Voyage de noces, destination Mexique !

C’est la rentrée !  Mais si comme moi vous vivez au nord d’une ligne Biarritz – Avignon, (ce qui vous en conviendrez fait un paquet de monde), vous devez accuser une légère carence de soleil. Et puisque que l’automne s’invite en été, j’ai décidé de vous emmener à la plage pour fêter la rentrée !

Vous songez à partir au Mexique pour votre voyage de noces ? Johanna vous raconte son voyage en détail, pour vous permettre de préparer le vôtre !

Mer turquoise, sites magiques et dauphins, elle vous raconte ses bons souvenirs mais vous parle aussi des pourboires, de la foule ou des guide qui racontent leur vie :)

VDN - Mexique - Playa del Carmen - H+¦tel 6

« Nous voulions partir juste après le mariage pour se retrouver tous les deux, décompresser un peu et surtout profiter de notre état de béatitude, paillettes et licornes J [Et c’était vraiment une super bonne idée !]

Nous voulions des chouettes températures et surtout, se baigner dans la mer. Un peu de farniente et un peu de jolies choses à voir :)

Et quand Sandra, notre conseillère chez Thomas Cook, nous a parlé du Mexique, les yeux de mon (futur) mari se sont illuminés ! Mais oui, le Mexique !!!

En fait, quand nous avons commencé à sortir ensemble vers 12, 13 ans au collège (oui oui !), dès qu’on parlait du 1er voyage qu’on voudrait faire, on parlait du Mexique. On voulait absolument découvrir les temples Mayas et Aztèques.

Alors voilà, c’était décidé : 35°, la mer des caraïbes, les sites archéologiques, l’hôtel 4* all inclusive avec petit cadeau pour les jeunes mariés. »

VDN - Mexique - Playa del Carmen - H+¦tel 2 « A l’hôtel, nous avons été accueillis par le personnel aux petits soins, une coupe de champagne et une « suite » spéciale Honey Moon 😉

Il y avait une représentante de Jet Tours / Thomas Cook pour nous expliquer toutes les excursions disponibles via Jet Tours et toutes les choses à voir / à faire. J’avoue qu’étant surtout très pris par l’organisation du mariage, on n’a pas vraiment préparé le VDN. Je savais juste que nous voulions voir Tulum et j’avais lu qu’il était possible de nager avec les dauphins, mon rêve depuis que je sais dire dauphins :)

Il y avait un paquet de choses à faire aux alentours mais nous avons vite déchanté : les prix étaient tous affichés en dollars US, mais déjà comme ça, avant toute conversion en euros, tout était ultra cher !!!

* Coba *

Tulum n’étant pas possible dans un premier temps, nous avons choisi une journée à Coba, un site archéologique de la Riviera Maya. La matinée, nous faisions un parcours d’aventure dans la jungle avoisinant un village Maya, puis nous mangions des spécialités locales dans le village et nous partions visiter Coba, le tout avec un guide génial qui parlait français et un groupe de maxi 8 personnes.

VDN - Mexique - Coba 6 VDN - Mexique - Coba 4   Nous avons adoré cette journée Le truc chouette, c’est qu’il n’y a qu’une seule entreprise qui peut avoir accès à ce site et qui travaille en partenariat avec ce village. D’avoir créé un petit parcours d’aventure a permis aux hommes du village de rester y vivre plutôt que d’aller travailler à Cancun ou Playa Del Carmen. Les hommes s’occupent maintenant des activités, de la boutique souvenirs et certains suivent également une formation de photographe pour accompagner les touristes sur leur parcours. VDN - Mexique - Coba 1

Avant d’entamer notre balade dans la jungle et notre petit parcours, nous avons assisté à une cérémonie Maya avec un chaman qui a demandé aux dieux de nous laisser entrer dans leur territoire et qui a prié pour que nous puissions rentrer dans nos pays sains et saufs.

Ensuite, nous sommes descendus en rappel dans une grotte souterraine appelé « Cenote ». Ce sont en fait les eaux de pluie, filtrées par la roche, stockées dans des sortes de puits dont la profondeur varie entre 5 et 300 mètres.

