Marion & Armand, mariage dans le Beaujolais

Pour découvrir le joli mariage de Marion et Armand, direction la région du beaujolais (c’est à dire en Rhône Alpes, ne pas confondre avec le bordelais – tapez pas ! – comme je l’ai fait au départ). Un mariage au milieu des vignes (avouez que c’est trompeur quand même !), où l’on découvre qu’on peut faire une cérémonie religieuse en extérieur avec l’accord du prêtre de la paroisse, ce que j’ignorais, où une mariée resplendit dans la très symbolique robe de mariée de sa maman. Un mariage simple et joyeux, où l’on est avant tout heureux d’être là pour entourer les mariés de tout l’amour qu’ils méritent. Marion nous fait partager le récit de leur belle journée, illustré par les photos de Cécile Creiche.

Armand et moi sommes ensemble depuis 6 ans et demi. 6 ans et demi pendant lesquels notre amour a grandi, défiant les lois du désamour stéfano-lyonnais ( Armand est de saint- étienne, je suis lyonnaise) !

Le soir de la saint Valentin 2011, après une journée assez rude au travail, on est rentrés à la maison, où, sur notre mini table de salon m’attendaient : un joli bouquet de roses rouges délicatement posé, et deux flutes de champagne autour de la bouteille.

Déjà remplie de joie à la vue de ces petites surprise, Armand me glisse un « il faudrait mettre les roses dans l’eau parce qu’elles sont au sec depuis un petit moment ». Je prends donc les roses, et juste dessous, une petite boite. Je crois comprendre, mais je n’ose pas y croire. Je prends la boite, quand Armand me pose THE FAMOUS QUESTION : est-ce que tu veux m’épouser ?

C’est avec des yeux tout embués, des mains tremblantes et une voix coupée que j’ai répondu « oui » sans hésitation.


On voulait un mariage en extérieur. Simple, sans fioritures, mais avec les petits détails qui font qu’on trouvera ça super chouette.

Un mariage en extérieur, c’est cool, mais ça demande de l’organisation : tout ce qu’il y a normalement dans une Eglise, il faut l’emmener dehors. Mais avec un diacre en or massif, qui nous a fait une cérémonie religieuse très réflexive et sur-mesure, tout s’est organisé le plus naturellement du monde. Le petit détail qui fait stresser : pour pouvoir se marier en extérieur, il faut l’accord du prêtre de la paroisse sur laquelle a lieu le mariage. Or, à 48h de la cérémonie , le prêtre de La commune n’avait pas donné son accord. Il nous a soulagés le jeudi à 20 h en insistant sur le fait que cette demande était acceptée à titre exceptionnel : ouf !

On voulait un mariage beau, où tout le monde s’amuse. On voulait nos proches avec nous. C’est une des raisons pour laquelle on s’est entourés de 6 garçons et demoiselles d’honneur, choisis parmi nos frères, soeurs et amis.

1 an et demi a préparer tout ça. J’étais la première à critiquer les gens qui préparent leur mariage longtemps à l’avance, mais c’est tout juste le temps qu’il faut, parce qu’on est jamais à 100% dedans, il y a toujours des périodes creuses. Bon, comme on n’est pas des rois de l’organisation, on a fini nos livrets de cérémonie et nos menus 2 jours avant le jour J. Mais bon, ça a aussi contribué à faire monter l’adrénaline !

On a fait notre séance photo de couple juste avant la cérémonie. Certains diront que ça enlève la surprise de découvrir l’autre, mais nous, on a surkiffé. D’une parce que Cécile Creiche a juste su nous mettre à l’aise très vite, et de deux parce que ça nous a aussi permis de profiter l’un de l’autre juste avant de se lancer dans LA JOURNEE de folie qui nous attendait.

