{Archives} … et à 11h48, heure anglaise, la mariée entra dans l’église…

Pour fêter les deux ans du mariage du siècle, petit retour sur le timing de ce D-Day pas comme les autres…

Vous pensiez avoir réglé votre mariage dans les moindres détails ? Vous avez briefé chacun sur son rôle, prévenu votre tante toujours en retard que le mariage était à 15h alors qu’en fait il est prévu à 15h30, vous avez fait un planning du jour J pour vos prestataires ? Vous vous êtes fait traiter de bridezilla par votre famille  ?

Ah ah ah, pauvre bride to be d’opérette ! Au prochain qui vous traite de control-freak, je vous suggère de montrer le planning du mariage de Kate et Wiliam que nous avait livré le site de Paris Match la veille de l’évènement (les horaires sont véridiques !) :

5h00 : Le réveil royal 
Bon, de toutes façons, ça, on l’a déjà vu, se lever aux aurores c’est en gros le lot de toute mariée qui se respecte. Bien qu’on aurait pu espérer un petit 6h, quand même, sont rudes ces anglais.

08h15 – 09h45 : Les invités sont attendus à WestminsterLes 1900 personnes entreront par la porte nord de Westminster, et seront accueillies et placées par les Yeomen, la garde de la reine et plus ancien corps de l’armée britannique.

Ce qui veut dire que certains invités devront être habillés, maquillés, coiffés et arrivés à 8h15 du matin. Comme on peut imaginer qu’on ne va pas au mariage du siècle sappé n’importe comment et coiffé saut-du-lit-style, certains invités se seront levés à 4h du mat’. C’est le cas de Mr and Mrs Dugenouth, qui sont cousins au 152è degré du type de la sécu de la reine, et qui trépignent depuis des mois d’être invités à ce mariage.

09h50 : Arrivée à Westminster des invités importants.
Ah, j’en déduis donc que Mr and Mrs Dugenouth, qui se sont levés à 4h, ne sont pas importants.

 Vous noterez quand même que Kate et Wiliam ont donc par déduction invité 1900 invités « pas importants » (les 1900 abrutis levés à 4h du mat’)

10h15 : Arrivée à Westminster de William et des témoins. Le marié, son frère et témoin, le prince Harry, et la sœur et demoiselle d’honneur de Kate Middleton, Pippa, auront quitté Clarence House à 10h10. (c’est cool d’habiter en face de l’église)

Alors là, big big big deception. C’est quoi ce mariage à + de 2000 invités avec DEUX témoins ?? Et les bridesmaids en camaïeu de bleu hein ? et les groomsmen du marié qui sautent en l’air pour la photo ?? là, vraiment, Kate, Wiliam, je suis déçue.

10h20 : Arrivée à Westminster des familles royales étrangères
Les membres des familles royales étrangères arrivent à Westminster en provenance de Buckingham.

Mr and Mrs Dugenouth, les invités pas importants se pèlent dans l’abbaye depuis maintenant deux heure dans leur habits du dimanche.

10h27 : Arrivée à Westminster de la mère de Kate 
Carole Middleton, et James Middleton, la mère et le frère de la mariée auront quitté le Goring Hotel – où réside la famille Middleton avant le mariage – à 10h20, direction Westminster.

C’est à ce moment là que le planning commence à être drôle. Arrivée à 10h27 ? Ca veut dire quoi, que quelqu’un a chronométré combien de minutes exactement on met entre ces deux lieux ? Est-ce qu’on a mesuré la hauteur des talons de Carole Middelton pour connaître sa vitesse de marche et prévu deux timing avec vent dans le dos et vent contraire ??

10h30 : Arrivée à Westminster d’une partie de la famille royale 
La majeure partie de la famille royale britannique aura quitté Buckingham à 10h25. Ses membres entreront la porte ouest, la principale.

Je viens de comprendre que les Dugenouth sont entrés par la porte de service en plus de s’être levés aux aurores .

10h40 : Arrivée à Westminster des enfants d’Elizabeth II
La princesse Anne et son époux Timothy Laurence ; le prince Andrew, duc d’York, accompagné de sa fille la princesse Eugenie ; et le prince Edward, comte de Wessex et son épouse Sophie, auront quitté Buckingham à 10h35

Les Dugenouth sont là depuis 2 heures  et 25 minutes.

 10h42 : Arrivée à Westminster du prince Charles 
Le prince Charles et son épouse Camilla, auront quitté Clarence House à 10h38.

Le ventre de Mrs Dugenouth gargouille. En effet, son petit déjeuner remonte à  maintenant 5 heures.

10h45 : Arrivée à Westminster de la reine Elizabeth II

 Après avoir quitté Buckingham à 10h40, la reine et son époux, Philip, duc d’Edimbourg, arrivent à l’abbaye. Comme le veut la tradition, ils sont les derniers à entrer – mis à part la mariée, et son père.

