, calme et volupté » aurait probablement dit Baudelaire.
Nous avions minutieusement préparé le déroulé de la journée et sélectionné une équipe de choc (famille, amis) pour chaque « mission », afin de pouvoir profiter au mieux de la journée. 
Le stress rangé au placard, il ne nous restait plus qu’à vivre les émotions que nous offrait cette journée si particulière… Nous sommes resté perché sur notre nuage de bonheur du matin jusqu’au soir, pour savourer chacun des instants. Le soleil est arrivé le matin même, juste à temps!
Les préparatifs (habillage, maquillage) avaient lieu dans notre maison, en petit comité, au calme. 
Le plaisir de se faire tout beau, chacun à un étage pour garder la surprise de la robe de la mariée jusqu’à la séance photo «découverte» avec Pauline, au château de Gillevoisin à 5 minutes de chez nous. C’était notre moment: Émotions fortes et larmes étaient au rendez-vous, dans un cadre intime et avec le soleil en prime.
Le rythme de la journée s’est accéléré en tout début d’après-midi avec l’arrivée des invités pour la mairie, puis la cérémonie religieuse dans cette magnifique église de Saint Sulpice de Favières qui était un moment très intense en émotions.
Puis  l’arrivée dans le parc du domaine de Segrez. Photo de groupe, cocktail et un photobooth thématique : un décor de plage idyllique avec des accessoires de plongée (la passion de la mariée) et des invités qui jouent le jeu… un instant détente avant une dernière séance photo intime dans le parc, à l’heure où le soleil devient rasant, Pauline capture chaque instant sublimant notre bonheur et notre amour…que de souvenirs!
Nous voulions une journée faite de douceur, hors du temps, comme dans un rêve éveillé. La recette de ce joli cocktail : 
  • Du chic et de la douceur avec un bouquet de pivoine « champêtre » et le plumeti de la robe de la mariée,
  • Un côté intemporel avec un décor magnifique en pleine nature : Le Domaine de Segrez est aussi un arboretum (situé à Saint Sulpice de Favière dans le 91) 
  • Un style vestimentaire rétro (années 60): robe courte, veste à rayure et casquette pour le marié à la mairie) 
  • Des clins d’oeil à quelques souvenirs d’enfances gourmands dans une déco liberty / champêtre faite à la main par la mariée, sa sœur et sa maman : bar à bonbons et cup cakes maison, couleurs douces et motifs à fleurs, à rayures, vichy ou petits pois pour les fanions, moulins à vent et porte serviettes… 
  • Epis de blé, moulins à vent planté dans un petit pot d’herbe fraîche que nous avons fait pousser, des bouquets de fleurs champêtre de la fleuriste dans des petits arrosoirs et des pots à confiture, (et oui l’amour ça se cultive ;-) 
  • Pour vivre des instants qui nous ressemblent, pas de pièce montée mais nos desserts préférés (éclairs, tarte au citron..),et en cadeau pour les invités, des cup-cakes de bain pour les dames et les traditionnelles dragées pour les messieurs!
Mariage pastel - Pauline F photography (6) Mariage pastel - Pauline F photography (5) Mariage pastel - Pauline F photography (4) 147 Pour le maquillage, Sophie a été maquillée et coiffée par sa cousine Sarah*, esthéticienne, qui de plus l’a aidé à choisir un style de maquillage très doux, en accord avec sa personnalité et une coiffure qui la mettait en valeur tout en s’accordant avec le style de la robe.
Quant au choix de Pauline pour les photos, nous sommes tombés sous le charme de la magie de ses photos, qui correspondait au style de notre mariage. C’était elle et personne d’autre !
  501

Le dîner avait lieu sous une tente décorée par nos soins ouverte sur le parc illuminé  par des torches et de majestueux arbres centenaires éclairés.