Puis personnellement, j’ai adoré notre cérémonie. Au milieu des vignes, sous un magnifique soleil, la journée idéale. Nos parents juste à coté de nous. Les larmes dans leurs yeux qui en disent long sur leur fierté et le bonheur qu’ils sont en train de vivre.
Le petit + : mon frère au piano et un copain au violon et au chant pour entamer « la Ritournelle » de Sébastien Tellier. Notre chanson coup de coeur à Armand et moi. Des larmes, des frissons, des gens bouche-bée… Gé-nial.

Le photobooth a énormément contribué à l’ambiance festive du vin d’honneur, et a séduit tout le monde, tous les âges. Même les allergiques aux photos se sont pris au jeu, et ça c’est cool.


Puis la soirée. On était 130. Quand on est entrés dans la salle, ça nous a coupé le souffle. Comme on était dehors toute la journée, on ne s’était pas rendu compte du monde. Et là, tous ces gens juste pour nous, ça met une sacrée claque. C’est inexplicable.

Parmi les nombreuses surprises de nos proches, un discours de mon père, qui ne parle pas un mot d’anglais, et qui a fait l’effort pour notre mariage « à l’américaine ». Il nous a donc fait un discours que sa compagne traduisait au fur et à mesure. Un moment très fort pour nous, d’autant plus qu’on ne s’y attendait vraiment pas.

Tout est parti du faire-part confectionné par une amie. On est parti dans un délire rétro-américain : on voulait faire une cérémonie en extérieur, alors pour le faire-part, on est partis de l’idée de vieilles affiches américaines… Puis, on a choisi les couleurs dominantes (rouge, bleu, blanc, rose pâle). Le coté retro venait aussi de ma robe. J’ai pris celle de ma mère qui s’était mariée en 79. Elle n’est plus là aujourd’hui pour vivre ce moment avec nous, c’est ma façon à moi de vivre mon mariage auprès d’elle. On a donc enlevé certains détails, et avons surtout retravaillé au niveau dentelles et ruban rose.

[quand on sait avec quelle affreuse meringue se mariait Lady Di deux ans plus tard, ta maman avait sacrément bon goût, Marion !]

Au fil des blogs, on s’est inspiré des idées du moment, et au cours de deux soirées arrosées entre copains, on a réalisé (enfin, ils ont réalisé, je n’ai quasiment rien fait) les 130 cocottes en papier (ça, c’était un kiff personnel, j’adorait ça quand j’étais petite, et ça a beaucoup plu à tout le monde : à une table, ils les avaient remplis de gages qu’ils se sont donnés toute la soirée…), les dragées, les moulins à vent, ainsi que la banderole de fanions de 40 mètres.

Le papier, c’est la vie. C’est ce qu’on pourrait dire de notre déco. Pour la salle, c’est du 100% papier et idées très simples et rapides, qui « envoient du bois » comme on dit. Jusqu’à la préparation de la salle de la veille, on ne savait pas ce que ça allait donner. On pensait qu’il n’y en aurait pas assez, que les tables allaient sembler vides. Mais c’était selon nous la dose idéale.

Le papier des moulins vient d’un set pour scrapbooking de chez loisirs et création.
Le papier des cocottes et des fanions également, c’est du canson.

Pour la sortie de la cérémonie, on avait fait des rubans aux couleurs du mariage, que les gens ont agité pour nous accueillir. Toutes ces couleurs partout, et qui tournent dans tous les sens, c’était magnifique. Et en plus, ça fait de belles photos !

Faites un mariage qui vous ressemble. Faites vous plaisir. Si vous vous amusez, tout le monde s’éclatera.

Dites vous que le jour J tout se passe tellement vite, et si vous avez bien bossé avec vos prestataires AVANT, tout se déroulera merveilleusement bien, ne cherchez pas à tout gérer ce jour là, déléguez : ça implique vos proches qui se font un plaisir de vous faire plaisir, et vous, vous profitez.

De notre côté on avait la chance d’avoir déjà vu nos prestataires à l’oeuvre: c’était important pour nous de connaître ceux avec qui on allait travailler.
Surtout pour le DJ : comme il nous l’avait dit: »on se souvient rarement de ce qu’on a mangé à un mariage, par contre, si l’ambiance est nulle, on s’en souvient à vie ».

