Si c’était à refaire #6 Maria

Quand on est soit même un prestataire de mariage, forcément, on a de quoi s’inspirer toute l’année et un carnet d’adresse du tonnerre. C’est sûr que ça aide, mais ça ne fait pas tout. Et même quand on est dans le mariage jusqu’au cou, quand c’est le sien, il y a des choses qu’on referait tout pareil… et d’autres pas !

Avec honnêteté et beaucoup d’humour, c’est Maria, photographe du Studio Cabrelli qui se prête au jeu du « si c’était à refaire »…

mariage1 Bientôt 7 ans de mariage et pourtant, cette journée reste un souvenir merveilleux, qui nous suit, années après années, une parenthèse enchantée que l’on a plaisir à se remémorer, un moment de vie qui nous a apporté des émotions au delà de tout ce qu’on pouvait imaginer. Certes, je suis un peu lyrique sur ce coup là mais difficile de faire autrement, c’était tout simplement magique.

D’ailleurs je recommencerais bien.

Donc forcément, l’envie de participer à cette rubrique était irrésistible !

 

intertitre a garder

 * Se marier en semaine. C’était indispensable vu qu’une bonne partie de nos invités travaillait aussi dans le monde du mariage. Mais à part ça, l’avantage, c’est que c’est plus simple pour tout : tous les prestataires sont disponibles, on n’a que l’embarras du choix pour le lieu, on était seul à la mairie et pas à faire la queue derrière une vingtaine de couples, un sentiment d’exclusivité très agréable. (je précise qu’on était peu nombreux, une cinquantaine, et qu’on a organisé tout ça au mois d’août pour que tout le monde puisse se rendre disponible facilement)

mariage2 *  La cérémonie laïque en extérieur. On a essayé de faire les choses bien en y mettant du sens. C’était amusant car à l’époque, c’était en 2007,  les gens n’étaient pas très habitués à cette forme de célébration, heureusement qu’on avait cinq wedding planner invités qui étaient plus au fait de ce genre de coutume exotique et qui ont canalisé la chose. Ce fut aussi drôle que terriblement émouvant et on la referait exactement de la même façon.

*  Le brunch du lendemain. La journée est passée très vite (comme tous les bons moments !) et pouvoir continuer à passer du temps avec nos invités a été un vrai cadeau. Se marier nous a mis dans un état assez spécial, une sorte d’euphorie légère qui a contaminé toute l’assistance et j’ai un souvenir très amusant et touchant du lendemain où j’avais l’impression d’être au pays des bisounours, tout le monde s’aimait, tout le monde avait passé un bon moment, et, avec le manque de sommeil (et une légère gueule de bois) on était tous sur un petit nuage de bonheur avec un sourire de contentement niais scotché sur le visage. Surtout ne pas se priver de ce moment qui permet en plus   d’atterrir doucement avant le retour au monde réel.

*  Le quart d’heure snob : faire faire nos nappes sur mesure. Il était impensable pour nous que les pieds de tables soient visibles ou d’avoir ces simili nappes carrées (genre de torchon géant avec des plis, le comble de l’horreur) posées sur nos tables rondes. On a donc fait faire des nappes rondes qui tombaient jusqu’au sol (sans le toucher bien sûr) avec un tissus lourd et épais que l’on a pris soin de repasser à même la table, comme dans les grands restaurants. C’était le détail perfectionnistes/psychopathes du jour.

mariage3 *  Improviser et changer l’horaire de la cérémonie. J’étais en retard dans mes préparatifs, comme toute mariée qui se respecte (et j’en n’avais vraiment, mais alors vraiment rien à faire) et il faisait très chaud, beaucoup plus que prévu étant donné l’été pourri qu’on a eu. On était en pleine campagne et je me rappelle très bien être installée dans ma chambre, à boire du champagne et papoter avec mes meilleures amies, et entendre l’écho des rires de toute l’assemblée – dont mon futur mari – qui prenait le frais dans la piscine. Je ressens encore cette joyeuse ambiance de maison de vacances totalement réjouissante. A cause de mon retard et de la grosse chaleur, on a donc décidé de repousser d’une bonne heure la cérémonie, c’était facile car on était tous sur place et peu nombreux, et tout le monde a pu profiter pleinement de cette belle après-midi.

* Et aussi : engager une babysitter (les parents ont vraiment apprécié), choisir un super DJ, installer notre studio photo dehors, ne pas avoir servis d’alcool forts en after, une compile de nos chansons préférées en guise de cadeau invité.

mariage4   intertitre a changer * LE truc où on a vraiment été stupides c’est de ne pas avoir pris quelques jours off juste après ces moments géniaux. Donc on est sagement retourné chacun de notre côté photographier un reportage mariage…deux jours seulement après notre propre mariage et en plus, très loin l’un de l’autre géographiquement. C’était vraiment hyper bizarre. Prenez quelques jours après votre mariage même sans parler de voyage de noce, car retourner à la vie réelle juste après c’est super dur !