On voyait les racines des arbres descendre jusqu’à l’eau pour s’hydrater, il y avait plein de poissons, oiseaux, c’était impressionnant.

Pendant toute notre balade dans la jungle, notre guide nous a expliqué beaucoup de choses sur les Mayas, sur la nature qui nous entourait, c’était vraiment très intéressant.

Après deux tyroliennes à travers la jungle, nous avons rejoint la « cantine » en canoë. VDN - Mexique - Coba 3

Les spécialités locales, cuisinées par les femmes du village étaient absolument délicieuses. Rien de nouveau qu’on ne connaît pas mais plutôt des associations d’aliments, d’épices, de textures qui rendent le plat nouveau et intéressant.

Coba est un site en plein milieu de la jungle et on peut accéder au dernier temple que l’on peut escalader jusqu’au sommet. Les autres sites ont été trop fragilisés et l’accès au sommet des temples est maintenant interdit.

On peut donc monter sur le temple de Nohoch Mul, après quelques 140 marches et 40m de haut, on accède à une vue splendide sur la jungle.

Le fait que le site soit en plein cœur de la jungle est vraiment chouette car il y a un peu plus d’air ou du moins, plus facilement de l’ombre, ce qui n’est pas négligeable quand il fait 40°.

C’était vraiment génial !

 * La réserve de Sian-Ka’an *

Nous avions ensuite pris une excursion en Jeep Safari dans la réserve naturelle de Sian-Ka’an, le dimanche.

Nous partions donc en convoi de Jeep pendant environ 2h pour rejoindre le petit village de pêcheur de Punta Allen au cœur de la réserve naturelle. Comme nous longions la côte, nous pensions que ça allait vraiment être chouette de conduire en étant entourés par la mer et les si belles plages. (Mais en fait, nous étions entourés par des arbres et la piste était en terre battue donc on a passé 2h à conduire dans un tunnel de poussière en ne voyant que les feux arrières de la Jeep de devant, c’était du coup, carrément moins cool que ce que nous pensions).

Par contre, une fois arrivés au village de pêcheur, le charme des plages et de la mer, splendide, opère de nouveau.

VDN - Mexique - Sian Kaan 9 Nous attendons nos capitaines pour partir faire du bateau pendant 3h et tenter d’apercevoir des tortues et des dauphins. C’était vraiment top, les capitaines font très attention à ne pas perturber les animaux et s’éclatent à nous conduire dans tous les endroits de la réserve.

Nous arrivons aux abords d’une des plus belles plages du monde, un endroit à couper le souffle, où l’on se sent ultra privilégié. La guide nous explique alors que Sian-Ka’an c’est du maya et que cela signifie « là où le ciel est né ». Parce qu’en effet, l’eau est d’un bleu tellement pur qu’on distingue à peine à l’horizon, la fin de la mer et le début du ciel.

Nous rentrons au village où nous attend un festin local absolument délicieux, puis nous reprenons les Jeep pour rentrer. Une journée assez éreintante mais vraiment fabuleuse !

 * Nager avec les dauphins *

Un de mes rêves pour ce voyage était de nager avec les dauphins. J’étais contente d’en voir du bateau pendant l’excursion à Sian-Ka’an mais bon, j’aurais voulu les toucher pour de vrai.

L’hôtel proposait des excursions et pour nager avec les dauphins à Xel-Hà.

Mon mari ne souhaitait pas nager avec les dauphins et préférait me voir réaliser ce rêve. Comme il avait le droit de m’accompagner même en ne faisant pas l’activité, c’était vraiment génial de croiser son regard et de lui sourire tellement j’étais heureuse !

VDN - Mexique - Delphinus Xel-H+á 3 [Note TBND : je crois que Johanna est heureuse 😉 ]

C’était une expérience magique, je suis ravie de l’avoir fait. Alors bien sûr, c’est un parc animalier et donc les dauphins étaient en captivité. Néanmoins, les dresseurs nous expliquent correctement avant d’entrer dans les bassins comment se comporter avec eux et les parties de leur corps qu’on ne doit surtout pas toucher. Ils nous expliquent aussi comment fonctionne l’entreprise, on peut constater que les bassins sont vraiment grands et qu’ils communiquent tous entre eux (comparés à la mer ce n’est rien je suis d’accord, mais pour avoir été à Marineland, il n’y a clairement aucun rapport). Les dauphins et les dresseurs n’enchaînent jamais plusieurs groupes d’affilés et il n’y a que 4 sessions dans la journée. Et sérieusement, quand on voit la relation dresseurs/dauphins, aucun doute sur leur bien être.