Photographe : the amazing Cécile Creiche.

DJ : Rémi Coudreau, Dromis, celui qui ne lâche les mariés qu’à 7h30 du mat’ . Un grand merci à lui, et à sa sublime façon de se mettre à la place de votre cerveau en moins de 2 minutes.

Traiteur : traiteur du vernay, Caluire. Des gens passionnés, des serveurs formidables, un repas fin. le petit + : le serveur qui s’occupe personnellement des mariés pendant le vin d’honneur.

Coiffeur : My Vog Lyon Massena – mention spéciale à Nicolas qui en un coup d’oeil sur la coiffure qui me plaisait, l’a réalisée avec brio en mieux.

Maquillage : MH Cosmétiques – Lyon Masséna. Aux petits soins dès le vendredi, elles ont su respecter ma demande de rester naturelle, des yeux aux ongles, tout était parfait. Merci les filles !

La talentueuse Cécile, qui met ses mariés à l’aise plus vite que son ombre, est basée dans la région de Lyon mais se déplace partout où vous voulez !

Un grand merci àCécile Creiche pour ses photos et à Marion pour son récit !
Si vous souhaitez vous aussi voir votre reportage publié sur The bride next door, n’hésitez pas à m’envoyer un mail : thebridenextdoor{a}gmail.com

Vrai mariage Harriet & Matt {forêt et barbecue inside}

Depuis le début de l’ouverture de ce blog, je me tue à le dire, la clé de tout, c’est la personnalisation. Pourquoi se forcer à se marier dans un château ou une salle des fêtes dans une robe dans lequelle on respire à peine ou un costume dont la cravate vous étrangle si vous êtes adeptes de nature, de simplicité avant tout ? Pourquoi payer un traiteur pour manger des choses très compliquées si rien n’est meilleur pour vous qu’un bon barbecue ?

C’est ce qu’on parfaitement compris Harriet et Matt. Ceux qui me connaissent ou qui suivent ce blog depuis longtemps ne seront pas surpris du tout que je craque sur ce mariage ! Au fond des bois (mon péché mignon), un barbecue géant, une déco naturelle, des mariés sans doute complètement eux même et visiblement une ambiance formidable. Un mariage tout sauf traditionnel mais qui « fait mariage » quand même (on en reparlera demain !)

Merci infiniement à Tim Coulson pour l’autorisation de diffuser ces images !

Pour voir l’inégralité du reportage et des superbes images de Tim, rendez vous sur son blog.

Vrai mariage Sheree & Chris, photos Eliza Claire

Ah, les Anglais et leurs fleurs ! J’en avais fait un article entier, que dis-je même deux articles, car je suis béate d’admiration devant leurs fleurs. Ils élèvent le bouquet de rose au rang d’art, les couleurs sont délicates, les bouquets de petits bijoux de simplicité, de délicatesse et  de romantisme.

Comme tous les clichés nous l’enseignent, les Anglais seraient donc doués en fleurs, mais pas seulement, ils seraient of course également des références en matière de thé.

Sheree et Chris nous donnent la magistrale démonstration que les clichés ne mentent pas toujours, avec leur « convalidation wedding », c’est à dire la confirmation de leur mariage, à l’église, organisée un an après le « big Day ». Sheree et Chris, je vous en ai déjà parlé, ce sont les créateurs de Cute maps, ces jolis plans qui guident vos invités.

Sheree et Chris ont donc organisé une petite cérémonie en présence de leur famille et de leurs proches amis, soit 45 personne pour une ambiance intime, dans la petite église de l’endroit où Sheree a grandi. La réception qui a suivi se voulait une British tea party typique avec une touche de 50’s. Sheree a conçu toute la papeterie avec des roses anglaises comme fil rouge.

C’est joli, c’est délicieusement surrané, c’est délicat ( je l’ai déjà dit peut être ?) and so british, ou plutôt so scottish !. Place aux photos d’Eliza Claire.