 * Le très gros regret et ratage: le traiteur. On a choisi notre traiteur trop vite. Ou plutôt, on avait un très bon rapport avec la commerciale, très pro, mais le jour j elle n’était pas là et c’est idiot, mais on n’y avait pas pensé. On a eu une équipe qui a pris notre mariage par dessus la jambe, il y a eu des tas de couac stupides uniquement du au fait qu’il n’y avait pas un bon maitre d’hôtel pour coordonner tout ça. Et puis, je suis honnête, le repas assis n’était vraiment pas bon, complètement différent de la dégustation, et pour des amoureux de la gastronomie comme nous, c’était tragique. Heureusement le cocktail était super, parce que c’est le gros budget d’un mariage et que j’ai vraiment eu le sentiment de me faire avoir. Ça n’a heureusement pas gâché la fête mais je leur en veux encore car c’est une entreprise connue qui a pignon sur rue, ça n’aurait pas du arriver dans ces extrémités là.

Essayez de choisir un traiteur par bouche à oreille ou de poser plein, plein de questions car perso on a fait confiance trop vite du fait de la notoriété supposée de l’entreprise.

 * Un détail qui n’aurait pas à être changé, mais auquel on n’avait pas du tout pensé : le ménage fait pour le lendemain et la mise en place du café et petit déjeuner. Les propriétaires du lieu ont été géniaux et ont tout mis en place pour notre réveil, on s’était quand même couché vers 5h et on s’est levé un peu avant 9h et tout était bien en place dans cette bâtisse baignée de soleil, c’était très, très agréable. C’était bien sûr compris dans la location mais j’avoue que je n’y avait pas pensé une seconde vu que le brunch était organisé dans le jardin : c’est quand même mieux de commencer la journée avec un café et un croissant plutôt qu’une salade de tomate avec un coca et c’est bien agréable de ne pas voir sa belle salle de dîner toute vide, en vrac et baignée dans les effluves d’alcool… Pensez bien, en fonction de la configuration de votre lieu et si vous y dormez, à voir comment s’organise le ménage pour ne pas gâcher le rêve de la veille.

  *Se prendre la tête avec le nom des tables. Si il y a bien un truc que personne n’a vu c’est bien ça. A le refaire, je numéroterais les tables, tout simplement. Au moins ça nous a fait vraiment marrer de voir tout le monde chercher sa place en passant entre les tables sans jeter le moindre coup d’œil à notre plan de table qui en plus était mal placé et totalement invisible.

 * Le ramassage des confettis : on avait prévu tout plein de gros confettis, ça vole partout, c’est beau, c’est la fête, c’est super. Tout le monde s’en est donné à cœur joie. Seulement après la cérémonie, ça ne s’auto détruit pas, ça ne s’envole pas dans les cieux pour vivre de nouvelles aventures. Non, ça continue à voleter mollement un peu partout au grès de la brise d’été et ça s’éparpille PARTOUT. Et il a bien fallu ramasser, c’était comique. On a bien essayé d’enrôler les enfants en leur faisant croire que c’était super fun de courir après des morceau de papiers mais malheureusement les enfants ont de petites mains, une capacité de concentration éphémère et surtout ils ne sont pas idiots, donc on a du se casser le dos tous ensemble, mais bon la gène fut légère … car il n’avait pas plu, sinon ça aurait pu être assez horrible en fait : imaginez des confettis dissous par la flotte réduits en miettes dans des graviers et de la pelouse, ça se ramasse comment ?

 

Et en prime Maria vous fait partager ses adresses :

Lieu de réception : le Château le Corvier à Vouzon (le site ne rend pas hommage à la beauté du lieu, ni aux merveilleux propriétaires)
DJ : Sébastien Presutti
Robes : Olivier Pétigny
Maquillage : Frédéric Leignadier
Coiffure : Murielle Palace
Faire part et menus : Intaglio 

Traiteur : Je ne préfère pas donner les coordonnées du traiteur, comme mon mariage date un peu, beaucoup de choses ont pu changer dans leur gestion…

Photographe : un ami très cher qui ne fait plus de reportage mariage

blog mariage

Merci Maria ! Vous pouvez la retrouver sur son site Studio Cabrelli  : ou sur son collectif Le groupe des dix.

Si vous aussi vous souhaitez partager votre expérience ici, que vous soyez jeune ou moins jeunes mariés, écrivez-moi à thebridenextdoor (a) gmail.com !