Mrs Dugenouth essaie de manger discrètement le twix qu’elle avait dans son sac

10h55 : Arrivée à Westminster des demoiselles et garçons d’honneur
Lady Louise Windsor (7 ans, fille d’Edward), Margarita Armstrong-Jones (8 ans, fille du Vicomte Linley) – David, fils de Margaret), Grace van Cutsem (3 ans, fille d’Hugh van Cutsem, parrain de William), Eliza Lopes (3 ans, petite-fille de Camilla), William Lowther-Pinkerton (10 ans, fils du Secrétaire privé de William et Harry), Tom Pettifer (8 ans, filleule de William – fille de Tiggy Pettifer, nurse de William) ; auront quitté l’Hotel Goring à 10h48.

Je souhaite bon courage à la personne qui va rassembler à 6 mômes dont deux de 3 ans en leur expliquant qu’ils doivent impérativement partir à 10h48.

10h58 : Arrivée à Westminster de Catherine Middleton
La mariée aura quitté l’Hôtel Goring, accompagnée de son père, à 10h51.

Vous croyez que la veille, ils se seront tous rassemblés pour synchroniser leurs montres comme dans les films d’espionnage ?

11h00 : Début de la cérémonie à Westminster. La cérémonie devrait durer un peu plus d’une heure.

J’ai envie de dire : tant mieux pour Mrs Dugenouth si ça dure pas beaucoup plus d’une heure ! ça fait bientôt 7h qu’elle est levée, TROIS heure qu’elle est en train d’attraper une pneumonie dans cette bon sang d’église à la noix,  elle a fait une tache de Txix sur sa veste, elle a mal aux pieds, elle ne voit rien car elle est derrière un poteau, elle n’en peut plus, Mrs Dugenouth, elle voudrait être en train de manger des chips en regardant le mariage sa télé comme tout le monde, alors heuresement que ça ne dure pas beaucoup plus d’une heure !

Faille temporelle : rien sur la cérénomie. J’aurais aimé qu’on me dise à quelle heure précisément ils vont dire Yes I do : 11h 47 min et 29 secondes ?

12h10 : Le couple marié sort de l’abbaye 
William et Kate apparaîtront pour la première fois devant leurs futurs sujets, comme mari et femme.

Là, j’hésite : qu’ont donc prévu Kate et Wiliam pour leur sortie : de la lavande ? des graines ?  des bulles de savon ? secouer des rubans ?

12h15 : Départ du carrosse

Le couple regagnera le palais en carrosse – découvert si le temps s’y prête. Ils seront suivis de trois carrosses, un pour les témoins (William et Pippa), un pour les parents (Charles et Camilla, Carole et Michael) et un enfin pour le couple royal (Elisabeth et Philip). Un millier de militaires feront une haie d’honneur à ce royal cortège, tout au long de son parcours.

Les Dugenouth mettront environ 1h20 à sortir de l’abbaye puis une autre 1h20 à retrouver où ils ont garé la voiture.

Le parcours

12h30 : Arrivée à Buckingham du Cortège

12h40 : Arrivée à Buckingham des membres des familles royales britanniques et étrangères

12h45 : Arrivée à Buckingham des autres invités du «Breakfast»

J’ai compris, ça marche comme le speedy boarding d’Esayjet ou la carte flying blue : si tu l’as pas, tu passes après les autres.

13h25 : Un baiser sur le balcon ?
William et Kate, accompagnés de leurs familles, se présenteront au balcon de Buckingham palace. La question est dans toutes les têtes : Offriront-ils un baiser à la foule, comme l’avait fait Charles et Diana il y a 30 ans ? Petit indice, une source au sein de la maison royale a dit que ceux qui attendaient ce moment avaient «peu de chances d’être déçus» …

Mr and Mrs Dugenouth ne voient pas ce baiser car ils sont bloqués sur le périph.

13h30 : Passage du défilé aérien 
Sept appareils survoleront la résidence royale pour saluer le mariage. Parmi eux, trois appareils de la Seconde guerre mondiale, un Lancaster, un Spitfire et un Hurricane.

Ca, ya pas à dire, c’est quand même la classe. Bruyant, polluant et ruineux mais la classe.

13h35 : Début du «breakfast» de la reine

« breakfast » ?? je sais que j’avais suggéré l’idée mais je ne pensais pas que ce serait la reine  d’Angleterre  qui suivrait mes conseils . Elle offre le « breakfast » ?? y’aura quoi ? des beans et de la marmelade d’orange ??

15h00 – 19h00 : Le temps d’une pause
Kate et William pourront enfin souffler. Des retrouvailles en coulisses entre amoureux qui comprendront toutefois un changement de costume et un raccord maquillage et coiffure.

Là je suis surprise. dans un emploi du temps à la minute près, on leur  donne 4h de temps libre ?? nan… à mon avis c’est plutôt :

15h00, la porte de leurs appartements se referme

15h01 : 4 personnes aident Kate à retirer les 47 m de tulle de sa robe

15h42 Kate sort de sa robe.