Many thanks to Sheree for her kind answers, and thank’s to Eliza for the permission to feature her pictures !

Vrai mariage Maud & Pierre, photos Maison Pestea

Aujourd’hui je vous embarque au Pays Basque, pour le mariage de Maud et Pierre, photographié par la talentueuse Peggy, de Maison Pestea, dont je vous avais déjà parlé dans un article sur un enterrement de vie de jeune fille en Italie.

J’ai aimé ce mariage, pas seulement parce qu’une des couleurs dominantes était le fuschia mais surtout parce il me semble être une parfaite illustration de comment s’inspirer des blogs pour réaliser un mariage qui nous correspond. On voit bien que Maud a trouvé des idées sur les blog et que leur mariage n’est pas classique mais il reste unique, par le choix des couleurs, très moderne, et les détails qui composent la déco. Je ne crois pas me tromper en disant que vous n’aurez pas une impression de déja vu en regardant les images de Peggy. Bravo à Maud pour avoir su si bien tirer parti de ce qu’elle voyait sur la toile tout en y apportant sa touche personne. résultat : une déco moderne, colorée mais sobre, bref, une réussite !

Laissons la parole à Maud pour nous expliquer tout ça.

Je vis avec Pierre depuis 10 ans, nous avons 2 enfants, Pia 4 ans et Félix 2 ans.

L’idée de se marier trotte dans nos têtes depuis peu, finalement, mais préparer et vivre cette journée avec nos enfants, nous a décidé a mettre une date sur cet événement.

Une journée qui passe tellement vite, une journée tellement intense, une de ces journées qui marque nos vies.

Les préparatifs furent beaucoup de stress entre le boulot, les enfants……..la routine quoi….

Mais le jour J c’est surtout le matin, que la boule s’installe au ventre…après au bout d’un moment, pour les détails qu’il reste a mettre en place, on a fait confiance à nos proches pour finaliser tout cela, afin de commencer a se poser et prendre un peu de distance…


Pierre avait un costume gris anthracite, avec une cravate fuschia et un rappel au niveau de la pochette du petit moulin a vent…

 Pia;  avait une robe en liberty gris (mitsy gris) avec des chaussures fuschia

Félix: chemise blanche avec un rappel du liberty gris dans le col….et pull et pantalon gris, avec rappel du  petit moulin fuschia…

 Et moi…et bien moi je ne voulais surtout pas me marier en blanc a la base, ce qui explique les couleurs de notre thème…j’en ai essayé des robes….jusqu’au jour, ou j’ai enfin trouvé…je voulais qq chose de moderne, je voulais du gris, avec une touche de couleur, une robe ou je me sente bien…

 La robe est en 2 parties, une robe de base, simple, robe de soirée, en soie grise clair, et une deuxième partie qui est une ceinture sur laquelle est ajoutée tout le tulle irisé, qui vient se rajouter sur la robe, ce qui m’a permis au moment de danser d’enlever toute la partie longue de la robe…

Le collier, était en fait une bretelle, attaché d’un seul côté de la robe, qui vient faire le tour du cou ensuite.

 Une touche de fuschia pour les chaussures…

J’étais très émue ainsi que Pierre en arrivant a la mairie, (car nous nous sommes mariés uniquement civilement), de voir que tous nos proches, amis étaient venus pour ces quelques minutes….

 De rentrer dans cette salle, au bras de mon papa, avec mes 2 enfants, ouhaou…pas de mots…un doux mélange d’euphorie, de joie, de surprise…

 

On a croisé les doigts toute la semaine pour avoir le soleil, mais il en était autrement….la pluie nous a accompagnés, mais finalement au moment du cocktail, qui se passait dehors, tous les gens ce sont resserrés sous les tentes, l’ambiance était chaleureuse (malgré le froid), joyeuse et pleine de vie…et ce n’était que du bonheur…

 Après la soirée s’est passée dans la joie, les rires, le partage….de vrais moments d’amour et d’amitié.