Le repas, quel plaisir de rassembler toutes ces personnes que l’on aime et de célébrer notre amour en leur présence! Quel beau cadeau!
Un cour moment de répit avant la tombée de la nuit: un lâché de lanterne, tradition du sud de l’Asie (Sophie est eurasienne). Un moment là encore très intense, encore magique autant pour les mariés que pour les invités, petits et grands.
La suite et la fin en danse et en musique, jusqu’à la fin de la nuit, avec par dessus tout des éclairs en dessert, le péché mignon des mariés.
Bref, une très jolie journée :)
* Basée en région parisienne, Sarah, esthéticienne et cousine de Sophie s’est chargée du maquillage, de la coiffure des deux mariés le jour J mais également du conseil stylistique en amont.
Sa page Facebook :  www.facebook.com/sarah.cpe
sarah.cpe @ gmail.com – 0620566427

Alison et Nicolas, rock et bohème en Camargue

C’est à Arles qu’Alison et Nicolas ont trouvé l’écrin parfait pour leur mariage, qu’ils voulaient bohème, chic et rock à la fois. Ils ont pensé chaque touche de leur mariage, seuls ou avec la complicité de Morgan,  de Big Day, qui a su mettre en scène grâce à sa créativité et son sens du détail les idées d’Alison et Nicolas.

C’est Nathalie Codant qui a su mettre en valeur ce très beau jour grâce à ses photos.

Retrouvez également la vidéo du mariage réalisée par  Rouge poivron en fin d’article.

mariage-alison-nicolas-684
Nico et moi nous sommes rencontrés en 2009 sur les bancs de la Fac. Moi, petite bourguignonne, tout fraîchement arrivée à Montpellier pour terminer mes études et lui, bien encré dans cette fac où il avait une bonne bande de copains. Les Beatles ont été notre premier sujet de discussion car nous sommes tous deux fan de ce groupe. Depuis ce jour, nous ne nous sommes plus quittés, j’ai d’abord habité l’appart dans lequel il était en colocation avec son meilleur ami et témoin, puis, une fois nos études terminées, nous nous sommes trouvé un petit nid douillet à la campagne que nous adorons et où nous aimons recevoir nos amis et notre famille.

Dès le départ, nous souhaitions faire un mariage qui nous ressemble, quelque chose à la fois rock et bohème avec quelques petites  références aux Beatles. Nous voulions que le thème de notre mariage tourne autour de ça avec une petite touche bohème chic qui me tenait particulièrement à cœur.

mariage-alison-nicolas-70
Concernant le lieu de réception, nous cherchions un endroit chaleureux ayant un petit côté rustique et nous sommes totalement tombés sous le charme du Mas des Thyms à Arles, ce domaine réunissait tout ce dont nous rêvions : un endroit calme et retiré dans la Camargue, parfait pour la déco et la cérémonie laïque que j’avais en tête.

mariage-alison-nicolas-378 mariage-alison-nicolas-557 Tous ces préparatifs nous ont  « tranquillement » amenés au jour J. Les préparatifs se sont déroulés chez les parents de Nico, les hommes se trouvaient au rez-de-chaussée et les femmes à l’étage. Une fois coiffée, maquillée et habillée tout le monde a quitté la maison, ce qui m’a laissé un moment de calme avec mon papa qui me conduisait à la mairie dans une vieille Coccinelle blanche.

mariage-alison-nicolas-147 mariage-alison-nicolas-61 mariage-alison-nicolas-65 L’arrivée à la mairie de Salon de Provence a été très émouvante et impressionnante pour moi, ils étaient tous là, famille, amis, collègues venant tous d’endroits différents. La cérémonie civile était parfaite car le maire qui connaissait bien Nico a pu faire quelque chose de très personnel. La sortie de la mairie s’est fait sous une pluie de grains lavande que mes témoins avaient apportés par paniers entiers.
mariage-alison-nicolas-177 A l’issue des embrassades devant la mairie, nous nous sommes échappés Nico et moi conduit par mon papa à travers les routes typiques des Baux de Provence jusqu’au Mas des Thyms à Arles.

Là-bas, nous avons pu accueillir tous nos invités autour d’une rafraichissement qui nous a conduit à la cérémonie laïque qui a été célébrée par le parrain de Nico qui nous avait préparé pleins de belles surprises. Ah oui, la cérémonie laïque !!! Je ne voulais pas passer à l’église et ça faisait déjà plusieurs années que j’avais dans l’idée de faire une cérémonie dans les champs mais je n’avais jamais eu l’occasion d’assister à ce genre de cérémonie, nous avons donc fait ça comme nous l’avons senti et nous en sommes ravis.

mariage-alison-nicolas-423 mariage-alison-nicolas-336

* Prestataires *

*Robe: modèle Iris des Mariées de Provence/ Chaussures : Georgia Rose
Pour la robe, ça n’a pas été une mince affaire car je voulais un modèle qui soit à la fois « rock » et bohème. C’est après avoir fait  pas mal de boutiques et essayé des dizaines de robes que j’ai trouvé celle qui me correspondait (le modèle Iris des Mariées de Provence). Bon, il fallait encore beaucoup de retouches, il a fallu modifier le tissu, la dentelle, enlever les petites perles, les fleurs et lld tulle placé sur le haut de la robe. Et pour finir, une paire de chaussure bleue est venue terminer la tenue.