J’étais avec un couple d’espagnol adorable et pendant 45 min, avec 3 dauphins, que j’ai pu admirer et caresser (en plus, ils revenaient souvent vers moi !). On a appris quelques gestes de dressage, on a eu le droit à des bisous, on a fait quelques photos et on s’est aussi fait propulser en avant par les dauphins (footpush). C’était vraiment un moment hors du temps, absolument fantastique !

 * Tulum *

Le mardi matin, nous sommes partis à Tulum par l’intermédiaire de notre hôtel et clairement nous avons directement vu la différence entre la qualité du guide de l’excursion de Coba par Jet Tours et celle du guide pour Tulum.

Pour Coba, notre guide était également notre chauffeur, donc nous étions avec lui toute la journée ce qui nous a permis de réellement échanger ensemble. Là nous avions un chauffeur qui nous emmenait à Tulum et ensuite un guide sur place nous faisait visiter. Une fois arrivés sur Tulum, nous sommes parqués avec une horde de touristes de divers pays et ensuite répartis par « langue parlée »  mais nous nous sommes retrouvés avec un groupe de français et d’espagnols.

Dans l’ensemble on a été pas mal déçus, même si cette dame était vraiment rigolote et pleine de vie, on avait envie d’en savoir plus sur Tulum que sur sa vie perso ou les clichés que les français véhiculent à travers le monde !

Le site était vraiment chouette, à flanc de falaise, vue imprenable sur la mer. Nous avions un temps vraiment couvert voire carrément orageux. Cela nous a permis de ne pas mourir de chaud sur le site qui n’est pas ombragé et cela donnait un côté encore plus mystique au lieu.

VDN - Mexique - Tulum 3 VDN - Mexique - Tulum 1 Par contre, nous nous sommes sentis envahis par le monde, c’était fou !

Du coup, même si c’était très chouette, on a beaucoup moins aimé que Coba en fait.

Si nous avions eu plus de temps (et plus d’argent), nous aurions certainement visité le site archéologique de Chichen Itza, qui reste le plus impressionnant de tous, mais il fallait compter 6h de route sur la journée, on commençait à en avoir plein les pattes !

Nous aurions sans doute été visiter l’ile de Cozumel, juste à côté de Playa Del Carmen et nous aurions également été à Akumal, pour voir des tortues de plus près et nager à leur côté.

Nous avons pas mal profité de la plage et la piscine de l’hôtel aussi, c’est tellement agréable de ne rien faire 😉

Nous avons également visité un peu Playa Del Carmen mais en fait, c’est une ville construite autour de l’activité hôtelière donc il y a une grande rue commerçante (5th Avenue) où se côtoient boui-boui et magasin grand luxe gardés par des militaires armés de mitraillettes (oui oui !). Et tu ne peux pas poser le regard quelque part sans te faire alpaguer : « Hey my friends, come ! Amigos ! Mes amis ! »

La rue est trèèèèèèèès longue donc à force c’est trèèèèèèèèèèèèèèèèès pénible !

Et si tu veux acheter quelque chose, il faut toujours tout négocier, mais si tu es un vrai français de France, c’est cool, tu as des réductions 😉

En soi, rien de génialissime, mais l’ambiance est sympathique, c’est toujours en mouvement, avec pas mal de nationalités différentes. intertitre infos vérité

* A savoir avant de partir *

Il vous faut un adaptateur pour vos chargeurs. On a galéré à en trouver en France, alors on l’a acheté sur place pour 3 fois rien (dispo partout dans les supérettes).

La monnaie locale est le pesos. 1€ =environ 16 pesos. Mais à Playa Del Carmen et alentours, vous pouvez aussi payer en US dollars, alors on avait un peu des deux sur nous.