 

Pour la déco du mariage: ce sont les blogs qui m’ont inspirée, j’y ai pris beaucoup d’idées, c’est vrai….mais au bout d’un moment, on se dit qu’il faut aussi que ce mariage vous ressemble, que chaque mariage est différent, et qu’il est temps de décrocher un peu, afin de laisser parler aussi sa propre imagination…

 Pour les plans de table: l’idée des moulins à vent ( vu sur les blogs), m’a tout de suite plu…j’ai donc décidé, d’en réaliser un pour chaque invité, gris pour les garçons, fuschia pour les filles, de les planter dans des pots ou serait inscrit la lettre de leur table….

 Les décorations extérieurs: des photophores, des guirlandes de lampions fuchsia.

Les fleurs: avec l’aide d’une amie pour le choix des fleurs, les bouquets ont tous été réalisé par toutes les petites mains de ma famille et d’amis qui nous ont aidés….on voulait quelque chose de simple…en harmonie avec le lieu, qui est un très bel endroit, tout refait, mais qui reste authentique, avec des matières nobles ( bois, pierres).
Pour les invités nous avions fait faire: des miroirs de poche pour les filles avec écrit: I love Pierre, et pour les garçons des décapsuleurs de poche, écrit: i love Maud….

Dans une des salles: un grand mur avec des oiseaux et des nuages qui ont été assemblés pour former une guirlande, ( a la base  je voulais les suspendre au platane qui se trouvait vers le cocktail pour rajouter une touche de couleurs pour l’extérieur, mais le temps en a décidé autrement), on a donc placé tous ces nuages et ces oiseaux, que nous avons réalisé, sur un mur, en rideau. Sur chaque nuage ou oiseau était notées toutes les villes d’où venaient nos invités plus les kilomètres entre leur ville et le lieu du mariage, avec un MERCI. La guirlande a été placé au dessus d’une table toute simple sur lequel se trouvait un bouquet d’hortensias et la boîte pour les cadeaux.

Les tables: au dessus de chaque tables sont suspendues, des boules transparentes, avec à l’intérieur des boules de sarbacane que nous avons peintes en fuschia et gris.

 

Sur chaque table, on trouvait quelques cocottes en papiers avec quelques blagues, afin de lancer les conversations à tables, des tubes qui deviennent fluorescent quand on tape dessus, à secouer a l’arrivée des mariés, et qui se transforment en bracelets par la suite…

Chaque personne avait son nom sur un rond de canson fuschia, dans lequel passait un biais de liberty gris (mitsy gris), qui entourait la serviette…

Pour finir,  le photobooth, les invités ont énormément aimé, ils ont bien rigolé….

Je voudrais parler de Peggy, que j’ai découverte  en me baladant sur la toile à la recherche d’un photographe pour notre mariage. Je suis tombée sur son site et j’ai tout de suite accroché. De ses photos se dégage une ambiance extraordinaire, avec des lumières somptueuses…elle a beaucoup de talent.

Pour commencer nous avons fait une e session avec les enfants, (pas évident pour elle, d’ailleurs avec ces 2 loulous qui bougent, qui pleurent)…

Nous aimons beaucoup son travail, et nous sommes très heureux d’avoir fait sa connaissance. C’est une belle rencontre.Elle nous a accompagnés simplement à notre mariage, elle nous a mis a l’aise, nous voulions plus un reportage que des photos posées, ses photos sont superbes. Elle a capturé de beaux regards, de belles émotions.. 

Robe: Alice Springs BAYONNE

Coiffeur: l’hair de rien Biarritz

Robe Pia:Les petites sardines

Traiteur Barrère Anglet

Musicien cocktail (brésil): Paulhin Guima

Photographe : Peggy de Maison Pestea (photographe mariage pays basques et Italie)

Lieu de réception: la ferme ihartze artea

Félicitations à vous, Maud et Pierre, très heureuse vie de mariés ! Merci pour avoir partagé vos idées et votre journée avec nous et merci à Peggy pour l’autorisation de diffusion de ses photos. Vous pourrez voir d’avantage de photos de ce mariage sur son blog