*Costume: Kenzo/ Chaussures : Finsburry

*Photographe: Nathalie Codant
Etant une grande amatrice de photographie et « photographe » à mes heures perdues, je souhaitais quelqu’un qui sache retranscrire l’émotion et l’esprit de la journée. Pour ça, je n’ai pas hésité une seule seconde, Nathalie Codant m’est apparue être la meilleure personne pour immortaliser notre mariage et photographier les meilleurs moments de la journée. Nathalie était déjà là pour mon EVJF, elle n’est plus seulement la photographe de notre mariage et est devenue bien plus que ça.

*Déco: Big Day
Question déco, qui mieux que Morgane « Big Day » pour nous aider dans notre projet. En effet, il fallait quelqu’un qui comprenne et qui aime notre univers pour pouvoir le retranscrire comme nous le voulions. Elle a été époustouflante car elle a su réaliser une déco tout simplement parfaite et avec les petits détails qu’elle affectionne tout particulièrement. Sa plus belle réussite étant mon bouquet qui était exactement comme je l’imaginais.

*Vidéo : Rouge poivron

J’ai rencontré Stéphane sur un shooting qu’avait organisé Morgane. On s’est de suite bien entendu et j’ai donc pensé à lui pour notre mariage. Nico ne l’avait jamais rencontré avant le jour J et ça a été une révélation, ils se sont de suite très bien entendus et depuis devenus amis.  Nous le remercierons jamais assez pour avoir réalisé cette vidéo juste sublime qui retrace à merveille les émotions et l’ambiance du mariage.


*Lieu: Mas des thyms / Traiteur: Mas des Thyms /   DJ: Florian Le Nouail

*Faire part et papeterie: la mariée

Souriez : c’est un photobooth !

Pour bien démarrer la semaine, un petit concours sur le blog, qui intéressera tous ceux d’entre vous qui comptent organiser une fête dans les prochains mois et y proposer un photobooth.

Incontournable animation des mariages et de toutes les fêtes, le photobooth permet aux invités de s’amuser et de fabriquer des photos souvenirs géniales.

Je vous avais donné quelques conseils pour décorer et organiser un photobooth et quels accessoires utiliser, cette fois ci je vous propose de vous offrir le livre concocté par deux professionnelles complémentaires : Modaliza, photographe et  de Baby Pop’s party (organisatrice de fêtes pour enfants) : Souriez, c’est un photobooth !

Capture d’eěcran 2014-06-17 aĚ 16.37.33

Vous y trouverez des idées, des astuces, des DIY et des patrons pour réaliser le fond et le décor de votre coin photo. Vous pourrez même y lire quelques conseils made in Tata next door !

Pour gagner un exemplaire du livre, laissez un petit commentaire ci dessous en nous racontant comment vous imaginez votre photobooth.

Vous avez jusqu’au dimanche 5 octobre 18h pour jouer !

*** CONCOURS CLOS ***

c’est Xaelen, commentaire n°9 qui a été tiré au sort :

Trouver de l’inspiration! Quelle bonne idée! Pour le moment, j’imagine mon photobooth sur le principe des bandes dessinées: des bulles, des onomatopées, des demi-visages de personnages connus mais j’hésite encore pour le fond…

Xaelen, bravo, envoie moi ton adresse postale !

Merci à tous de vos participations,et bon photobooth !

Emelyne et Thibaut

Emelyne et Thibaut se sont rencontrés sur internet, sur un site au nom rigolo « tubededentifrice.fr » (non, ils ne sont pas dentistes, c’est un site de sorties). Des discussions virtuelles, une rencontre « coup de foudre », un Pacs, un appart, deux chats et une demande en mariage plus tard, les voici arrivés en juillet 2013… De jolies couleurs, originales et douces, beaucoup beaucoup de DIY (par les deux mariés, s’il vous plaît !), un château pas trop bloing bling et quelques jours hord du temps pour profiter à fond de l’évènement, voici la recette du mariage réussi d’Emelyne et Thibaut !