Courrier des lecteurs : le maquillage et la coiffure de mariée

Chère Tata Next Door!

Je suis en train de me renseigner sur les tarifs d’une coiffure et d’un maquillage de mariée. Je vais très rarement chez le coiffeur, je ne me maquille pas du tout et je n’ai jamais mis les pieds dans un institut de beauté, donc j’ai laissé tomber l’idée de me maquiller moi-même pour ne pas ressembler à un clown.

En revanche je suis ébahie devant les prix des coiffures de mariée. J’ai trouvé quelques coiffeurs qui faisaient des prix abordables (entre 40 et 60€ sans essai) mais d’autres demandaient 180€ voire 220€, sans le maquillage! Je comprends que certaines coiffures de mariage sont très élaborées et qu’il faut avoir fait certaines études pour les réaliser, mais pour moi qui voudrais quelque chose de très simple, une sorte de demi-queue avec une tresse, ça me semble un peu injuste de payer cette somme juste parce que c’est un forfait.

Au départ, je voulais un coiffeur qui se déplace à domicile pour ne pas devoir me déplacer et ne pas perdre de temps, mais une coiffeuse m’a dit que la pause coiffure/maquillage dans un salon était un momentde détente, et que la mariée se fait souvent déranger toutes les 5 minutes quand elle se fait coiffer à domicile le matin du mariage.
Enfin, dans l’institut de beauté où je me suis renseignée pour lemaquillage, on m’a également conseillé de prendre un forfait de soinde la peau à faire trois semaines avant le mariage, en plus dumaquillage et des essais. Qu’en penses-tu?

Quels conseils peux-tu me donner?
 Essai chez le coiffeur ou freestyle le jour même, pour quelque chosede très simple? Au salon ou à domicile? Ou j’essaye de me le faire faire par une copine?

 Et le maquillage, avec ou sans soins de la peau? Et surtout, est-ce qu’il vaut mieux le faire avant ou après la coiffure, et avant ou après avoir enfilé la robe?

Scarlett, qui pose beaucoup de questions :)

toturiel maquillage mariée mariage

Chère Scarlett,

Oui, en effet, cela fait beaucoup de questions ! Nous allons tâcher d’y répondre une par une.

Pour commencer, oui, je comprends que payer 220€ une coiffure de mariée quand on veut se faire une coiffure extrêmement simple, ça perturbe un peu. Les tarifs des coiffeurs sont souvent un peu figés, et c’est comme ça que tu paies parfois le même prix pour une coupe qui te transforme totalement et pour égaliser les pointes sur 5mm. Mais bon, c’est comme ça, faisons ave (ou sans).

Sur le point de savoir si tu dois te déplacer au salon ou faire venir la coiffeuse / maquilleuse, honnêtement, je crois qu’il n’y a pas de bonne réponse. Si tu penses que le matin du mariage il y aura 25 personnes hystériques à l’endroit de tes préparatifs, que ta mère est déjà sur les dents alors que tu te maries dans 9 mois, que tes témoins sont du genre hyper anxieuses et stressées, alors oui, peut être est-il préférable de te déplacer pour te faire coiffer et maquiller en salon.

En revanche si chez toi les gens sont plutôt calmes, que tu ne prévois pas qu’il y ait un monde fou, et que tu vois déjà un endroit un peu à l’écart (pas au milieu du salon, donc), qui peut être une grande chambre, une grande salle de bain ou pourquoi pas un miroir installé dehors, ça peut être un super moment entourée de tes proches, et tu n’auras pas de déplacement à faire. C’est vraiment à toi de voir selon tes envies et ce que tu imagines être le comportement de tes proches. Si tu décrète le matin du mariage que PERSONNE ne doit te déranger pendant que tu te fais coiffer / maquiller, je te garantis qu’il y a des chances pour qu’on t’obéisse car tu verras, le statut de mariée rend très persuasive (en vrai tout le monde a peur que tu fondes en larme / morde si on te contrarie).

Concernant les soins de la peau avant le mariage, je ne suis pas surprise qu’un institut te vende des soins en plus du maquillage, ça s’appelle avoir le sens du commerce :)
Tout dépend comment est ta peau… tu ne te maquilles jamais, peut être est-ce parce que tu as une jolie peau naturellement ?  Si c’est le cas, ne change rien, hydrate bien ta peau la semaine avant le mariage, bois beaucoup, dors le plus possible et tu seras magnifique.