15h43 Kate enfile un peignoir

15h44 Kate prend place pour la retouche maquillage

16h45 fin du maquillage. Du premier oeil.

Pendant ce temps, Wiliam est en chaussattes et caleçon, il regarde le cricket.

17h30 : début de la retouche coiffure.

18h : enfilage de la deuxième robe

18h58 : Wiliam remet un costume

18h59 on ferme le dernier bouton de la robe de soirée de Kate.

19h00 : Début du «dinner»

Quelque 300 personnes sont invitées à ce diner à Buckingham, organisé par le prince Charles.

bah ? ? et la photo de groupe ? la piñata ? le lancer du bouquet ?? Nan ? une messe d’une heure ? un « breakfast » de mariage et un dîner, c’est tout ce qu’il y a comme animations ?

J’espère qu’ils ils ont prévu une petite chanson, un ou deux jeux quand même, histoire de rigoler un peu parce que sinon, franchement, un mariage royal, c’est pas très fun.

Cet article et son titre m’auront valu une petite heure de gloire totalement imméritée, comme je l’expliquais ici et .

DIY : des rosaces en papier pour décorer

Vous les avez forcément déjà vues; ces rosaces ont fait une entrée très remarquée depuis dejà quelques temps et sont idéales pour un fond de photobooth ou pour décorer les murs de votre salle. Je les ai faites en papier de soie, parce que c’est ce que j’avais sous la main (je possède environ 300 énormes feuilles de papier jaune pétant, il faut bien que je trouve quoi en faire, et deux feuilles violettes récupérées froissées dans une boite cadeau mais le papier de soie se repasse parfaitement bien !). Mais le papier de soie n’est pas forcément la texture idéale, je conseillerais le papier peint, qui en plus vous permettra de faire des rosaces de 50 cm de large – le diamètre étant égal à la largeur de votre feuille avec le DIY ci-dessous. Autant vous dire que vous couvrez un vilain mur pour pas trop cher.

Je rappelle, s’il en était besoin qu’avec ce type de déco, l’accumulation fait l’effet, et qu’il vaut donc mieux un feu d’articfice de plusieurs m2 sur un mur que des rosaces isolées un peu partout.

Si vous avez du temps, de l’envie, un tout petit porte monnaie et 10 doigts en état de marche, Tata vous a donc  concocté ce petit Fais le Toi Même :

Matériel nécessaire : une bande de papier, de la colle ou du scotch double face, une perforatrice à motif rond de plusieurs cm de diamètre, du papier cartonné de couleur.

Si vous souhaitez les faire avec du papier cartonné, la longueur de labande doit être environ 12 fois plus longue que large.

Avec du papier de soie, plus souple, le ratio peut être inférieur. De toutes façons, si vous avez visé trop court, ça ne fait rien, vous pouvez parfaitement rallonger.

Pliez tout le longueur en accordéon.( Jusqu’à cette étape, il est encore temps de fabriquer un pompon)

Mettez de la colle ou mieux, du scotch double face (ça ne coule pas et sèche immédiatement), sur la moitié de l’extrêmité de l’accordéon

Pliez l’accordon en deux et collez les deux parties

Mettez du scotch double face un des deux côtés

Dépliez et collez les deux côtés ensemble

Découpez un rond de carton avec votre perforatrice

Encollez-le

Et collez le au centre de la rosace.

Faites la même chose de l’autre côté, avec le même carton ou un carton moche, de toutes façons ce sera le dos de la rosace.

Sur cette photo, les rosaces jaunes et mauves sont en papier de soie. Les roses sont en papier cartonné.

 

Si vous voulez les acheter toutes faites; Sous le lampion, la nouvelle boutique d’Alix, du blog Des ides pour un joli mariage,  vous en propose de grandes toutes faites. Vous y trouverez aussi des boules chinoises (ou japonnaises, je ne sais jamais), des lampions, des boules en papier alvéolé (dont je suis très fan, personnellement), des fanions, des pompons, bref tout pour décorer votre salle de mariage.

Destination voyage de noces : Tanzanie et Zanzibar !

Grand succès auprès des honeymooners, le voyage de noce en Tanzanie et à Zanzibar est un peu LA destination de rêve pour ceux qui ne veulent pas simplement se reposer sur une plage. Imaginez un peu : des réserves africaines, des animaux, des safaris photo mais aussi du sable fin et du repos grâce aux plages de Zanzibar, des hébergements luxueux, tout est réuni pour en faire un voyage de inoubliable.

Mymène et son mari ont pu, grâce à leurs invités s’offrir cette parenthèse, Mymène nous raconte…

Nous avons choisi pour notre voyage de noce de passer 6 jours en Tanzanie pour un safari et 5 jours à Zanzibar pour profiter du soleil.