 {Crédits photos Instants présents}

Nous nous sommes mariés en deux temps et en « décalés » par rapport aux jours traditionnels de mariage. Nous nous sommes mariés civilement le mercredi 24 juillet 2013 en petit comité avec nos parents, nos frère et sœurs, neveu et nièce, et notre meilleur(e) ami(e) respectif/ve comme témoin.

Puis nous avons échangés nos vœux le vendredi 26 juillet 2013. La fête a duré tout le weekend :  retour de noce le samedi toute la journée avec sieste au pied des arbres et rangement de la salle seulement le lendemain, le dimanche.

 L’ambiance que nous souhaitions pour ce jour de mariage devait être conviviale, chaleureuse, ouverte sur la nature, même si nous nous mariions dans un château. C’est pourquoi nous avons choisi le château de Thillombois en Meuse qui rassemblait tous nos critères : un lieu pas « bling bling » mais classe, avec un grand parc et de beaux grands arbres pour créer des coins d’ombre, où on se sent chez soi. Et c’est ce que nous avons vraiment eu l’impression. Nous nous sommes accaparés ce lieu tout notre weekend de mariage, comme si c’était notre maison de famille. Et nos invités l’ont ressenti : au vin d’honneur, nos invités étaient assis par terre en train de siroter leur champagne, comme lors du garden party, beaucoup sont restés dormir sur place et ont continué les festivités avec nous la suite du weekend.

Nous avons vraiment eu l’impression d’avoir passé un weekend de vacances, à profiter de la vie, sans se stresser.

Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-116 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-128 Notre mariage à nos yeux a été parfait en tous points qu’il est difficile de sélectionner nos meilleurs moments du jour J.

tenue mariée tenue marié Le meilleur est sans conteste notre cérémonie d’engagement : recevoir tous ces témoignages d’amour de la part de nos parents, frère et sœurs, témoins et de découvrir nos déclarations d’amour respective… Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-080 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-069b Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-066 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-072b Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-084 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-088 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-092 Puis l’ambiance du vin d’honneur : il faisait beau et chaud, nous l’avons donc fait dans l’herbe, à l’ombre des arbres, assis par terre… Les pauvres serveurs en ont fait des pas pour venir nous servir !

Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-119 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-124 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-093b Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-115 Puis notre ouverture de bal : nous avions répété pendant quelques mois pour proposer un medley façon jeu « Just Dance » un peu amélioré, ça a mis une ambiance de folie.

ouverture de bal - première danse

intertitre 650 (2) Je consultais les blogs de mariage régulièrement depuis notre pacs, j’avais donc une foule d’idées pour notre décoration et je tenais à faire la majorité de notre déco nous-mêmes. Nous sommes censés nous marier qu’une fois dans la vie, je voulais profiter des préparatifs de mariage jusqu’au bout avec la fabrication de notre déco.

Untitled_0074

J’avais également une idée assez arrêtée (je parle à la première personne car c’est moi qui ai fait les recherches déco : mon chéri a approuvé et aidé à la fabrication) : je ne voulais pas de compositions florales pour notre décoration. J’ai donc tout de suite pensé aux pompons en papier de soie pour remplacer des fleurs fraiches. Comme j’hésitais entre deux codes couleurs, j’ai commandé des feuilles de papier de soie dans les camaïeux qui m’intéressaient et je me suis entraînée à faire des pompons. Le résultat fut sans appel, seul le camaïeu de teintes « nudes » donnait un rendu classe, doux et romantique mais pas trop, comme je l’imaginais. Nous avons donc fabriqué Thibaut et moi 180 pompons en papier de soie de toutes tailles que nous avons ensuite utilisés pour nos centres de table, décorer les cheminées des salons du château, les tables du vin d’honneur et le reste a été posé çà et là sur des marches d’escalier, etc.

Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-103b Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-095 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-096b J’y ai tellement pris goût que j’ai décidé de lancer ma petite entreprise de fabrication de pompons. Mon activité démarre très doucement, je suis en pleines démarches administratives…

 En ce qui concerne l’ambiance générale, l’éclairage était très important pour le rendu que nous souhaitions. Nous avons fait rajouter des éclairages indirects dans les tons roses par nos DJ car l’éclairage fourni par le château était trop « traditionnel ». Les bougies étant interdites au château, nous avons utilisé des bougies LED et disposé 9 couples LED/photophores par table, nous avons installé des guirlandes lumineuses à pile sous chaque gros pompon de nos centres de tables et disposé le reste sur les cheminées. Nous avons ainsi obtenu l’ambiance chaleureuse et conviviale que nous recherchions.

Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-133 Emelyne et Thibaut - Instants Pr+®sents-129 Pour l’ambiance à proprement parler, nous avons laissé nos témoins et DJ gérer la chose : nous avons eu une super entrée de salle avec haie d’honneur, nous avions répété et répété notre entrée de bal pour mettre le feu sur la piste de danse et nos témoins avaient trouvé des animations très sympas et pas lourdes du tout.

intertitre 650 (1) Sans hésiter, nous gardons le mariage sur plusieurs jours et en jours décalés car nous avions toujours trouvé que le mariage sur un seul jour était vraiment trop court. Nous avons vraiment pu en profiter : profiter de nos plus proches avec le mariage civil, profiter de la mise en place du château sereinement, profiter d’une longue journée de mariage au château, profiter d’un retour de noce où le maître-mot était « farniente » sans avoir à se dépêcher de nettoyer le château avant de rendre les clés, ce qui a été fait le lendemain du retour de noce. La location du château du vendredi matin au dimanche soir nous a coûté le même prix que celle du samedi matin au dimanche soir, nous aurions donc eu tort de nous en priver.

Faire toute la déco nous-mêmes, même si cela a été très chronophage et que nous sommes bien contents de ne plus le faire maintenant, cela nous laisse un super souvenir. Toujours dans les préparatifs, impliquer nos parents dans le choix du traiteur et des vins, nous avons passé de très belles soirées tous ensemble et nos parents ont énormément apprécié.

 

Notre seul regret, c’est de ne pas avoir eu le temps d’échanger avec certaines personnes pendant le vin d’honneur et qui sont parties plus tôt.  Donc si c’était à refaire, nous privilégierions ces personnes-là plus que d’autres.

 

  1. Vos conseils aux futurs mariés. Même conseil que pour la question précédente :  il vaut mieux être plutôt précis.

 

Déléguer, déléguer et encore déléguer. Faire confiance en ses proches à qui on a confié des tâches le jour J. Au jour d’aujourd’hui, nous ne savons absolument pas s’il y a pu avoir des couacs avec nos prestataires le jour J, car si il y en a eu, nos proches ont alors su gérer comme des maîtres. Nous nous sommes vraiment laissé porter ce jour-là et nous gardons donc le sentiment d’avoir vraiment profité de notre mariage.

Ne pas stresser. Avoir un peu le trac c’est normal mais il ne faut pas se rendre malade pour le mariage. Quoiqu’il arrive, le plus important c’est que l’on se retrouve uni avec l’homme ou la femme que l’on aime et c’est ça finalement qui compte ce jour-là : l’amour, la complicité, le bonheur d’être ensemble avec nos proches. Tout le reste finalement, ce ne sont que des « détails » qui contribuent au bonheur de cette journée et si il y a des petits couacs, il n’y a vraiment que vous ou vos très très proches impliqués dans l’organisation du mariage qui le verront.

  intertitre 650 (6)

Photographe Instants présents

Lieu : Château de Thillombois en Meuse http://chateau-thillombois.com/

Traiteur : Elle et Lui Traiteur à Ludres (54) http://elle-et-lui-traiteur.jimdo.com/ (tout le vin d’honneur et le repas de mariage a été cuisiné le jour J sur place)

Mobilier et Vaisselle : ABC Location http://www.abclocation.fr/ et A Table Location à Bar le Duc (55) http://www.atablelocation.fr/

Animation, Barnums et Eclairage : Omega Animation http://animationnancy.com/

Les pompons : http://jolis-pompons.fr

La mariée :

– robe : Cymbeline achetée chez Harmony Mariage à Sarreguemines (57)

– chaussures : sur mesure chez Dessine-moi Un Soulier http://www.dessinemoiunsoulier.com/fr

– coiffure : L’attrap’rêves à Boulay-Moselle (57)

– maquillage : moi-même

– bouquet : Jardin d’intérieur à Boulay-Moselle (57)

 

Le marié :

– costume : sur mesure chez John Aston http://www.johnhaston.fr/

– chaussures : Kenzo

– Boutons de Manchette : La Maison du Bouton de Manchette http://www.boutondemanchette.fr/

– boutonnière : idem bouquet de la mariée

 

Alliances : Lery Bouvier à Houdemont (54) http://www.lerybouvier.fr/