En revanche si tu n’as pas naturellement une peau parfaite, tu peux effectivement faire quelques soins en démarrant bien en amont (deux trois mois) mais surtout pas en essayant un truc nouveau juste avant le mariage.

pinceau maquillage mariage

Pour revenir à ton maquillage, tu dis ne pas vouloir te maquiller seule. Ok, je comprends, mais puisque tu ne te maquilles jamais je suppose que tu ne vas pas vouloir un maquillage ultra sophistiqué le jour J? Dans ce cas en effet, pourquoi ne pas demander à une de tes proches de te maquiller ? Vous pourrez faire autant d’essais que vous voudrez. Tu peux lui montrer les tutos que nous avons faits ici avec Caroline Akdemir : tuto mquillage yeux nude, tuto maquillage yeux charbonneux, tuto maquillage teint par exemple. En faisant appel à une proche équipée, tu éviteras de devoir acheter les pinceaux, par contre il faudra que tu achètes les produits. Et là, autant c’est intéressant de faire du DIY si tu as l’habitude de te maquiller parce que tu utiliseras les produits ensuite, autant si après le mariage tu n’utilises rien, ça t’aura coûté au final aussi cher que de faire appel à une pro.

Mon expérience personnelle en terme de maquillage est la suivante : oui au maquillage par un(e) vrai(e) maquilleur(se) mais oui c’est cher et il faut avoir le budget, et non au maquillage par une esthéticienne type chaîne de parfumerie. Tu ne sortiras pas de là mieux maquillée que si c’est toi qui le fait, voire moins bien, le seul intérêt c’est qu’elles aura les bons produits sous la main.
Pour celles qui se maquillent régulièrement et donc ont ou veulent acheter de bons produits, je pense qu’il est plus rentable de prendre un cours que de se faire maquiller par quelqu’un dont ce n’est pas le métier. je n’ai rien contre les salariées des chaînes de parfumerie mais je pense que leur formation au maquillage est souvent trop light.
En revanche, si vous ne vous maquillez jamais et ne souhaitez donc pas acheter des produits, ce sera vraiment cher d’investir dans les produits, la parfumerie peut donc être le solution.

tuto coiffure chignon Concernant ta coiffure, même chose, visiblement tu veux quelque chose de très simple. Une demi queue avec une tresse, ça doit pouvoir se faire en DIY avec des tutos trouvés sur le net (j’en avais fait également ici avec Les ateliers d’Amandine : chignon sur le côté, chignon haut natté, une coiffure avec une couronne de fleurs, le chignon « rouleau« ) un peu d’entraînement. Après, je ne doute pas qu’une coiffeuse un peu douée pourrait te faire quelque chose de plus sophistiqué tout en ayant l’air naturel, à toi de voir si tu souhaites y consacrer un budget.

Enfin, pour répondre à ta dernière question, en général on coiffe, on maquille et on s’habille, dans cet ordre. Si jamais on doit te mouiller les cheveux, ça pourrait endommager ton maquillage, et une tache de fond de teint est si vite arrivée…

blog mariage

Et vous ? comment allez vous (avez vous) gérer coiffure et maquillage ? en salon ? à domicile ? DIY ou vous faites appel à un pro ? pour quel tarif ?

 

 

 

Courrier des lecteurs : mes angoisses de future mariée

Chère Tata Next Door,

 Toujours aussi fan de ton blog, je viens aujourd’hui te demander un conseil et partager mon angoisse de future mariée…
Je me suis fiancée cet été et nous avons pris (enfin !!!) la décision de nous marier en été 2014. Depuis, je mange mariage, je dors mariage, je pense mariage à longueur de journée ! Le mariage, c’est un rêve de petite fille et maintenant que je sais que je vais pouvoir épouser l’amour de ma vie, je veux savourer chaque instant de cette année de préparation.
Mais où est donc mon problème alors ? Eh bien en fait, j’ai tout simplement du mal à imaginer que ce jour tant attendu pourra arriver… Je n’imagine pas pouvoir réaliser ce rêve sans qu’il n’y ait des événements qui viennent le remettre en question. Je crois que ce qui m’effraie le plus, c’est qu’il manque des personnes très importantes à mes yeux et que je ne puisse pas me marier. En écrivant tout ça, je me dis que je me crée peut-être des angoisses inutiles mais elles sont présentes et j’aimerais pouvoir les faire disparaître !
Alors voilà, je viens te raconter tout cela car je me dis que je ne suis peut être pas la seule à vivre ce stress et que ton expérience pourra m’éclairer et me donner des conseils pour essayer d’évacuer ces pensées négatives…
 
J’espère que tu ne vas pas me prendre pour une folle 😛
 
Merci d’avance en tout cas, et merci pour tous les conseils que tu nous donne tous les jours !!!
 
Mathilde, une jeune mariée heureuse mais pas toujours très confiante
conseilsChère Mathilde,Pour commencer, félicitations pour tes fiançailles !