Nous sommes passé par l’agence Voyageurs du Monde donc on peut clairement dire que c’était plutôt un voyage luxe que sac à dos…

* Safari en Tanzanie *

En Tanzanie nous avons visité les 4 principaux parcs à savoir (et dans l’ordre) le Tarangire, le cratère du Ngorongoro, le Serengeti puis pour finir le lac Manyara.

Nous y étions en Octobre soit en saison sèche donc pas de pluie et de la chaleur.

Pendant ces 6 jours de safaris nous en avons pris pleins les yeux et le cœur, des paysages magnifiques complètement différents à chaque fois. Voir les animaux en vrai et si proche, nous a fait retomber en enfance, entre Sophie la girafe et le Roi Lion c’était juste fou !

Par chance nous avions un guide exceptionnel, amoureux et respectueux de la nature, incollable sur la faune et la flore !

Un spectacle incroyable, même les plus belles photos ne sauraient vraiment retranscrire cette beauté.

En gros il faut le voir de ses yeux….

Donc amoureux de la nature foncez vous ne le regretterez pas.

* Zanzibar *

A Zanzibar, une escale à Stone Town puis direction le sud ouest de l’ile.

Notre choix est parti de mon fantasme pour Zanzibar, le nom me faisait rêver il évoquait l’exotisme le rêve du coup en cherchant j’ai découvert qu’on pouvait allier safari et plage, en amoureuse des animaux et de la mer je n’ai pas eu grand mal à convaincre mon mari (à l’époque le groom)

* Budget *

-9800 Euros (mais je pense qu’on peut trouver moins cher, étant passé par Voyageurs du Monde il n’y a pas d’hôtels bas de gamme du coup ça fait gonfler la note, de plus nous avons pris un hôtel très luxueux à Zanzibar ce qui explique le prix final (merci au passage à nos invités qui nous ont permis de faire ce beau voyage !)

-Ajouter au prix : 90 euros/pers pour les vaccins, 100 euros/pers pour la Malarone (pour 21 jours de traitement), le visa, le pourboire du chauffeur guide, et les nombreux pourboires sur place…

 

* Infos Vérités *

* Le pourboire est un sport national en Tanzanie, ca peut être agaçant à la longue mais il faut s’y faire et prévoir le budget.

* Le budget total est quand même élevé

* On avale beaucoup mais vraiment beaucoup de poussière !

* Un peu fatiguant, on ne s’est jamais couché aussi tôt….

Un petit conseil tout de même car cela arrive souvent : prévoir un sac avec 3 jours de change et ses médicaments à garder avec soi ! Nos valises à l’aller sont restés à Amsterdam, ce n’est pas drôle en voyage de noce de garder les mêmes sous vêtements 3 jours de suite…..

 

* Bons plans et bonnes adresses *

Kirurumu Manyara lodge et Kikurum Tarangire lodge au Tarangire et Lac Manyara, des jolies tentes en pleine nature, ou l’on s’endort avec le bruit des hyènes pas très loin….

-Le Kholle House, un guest house juste magnifique en plein cœur de Stone Town à Zanzibar

-Le Résidence Zanzibar, un hôtel luxueux qui chouchoute ses honeymooners, un rêve éveillé….

blog mariage

Mymene et son mari tout neuf sont passés par la même agence que nous pour notre voyage de noce en Afrique du sud : Voyageurs du monde, qui a un service de liste de mariage, qui permet à vos invités versent directement leur participation à votre lune de miel de rêve. Si vous souhaitez partir immédiatement après votre mariage, ça vous évite d’avancer toute la somme en attendant de récupérer l’urne. En revanche, attention, il faut verser le solde un peu avant le voyage et en général pas mal d’invités attendent le dernier moment, voire viennent au mariage avec un chèque. Prévoyez donc quand même une petite somme à avancer.

blog mariage

Un grand merci à Mymène pour ses photos et son récit !

On the wedding road… la voiture des mariés

Premier article aujourd’hui pour Tonton Mymoon sur la voiture des mariés, un sujet qui, je dois l’avouer, était le cadet de mes soucis quand je me suis mariée. Pour vous dire, c’est le seul et unique élément de notre mariage à propos duquel j’ai prononcé les mots qu’aucune bridezilla digne de ce nom ne prononce jamais :  « je m’en fiche, faites ce que vous voulez ». Je pense que bon nombre d’entre vous, mesdames, mesurent l’énormité de ces propos dans la bouche d’une future mariée. Pour vous donner la fin de l’histoire, le Groom a ourdi un complot avec mes parents pour avoir une voiture dans laquelle très peu de mariés circulent, pour une bonne raison c’est qu’il en existe 5000 exemplaires au monde (dont 50% facile dans le Loir et Cher), j’ai nommé l’Avantime, vaisseau spatial lié à ma propre histoire et dans laquelle on est merveilleusement bien installé même avec une grande robe. Moi qui n’en avais rien à fiche au départ, j’ai été plus que ravie et touchée de cette surprise, d’autant plus remarquable que ça a été très compliqué de la trouver apparement (ça ne se loue pas, il faut trouver un propriétaire sympa. But they did it !!)