Vous pouvez changer à l’hôtel ou dans les grosses banques, vous pouvez payer en CB quasiment partout.

Nous on s’est fait grave avoir à l’aéroport de CDG, mais à notre décharge il était 5h30, nous étions faibles et naïfs !

Sachez que le pourboire est quasi systématique pour tout là bas. Pour les taxis, les guides, le personnel de l’hôtel … On a lu dans un de nos guides qu’il fallait mettre des pesos sous les oreillers pour les femmes de chambre et on a trouvé ça drôlement abusé parce qu’au prix où on paye l’hôtel, c’est juste normal que la chambre soit faite, non ? Bon, et ben, au bout du 3ème jour, nous n’avons pas eu le droit à nos bouteilles d’eau et la salle de bain était un peu en vrac, le lit pas complètement fait … Les pourboires ont résolu le problème !

Nous étions bien contents de ne pas avoir à conduire sur leurs immenses autoroutes avec les (trop) nombreux ralentisseurs et les points de contrôle de police. Tous nos trajets étaient compris dans nos excursions. Je sais néanmoins qu’il existe des collectivo (bus collectifs) qui desservent très bien la riviera maya et qui sont intéressant en termes de tarifs.

A playa del Carmen :

Attention à tous ceux qui vendent des excursions dans la rue, quasi 2 fois moins cher que dans les hôtels. Pas forcément de guide (voire rarement) et si on vous avez payé d’avance, qu’on vous emmène à destination de l’excursion, pas toujours garantit qu’on vous attende ou qu’on revienne vous chercher !

Ce qui est dommage avec Playa Del Carmen, c’est qu’en fait, tout a été construit pour les touristes et surtout pour les américains. Ils ont tendance à dépenser sans compter et du coup, tout devient excessif. Dans les boutiques, la moindre couverture « traditionnelle » vaut entre 25 et 70$, alors que personnellement, on achète nos plaids à 4€ chez Ikea.

En plus, passé cette rue, la ville entière est comme un bidonville géant et le niveau de vie des Mexicains n’est clairement pas en adéquation avec les prix pratiqués !

Au final, Playa Del Carmen est une destination très touristique, atteinte par la folie du springbreak comme à Cancun où Ibiza.

intertitre fiche technique

Nous sommes partis avec Jet Tours via Thomas Cook pour 7 jours à Playa Del Carmen dans l’hôtel Reef Coco Beach du 23 avril au 1er mai. Nous passions par la compagnie XL Airways, un low cost long courrier et nous avons fait Paris – Cancun.

Playa Del Carmen se situe à 60 kms au sud de Cancun, dans la péninsule du Yucatan et dans la région de la Riviera Maya.

Il y a entre 9h30 et 10h de vol entre Paris et Cancun.    7h de décalage horaire, pas besoin de visas (pour un séjour de moins de 90 jours) mais le passeport doit être valide 6 mois après la date de retour. Pas de vaccin particulier.
De mai à octobre commence la saison des pluies et la chaleur peut devenir très pesante.
Il faisait déjà très chaud dès 7h du matin (environ 30°) et l’eau est au moins à 27° je pense !
Le soleil se couche à 19h, alors ça surprend un peu le 1er soir mais ensuite, on s’y fait et on adopte le rythme du soleil :)
L’eau n’est pas potable (pour nous). Dans les hôtels, vous avez des petites bouteilles d’eau dans la chambre et sinon, dans les bars ou restaurants, l’eau est filtrée.

* Budget *

 Nous avons dépensé 3200€ pour 2 pour 7 jours en hôtel 4**** avec vols + transferts et à cela, s’ajoute quasiment 1000€ d’excursions, de souvenirs, de petits extra, de pourboires.

Un budget assez conséquent pour nous, mais nos invités ont été extra extra généreux (merciiiii) et du coup, on a vraiment pu faire tout ce dont on rêvait J

Là tout de suite maintenant, je retournerais bien manger quelques nachos et boire une téquila sunrise au bord de l’eau avec mon mari 😉

blog mariage Merci Johanna pour ton témoignage !

blog mariage Et vous, connaissez vous cette destination ? Etes vous tentés ? Où pensez vous partir ?