La bonne nouvelle, c’est que non, je ne te prends pas pour une folle
et que tu n’es pas la seule à angoisser avant ton mariage :)
Se marier, c’est une étape très importante, une grosse décision, c’est
tout sauf quelque chose d’anodin. Se marier, même si on vit depuis
longtemps avec son conjoint, ça reste le moment où on quitte un état
pour un autre, une famille pour une autre.

Je t’invite à lire l’article où Sophie Cadalen, psychanalyste, répond
à quelques unes de mes questions sur le mariage et la psychologie

Elle y distingue bien le trac – normal – et l’angoisse – moins « normale », qu’on éprouve avant son mariage.
Je pense que tes angoisses ne sont pas à prendre à la légère et pour
être sereine, il faudrait je crois que tu comprenne exactement ce qui
t’angoisse comme ça.  Tu crains l’absence de certains proches, pour
quelle raison ? tu as peur qu’ils ne veuillent pas venir ? qu’ils
soient malades ou pire, morts ? est-ce que quelque chose de concret te
fait craindre ça (disputes familiales, maladie…) ou est-ce une
angoisse qui semble sans raison objective ? Dans ce deuxième cas, si
ces angoisses sortent « de nulle part », il y a visiblement quelque
chose dans le fait de te marier (de quitter ta famille ?) qui les a
provoquées.

Dans ce cas, pour comprendre ce qui se passe dans ton inconscient, je
pense que l’aide d’un professionnel est indispensable. Pas
nécessairement une psychanalyse qui va te prendre 15 ans, hein, mais
un psychothérapeute ou un psychologue pourrait t’aider à y voir plus
clair et au minimum à gérer tes angoisses.

Si en revanche tes inquiétudes ont une origine claire (tu n’as pas
parlé à ton père depuis 1 ans et tu ne sais pas s’il viendra, tes
grands parents sont très malades, ton frère est marin à l’autre bout
de la planète etc…) alors il y moins d’inconscient là dedans,
« juste » un stress à gérer. Là aussi un professionnel peut t’aider à
donner leur juste place à ces inquiétudes, à ne pas les laisser
prendre le devant de la scène et gâcher tes préparatifs, voire pire,
ton mariage.

En tous cas, tu pourras le constater dans les réponses de Sophie
Cadalen, il est normal que le mariage bouleverse des choses en nous,
et même chez nos proches car il ne s’agit pas du tout d’une simple
grosse fête à organiser, c’est beaucoup plus que ça.
Alors vu de l’extérieur ça peut sembler bizarre d’avoir besoin de
discuter avec un psy parce qu’on va se marier mais à moi ça ne paraît
pas bizarre du tout, parce que je sais maintenant que c’est un vrai bouleversement, le mariage et que même si on s’aime très fort avec son futur conjoint, cela remue d’autres choses en nous, liées à notre histoire personnelle, et qu’on peut se trouver déstabilisé(e).

Voilà Mathilde, j’espère que ma réponse t’aidera un petit peu et que les lecteurs du blogs qui partagent tes angoisses ou en ont d’autres viendront te dire que non, tu n’es pas la seule dans ton cas.
Tata.
blog mariage Et vous ?¨Partagez vous les angoisses de Mathilde ? Avez vous des angoisses plus graves que « y aura-t-il assez de champagne pour tout le monde ? » au sujet de votre mariage ? des choses que vous expliquez ou au contraire que vous n’expliquez pas ?

{Conseils} le repas de votre mariage

Financièrement c’est le poste le plus important du mariage, et c’est souvent la pièce maîtresse de l’organisation (en est en France, on aime manger !) : le repas de mariage mérite toute votre attention et vos soins.

La solution la plus répandue sauf si vous êtes très courageux ou peu nombreux, c’est de faire appel à un professionnel pour gérer toute la partie nourriture, du vin d’honneur au dessert. Quelles formules proposent-ils ? Comment les  choisir ? A quels prix ? Suivez le guide !

{Crédits photos  Ben & Aurore Photographie}

Si la salle que vous avez retenue pour votre réception n’impose pas le traiteur, vous allez donc de voir vous mettre en quête de celui qui assurera le repas de votre mariage. On ne saurait trop vous conseiller, comme pour tous les autres prestataires,  de commencer par faire fonctionner le bouche à oreille de votre réseau pour qu’on vous recommande des adresses, et au final de retenir un professionnel qui vous inspire confiance et qui vous écoute.