Pour ce premier article, il va être question de marquer son territoire. Que Tata Next Door se rassure, je ne vais pas salir la moquette du blog… J’étrenne donc cette rubrique par un sujet éminemment masculin : la voiture. Car c’est bien connu, si un homme ne peut décemment pas choisir seul une paire de chaussure ou avoir un avis totalement rationnel sur le parfum de cupcakes s’harmonisant le mieux avec la décoration florale de l’église, il est génétiquement programmé pour changer un pneu par une belle nuit d’orage, sans crique et si possible dans un col hors catégorie. Donc, parlons de voitures, de caisses, de bagnoles, de charrettes, de tas de ferrailles, de tires, de tas de boue… et de mariage.

 Prenez le volant

Crédit photo David Meyer

Revenons au marquage de territoire, car avec la bagnole, c’est de cela qu’il s’agit. Traditionnellement, les futurs époux arrivent dans deux véhicules différents, la mariée étant conduite par son père dans le carrosse nuptial. Après la cérémonie, on change la donne : le papa de la belle, comblé, laisse les clés du bolide à Groomy, symbolisant par ce geste qu’il lui refile sa fille par la même occasion.

Alors bien sûr, la féministe tapie en moi trépigne, s’indigne, hurle son désarroi et hulule sa colère (très joli, mais un peu flippant), menaçant de brûler ses sous-vêtements. Sauf que… personnellement, j’y vois une très belle occasion pour la bride-to-be de passer un dernier moment privilégié avec son père, un de ces derniers moments, intime,  où il peut encore être le papa et elle la petite fille chérie.

Bien sûr, la tradition n’est pas toujours suivie au pied de la lettre, et il est tout à fait possible pour la bride-to-be de se faire promener par une amie ou un oncle, voire un chauffeur pro (plutôt Nestor dans Tintin que Jean Alesi dans les graviers).

Passons maintenant aux choses sérieuses… Quels sont les critères principaux pour choisir votre carrosse ?

1-    Faites-vous plaisir !!!
2-    Soyez, si possible, raccord avec le thème.
3-    Regardez la route.
4-    Enfin, n’oubliez pas le budget…

 Plaisir !

Crédit photo Barbara Samson

J’ai toujours aimé cette citation de Pierre Daninos : « Les hommes mettent dans leur voiture autant d’amour-propre que d’essence ». Pour la plupart d’entre nous, brides-to-be autant que groomies, une voiture n’est pas qu’un tas de tôle sur roues allant d’un point A (la mairie) à un point B (la fête).

 La caisse peut être un fantasme (la Ford Mustang de Steve McQueen dans Bullit ou la Jaguar Type E de James), reflète une idée de la vie (le Combi Volkswagen hippie, la corvette 1956 de la folle jeunesse américaine ou la Traban soviétique), fait ressurgir des souvenirs d’enfance (la deudeuche de pépé ou la 205 junior de nos 18 ans, mais aussi K2000 et la Gran Torino de Starsky), un parfum de vacances (« c’est quand qu’on arrive ? »), une banquette arrière. Faites-vous plaisir ! Le mariage est l’occasion idéale non ?

Par contre, à ce stade, n’arrêtez pas votre choix sur LA voiture, mais plutôt sur une ambiance, un style. Dites « sportive » plutôt que Lamborghini Gallardo, « luxe à l’anglaise » plutôt que Rolls Royce Phantom V5…

Mesdemoiselles, si vraiment vous n’avez rien à faire de la voiture, c’est une jolie occasion de déléguer à Groomy (et à ses potes, si si) la quête de LA voiture. Surtout s’il a bien voulu céder la mort dans l’âme sur sa géniale idée de thème Grunge-chic, reconnaissant finalement que Nevermind ne convient pas tout à fait comme musique d’entrée pour la cérémonie d’engagement, fût-il joué à la harpe.

Groomy, que tu sois addict aux grosses cylindrées ou adepte du RER A aux heures de pointe un jour de grève ET de canicule, la virée voitures de collection entre potes ou avec le frangin peut s’avérer être un moment super agréable : visites de « garages » démentiels regorgeant de voitures rares, rencontres de passionnés de belles mécaniques et d’histoire, virées de test en voitures de légende… Promis, ça pourrait même s’avérer plus sympa que l’atelier pompons en tulle de demain (et après-demain, et après-après-demain, et …).