Vous allez donc sélectionner quelques adresses, grâce à votre réseau ou à vos recherches sur internet et vous allez les contacter, par téléphone ou mail dans un premier temps pour leur demander s’ils seraient disponibles à la date et à l’endroit de votre mariage. Ensuite vous pourrez prendre rendez-vous avec ceux qui auront répondu positivement. Lors de ce rendez-vous, posez toutes vos questions, pas seulement celles qui concernent les menus et les tarifs. Par exemple, combien de serveurs prévoient-il ? Font il la mise en place des tables ? A quelle heure arrivent-t-il sur place ? Combien de mariages à leur actif ? Font-il des repas spéciaux pour les enfants et pour les prestataires (DJ, baby sitter, photographe, etc.) ? Y a-t-il une heure au-delà de laquelle le service est payé en heures supplémentaires ? Appliquent-t-ils un droit de bouchon, c’est-à-dire vous font ils payer un prix (quelques euros) par bouteille de vin ouverte, même si c’est vous qui fournissez le vin ? Cette pratique est heureusement de plus en plus rare.  Et enfin,  proposent-t-ils une dégustation ? Rares sont les traiteurs à ne pas le proposer mais cela arrive, ce qui est bien dommage. De plus en plus, on vous proposera un repas test payant, déduit de la facture en cas de signature du contrat.

traiteur Ben et Aurore photo

Choisissez votre formule

Le repas assis. 50-70€

Formule la plus souvent utilisée, le repas assis est la star des mariages. En France, on n’est en général pas effrayés à l’idée de passer plusieurs heures à table. Dans ce cas, le professionnel assurera cuisine et service à table de l’entrée au dessert.  C’est la formule la plus chère notamment en raison du nombre élevé de personnel nécessaire au service. On compte un serveur pour 25 à 30 invités (30€/h). Comptez en moyenne 50 à 70€/personne, service inclus, selon le nombre de plats et le prix des matières premières utilisées. Dans une formule vin d’honneur plus repas, les prix tournent autour de 60 à 90€.

 Le buffet. 25-50€/pers.

Pour éviter un nombre de serveurs trop élevé et diminuer les couts, ou simplement parce qu’ils préfèrent cette formule, les mariés choisissent parfois de se tourner vers un buffet. Le principe est simple : tout est présenté sous forme de buffet et chaque convive vient se servir puis repart à sa table. Cela nécessite un nombre plus restreint de serveurs et fait donc baisser la note. Vous avez peur que ça  fasse « cantine » ? Optez pour une solution mixte, avec entrées, fromage et dessert en buffet et plat chaud servi à table. Pour une formule totale buffet les traiteurs comptent en moyenne 1 serveur pour 40 à 50  invités (25€/heure). Côté tarifs de la nourriture, comptez de 20 à 40€/personne.

Le cocktail dinatoire 25-50€

La dernière née des formules mariage. Pas de place attribuée, les invités vont et viennent en fonction de leurs envies et se servent sur des buffets ou sur des plateaux passés par les serveurs. Tout est présenté sous forme  «cocktail » c’est-à-dire en bouchées, cuillers, verrines, etc… Question tarif, comme pour le buffet, comptez minimum 1 serveur pour   40 à 50 invités (25€/h). Mais si vous pouvez,  prévoyez un peu plus, pour que certains puissent circuler parmi les invités avec des plateaux.

traiteur ben et aurore photo 2

 Vin d’honneur, combien de pièces proposer ?

Tout va dépendre de la durée de celui-ci, comptez en gros une dizaine de pièce par heure. Ce chiffre est également valable pour le cocktail dinatoire. Vous trouverez des formules où chaque pièce vous coûtera entre 1 et 2€.  Le prix du service est le même que celui du cocktail dinatoire.

Quelle que soit la formule choisie, ne rognez pas trop sur le service, c’est en partie  la clé de la réussite de votre soirée : des serveurs débordés qui n’ont pas le temps d’apporter le vin, des invités qui ont fini leur assiette alors que d’autres n’ont pas commencé, des déchets et des verres qui s’accumulent partout lors d’un cocktail dinatoire risquent de gâcher la fête.

Les nouvelles tendances

Verrines et cuiller ont fait leur apparition il y a quelques années maintenant avec un grand succès. Les petits nouveaux sont les cake pops, ces pièces sucrées ou salées présentées sur un bâton façon sucettes, bouchées avec  pipettes de sauce intégrée ou encore sucette au smoothie. De plus en plus les traiteurs aimes surprendre en alliant les saveurs (ex : foie gras au chocolat) ou en utilisant des produits inattendus (bouchées sucrées où se cachent des « frizzi pazzi », ces petits bonbons qui claquent dans la bouche).

Côté animations, les traiteurs proposent maintenant des « ateliers » ou autrement appelés « cuisine spectacle » ou encore « live cooking ». Cela consiste à cuisiner devant vous une partie du vin d’honneur ou du cocktail dinatoire : coquilles Saint Jacques à la plancha, brochettes asiatiques, etc ou encore découper le jambon, le foie gras, devant les invités.

S’adaptant aux nouvelles tendances, les traiteurs sont également de plus en plus nombreux à proposer la réalisation de candy bars ou la mise à disposition de stands « douceurs » comme la barbapapa, popcorns, gaufres, crêpes, etc… pour vos vin d’honneur ou pour le repas du lendemain.

C’est donc plutôt autour du vin d’honneur ou du cocktail dinatoire que vous trouverez le plus de nouveautés, le repas assis restant plutôt traditionnel.

 

Comment disposer vos tables, quelles quantités de boissons prévoir, retrouvez d’autre conseils dans mon précédent article sur la préparation de votre repas de mariage

blog mariage

Cet article, publié à l’origine dans le n° de juin 2013 de Mariée Magazine a été préparé avec l’aide du traiteur Dinogo (www.dinogo.net), de la rubrique « budget » du blog With a love like that et du témoignages de mes fans Facebook chéris. Merci !

blog mariage Les photos qui illustrent cet article sont de  Ben & Aurore Photographie

 Ben & Aurore Photographie sont un couple de photographes professionnels, spécialisés dans les reportages de mariage. De votre première rencontre avec eux jusqu’au au jour J, ils vous proposent un accompagnement et un suivi personnalisé. Ils se déplacent dans toute la France et ont même développé une formule qui vous fait voyager. Pour en savoir plus : www.benaurorephotos.fr ou 06.23.60.24.83.

[Si vous êtes photographe et intéressé(e) par un partenariat avec des blogs, contactez-moi !]

Courrier des lecteurs : comment rédiger mes cartons de remerciements de mariage ?

« Chère tata next Door,

 Je saute sur l’occasion suite à l’ouverture du courrier des lecteurs  car une question me préoccupe ces derniers jours : y a-t-il des règles d’or à respecter pour le carton de remerciements de mariage ? Est-ce qu’il y a, par exemple, des formules obligatoires (ou presque) ? »

Coline.

thank you note Cartes en papier recyclé vendus sur Etsy

Et non, Coline, 12 mois de préparatifs, 100 invités à gérer, 50 faire part fabriqués à la main, 3 kilomètres de fanions, 200 cure dents customisés, 78 appels téléphoniques et 652 mails, 12653 heure sur internet, 4 engueulades avec Chouchou ( la couleur de ses chaussettes, le choix de la musique d’entrée, sa manie de t’écraser écraser les pieds en valsant et son amour des dragées) et 2 avec ta mère (les copines qu’elle a voulu inviter et sa manie de dire « ça fait pas mariage »),  5h de playlist pour le cocktail, 1 milliard de bisous et de mercis distribués le jour J, non tout ça  ne suffit pas.

Alors qu’après avoir éteint les lumières de ta salle de réception tu n’as plus qu’une seule ambition : celle de rester couchée environ 125 ans, et bien non, tu ne peux pas t’affaler  dans ton lit en hululant « foutez moi la paix », non, tu devras  encore satisfaire à la dernière tradition du mariage : les remerciements.

Avant de répondre à ta question sur ce qu’on est sensé écrire dedans, je suggère à ceux pour qui ce n’est pas trop tard, de les préparer avant le mariage, ce qui leur évitera de souhaiter bonne rentrée à leur invités sur les cartons de remerciement du mariage d’avril… Souvent on joint aux remerciements des photos du mariage, voire le carton lui-même est imprimé avec une photo des mariés, dans ce cas évidemment impossible de les totalement  préparer avant. Mais vous pouvez au moins prévoir le papier, la police, l’imprimeur, etc et n’avoir qu’à ajouter les photos après le mariage, bref faites-en le maximum avant.

D’une part parce qu’après, vous n’aurez peut être plus trop envie de vous remettre à chercher idées, papier, imprimeur etc… et d’autre part parce que bien sûr mieux vaut tard que jamais mais bon, deux ou trois mois plus tard, les invités sont un peu passés à autre chose. C’est mon avis, vous avez le droit d’en exprimer un autre dans les commentaires (mais pas celui de me jeter des cailloux).

En ce qui nous concerne nous avions envoyé des remerciements avant le mariage, au fur et à mesure, à toutes les personnes qui contribuaient  à notre liste déposée chez un voyagiste pour notre voyage de noce.  Une sorte de prime à l’anticipation car ceux-là  ont reçu finalement reçu deux remerciements différents. En effet, outre ces remerciements anticipés, nous avons envoyé une carte postale d’Afrique du Sud à chaque invité. Soit une bonne cinquantaine de cartes (le chanceux vendeur n’en revenait pas), de timbres et d’enveloppes, le tout écrit durant notre voyage. Un mot personnalisé à chacun (enfin moi j’ai fait un effort et je n’ai pas écrit deux fois la même chose, je ne sais pas exactement ce qu’a fait le Groom pour les invités de son côté, oui, chez nous, on partage les tâches).
Pas de photos du mariage jointes, mais nous avions trouvé que la carte postale c’était une façon de leur dire « on fait un merveilleux voyage grâce à vous, et là où on est on pense à vous, merci ! ».