 Le thème

Crédit photo Lindsay B Photography

 Une fois votre envie exprimée, reste à l’accorder avec votre thème. D’autant que la voiture permet de faire des photos mémorables si elle est bien utilisée. La plupart du temps, cela sera possible : vous voulez une sportive pour un mariage shabby-chic, optez pour une petite sportive anglaise aux tons bleus pastels (une Triumph TR4 par exemple). Mais il faut reconnaitre que si votre envie va vers un 4×4 style Hummer et que votre thème tourne autour des papillons, il faudra faire des compromis…

Ci-dessous, quelques exemples de styles et de voitures correspondantes :

–       Rétro-urbain : là, vous n’avez pas de limites, toutes les voitures de collection ou presque pourront s’accorder à votre thème, faites-vous plaisir. Cela dit, pour marquer les esprits pour quelques années, pourquoi ne pas opter pour le bus vintage parisien, un school bus US jaune ou un bus impérial londonien ? Moment inoubliable assuré avec tous les noceurs et photos superbes de la balade collective. Bonne idée aussi, le taxi anglais, à recommander aux robes les plus volumineuses.

–       Années folles : oui les voitures existaient déjà dans les années 20, et il est possible de se marier avec la mythique Ford T. Plus facile à trouver, les américaines des années 30, comme les Ford A et V8, seront également dans le ton. Du côté des françaises, nous ne sommes pas en reste. Un petit coup de cœur pour les Citroën des années 20, qui en plus sont faciles à trouver encore aujourd’hui.

–       Ecolo-bohème : pas question de sortir le Cayenne de beau-papa ! Ecolo jusqu’au bout des Veja, vous irez à pied s’il y a moins de 10 minutes de trajet. Sinon, vous opterez pour le tandem et un cortège à vélo. Sinon, choisissez les transports en commun vintage présentés plus haut. Sinon, faites comme tout le monde et vengez-vous sur les petits fours bio et le champagne naturel.

–       Romance à l’italienne : voitures et Italie, tout un programme. Mais attention, si les italiennes sont jolies, elles sont aussi souvent petites, pas facile d’y caser une robe de mariée volumineuse ou même un grand Groomy. Qu’il s’agisse d’une Fiat 500 ou d’une Ferrari Testarossa, attention à la tête… Du coup, une bonne option pourrait être, si le temps est au beau fixe, de prendre une décapotable. Une Fiat 124 des années 70 par exemple, ou une Alfa Romeo Spider des années 80.

–       Champêtre : choisissez un véhicule plein de charme, qui fleure bon la campagne et les petites nationales des vacances. Pourquoi pas un tracteur vintage en parfait état ? Côté voiture, on pense à la 2CV bien sûr, version décapotable pour saluer dignement la foule. Ou plus original, une Citroën Type B des années 20. Là encore le choix est très large. Bien sûr, le thème champêtre s’accommode très bien avec des voitures hippomobiles (des calèches quoi) ou pourquoi pas un tandem joliment customisé ! La classe totale si un cortège à vélo peut vous suivre jusqu’à la salle, mais… Pensez à mamie Claudine qui ne pourra pas pédaler plus de 3m et à la robe de dulcinée qui risque de se coincer dans le dérailleur (et qui s’y colle pour réparer ? Groomy !!!)… Bref, joli mais risqué (ai-je parlé de la pluie ?).

 Le trajet

Crédit photo Barbara Samson

Ce point peut paraitre un peu idiot, mais n’oubliez pas la fonction principale de la voiture : les photos aller de la mairie à l’église, puis à la salle de réceptions. Aussi, la distance et le type de route à emprunter vont éliminer naturellement certaines montures.

Au-delà de 10 minutes de marche ou de pédalage, il sera compliqué pour l’ensemble des convives de faire le chemin avec le cortège. Il faudra donc prévoir que certains convives pourront utiliser des voitures, ce qui pourra casser un peu l’ambiance (possible sentiment d’exclusion d’un côté, bruit des moteurs de l’autre).

Au-delà de quelques kilomètres de route, il faudra également oublier la calèche. Ou prévoir de partir la veille et de s’arrêter en relai de poste. Idem s’il est nécessaire de prendre un axe fréquenté ou une voie rapide.

Les véhicules de collection ont beau être en parfait état, les modèles les plus anciens auront des difficultés à effectuer de grandes distances. Aussi vérifiez bien auprès du propriétaire que la belle mécanique est capable de faire l’aller-retour sans encombre et en toute sécurité : rouler à 30 km/h sur l’A6 n’est pas forcément la meilleure idée qui soit.

 Le budget

Enfin, la voilà la question qui fâche ! Etant donné que tout le monde n’a pas la chance d’avoir un tonton collectionneur de voitures anciennes ou un beau-frère mettant gracieusement à disposition sa Porsche Carrera 4S, il faudra nécessairement se rappeler que le poste « voiture » à un coût.

Les prix varient autant que les prestations. On pourra trouver des véhicules sans trop de difficultés à partir de 350€ la journée, chauffeur et assurance compris, avec un grand nombre de superbes caisses autour des 500€, y compris Rolls et Ferrari. Pour les modèles plus rares ou prestigieux, et également pour les bus, compter au moins 900€, jusqu’à 2500€.

Du coup, avec un budget entre 350€ et 750€ pour la voiture, vous trouverez forcément pédale à votre pied, avec la possibilité de se faire vraiment plaisir.

Crédit photo Ben Q Photography

 Sur la grille de départ

Votre choix est fait, parfait. Réservez-la environ 3 mois avant le joli jour-J, car si vous voulez louer une voiture de collection, vous risquez fort de vous retrouver en compétition avec les 27 couples de la région qui ont le mauvais goût de se marier le même week-end que vous, aucune correction, les bonnes manières se perdent ma bonne dame. Si vous choisissez de vous marier en Kangoo, pensez à réserver 2 jours avant la noce. Ou le matin même, mais c’est plus risqué.

A part ça, quelques points à checker avant de prendre le volant :

–       Vérifiez que l’assurance de la voiture est à jour et adaptée.
–       Faites un état des lieux et vérifier les points clés de sécurité (pneus, freins, lumières, roue de secours, etc.), surtout si la voiture est « livrée » sans chauffeur.
–       Vérifiez que le plein est fait et qu’il ne sera pas nécessaire d’arrêter le cortège au supermarché du coin pour faire le plein ! N’hésitez pas à demander l’autonomie de la belle, pour les voitures de collection notamment.

Allez, bonne route les amoureux !

 Les « petit bonus » de Tonton Mymoon

1- Avez-vous réellement besoin de décorer la voiture des mariés avec cette composition florale géante ? Une belle voiture se suffit généralement à elle-même, donc autant économiser sur la compo. Si vous tenez à décorer la voiture, soyez simple et restez dans le thème du mariage. On pourra s’autoriser un (petit) panneau vintage « Just married » par exemple, ou éventuellement quelques nœuds de satin. Eventuellement.

2- Préparez une petite musique d’ambiance si la voiture est équipée. Une chanson qui vous détend tous les deux ou pour faire le plein d’énergie par exemple, avant d’attaquer la ligne droite finale.

3- Pensez à faire le trajet au moins une fois avec une voiture classique en imaginant si le véhicule choisi le jour-J pourra se frayer un chemin : virage trop serré pour une limousine, limite de hauteur pour un bus, chemin pavé ou éventuellement boueux. On ne fait pas le coup de la panne le jour-J !

4- Des sites où louer votre véhicule
–       Voitures récentes de prestige : http://luxury-club.fr – www.standingcar.fr

–       Voitures et bus de collection : www.classic-rent.fr

Un article signé Tonton Mymoon

Et vous ? 2CV, voiture ancienne, bolide moderne, à pied à cheval ou en vélo, dans quel carrosse allez vous vous déplacer ?

Quel nom après le mariage ?

Une évidence pour certains, une prise de tête pour d’autres, changer de nom ou pas après son mariage est une question que chacun se pose. Homme et femme désormais ! Car oui, Messieurs, l’égalité est désormais parfaite dans ce domaine.

Cet article avait été publié une première fois il y a quelques mois. Mais le sujet concernant tout le monde, je me dis qu’il n’est peut être pas inutile de le ressortir, mis à jour avec les derniers textes. 

C’est à l’Insatiable Charlotte, blogueuse littéraire chez qui vous pouvez lire de passionnantes interviews d’écrivain (entre autres) que j’ai posé toutes les questions que j’avais avant de me marier. En effet, Madame Insatiable ,’est pas seulement une passionnée de lecture et d’écriture, elle termine actuellement ses études d’avocate. C’est donc une juriste pointue qui vous dit tout ce que vous devez savoir sur le changement (ou pas) de nom de famille.

Je la remercie de ses explications très claires parce que pour avoir cherché moi même les informations avant notre mariage, quand vous ne voulez pas faire comme tout le monde, ce n’est pas facile de trouver les textes !

Mon nom à moi est très joli, alors que celui de Monsieur… hum.  Je suis obligée d’en changer ?

Vous avez fait la fête comme il se doit, vous avez dit oui à votre chéri et dès le lendemain, paf, on vous appelle Madame-le-nom-du-chéri, les chèques de l’urne sont au nom de Monsieur et Madame le-nom-du-chéri…

Quelques temps après, le téléphone sonne « allo, Madame-le-nom-du-chéri ? » et là vous avez un gros blanc avec de répondre un « oui » timide…

Et pourtant !

Le changement de nom n’est absolument pas une obligation. C’est purement facultatif, et cela n’a aucun caractère automatique.

Si vous vous décidez à prendre le nom de votre conjoint, celui-ci ne sera qu’un « nom d’usage »… Vous serez et vous resterez toujours officiellement Madame-votre-nom-à-vous.

 Texte : Arrêté du 16 mai 1974 et  du 26 juin 1986 : « Le mariage est sans effet sur le nom des époux, qui continuent d’avoir pour seul patronyme (l’arrêté est antérieur à la loi du 4.03.2002 qui remplace le patronyme par le nom de famille) officiel celui qui résulte de leur acte de naissance. »

 

Et pourquoi ce serait à moi de changer, hein ?