Bref, Coline, ce n’est pas ce qui t’intéresse, toi, tu veux savoir ce que tu dois écrire sur ces satanés cartons.

Et bien j’ai envie de dire que « ça dépend », ce qui va beaucoup t’aider.
Et oui, ça dépend quel est ton milieu et quel a été le style de ton mariage.

Si tu es d’une famille très traditionnelle, à cheval sur l’étiquette, et que tu as fait un mariage très chic et très classique en respectant tous les codes du genre, je suis certaine qu’il y a quelque part un guide qui dit ce qu’il est indiqué d’écrire sur un carton de remerciements. Mais au cas où, pour toi Coline et pour tous les autres qui m’écrivez en me demandant quelles sont les règles officielles concernant telle ou telle question, j’ai acheté la bible du genre : le guide de savoir vivre de Nadine de Rotschild. Oui madame, rien que ça. désormais je suis en mesure de savoir utiliser une fourchette à escargot et savoir comment m’adresser à un duc (et non pas utiliser une fourchette à Duc et m’adresser à un escargot), ce qui, vous le reconnaîtrez, pourrait se révéler fort utile un jour. Ou pas.

Et que nous dit donc Nadine sur cette délicate question ? Et bien que tout doit être fait par écrit, à la main, jamais (JAMAIS tu m’entends Coline ?) par téléphone et que tu dois absolument écrire à chacun que tu le remercies pour son cadeau à lui  : on n’écrit pas « merci pour le cadeau » mais « merci Tonton Roger pour le coussin péteur » (quel farceur ce Roger).

Voilà pour ce qui concerne les mention obligatoire quand on vit comme Nadine.

Mais toi Coline, tu m’as un peu parlé de ton mariage et je sais que tu ne vis pas exactement comme Nadine. Donc tu peux te passer des formules obligatoires.

Mais quand même, sache qu’en général, on remercie au minimum ses invités de leur présence le jour J et de leur participation à notre liste.

Évidemment c’est ce dernier point le plus délicat :  « merci pour le chèque » ça manque un peu d’élégance. D’après tous les modèles qui circulent sur internet, on ne dit pas « chèque » ou « cadeau » mais « délicate attention » (oui, même à Roger).

« Délicate attention », ça fait un peu guindé, à mon sens. Si tes invités sont plutôt des gens détendus, tu peux écrire plutôt quelque chose comme …

« le 3 août 2013 fut une journée extraordinaire et nous avons été très heureux que vous la partagiez avec nous ! Merci de votre présence et de votre contribution à notre magnifique voyage ! »

« Votre présence, de votre amour et vos attentions lors de notre mariage nous ont beaucoup touchés ! Grâce à vous nous allons vivre le voyage de nos rêves, merci  ! »

C’est un poil plus difficile si tu as mis sur ta liste une machine à laver ou un tapis, je le conçois, dans ces cas là tu peux sournoisement te tourner vers notre amie la délicate attention.

L’idéal c’est d’imprimer sur le carton une formule commune à chacun et de garder un recto ou d’ajouter un autre carton pour remercier personnellement et à la main vos invités, au minimum les personnes qui vous ont particulièrement aidées dans les préparatifs ou qui se sont beaucoup investis le jour J en vous préparant des surprises par exemple. Les personnes très proches ou très investies pourraient se sentir un peu vexées de recevoir le même carton impersonnel que les autres (Nadine, elle, est formelle : ils doivent tous doit être manuscrit).

Si tu choisis d’écrire une partie  à la main pour tout le monde, dans ce cas le texte imprimé peut être très court et simplement remercier tes invités de leur présence et tu remercies pour le coussin péteur à la main. (Ou pas)

Coline, j’espère que tu auras trouvé quelques éléments de réponse dans tout ça !

Et vous ? comment avez vous prévu de remercier vos invités ? sous quelle forme et surtout, qu’avez-vous écrit ou qu’allez vous écrire dedans ? thankyou2

blog mariage

Si vous aussi vous vous posez une question existentielle à propos de votre mariage, quel que soit le domaine (psycho, mode, déco, savoir-vivre etc…) que vous soyez une fille ou un garçon, écrivez à cheretatanextdoor (à) gmail . com