Là encore, les préjugés et les idées reçues sont monnaie courante.

Tout d’abord, la femme ne DOIT pas changer de nom, elle le PEUT si elle le souhaite.

A sa conception, en 1804, le code civil était évidemment le reflet de son époque et la position de la femme était inférieure, en tout point à son mari… L’évolution (récente) a bouleversé les codes et désormais la femme peut prendre en nom d’usage le nom de son époux en l’accolant au sien ou en prenant le nom de son conjoint comme seul nom d’usage.

Le mari quant à lui pouvait également accoler le nom de son épouse au sien mais jusqu’à il y a très peu de temps, une différence subsistait : il ne pouvait pas décider de prendre comme nom d’usage uniquement le nom de son épouse.

Or cela a changé très récemment puisque cela date de 2011 où un arrêté du 29.07.2011 modifié a été publié au JORF le 15 novembre 2011 et prévoit cette faculté pour l’homme  :

III. – Informations spécifiques aux époux 1° Nom des époux

Le mariage est sans effet sur le nom des époux, qui continuent chacun d’avoir pour seul nom officiel celui qui résulte de leur acte de naissance. Toutefois, chacun des époux bénéficie de l’usage, s’il le désire, du nom de son conjoint, en l’ajoutant ou en le substituant à son propre nom.

En résumé : tout est possible : garder son nom de de naissance, prendre celui de son conjoint, accoler les deux dans n’importe quel ordre et ce, pour les deux époux.

 

Est-ce que le maire à la fin de la cérémonie va nous donner un papier qui dira comment on s’appelle ?

Et non, vous ne sortez pas de la mairie en vous appelant Madame-le-nom-du-chéri.

Cela n’est pas automatique et non obligatoire. Vous pouvez également décider de porter le nom de votre mari plusieurs années après le mariage.

 

Ah. Alors je fais quoi pour dire aux gens comment je m’appelle maintenant ?

Là, c’est le bonheur évidemment ! 

Vous devez aller en personne à votre mairie ou à la préfecture de police, selon l’endroit où vous habitez , pour faire le changement afin notamment d’obtenir une nouvelle carte d’identité (il faudra vous munir d’un acte de naissance de moins de trois mois faisant apparaître en marge le mariage ou d’une copie intégrale de l’acte de mariage). Une fois, le changement fait, il vous faudra informer tous les organismes dont vous dépendez. Attention à bien vérifier que les organismes prennent en compte le changement (car vous risquez de vous retrouver avec une carte vitale au nom de jeune fille et une carte mutuelle au nom de femme, ce qui peut poser problèmes)…

 Je pensais avoir trouvé le saint Graal sur le site internet Mon service public  Cela permettait soit disant de faire la déclaration de changement de nom pour divers organismes, mais il ça n’a pas l’air de fonctionner pour tous les organismes, en tous cas dans mon cas.

Bon courage pour le parcours du combattant !

 

Le Groom et moi même, avons décidé de porter le même nom : Mademoiselle Next et Monsieur Door sont désormais Monsieur et Madame Next-Door (petit apparté de moi même : autant vous dire que je suis hyper-méga-ultra-giga fière d’avoir épousé un des hyper-méga-ultra-giga rares hommes sur terre à trouver ça chouette d’accoler le nom de sa femme au sien, et en premier, s’il vous plaît ! Je le remercie encore et encore, et je l’aime aussi pour ça mais revenons à nos moutons). Il y a des gens que ça semble dérouter et qui nous disent : « et votre fils aussi ils s’appellera Next-Door ? et il fera comment quand ils épousera la petite  Same-Level ? Ils s’appelleront Same-Level -Next-Door ? (disent ils avec un petit sourire mauvais)

Pour le nom de l’enfant, lors de sa naissance, il faudra bien indiquer les deux noms si vous souhaitez qu’il porte les deux noms ; à défaut, là encore résurgence du passé, il portera le nom du père. (article L 311-21 du code civil)

Une personne ne peut utiliser plus de deux noms. Ainsi, si vous transmettez le double nom à votre enfant, le jour de son mariage, il devra, s’il veut prendre le nom de son conjoint, choisir un des deux noms dévolus lors de sa naissance et y accoler celui de son conjoint.

[là les gens au petit sourire mauvais disent : « han mais c’est affreux, il devra choisir et perdra un de ses deux noms ! » Oui. Mais personnellement je ne trouve pas ça plus grave que de perdre complètement le sien quand on est une femme. Mais j’ai l’habitude qu’on ne partage pas mon avis, au motif que « c’est pas pareil ». Je cherche encore pourquoi]

Merci encore Charlotte !
blog mariage

Et vous ? vous avez changé de nom après le mariage ? vous avez envie de le faire ? vous préférez garder le vôtre ? Monsieur est-il prêt à prendre le nom de Madame ?